Coupe du monde 2018 : Nabil Fekir, plus qu’un coiffeur

Entré en jeu lors des deux premiers matches de l’équipe de France, Nabil Fekir pourrait être titulaire contre le Danemark mardi prochain.

Comme le lendemain de la victoire contre l’Australie (2-1, samedi dernier), Nabil Fekir a pris part au match des coiffeurs contre les U19 du Spartak Moscou, vendredi. La veille, l’équipe de France avait composté son billet pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde en battant le Pérou (1-0). Difficiles vainqueurs des jeunes Moscovites lors de leur première opposition (3-2), les remplaçants français ont, cette fois, pris la partie au sérieux (11-0). Impliqué sur six buts (deux buts, quatre passes décisives), Fekir s’est montré à son avantage dans une rencontre qui avait « un but de fitness », dixit Steven Nzonzi. A quatre jours du dernier match de poule contre le Danemark, c’était un peu plus que cela. Comme Lemar (deux buts, une passe décisive), Thauvin (trois buts, deux passes) ou encore Dembélé (trois buts, une passe), Fekir avait à cœur de montrer à son sélectionneur qu’il pouvait être titulaire dans cette rencontre décisive pour la première place du groupe C. Au Mondial 2014, Didier Deschamps avait procédé à six changements entre la Suisse (5-2) et l’Equateur (0-0). A L’Euro 2016, cinq joueurs avaient laissé leur place dans le onze entre l’Albanie (2-0) et la Suisse (0-0).

Face au Danemark (mardi, 16h), le sélectionneur de l’équipe de France va donc faire tourner. Vendredi en conférence de presse, Olivier Giroud a admis qu’Antoine Griezmann se sentait « un peu moins bien physiquement. » Buteur sur penalty contre l’Australie, le joueur de l’Atletico Madrid s’est d’abord montré remuant face au Pérou, avant de s’éteindre en seconde période et de laisser sa place à Nabil Fekir (80e), comme lors du premier match. Mardi, le Mâconnais devrait s'asseoir sur le banc afin de souffler avant les huitièmes, alors que le Lyonnais devrait débuter. Il y a encore huit mois, le 4-3-3 semblait davantage l'alternative à Griezmann que Fekir. Depuis jeudi, la donne a changé. Avec le retour du 4-2-3-1, les Bleus ont retrouvé l’équilibre que Didier Dechamps recherchait depuis le début de la préparation au Mondial. Le sélectionneur ne devrait plus changer de système. C’est d’ailleurs dans celui-ci, avec Fekir en meneur de jeu derrière Dembélé, qu’il a aligné ses remplaçants face aux jeunes du Spartak Moscou.

Une bonne entrée contre le Pérou

S’il avait opté pour un système en 4-4-2 en losange lors de la seule titularisation de Nabil Fekir durant la préparation (contre l’Irlande, 2-1), Didier Deschamps avait apprécié la complicité entre le capitaine rhodanien, Olivier Giroud et Kylian Mbappé. Contre le Danemark, le sélectionneur pourrait être tenté de reconduire le trio dans un 4-2-3-1 avec Thomas Lemar ou Ousmane Dembélé sur l'aile gauche. De quoi mettre le Lyonnais dans les meilleures conditions, après sa bonne entrée en jeu contre le Pérou. Rentré à dix minutes de la fin de la partie, le gaucher a amené un peu plus de maîtrise technique à son équipe à un moment compliqué de la rencontre. La qualité de ses prises de balle ont permis à la France de conserver le ballon, obligeant les Péruviens à commettre des fautes sur lui (trois au total). Après vingt minutes plus difficiles contre l’Australie, où il avait estimé qu’il pouvait « apporter plus », le joueur formé à l’OL a montré à son sélectionneur qu’il pouvait compter sur lui. Deschamps a toujours tenu Fekir en haute estime, et lui a prouvé en lui permettant de jouer plus que n’importe quel autre remplaçant français durant cette Coupe du monde (Lemar et Thauvin n’ont pas disputé à la moindre minute, par exemple). Assurément, mieux qu’un coiffeur.

10 commentaires
  1. jeepy - sam 23 Juin 18 à 11 h 19

    Deschamps ?? Bizarre comme sélectionneur ...

  2. Van Houten - sam 23 Juin 18 à 11 h 30

    C'est à lui de jouer maintenant, il va avoir du temps pour ce montrer, qu'il donne son maximum.

  3. Pantagruel - sam 23 Juin 18 à 12 h 35

    Je ne serais pas surpris de le voir titulaire face au Danemark.

    1. GoneAndBack - sam 23 Juin 18 à 12 h 43

      Moi non plus.
      DD ne l'a pas pris pour la déco, et si Griezmann est titulaire indiscutable, on voit bien que Nabil peut faire bien mieux plus que remplacer. Il fait des bouts de matchs intelligents, ça ne passe pas inaperçu.

  4. G2W is back - sam 23 Juin 18 à 12 h 45

    Perso j'ai trouvé ses entré mauvaise

    1. Juni entraineur OL - sam 23 Juin 18 à 14 h 00

      Ah ... ça faisait longtemps que je n'avais pas été d'accord avec toi !
      Je trouve que ses rentrées sont discrètes, a chaque fois il se fait bouger, perd des ballons par non chalence... et qu'on vienne pas me parler d'un manque de rythme

    2. OLBeijing - sam 23 Juin 18 à 14 h 01

      Contre le Pérou il a fait ce qu'il avait à faire. Tenir le ballon le sortir proprement et provoquer des fautes. Pas parfaitement mais plutôt bon quand même. Sachant que Nabil n'est plus habitué à rentré en cours de match, je pense qu'en titulaire il fera un meilleur match.

      1. Juni entraineur OL - sam 23 Juin 18 à 14 h 10

        Son gros défaut est de toujours trop le porter le ballon au risque de se faire démonter par les coups qu'il prend et surtout ralentir le jeu ...

      2. OLBeijing - sam 23 Juin 18 à 14 h 13

        Oui et non, si tu regardes le match face aux US, c'est parce qu'il porte le ballon que le décalage se fait. Il aime bien aspirer les joueurs adverses, oui, mais ça libère des espaces aussi.

  5. ol-91 - sam 23 Juin 18 à 18 h 38

    Fekir a le gabarit pour le Mondial. Ce que n'a pas Griezmann qui sera de plus en plus paumé sur le terrain. Les duels sont très physiques en CDM, on l'a vu. Le coup de moins bien me paraît plutôt diplomatique.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut