(Photo by Lionel BONAVENTURE / AFP)

Ballon d'Or 2019 : l'OL félicite Megan Rapinoe

L'Olympique lyonnais, par le biais d'un communiqué, a tenu à rendre hommage à Megan Rapinoe qui vient de remporter le Ballon d'Or 2019.

Un sacre, des félicitations. L'OL a tenu à féliciter Megan Rapinoe qui a décroché, lundi à Paris, la plus prestigieuse distinction individuelle dans le football chez les dames. "L’Olympique Lyonnais félicite Megan Rapinoe, récente vainqueur de la Coupe du Monde au Groupama Stadium, qui remporte ce soir le Ballon d’Or 2019 devant Lucy Bronze et Alex Morgan, écrit le club rhodanien. Megan Rapinoe succède à Ada Hegerberg lauréate l’an passé du 1er Ballon d’Or féminin qui avait également mis à l’honneur 6 autres joueuses de l’OL, Dzsenifer Marozsan (3e), Lucy Bronze (6e), Amandine Henry et Wendie Renard (7e), Saki Kumagai (12e) et Amel Majri (13e). Championne de France en 2013 et 2014 avec l’Olympique Lyonnais, Megan Rapinoe évolue aujourd’hui au Reign FC de Seattle avec lequel l’OL a récemment entamé des discussions exclusives de rachat."

De nombreuses joueuses de l'OL

Le club de Jean-Michel Aulas était très bien représenté lors cette cérémonie 2019. "L’Olympique Lyonnais est très fier d’être, cette année encore, le club le plus représenté parmi les nominées du Ballon d’Or avec six Lyonnaises (Ada Hegerberg, Sarah Bouhaddi, Wendie Renard, Amandine Henry, Dzsenifer Marozsan et Lucy Bronze) dans la liste des 20 prétendantes au titre", s'enthousiasme-t-il. "L’Olympique Lyonnais félicite également son internationale Japonaise, Saki Kumagai, élue meilleure joueuse asiatique de l’année 2019 aujourd’hui à Hong-Kong lors de la cérémonie des trophées de l'AFC, la confédération asiatique", ajoute l'OL.

Et de conclure : "Le club a également le plaisir de rappeler que sa défenseure internationale anglaise Lucy Bronze, 2e des Awards FIFA, a été élue meilleure joueuse européenne 2019 par l’UEFA devant Ada Hegerberg et Amandine Henry."

12 commentaires
  1. Kim Kallschtroumpf - lun 2 Déc 19 à 23 h 21

    Je comprends pas qu’on puisse donner de l’intérêt à ce trophée tellement politisé. Rapinoe 5 match dans une compétition avec des équipes pas du tout au niveau, hop ballon d’or. 50 match par saison, des Ldc et tous les trophées rien. C’est minable

    1. Le_Lyonniste - mar 3 Déc 19 à 1 h 35

      C'est le lobby LGBT.

      1. SergioLeglise - mar 3 Déc 19 à 10 h 25

        Messi est gay ?

      2. OLVictory - mar 3 Déc 19 à 10 h 31

        Il doit être bi, comme tous les people selon ma fille 😆

    2. Valbranque - mar 3 Déc 19 à 8 h 03

      C’est minable de râler de la sorte alors que la coupe du monde est le trophée le plus important et qu’elle a largement contribué à la remporter. Si les autres équipes n’étaient pas au niveau c’est pas de la faute des USA, ou c’est plutôt parce que les Américaines ont su dominer les autres.
      Pour ce qui est de l’OL, est-ce qu’on doit retirer le mérite à nos chères fenottes sous prétexte que la majorité des autres équipes ne sont vraiment pas au niveau?

  2. jeremy - mar 3 Déc 19 à 8 h 58

    @kill kallstroumpf De la même manière la plupart des équipes françaises mais aussi européennes affrontées par l'OL ne sont pas au niveau des clubs de la ligue américaine.
    Ça n'enlève rien a la performance incroyable de nos lyonnaises et d'Ada en particulier mais Rapinoe mérite son ballon d'or

  3. Kim Kallschtroumpf - mar 3 Déc 19 à 9 h 07

    Il y a une différence entre être bonne 3 semaines et quelques matchs. Et se montrer décisive sur toute une saison, et tout rafler. Apres si le ballon d’or est un deuxième trophée de récompense de meilleur joueuse de la CDM ok pas de problème, faut juste le donner en même temps que la coupe alors. Et justement dans sa ligue face à des équipes compétitives elle n’a rien fait de particulier. Pour résumer je m’en tartine royalement du ballon d’or, c’est juste que soit les choses ont un sens soit on change au grès du vent.

    1. Post Hair - mar 3 Déc 19 à 10 h 22

      Ça fait longtemps que le ballon d'or n'a plus aucune crédibilité, c'est devenu une récompense de réputation

    2. Valbranque - mar 3 Déc 19 à 12 h 21

      Tu peux briller toute une saison en club et gagner le ballon d’or (cf. Leonel Messi) ou tu peux briller sur une coupe majeure et gagner le ballon d’or (cf. Rapinoe). L’important c’est de briller et d’être décisif quand il le faut.
      Bizarre mais l’année dernière je n’entendais personne dire pour Hegerberg que le ballon d’or était une récompense de réputation

  4. Juni forever OL - mar 3 Déc 19 à 12 h 28

    Kallschtroumpf
    Je suis d'accord avec toi au sujet de Rapinoe par rapport aux 50 matchs de nos filles !!
    Et puis l'an dernier, un Griezzman gagne la ligue europa et la coupe du monde et c'est modric,lol mdr , meme si c'est un super joueur !
    Cette année, le meilleur de la saison, c'est Messi ? lol mdr !
    Je croyais qu'il fallait gagner la C1 et le champ le plus important est la 1ere ligue !!
    Les attaquants de liverpol ? 4eme !! a aouais, génial, 4eme !!!!!
    Bappé, 6eme,mdr !!!, il a fait quoi de mieux qu'un Benzema que n'aime pas trop (son jeu)
    L'attribution de ce trophé est 99 fois sur 100 grotesque et politisé à mort !
    J'ai bien aimé la tenue de la copine du joueur de la juve !! 🙂

  5. Jerinho - mar 3 Déc 19 à 12 h 40

    Suis étonnée que Megan Rapinoe remporte ballon d’or ... je ne savais pas qu’il faut être politique pour obtenir chance ballon d’or lol ...
    c’est Lucy Bronze qui mérite ballon d’or , elle amène Angleterre au sommet de coupe du monde, elle gagne triple titre avec Lyon en saison, x50 match et la statistique x2 mieux que Rapinoe.
    Ada Hegerberg mérite aussi mais elle n’a pas joué coupe du monde.

  6. Polygone - mar 3 Déc 19 à 19 h 59

    Rapinoe:
    "Eugénie (Le Sommer) et Amel (Majri) font partie de mes joueuses favorites, a-t-elle déclaré à France Football. J’ai joué avec elles à Lyon. Je ne comprends toujours pas pourquoi Eugénie a évolué à gauche lors de la Coupe du monde. Elle devrait être positionnée plein axe car elle est tellement créative. Ce qui aurait libéré la place pour Amel qui rongeait son frein comme arrière gauche. Je n’ai pas compris le système tactique de l’équipe de France face à nous en quarts de finale (succès 2-1). Mais je suis reconnaissante à la personne qui l’a mis en place."
    Tout est dis...

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut