Corentin Tolisso face à Lionel Messi lors d’OL – PSG (Photo by Olivier CHASSIGNOLE / AFP)

Après le PSG, l'OL continue dans le syndrome des défaites encourageantes

Dimanche, l’OL a tenu tête au PSG mais s’est incliné (0-1). Après ce troisième revers de suite en championnat, les Lyonnais pourraient sombre dans la crise. Seulement, le contenu donne des motifs d’espoir aux joueurs avec ces fameuses défaites encourageantes.

Cette rencontre aurait pu sonner la fin de l’aventure de Peter Bosz. L’entraîneur de l’OL n’avait pas été mis sur le bûcher par la direction pour cette rencontre face au PSG mais une prestation insipide aurait très bien pu lui coûter sa place. Après dimanche soir, Bosz n’en ressort pas grandi mais il a très certainement sauvé sa tête pour la trêve. Paradoxal quand son équipe vient de subir sa troisième défaite de suite en Ligue 1, une première depuis février 2018. Pourtant, dimanche soir en sortant du Parc OL, les plus de 58 000 spectateurs ont certainement dû se faire la même réflexion que leurs joueurs.

Les 90 minutes face au PSG ont donné ce sentiment de regrets, de frustration. Pourquoi ? Tout simplement parce que, comme à son habitude, le club septuple champion de France a réussi à se mettre au niveau de l’affiche. Enfin, après avoir mis le réveil et s’être retrouvé dos au mur après l’ouverture du score précoce de Lionel Messi. La mission s’annonçait déjà périlleuse, elle n’en est devenue que plus compliquée au bout de seulement cinq minutes de jeu.

"C’est dommage d’encaisser un but aussi tôt surtout face à Paris, a regretté Alexandre Lacazette après la rencontre. On est dans le processus, on travaille, tout n’est pas parfait, dans le jeu, c’était encore un peu mieux que les matchs précédents. On y va étape par étape même si maintenant il faut aussi prendre des points."


Une inefficacité qui coûte des points


Que ce soit contre Monaco ou le PSG dimanche, l’optimisme est de mise dans les rangs lyonnais. Anthony Lopes n’a pas manqué de souligner "qu’on est un tout petit peu décrochés, même s'il n'y a rien d'alarmant. Il y a quand même des signaux positifs, du contenu. Contre Monaco ou Paris, on a eu des occasions. On arrive à faire du jeu." Les joueurs n’ont pas forcément tort. Contre Monaco et le PSG, les prestations n’avaient rien à voir avec celle de Lorient. Mais comme l’a rappelé Alexandre Lacazette, après une semaine et demi et trois matchs, l’OL n’a pris aucun point et ne fait donc pas fructifier son bon début de saison.

Le club lyonnais reste bloqué à 13 unités et pointe à six points du podium mais aussi à trois de la 11e place. Dans ce choc dominical, les Lyonnais "ont montré trop de respect au PSG" pour Peter Bosz. Seulement, il aurait tout au mieux pu accrocher un point au goût de victoire. Le premier quart d’heure et la tempête passée, les hommes de Peter Bosz ont petit à petit retrouvé leurs esprits, au point de réussir à contrarier les plans de Christophe Galtier. Pourtant, si l’OL se retrouve avec 0 points en trois matchs, il le doit à sa défense friable à Lorient et Monaco mais surtout à un cruel manque de réalisme devant le but.

Capitaine courage dimanche étant au four et au moulin, Lacazette est également le symbole de ces maux offensifs. Au Parc OL, comme à Lorient au retour des vestiaires ou à Monaco, il a eu la balle d’égalisation au bout de la tête mais a vu le cadre se dérober. Le numéro 10 n’est pas le seul coupable car avec seulement trois tirs cadrés sur 15 tentatives, l’OL ne peut espérer plus avec aussi peu de réalisme. "On a manqué d’efficacité dans le dernier geste, dans l’avant-dernière passe. On avait un plan de jeu, ça a presque marché, c’est dommage et au final, c’est 0 point. Il y a beaucoup de déception dans le vestiaire. Le réalisme, c'est ce qui nous a fait défaut ces deux derniers matchs."


Un espoir en trompe l'oeil ?


Dans son 4-4-2 utilisé pour la première fois de la saison dès le coup d’envoi, l’OL a d’abord tâtonné, ne réussissant pas à trouver le bon équilibre avec le doublé pivot Tolisso - Caqueret, offrant au PSG la carte qu’il lui fallait pour ouvrir le score. Le collectif s’est ensuite ajusté, bien que tenant à un fil ou à une parade d’Anthony Lopes, élu top de la rédaction d'Olympique-et-Lyonnais. Car au moment de faire le bilan de ce match à regrets, le constat doit tenir compte de ce fait. Si tout un stade a pu y croire jusque dans les dernières secondes, il le doit au gardien portugais, bien que ce dernier assure "n’avoir fait que son boulot", et à des Parisiens qui ont parfois donné l’impression de jouer trop facile certaines situations qui auraient pu faire mouche.

A la mi-temps, le score aurait pu être de 1-1 sans la raté de Lacazette tout comme il aurait pu être de 0-3 pour le PSG. A Lyon, les défaites encourageantes se succèdent mais ne doivent pas faire oublier l’urgence de la situation. Les Lyonnais ont deux semaines de trêve pour se remettre la tête à l’endroit. Car Monaco et le PSG n’ont été que les entrées d'un menu qui s’annonce copieux d’ici à la Coupe du monde…

43 commentaires
  1. Juninho Pernambucano - lun 19 Sep 22 à 9 h 16

    En fait ils semblent soulagé de ne pas avoir pris une dérouillée.
    Dans leur esprit ils partaient plus ou moins battus.
    Quant à parler de progression dans le jeu, humm.
    Le qsg n'a pas eu a forcer son talent pour battre facilement l'OL, ils étaient au petit trot.
    Quant à leur gardien , il a du s'ennuyer...

    Signaler
  2. Jagal - lun 19 Sep 22 à 9 h 17

    Le nouvel ADN du club, essayer de ne pas perdre en prenant une valise et comme ça on est content. Plus aucune ambition dans ce club. L'OL est devenu un club de milieu de tableau et voué à se battre avec des Montpellier ou autres du même niveau. Cela fait maintenant plus de 5 ans que le club ne me fait plus du tout rêver et maintenant 2 ans que je ne me torture même plus en essayant de regarder un match

    Signaler
  3. Cicinho - lun 19 Sep 22 à 9 h 20

    On a l'impression d'être Troyes, le petit club, heureux de ne pas avoir pris une rouste et pensant avoir eu les plus belles occasions alors que c'est ton gardien qui s'est le plus mis en évidence dans le match et que tu as eu 30% de possession...

    Signaler
  4. Moimoi - lun 19 Sep 22 à 9 h 38

    A titre personnel, cela me décourage.
    Jamais 3 sans 4 ? Mais ça ne sera pas grave si c'est une "défaite encourageante".
    Après tout, on pourra bien finir à la 10e ou 15e place au classement final mais il faudra être optimiste car cela sera la promesse d'un futur radieux pour l'OL.
    Le temps que l'entraîneur cerne bien son équipe.

    Signaler
    1. Olyonn@is - lun 19 Sep 22 à 13 h 39

      Discours du président :Les défaites encourageantes comme celles de Monaco et PSG,vous n'avez pas compris c'est super ça permet d'avoir confiance et de faire une série de victoires par la suite,de plus ça augmente le potentiel de notre équipe(super Gusto,Lukeba,Caqueret vont encore progresser si ça continue on va pouvoir les vendre 🤑) grâce à ça nous allons progresser cette année par rapport à l'année dernière passant de la 8ème place à la 7ème place.On dit qu'on veut le podium mais vous n'avez pas compris c'est juste un discours pour les médias.

      Signaler
  5. Philippeb - lun 19 Sep 22 à 9 h 41

    Oui, au final ce match n'appelle pas à beaucoup de conclusions. Comme la plupart je craignais qu'on prenne une valise de buts, avec une toute petite chance de faire l'exploit. Finalement on n'a ni l'un ni l'autre.
    On ne peut même pas trancher définitivement en disant qu'il faut virer le coach. Je suis le premier à critiquer la philosophie de Bosz, mais là, que dire ? Il n'a pas démérité, il a changé de système, il a beaucoup essayé en utilisant les changements...Qu'est ce qu'on peut lui reprocher contre un adversaire trop fort ? De n'avoir pas essayé une défense à cinq ? Évidemment c'est la troisième défaite de suite, mais qui en France peut se lamenter de perdre 1-0 contre le PSG ? Et même en Europe ? En tout cas sur le papier parce qu'hier le PSG ne m'est pas apparu comme une vraie équipe, cohérente, solide et déterminée...
    Globalement, on peut se dire que cette défaite est encourageante, mais on peut aussi se dire qu'on y arrive jamais, quatre victoires contre des petits à la maison certes, mais sans être convaincants tout le long des matchs, et dès que le niveau s'élève, on n'y arrive pas. Il suffit d'une bonne défense pour nous faire douter, contre Monaco on se fait plier sur coups de pieds arrêtés, et contre Paris le match est fini très vite, après les coups de pattes des artistes.
    Je dirais défaite décourageante plutôt.

    Signaler
  6. Koko - lun 19 Sep 22 à 9 h 42

    J'ai raté la première mi temps.
    Il me semble pas avoir vu Tolisso - Caqueret. Est ce que c'est du solide en 442 selon vous?

    Signaler
    1. Darn - lun 19 Sep 22 à 11 h 14

      C'était pas si mal à ceci près que Lacazette-Dembélé, ça n'a pas du tout fonctionné, mais c'était une première.

      Signaler
      1. Koko - lun 19 Sep 22 à 14 h 55

        ok merci. J'espère que la mayonnaise va prendre 🙂

  7. kakkolak - lun 19 Sep 22 à 9 h 45

    Moi j'ai trouvé la compo très offensive, c'était un pari et il a failli marcher.
    La défense et le milieu ont plutôt bien tenu, l'attaque a été défaillante.
    Mais j'aimerais revoir cette compo.

    Signaler
  8. Arioul - lun 19 Sep 22 à 10 h 20

    OK, on n'a pas pris les points contre Monaco chez eux et contre Paris. Certains diront que ce n'est pas affligeant pour l'OL. Pour Lorient, on a perdu contre l'équipe en forme, la surprise de ce début de saison.... A contrario, on a pris les points chez nous contre Troyes, Auxerre, Ajaccio et Angers.... Bref, pour l'instant l'OL est à sa place en gagnant logiquement et en perdant logiquement (ou presque).

    Bon maintenant, on va commencer une série de 7 matchs qui vont déterminer de quelle coté va basculer notre saison. Soit vers le haut, soit vers le ventre mou. A Lens toujours invaincus, on ne peut pas se permettre de perdre, Toulouse à domicile, victoire obligatoire. Puis à Rennes, à Montpellier, Lille chez nous, à Marseille et enfin Nice à la maison.
    7 matchs avant la coupe du monde où on va rencontrer tous nos adversaires directs. Donc pour moi la situation et l'objectif est simple, il faut prendre 9 pts sur 9 à domicile, et 8 pts sur 12 à l'extérieur, pour arriver à 30 pts après 15 matchs de L1 (2 pts/match logiques pour l'OL).
    Si cet objectif n'est pas atteint, on serait logiquement en droit de demander la tête de Bosz.

    Signaler
    1. OLVictory - lun 19 Sep 22 à 10 h 25

      Ca va être très dur !
      je n'ai pas senti le déclic hier soir qui pourrait penser que l'équipe a trouvé son fond de jeu ou des bases solides pour gagner des matchs difficiles. Juste un gros bordel permanent. Si on fait 17 pts sur 21 contre ces équipes, ça sera un des plus gros retournements de situation de l'OL depuis une douzaine d'années

      Signaler
  9. OLPassePresent - lun 19 Sep 22 à 10 h 21

    Bizarrement, après ce match contre le Pognon sans Gêne, on n'a pas droit aux habituelles démonstrations anti-Mendes qui pullulent sur ce forum. Profitant de ses bévues contre Lorient et Monaco, alors que son début de saison était plutôt satisfaisant, ils lui ont taillé un joli costard de joueur archi-nul.
    D'où ma question : comment une bille telle qu'elle est décrite ici, peut-elle réussir ce match XXL contre un grand club ? Un vrai mystère que les détracteurs convulsifs de Mendes vont pouvoir nous expliquer !!!
    En tout cas, cela nous fait des vacances sur ce point pour 15 jours. Mais, faut pas désespérer, à Lens, il y aura sans doute encore matière à critique de la part de nos grands supporters de l'OL.

    Signaler
    1. OLVictory - lun 19 Sep 22 à 10 h 26

      Aucun mystère, Mendès est un vrai fumiste, brillant quand il veut, absent le reste du temps. Ca dure depuis aussi longtemps qu'il joue chez nous…

      Signaler
      1. OLPassePresent - lun 19 Sep 22 à 10 h 38

        Depuis le début de la saison voire la fin de la saison dernière, je lui ai vu faire plutôt des bons matchs que des mauvais. Même si je ne suis pas aveugle sur certaines de ses défaillances, qui peuvent coûter cher à son poste.
        Il doit donc être plus souvent motivé que pas, ces bévues n'étant pas, pour moi, dû à un manque de motivation.
        Bien apprécié l’article de H. Penot dans l'Equipe sur ce joueur. Très juste et réaliste.

      2. OLVictory - lun 19 Sep 22 à 10 h 41

        Oui, mais certains matchs de ce début de saison, il n'a rien eu à faire.
        Dès que l'adversité s'est élevée, il a eu des problèmes de concentration.
        Sauf hier.
        Si vous n'y voyez que le hasard, alors c'est moi qui me trompe, mais trop de hasard qui va dans le même sens ce n'est plus du hasard

      3. Conelus - lun 19 Sep 22 à 19 h 03

        Content de vois un defenseur de mendes ici. Autant je ne pouvois plus le voir au milieu autant en defense je trouve qu'il tire son épingle du jeu même si il n'est pas impériale.

        Il a fait des erreurs c'est certain mais je cois qu il n'est pas le seul dans cette défense. Hier on loue le match de lopes mais moi j'ai envie de louer le match de la défense qui pour une fois a tenue la barraque, certes à la limite mais ca n'a pas craqué qu'une fois.
        On lis pas mal que paris n'a pas joué hier, mais je trouvee le commentaire un peu trop facile. Peu etre que Lyon a aussi fait son match défensivement.

    2. Arioul - lun 19 Sep 22 à 10 h 45

      Et bien justement OLPassePresent, je te retourne la question. Comment Mendes peut-il réussir un tel match XXL contre Paris et se louper autant contre Lorient, Monaco ou d'autres équipes ? C'est encore plus rageant et désespérant.
      Un défenseur central doit apporter des gages de sérénité et de constance que Mendes n'a visiblement pas. On ne peut pas mettre en titulaire indiscutable un défenseur central avec si peu de certitude dans son niveau de jeu.
      Mais moi j'ai bien une explication tactique à ce mystère Mendes. C'est juste qu'il est bon pour défendre dans le duel dans la surface de réparation quand l'adversaire à le ballon dans les pieds (comme le ferait un milieu défensif pour récupérer le ballon en fait). Ce qui a été le cas hier avec Neymar, Mbappé. Par contre, dés qu'il doit défendre haut (vers le milieu de terrain), gérer la profondeur sur du recul-frein, suivre son joueur dans l'espace derrière lui et surtout aller au duel dans les airs, là il n'y a plus personne.
      En gros, quand on joue contre un bloc bas, avec bcp d'espaces derrière nos défenseurs, Mendes ne sait pas gérer. Quand on joue contre une équipe qui nous oblige à défendre dans notre surface de réparation, là il s'en sort.

      Signaler
      1. juninho pernambucano - lun 19 Sep 22 à 10 h 53

        Pour moi la différence est le schéma de jeu.
        Hier soir on a fait bloc donc pas grande chance d’être pris dans le dos contrairement aux matchs à Lorient ou Monaco ou la ligne défensive jouait très haut donc plus de chance lors d’un contre de vite se retrouver en difficulté.
        En défendant comme hier il y a moins d’espace aussi on s’est moins fait prendre par des joueurs qui arrivaient lancé.
        Hier on a pas vraiment concédé de contre qui demande un effort pour revenir très vite et où généralement l’attaquant a un coup d’avance, la mendes avait pas a rattraper mbappe juste à attendre qu’il vienne et je pense que ça fait toute la différence.

      2. OLPassePresent - lun 19 Sep 22 à 10 h 57

        Des analyses intéressantes qui nous changent de l'étiquette habituelle, trop sommaire.
        Qu'on n'apprécie pas ce joueur à ce poste voire globalement, ça peut se comprendre. Mais, comme toujours, quand on se veut supporter, il y a différentes manières d'évoquer la question, certaines me paraissant totalement irrecevables.

    3. Altheos - lun 19 Sep 22 à 11 h 28

      Le problème de Mendes à ce poste c'est le déficit de gabarit.
      Le mec sait anticiper, il est rapide ; donc face à des attaquants "tripoteurs" qui jouent sur la qualité technique comme hier et qui demandent le ballon dans les pieds, il est nettement plus à l'aise.
      Le problème, c'est que dès que tu lui mets un Moffi ou un Ajorque en face, il ne va pas gagner un duel.

      Signaler
      1. OLPassePresent - lun 19 Sep 22 à 11 h 52

        Effectivement, il a des manques évidents pour ce poste.
        Mais c'est vrai qu'il a aussi des points forts qui lui permettent assez souvent de tirer son épingle du jeu et de stopper des actions très dangereuses. En tout cas, hier, même si celui-ci n'était pas dans un grand soir, il a complètement mis Mbappé sous l'éteignoir et on sait bien que ce n'est pas une mince affaire.
        Se concentrer seulement sur ces manques et en faire un joueur sans qualité, un archi-nul pour certains, c'est ne rien comprendre.

  10. juninho pernambucano - lun 19 Sep 22 à 10 h 46

    Ce match reflète bien la toute la différence entre nos paroles et nos actes.
    Hier il y avait 2 mondes d’écart entre les 2 équipes et pourtant on veut nous faire croire que concurrencer est un objectif, comme on veut nous faire croire qu’on sera en LDC en fin de saison….

    On a beau dire qu’on est frustré, le score on le doit uniquement à Antho incroyable et c’est tout, moi j’ai vu un PSG jouer tranquille sans forcer, leurs gardien n’a quasiment rien eu à faire quand même.

    On s’est fait piétiner par la réalité de notre niveau et nos limites face à ce que l’on croit encore être (le PSG).

    Signaler
  11. chiesa for ever - lun 19 Sep 22 à 10 h 47

    peut être aussi que les trois attaquant du qsg était fatigué ??? franchement je ne les ai pas trouvé tranchants comme d'habitude , ils ont joués pendant un quart d'heure et marqué un beau but mais apres est ce vraiment thiago qui a été trés bon ou les attaquants trés mauvais ?

    Signaler
    1. OLVictory - lun 19 Sep 22 à 10 h 56

      Ils jouent deux fois par semaine depuis un mois et demi, ils vont partir en sélection, beaucoup de difficultés pour eux.
      Dommage que nous ayons été impuissants à en profiter, il y avait une petite faille hier.
      Mais les Lyonnais étaient encore plus crevés qu'eux dès la fin de la première mi-temps, les Parisiens les ont bien fait courir. Je pense que Galtier a joué là-dessus et leur a demandé de lever le pied en continuant à fatiguer nos joueurs

      Signaler
  12. OLVictory - lun 19 Sep 22 à 10 h 52

    Sans vouloir tirer sur l'ambulance, je remarque que l'ultimatum de Ponsot n'a servi à rien.
    On ne s'improvise pas Aulas juste en copinant avec lui, il faut un certain talent

    Signaler
    1. Juninho Pernambucano - lun 19 Sep 22 à 16 h 47

      au contraire , Bosz qui ne manque pas d'applomb et de culot , lui a rétorqué par une vanne bien sentie , genre j'en ai rien à foutre de ton ultimatum !

      ok chef , il faut être sur le podium en fin de saison , je suis d'accord , mais bien sur le classement avant la coupe du monde on s'en tape , ce sera le résultat final qui comptera , c'est bien ça chef ?

      Signaler
  13. chiesa for ever - lun 19 Sep 22 à 10 h 52

    thiago nous coute la défaite contre lorient et Monaco et contre le qsg ç'est notre meilleur joueur avec antho ???
    le délire complet...Quant o KTE et Tété ils ont fait un trés mauvais match quant au changement fait par péteur ils ont été tardifs ...

    Signaler
    1. juninho pernambucano - lun 19 Sep 22 à 10 h 58

      L’entrée de JRA c’était faire rentrer un fantôme…. Le gars joue uniquement parce qu’il a coûté cher…
      Je pense vraiment que Flo Sanchez ou El arouch ne feraient pas pire…

      Signaler
      1. OLVictory - lun 19 Sep 22 à 11 h 01

        Il m'a fait pitié le pauvre. On aurait un grand-père qui essaye de jouer contre des jeunes de vingt ans

      2. juninho pernambucano - lun 19 Sep 22 à 11 h 39

        Mais c’est limite ça ! Je sais pas soit il a perdu son football soit il a vraiment peur d’une blessure.
        Parce que desfois tu sens qu’il veut faire un dribble et tout mais finalement rien et il ralentit tellement le jeu.

        Il n’attaque pas, il ne défend pas c’était vraiment un changement inutile.

      3. OLVictory - lun 19 Sep 22 à 11 h 46

        L'idée est de lui donner du temps de jeu dans l'espoir qu'il retrouve un bon niveau.
        Vu ses blessures et la durée de l'arrêt, ça peut prendre des années

      4. Juninho Pernambucano - lun 19 Sep 22 à 16 h 48

        Il est perdu , en manque de confiance , de repères .

      5. Conelus - lun 19 Sep 22 à 19 h 10

        Jra il faudrait qu'il joue juste la coupe de france
        mais a condition qu'on soit bien classé au championnat

  14. chiesa for ever - lun 19 Sep 22 à 10 h 56

    Bref on est à 6 points du troisième ça commence à faire beaucoup non ?

    Signaler
    1. Arioul - lun 19 Sep 22 à 11 h 15

      Relax, des équipes devant nous, seule Monaco a joué contre Paris.
      Marseille, Lorient, Lens, Rennes vont se taper aussi le PSG. Donc on est virtuellement à 3 pts du podium, à 4 pts de l'OM.

      Signaler
    2. Juninho Pernambucano - lun 19 Sep 22 à 16 h 44

      il faudrait plutôt regarder derrière , comme la saison dernière ...

      Signaler
  15. OLVictory - lun 19 Sep 22 à 11 h 00

    Bosz : "Comment je vais gérer la trêve ? Je vais boire beaucoup d'alcool après ces 3 défaites..."

    Je fais un cauchemar, je vais me réveiller, je vais me réveiller…

    Signaler
  16. Le_Lyonniste - lun 19 Sep 22 à 13 h 23

    Bientôt la "relégation encourageante" !

    Signaler
  17. mermoz - lun 19 Sep 22 à 16 h 28

    Je crois qu Aulas a fait une grosse erreur en vendant Paqueta, il fallait le vendre au retour de la coupe du monde c était l homme d'un tel match. Je pense que nous aurions gagné. Car contrairement à Duluc et les médias parisien, je n' ai pas trouvé le PSG génial sur la durée.
    Il nous manque un créateur ou dynamisateur. Tolisso n'est pas encore là et j espère qu'il va revenir,il aurait pu être dans ce rôle voir la passe sur la tête de Lacazette,
    Aouar lui aussi pourrait être dans ce rôle mais qu est t'il devenu ....

    Signaler
    1. Juninho Pernambucano - lun 19 Sep 22 à 16 h 52

      Un 442 sans créateur , sans meneur de jeu , perso je n'avais jamais vu ça , Bosz l'a fait !

      Même Génésio qui était adepte du tatonnement et des expérimentations ( il apprenait et découvrait le job , on peut le comprendre ) , n'a jamais poussé le bouchon aussi loin que le batave .

      Ce milieu de terrain aberrant n'avait aucune chance d'avoir le ballon , la possession , et pratiquer le jeu qu'il nous vend depuis le début , c'est une absurdité sans nom .
      Le pauvre Caqueret a été envoyé à l'abattoir , et il m'a fait de la peine quand il s'est fait déposer par un des 3 MNM , et s'est retrouvé sur le cul , ça m'a rappelé le grand Boateng ridiculisé par Messi .

      Quand tu as des Aouar , Cherki , ça fait peine de voir ça ...

      Signaler
      1. Conelus - lun 19 Sep 22 à 19 h 19

        tel qu'etait la compo hier, je pense que ca peu marcher si tu as des dribbleurs sur les coté. Tété peu peu etre faire l'affaire mais j'aurais bien vu aouar à la place de toko et cherki à la place de tete.
        ca aurait donnée comme equipe:
        LOPES
        GUSTO-MENDES-LUKEBA-TAGLIAFICO
        CHERKI- CAQUERET-TOLISSO-AOUAR
        DEMBELE-LACAZETTE

        CA C EST L'ADN LYONNAIS et picétou

      2. Juninho Pernambucano - lun 19 Sep 22 à 19 h 58

        C'est exactement ce que je disais au dessus , avec cette équipe on aurait eu un vrai 442 avec de la technicité pour répondre à celle du Qsg .
        Une superbe équipe quasiment 100% adn lyonnais !

        Qu'on donne les clés à Giuly , ça ne pourra pas être pire , et lui il fera jouer les lyonnais .

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut