CRIS (©PHOTOPQR/LE PROGRES/PHILIPPE JUSTE – MaxPPP)

Cris (ex-OL) regrette les propos de Jean-Michel Aulas pour le pousser dehors en 2012

Cris a presque tout connu à l’OL. Malheureusement, la fin d’aventure s’est terminée en eau de boudin en 2012 et le Brésilien regrette les propos de Jean-Michel Aulas après tant d'années de service.

Pendant huit ans, il a fait le ménage dans la défense de l’OL. Affublé du surnom de "Policier", Cris a fait régner l’ordre pendant presque une décennie dans la défense lyonnaise ce qui lui a permis de remporter quatre titres de champion de France et deux Coupe de France. S’il n’a pas été des sept titres, Cris reste malgré tout l’une des grandes figures du règne lyonnais pendant les années 2000. Seulement, tout ne s’est pas fini comme attendu pour le défenseur central.

En fin de route alors que la jeunesse de l’OL (Lacazette, Umtiti, Tolisso) commençait à prendre de plus en plus d’importance, l'actuel entraîneur de Le Mans (National) a vu Jean-Michel Aulas le pointer du doigt afin de le désigner comme l’un des responsables de l’échec de la saison 2011-2012. 

"Il y a eu une pression néfaste des pharaons ou des dinosaures de vestiaires. Je ne veux plus de ça, avait déclaré Jean-Michel Aulas dans Le Progrès, soulignant que "Cris ne peut plus rester avec nous".

Des déclarations lourdes après huit années de bons et loyaux services. Dix ans après les faits, Cris, ancien entraîneur de la National 2 lyonnaise, se souvient encore très bien de la manière dont il avait appris les paroles de son président. Le journaliste ayant réalisé l’interview "m’a dit qu’un article allait sortir alors qu’on était en stage à Tignes avec le groupe, a avoué le Brésilien dans des déclarations à Oh My Goal. Il n’a pas voulu me dire ce qu’il y avait à l’intérieur mais que c’était du lourd et je n’avais pas dormi de la nuit."


Cris et Aulas n'en ont jamais reparlé


Cité aux côtés de Michel Bastos ou encore Kim Kallström, le défenseur brésilien avoue ne pas avoir compris cette prise de parole médiatique de Jean-Michel Aulas. Conscient qu’il était peut-être en fin de parcours, Cris aurait surtout préféré que le président lyonnais l’appelle "dans son bureau pour me dire la vérité 'Cris, on n’est pas qualifié pour la coupe d’Europe, on ne peut pas te garder. Ou tu trouves un club ou on négocie le contrat' et peut-être que l’histoire se termine comme elle a commencé avec du respect."

Une décennie plus tard, Cris va certainement recroiser le chemin de Jean-Michel Aulas, ce mardi à l’occasion du  "Match des Héros" au profit de l’Unicef et d'OL Fondation. S’il a "toujours dit les choses en tête à tête avec le président par respect pour l’institution", Cris assure que les deux hommes ne sont jamais revenus sur ce sujet ce qui n’empêche pas l’ancien international brésilien de regretter la manière de son départ.

"Tout ce que j’ai vécu avec l’OL, je n’ai jamais triché et je pense que je ne méritais pas ce genre de propos. J’étais très déçu par rapport aux propos, dinosaure et pharaon, c’est quand même fort par rapport à tout ce qu’on a vécu ensemble. C’est un président que j’admire, il m’a invité chez lui avec ma famille et je n’attendais jamais de tels propos du président. Quand il dit que j’ai empêché la progression de Lovren, je n’ai bloqué personne."

40 commentaires
  1. Juni forever OL - mar 10 Mai 22 à 11 h 54

    On a assez de problèmes en 2022 alors si c'est pour résoudre des petites phrases de 2012 😤

    1. le_yogi - mar 10 Mai 22 à 12 h 06

      Il est peut-être en train de se positionner pour un poste notre ami le policier !

    2. olgoneforever - mar 10 Mai 22 à 12 h 15

      +10 000...si en plus il y a prolongation déballage et règlements de compte pour solutionner la saison ratée de l 'Om....oh pardon je me suis trompé...enfin plutôt
      une erreur révélatrice car on devient....

      1. Jean-Jacques 2 bouts - mar 10 Mai 22 à 13 h 33
    3. Dede passion 69 - mar 10 Mai 22 à 12 h 21

      Effectivement, article sans grand intérêt....

      Si ce n'est pour en rajouter une couche dans une période suffisamment merd*que ...

      Il ne faudrait pas que le site dérive vers ce que d'autres ont l'habitude de faire .

      Résiste Razik !!!😉

    4. Mopi do Brasil - mar 10 Mai 22 à 16 h 30

      C'est d'autant plus bizarre que l'article ne précise pas la reconversion de Cris, au sein du club, qui lui a permis d'entrainer plusieurs équipes, malgré des résultats très moyens. On a l'impression que certains ont décidé de vider leur poubelle en même temps. Est-ce parce que le grand fauve Aulas est blessé ?
      Ce qui me surprend venant de O&L, c'est que Razik Brikh disait justement la veille, comme à plusieurs reprises au cours de la saison, qu'il fallait que le club lave son linge sale en famille. Or le site semble prendre une orientation trash. A quand l'exclu "Juni dit tout ce qui ne va pas à l'OL" ?

  2. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 12 h 26

    On ne sait pas gérer les fins de carrière de nos joueurs importants, c'est un fait établi.
    Ce que dit Cris on le savait et il n'a pas été le seul dans ce cas

  3. OLPassePresent - mar 10 Mai 22 à 12 h 35

    Comme cela est peut-être un peu trop vaguement rappelé par l'article, il ne faut quand même pas oublier que Cris a pu lancer sa carrière d'entraîneur grâce à l'OL, d'abord en s'occupant des U19 puis de la N2. Avec pas trop de succès, ce qu'il fait qu'il n'a pas été retenu. Il a mieux performé ensuite dans cette fonction à Chasselay, ce qui lui a permis de rebondir cette saison avec le club de Le Mans FC, qui se situe en milieu de tableau de National.

  4. JUNi DU 36 - mar 10 Mai 22 à 12 h 45

    Il a fait ça avec d'autres, on peut rajouter avec Juni en 2009.

    1. OLPassePresent - mar 10 Mai 22 à 13 h 06

      Supputations comme souvent. Quelles preuves précises ?
      On peut aussi penser (certes sans plus de preuves) que Juni a voulu profiter d'un contrat plus lucratif dans un pays du Golfe, que sa relation conflictuelle avec Puel l'a encouragé à partir, qu'il pouvait considérer avoir fait son temps à l'OL, etc etc ......... Dans mes souvenirs, son départ ne me semblait pas souhaité.
      Ce qu'il y a d'amusant sur ce forum, c'est qu'on peut lire tout et son contraire !!! Il y a quelques semaines certains se plaignaient qu'il y ait au club des joueurs au salaire surévalué par rapport à leurs performances. Mais quand Aulas a fait le forcing en 2012 (certes de façon pas trop reluisante) pour couper des joueurs dans cette situation, on crie au scandale. A un moment, il faudrait avoir une pensée un peu plus rationnelle et ne pas toujours choisir les arguments qui arrangent pour une critique assez systématique.

      1. JUNi DU 36 - mar 10 Mai 22 à 13 h 13

        C'était des déclarations de Juni de l'époque donc avant de sortir tes âneries rappel toi un peu... 😉

      2. OLPassePresent - mar 10 Mai 22 à 13 h 17

        N'hesite pas à nous en donner la preuve plutôt que d'insulter !!!!!

      3. JUNi DU 36 - mar 10 Mai 22 à 13 h 25

        Tu parle à qui pour les insultes ? Parce que si c'est de moi je vois pas ou je t'ai insulté ?? Tu vas quand même pas me dire que " Annerie" est une insulte ??
        Aurais-tu un problème avec le sens des mots ??

      4. OLPassePresent - mar 10 Mai 22 à 13 h 36

        Oui, ânerie est une insulte. Mais ce n'est pas l'essentiel.
        Je serais surtout curieux de preuves, pour modifier mes impressions de l'époque.

      5. JUNi DU 36 - mar 10 Mai 22 à 14 h 40

        Voilà bon ça va pas te convenir vu que tu trouve tjrs tout un tas d'excuses pour ne pas reconnaître tes tords, mais bon en attendant lis un peu ça 😉
        https://lyonsportsactu.fr/foot/2020/juninho-explique-les-raisons-de-son-depart-premature-en-2009-jai-senti-que-jetais-un-peu-pousse-dehors/
        Sympa de la part de JMA le coup de l'Europe 👏👏
        Après tout ce qu'il a apporté au club l'avoir interdit d'aller jouer ailleurs en Europe, c'est une honte 👎

      6. OLPassePresent - mar 10 Mai 22 à 18 h 34

        Un document qui va effectivement plutôt dans ton sens même si comme tu le devines avant que j'ai lu, c'est loin d'être archi-convaincant.
        Il a donc eu l'impression qu'on le poussait dehors, qu'on le considérait comme trop vieux, etc ..... Mais ces avis qu'il a perçu venaient de qui ? Si tu es honnête, tu avoueras que tout cela manque totalement de clarté et de précision ...... Il me semble que, malgré sa dernière année de contrat, l'OL l'a laissé parti libre pour services rendus. Si mon souvenir est juste, cela prouverait que le club n'a pas cherché à faire une affaire avec lui. Cela explique aussi que l'OL ne voulait pas le donner à un concurrent direct.
        Suis allé vérifié sur mon site : j'ai écrit Libéré, ce qui va dans ce sens ...... Quel aurait été l'intérêt de le faire partir libre pour l'OL ? On peut penser à un gros salaire d'économiser et à son conflit plus ou moins larvé avec Puel ...... Mais cela cadre mal avec ce qu'il était encore capable d'apporter .......

    2. Tongariro - mar 10 Mai 22 à 13 h 07

      Et rappelle toi de ce que disait Lisandro sur son départ de l'OL : https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Lisandro-lopez-degoute-par-l-attitude-de-lyon/959139

      Aulas a été mauvais lors des départs de Juni, Licha et Cris..
      Soit trois des plus grands joueurs de l'histoire du club.

      Je n'en dirai pas plus.

  5. JUNi DU 36 - mar 10 Mai 22 à 13 h 03

    Il a raison de le dire, il faut que les gens saches que JMA est loin d'être tjrs celui qu'on a voulu faire croire. Il a fait de bonnes choses mais il a été et peu être aussi très lamentable quand il obtient pas ce qu'il veut. Du coup ce sont les autres qui prennent sans aucune raison vraiment valable. On l'a encore vu récemment avec Juni. Et attendons nous à ce qu'il fasse la même chose avec Bosz, apres avoir dit sa confiance en lui, dit qu'il était un bon entraîneur et qu'il fallait continuer l'aventure avec lui, il va le pousser vers la porte après la fin de saison. Bosz s'en prendra pleins la tête...

    1. Tongariro - mar 10 Mai 22 à 13 h 08

      Et rappelle toi de ce que disait Lisandro sur son départ de l'OL : https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Lisandro-lopez-degoute-par-l-attitude-de-lyon/959139

      Aulas a été mauvais lors des départs de Juni, Licha et Cris..
      Soit trois des plus grands joueurs de l'histoire du club.

      Je n'en dirai pas plus.

      1. JUNi DU 36 - mar 10 Mai 22 à 13 h 17

        Salut Tonga.
        La liste est longue. Toulalan, Kim, Lloris, Gonalons, Greg etc... Quand je pense qu'il avait pris la défense de Puel contre Toulalan 👎

      2. Juni forever OL - mar 10 Mai 22 à 13 h 28

        Merde alors et vikash ! 🙂
        Il était trop fort dans la surface avec ses petits appuis

      3. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 13 h 30

        Vikash a été longtemps un de mes joueurs préférés, mais il est totalement ingérable. Hors-sol serait plus juste.

      4. OLPassePresent - mar 10 Mai 22 à 13 h 32

        Après quatre années sous le maillot lyonnais, Lisandro Lopez a quitté l'OL cette semaine, direction le Qatar et Al-Gharafa. Un départ brutal quelques heures seulement après avoir aidé les hommes de Rémi Garde à se qualifier pour les barrages de la Ligue des Champions, mais visiblement prévu depuis plusieurs semaines.

        Lisandro - «je ne pouvais plus»
        Présent à Gerland samedi soir, l'Argentin a fait ses adieux aux Lyonnais à la mi-temps du match face à Nice (4-0). «Vous méritiez le meilleur de moi-même et malheureusement, je ne pouvais plus le faire. Ca a été une décision difficile à prendre car vous m'avez offert les quatre plus belles années de ma carrière» , a notamment indiqué un Lisandro au bord des larmes. Si Jean-Michel Aulas ne pleurera pas son lourd salaire, l'Argentin aurait donc choisi de partir car il ne s'estimait plus capable de répondre aux attentes placées en lui depuis son arrivée du FC Porto pour 24 millions d'euros. Revendu 7,2 millions d'euros, l'ancien pensionnaire du Racing Club s'est plus longuement étendu sur les raisons de son départ via le site officiel de l'OL.

        Le brassard et son positionnement côté gauche ont pesé
        «On avait discuté à la fin de la saison avec le Président, je lui avais demandé mon départ. L'OL était en négociations avec le club du Qatar, et cela s'est fait il y a deux jours.... J'ai eu d'autres propositions mais ce n'était pas suffisant pour l'OL» , a-t-il confié. «Il y a eu l'histoire du brassard de capitaine. Cela a été difficile pour moi car j'étais fier de le porter et depuis c'était différent» , a-t-il rappelé, avant d'évoquer son positionnement côté gauche la saison passée, lié à sa concurrence avec Bafetimbi Gomis. «Ca a joué» , a-t-il reconnu. La mise à l'écart de l'international français lui redonnait pourtant un boulevard pour récupérer une place dans l'axe.

        Les plus belles années de sa vie
        Mais sa décision avait déjà été prise. «J'ai passé de très bons moments ici. J'étais venu avec beaucoup d'ambitions. J'aurais aimé avoir plus de titres» , a-t-il reconnu, après avoir seulement remporté une Coupe de France et un Trophée des Champions. «Je n'ai jamais eu autant d'amour pour un club. Les supporters ont fait de ces quatre années les plus belles de ma vie. Je suis supporteur de l'OL à vie. Un grand merci du fond du coeur au club» , a-t-il conclu... -
        Source: Maxifoot, https://www.maxifoot.fr/football/article-19461.htm#footref

      5. le_yogi - mar 10 Mai 22 à 13 h 32

        Je veux pas en rajouter à notre marasme, mais même au niveau des anciens du club qui sont présents dans les médias comme Carrière ou Govou, on sent pas une totale adhésion à la direction prise par le club, comparativement à certains anciens Marseillais ou Parisiens qui défendent leurs anciens clubs mordicus et au-delà même de la bonne foi (même si ça ne correspond pas vraiment à l'éthique professionnelle d'un consultat, mais enfin ça c'est une autre question) !

      6. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 13 h 35

        Favoriser Gomis et sacrifier Licha, quel sombre gâchis.
        Sportivement c'était tellement nul comme décision, c'est à pleurer de rage.

      7. OLPassePresent - mar 10 Mai 22 à 13 h 44

        Un peu rapide comme analyse.
        Garde avait 2 avant-centres de qualité à sa disposition. Pour les faire jouer tous les deux, lequel était le plus susceptible de jouer à l'aile (= avait le plus les qualités pour le faire) : Gomis ou Lisandro ?
        On peut évidement comprendre le point de vue de Lisandro. Mais, Gomis peut aussi très facilement dire, "avec mes 95 buts ......."

        C'est un peu comme le cas Depay-Dembélé. Des deux qui pouvait le plus facilement jouer à l'aile même s'ils souhaitaient tous les deux être au centre de l'attaque.

        Ce qu'il y a de bien avec le football et la gestion des hommes, c'est que pour certains tout est simple !!!!!

      8. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 14 h 03

        Ca c'est pas encore le plus gros problème, c'est en fin de saison quand il faut faire partir un des deux que le malaise arrive. Licha c'était un soldat magnifique, on lui aurait demandé se sacrifier sur une saison en lui donnant le poste la suivante, il aurait joué le coup à fond. Mais le faire partir pour garder ce serpent de Gomis c'est une aberration sportive.
        Ca confirme bien que l'OL n'est plus un club de foot depuis ces années-là, c'est une entreprise de promotion immobilière qu'on supporte. "Allez OL Land, allez OL LAnd !"

      9. OLPassePresent - mar 10 Mai 22 à 14 h 12

        Gomis avait un contrat d'un an encore et il a montré qu'il ne voulait pas le lâcher.
        Lisandro a lui demandé à partir.
        Dans les affaires du foot, on ne peut pas toujours choisir la décision la plus appropriée sportivement.

      10. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 14 h 31

        Pas toujours ? Mais ce genre de décisions détestable revient sans cesse et de plus en plus souvent depuis 10 ans. Une décennie blanche, une décennie où on voit les meilleurs partir sans qu'ils aient fini le travail. Les seuls qui restent sont ceux qui refusent de partir, donc pas toujours les meilleurs. Certains réussissent à Lyon et sont vendu au bout de 2 ans, comme des veaux de boucherie. OL Label Rouge, de la viande mais de qualité !

        10 ans c'est un sacré bail ! Il en faudra combien pour retrouver enfin un projet sportif ?

      11. OLPassePresent - mar 10 Mai 22 à 18 h 50

        Si on en revient à ce cas très précis, à savoir Gomis qui s'accroche à son année de contrat (malgré une pression très forte du club, avec mise à l'écart en début de saison, etc ......) et Lisandro qui accepte voire demande à être transféré, que fallait-il faire, si on part de l'idée que c'était devenu très compliqué de les faire coexister dans l'effectif ? Chercher à retenir Lisandro à tout prix et mettre Gomis en tribunes pendant une saison ? Curieux de connaître quelles auraient dû être les mesures prises.

        Gomis était un peu un précurseur de ce qui devient une situation très courante (se maintenir dans un club jusqu'à la fin de son contrat sans resigner pour pourvoir partir libre). Pour l'instant, quel que soit le club, je n'ai pas encore vu de parades adaptées.

      12. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 18 h 57

        Tu le sais très bien, sportivement la seule chose à ne pas faire c'était de faire partir Licha.
        Le public l'adorait, c'était réciproque, c'est son nom qui était floqué sur la plupart des maillots qu'on voyait, c'était l'idole des petits gones qui venaient le voir pendant les vacances ou les après-midis de week-end. Il nous transmettait beaucoup de joie.
        Mais la joie n'est pas coté en bourse, je sais bien…
        Alors c'est la calculette qui a décidé, Gomis - Licha = meilleur opération comptable, c'était réglé !

      13. OLPassePresent - mar 10 Mai 22 à 19 h 17

        Meilleure opération comptable ou la seule possible financièrement ?
        C'était déjà une période où l'OL ne roulait pas sur l'or.
        Cela me rappelle des discussions avec un voisin du rang devant moi à Gerland. Son argumentation était déjà de dire qu'Aulas ne cherchait qu'à combler les actionnaires plutôt que de faire des recrutements. J'avais beau essayer de lui expliquer que l'OL accumulait chaque saison des déficits, c'était peine perdue.

        "Faire partir" est une expression contestable. Face à la situation de concurrence, c'est Licha lui-même qui a considéré que c'était mieux pour lui de s'en aller. Certes, il aurait sans doute apprécié que le club se déleste de Gomis pour lui laisser la voie libre. Mais on en revient toujours à la question que je pose pour laquelle je n'ai pas trop de réponse. Comment faire pour obliger un joueur à quitter un club sans son accord c'est-à-dire à lui faire renoncer à ses avantages acquis ? C'est la même situation que j'ai évoquée pour Puel .....

      14. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 19 h 22

        Je pense qu'il y aurait pu avoir d'autres possibilités, par exemple proposer un deal à Gomis, une année en réserve ou un prêt en Angleterre en échange de la prise en charge de son salaire.
        Et je pense que des gens aussi intelligents que Ponsot auraient pu trouver bien mieux encore, s'il y avait eu un semblant de volonté de garder Licha

      15. OLPassePresent - mar 10 Mai 22 à 19 h 50

        Une année en réserve ????
        La solution actuelle des prêts n'était pas trop à la mode à ce moment-là. .....
        Bon, on ne va pas s'éterniser sur ce débat, je ne pense qu'on arrivera à se mettre d'accord 🙂🙂

  6. Mimoun - mar 10 Mai 22 à 13 h 53

    Je n'ai rien contre Cris (un de mes joueurs préférés) ni rien pour Aulas (qui par moments me sort par les yeux...) mais l'article (dont on aurait effectivement pu se passer : tout à fait d'accord avec le message de Dédé de 12h21), dit "S’il (Cris) a toujours dit les choses en tête à tête avec le président par respect pour l’institution", avant de baver sur le même président... Donc il a toujours dit les choses en tête à tête, jusqu'à... aujourd'hui ???... Bref, écrire tout et son contraire, peut-être faire parler les gens (Cris a-t-il vraiment dit tout cela dans cet ordre ou est-ce un patchwork de morceaux choisis qui sont mis bout à bout ?), disons que, pour faire simple, j'aime pas...

  7. Poupette38 - mar 10 Mai 22 à 14 h 13

    Il me semble que Rémi Garde avait dit avoir regretté la mise en place de son 4 4 2 losange trop tard, ça lui aurait permis de faire jouer Licha et Gomis dans l'axe .

    Licha nous avait dit au revoir en français, il m'avait fait pleurer le bougre .

  8. Beeeeen - mar 10 Mai 22 à 15 h 59

    C'est vrai que c'est réchauffé mais il y a à dire sur la gestion humaine à l'OL.
    Le recrutement c'est pareil, tu apprends bien vite que le joueur ou entraineur vient à peine d'être contacté avant d'être recruté.
    Et au moment de se séparer c'est pareil on ne prépare rien et on sort le fusil à pompe.

    On peut aussi parler de Claude Puel, le mec est surprotégé par Aulas, tout le monde, même Lacombe demande qu'il parte, et non Aulas s'entête tout ça pour le virer avec des motifs fallacieux, voire fabriqués.

    Etant un soutien de la première heure au président Aulas, je suis à l'aise aujourd'hui pour dire qu'il est à la fois le problème et la solution. Le "tout est à vendre" a cassé littéralement la dynamique de confiance et de volonté des jeunes de percer à l'OL. On a que des mercenaires, jeunes du centre en tête, et c'est tout à fait logique au vu de ce qui a été semé en 2012.

    1. OLPassePresent - mar 10 Mai 22 à 19 h 03

      Claude Puel avait été signé 4 ans, avec un gros salaire. Le congédier à la 2ème ou la 3ème année de son contrat, c'est assez simple de comprendre le coût que cela aurait été pour le club !!! .... ce qui est une considération jamais prise en compte par les "supporters" qui ont tendance à penser que seul le sportif doit être considéré !!
      Aulas l'a maintenu 3 ans et l'a licencié pour faute grave. Un conseil des prudhommes lyonnais lui a donné raison, ce qui a permis au club de ne rien débourser, au grand dam de Puel et peut-être du droit.
      Son maintien, malgré des avis très contraires de toute part, me semble uniquement provenir de cette raison.

  9. Roro Blouch - mar 10 Mai 22 à 16 h 41

    Tout le monde sent l'autorité d'Aulas vaciller donc ils en profitent pour lâcher deux-trois trucs qui leur pesaient. C'est comme au taf, quand ton n+1 fait le taf à la perfection, t'es tenté de te taire pour garder ta place même s'il est abject, mais quand il a une baisse de performance toutes les rancœurs s'expriment pour le faire tomber.

    Je ne prendrai pas Aulas en pitié, il a joué salement, c'est les règles du jeu quand on joue salement. De notre côté, on doit malheureusement assister à ce spectacle déplorable.

  10. OL-91 - mar 10 Mai 22 à 19 h 05

    Pourquoi parler des départs furtifs de joueurs vétérans ? Le problème est certainement loin d'être typiquement lyonnais.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut