Karl Toko Ekambi, Jean-Michel Aulas et Peter Bosz

OL : Peter Bosz, joueurs, direction, et maintenant ?

En perdant dimanche à Metz (3-2), l’OL a quasiment dit adieux à ses rêves d’Europe. Avec encore deux matchs à jouer cette saison, l’heure est pourtant à la préparation de la prochaine…

Mercredi, l’Olympique lyonnais a de grandes chances de dire adieux à ses rêves européens la saison prochaine. En étant défait (3-2) dimanche sur la pelouse de Metz, le club a déjà préparé le terrain en ne comblant pas le déficit de cinq points qui le sépare de Strasbourg et Nice. Mais, mercredi, les Aiglons affrontent Saint-Etienne dans leur match en retard et pourraient tuer tous les espoirs lyonnais en cas de victoire et même de nul contre les Verts. Avec encore deux matchs à jouer, l’OL a encore les moyens de finir la saison un minimum la tête haute mais désormais, ces dernières semblent déjà tournées vers la saison prochaine.


Les joueurs


Ayant failli collectivement toute la saison et encore dimanche contre Metz, les joueurs n’ont pas fait preuve de caractère en Lorraine dans une rencontre qui était pourtant cruciale. L’OL avait besoin d’un sans-faute sur les cinq derniers matchs pour garder espoir, il a fini à genou après seulement trois rencontres. Le revers contre les Messins n’a rien d’une surprise pour toute personne ayant suivi le parcours lyonnais depuis le début de la saison. L’excès de confiance acquis après Marseille a fait mal face à une équipe qui joue sa survie. L’Europe pratiquement derrière, les Lyonnais ont désormais deux matchs pour terminer sur une bonne note, à défaut d’avoir rempli les objectifs.

Entre objectifs personnels dans cette fin de saison pour certains joueurs en recherche de nouveau projet et orgueil de faire taire les critiques, quel visage sera présenté samedi pour la dernière de la saison au Parc OL ? Mystère même si les deux ne sont pas incompatibles. En tout cas, le mercato lyonnais ne devrait pas être des plus calmes durant l’été dans un sens comme dans l’autre. Seulement, sans Europe, comment réussir à reconstruire un effectif à la hauteur du standing du club ? C’est bien là la question alors que les années passent et les maux restent.

"Il faut mieux cibler les profils de joueurs, l’état d’esprit. Il faut revoir la manière dont on recrute et les joueurs qu’on recrute. Les entraîneurs passent avec Fournier, Genesio, Garcia et Bosz qui avaient tous les 4 des philosophies différentes mais ça fait 5-6 ans qu’on fait le même constat, a noté Nicolas Puydebois sur le plateau de Tant qu’il y aura des Gones. Pas de leaders, pas de charisme, pas de révolte, on se laisse vivre. Si ce ne sont pas les entraîneurs, il faut se pencher sur l’effectif. Il y a un ADN OL apparemment avec une culture de la gagne et il faut apporter à ces jeunes joueurs du centre, des joueurs qui ont un état d’esprit."

Dans le marasme lyonnais de cette saison, les satisfactions sont en effet venues de ces joueurs biberonnés à la culture OL que sont Castello Lukeba, Malo Gusto, Anthony Lopes et Maxence Caqueret, en passe de prolonger son contrat même sans Europe. Il y a quelques années, le "made in OL" avait fait ses preuves et réconcilier les supporters avec leur club. Ne serait-ce pas le moment ?


Le coach


Ce ne serait peut-être pas la solution miracle tant les maux semblent profonds dans l’institution lyonnaise mais pourrait apporter un début de réponse avec des joueurs plus en phase avec les exigences du club et de Peter Bosz. Le coach sera-t-il encore sur le banc de l’OL la saison prochaine ? L’avenir du Néerlandais est clairement en suspens et il est apparu désabusé après la défaite contre Metz. "Ce n'est pas à moi qu'il faut poser la question, a-t-il répondu sur la question de son futur. Moi, je sens la confiance de mon président, des dirigeants, ils savent exactement ce qui se passe dans l'équipe."

Une fin de déclaration lourde de sens comme si le tableau dépeint par Xherdan Shaqiri avec un "vestiaire compliqué" n’était finalement pas qu’une simple utopie. Dans la saison catastrophique de l’OL, Peter Bosz a sa part de responsabilité, avec des tâtonnements tactiques, un effectif qui ne semblait pas en adéquation avec sa philosophie. Mais pour Nicolas Puyedebois, "Bosz a au moins le mérite de ne pas se cacher derrière des excuses comme l’arbitrage ou le mauvais temps." Est-ce suffisant pour garder sa place ? Comme au moment de son arrivée, il y a des voix pour et des voix contre avec peut-être, comme le précise Ottman Dadoune, joueur de Quevilly-Rouen et invité du TKYDG lundi, "un discours qui ne passe plus". Qui du coach ou des joueurs sera maintenu ? Ce sera à la direction, qui a pourtant maintenu sa confiance à Bosz il y a quelques semaines, de désormais trancher.


La direction


Dans ce qui va ressembler à une énième saison de transition dans le passé récent de l’OL, Jean-Michel Aulas risque de ne pas dormir beaucoup durant l’été. Engagé dans la recherche de nouveaux actionnaires après les volontés de départ de Pathé et IDG Capital, le président lyonnais va devoir trancher sur l’aspect sportif. A 73 ans, Aulas reste le capitaine du bateau OL mais se tue à la tâche à force d’être sur tous les fronts. "Ce n’est pas normal qu’il n’y ait que le président qui prenne la parole", note notre consultant.

Avec le départ surprise de Juninho durant l’hiver, Vincent Ponsot, directeur du footballet Bruno Cheyrou, patron du recrutement lyonnais, ont pris du poids dans l’organigramme sportif du club. Jean-Michel Aulas a voulu déléguer mais force est de constater que tout ne tourne pas rond. Pour Ottman Dadoune"le président paye ces personnes pour des postes à haute responsabilité. On demande des résultats, il n’y en a pas donc à un moment Jean-Michel Aulas doit prendre des décisions pour renouveler tout ça." L'OL semble encore une fois à un carrefour de son histoire. Pour la deuxième fois en trois saisons, il n'y aura pas d'Europe la saison prochaine. Une absence dont ne doit pas s'habituer un club qui a régné grâce à son management clair et net pendant des années.

66 commentaires
  1. s.k - mar 10 Mai 22 à 10 h 19

    On avait tout pour reussir
    Pour la première erreur à été de remplacer Genesio par un coach moins bon que lui
    Je ne parle pas du fait de vendre nos meilleurs joueurs chaque année
    En 2000 ça passait car il n'y avait pas de concurrence la ligue 1 ressemblait à un poulet sans tête
    Aujourd’hui c’est jouer au loto que d’adopter une telle stratégie
    Ces dernières saisons ça a souvent été limite il a fallu une fin de championnat canon pour attraper la LDC quand ça passe limite pendant 2 3 ans a un moment ça ne passe pas
    Il y’a eut des signaux d’alarmes clairs qu’est ce qu’on a fait ? Ben on a vendu nos meilleurs joueurs et pris des Da Silva qui se font chasser de Rennes tellement ils sont mauvais
    Vous voulez allez où avec cette politique ?
    Regardez un peu les joueurs qui sont passés par Lyon ces dernières années comment est il possible qu’on se retrouve la ?
    L’ambition du club de retrouver le top 10 européen elle est où ?

    Signaler
    1. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 10 h 28

      Dans le ©ul des supporters, excusez la vulgarité.
      L'OL n'a pas d'autre ambition que de dégager du fric en vendant des joueurs, le projet sportif n'existe pas.

      Signaler
      1. Sebepe - mar 10 Mai 22 à 11 h 01

        Le projet, depuis la construction du stade, c'est de le rembourser.
        Le sportif doit faire en sorte de réveler des joueurs dont le contrat sera revendu avec une plus value.

        Tant qu'on aura pas une situation claire niveau direction (avec les nouveaux investisseurs notamment) , on pourra pas envisager de projet sportif.
        N'oubliez pas tout ce qu'il s'est passé au club depuis le début de la saison, le psychodrame Juninho, les problemes dans les tribunes, les blessures, les faits de jeu (même s'ils se lissent sur une année, soit disant).

      2. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 11 h 04

        Exactement !
        (sauf pour les faits de jeu)

    2. Arioul - mar 10 Mai 22 à 11 h 06

      Faux, la première erreur a été de remplacer Fournier par Génésio avant de rentrer dans le nouveau stade. On nous a promis un coach d'envergure, on devait faire signer Lucien Favre par exemple. Là est la 1ère erreur....
      Les recours qui ont retardé l'arrivée du stade de 5 ans, les milliardaires étrangers qui injectent à perte dans les autres clubs (PSG, Monaco, OM, Nice, Lille...), le fiasco Mediapro et le covid auront fini de tuer le modèle économique de JMA.

      Signaler
      1. Juni forever OL - mar 10 Mai 22 à 12 h 00

        +10000

  2. Poupette38 - mar 10 Mai 22 à 10 h 31

    En fin de saison dernière c'était la même chose
    L'OL va gagner à monaco avec un match renversant, gagne contre Lorient et à Nîmes mais se fait piteusement battre par Nice à la maison sur le dernier match, encore sur un non match de notre part, alors que l'enjeu c'était le podium, tout comme ces 2 matchs à Brest et à Metz qu'il fallait absolument gagner pour avoir une chance de jouer l'europe la saison prochaine, c'était à notre portée non ?
    Je ne sais plus quoi en penser, que les joueurs n'en on rien à f....tre, ça surement

    La bonne nouvelle du jour, Mohamed El Arouch vient de prolonger son contrat pour 1 saison, il avait signé pro pour 3 années en juillet .

    Signaler
    1. Darn - mar 10 Mai 22 à 14 h 28

      Tant mieux, il va déjà voir sa cote grimper.

      Signaler
  3. JUNi DU 36 - mar 10 Mai 22 à 10 h 35

    Ouai exactement donc pour commencer il faut qu'il vire ponsot, ce type n'a rien à faire à l'ol, ou qu'il retourne dans son coin financier si il était pas trop mauvais... Mais il faut aussi que JMA mette de l'eau dans son vin, qu'il se remette grave en question sur ses comportements plus que limite.
    Pour moi le prez aurait du passer la main depuis déjà un moment, il ne sait plus faire ce qu'il a fait si bien pendant longtemps. Je pense qu'il a voulu insister pour son ego, c'est a dire gagner une coupe d'Europe avant d'arrêter. C'est tjrs le même problème avec la plupart de ces gens du pouvoirs, ils veulent aller jusqu'au bout quitte à faire couler le navire.
    Des Lionel Jospin il n'y en a pas beaucoup sur cette terre, dommage...

    Signaler
    1. MICAL - mar 10 Mai 22 à 10 h 44

      Heureusement. Sa rigidité a été sa perte.

      Signaler
    2. mmc1789 - mar 10 Mai 22 à 11 h 01

      @Juni : Quelles compétences as-tu pour juger de l'activité d'un DG de groupe commercial sportif ? sur quels critères établis-tu tes critiques de Ponsot ... le résultat de l'équipe pro ? les résultats financiers ? les perspectives de développement ? l'exécution d'une stratégie définie par le président et validée par le CA ?

      Un DG, c'est une gestion financière, des projets multiples et pas seulement footballistiques, une capacité à convaincre investisseurs et un relais de communication, une exécution d'une stratégie .. on peut regretter cette évolution économique des clubs modernes, mais l'orientation globale (cf la vente des droits par la ligue pro) ne va pas changer demain .. et le rapprochement OL-ASVEL est parfaitement exécuté ..

      Je ne sais pas évaluer le poids de PONSOT dans ces réussites ou échecs, passés et à venir, mais juste regarder le résultat sportif est une analyse à très courte vue

      Signaler
      1. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 11 h 07

        Ponsot n'est pas le DG, c'est Thierry Sauvage qui a ce titre.
        Ponsot est directeur du football depuis 2020 et donc n-1 de T. Sauvage, lui-même bras droit de JMA.
        Ponsot intervient sur le sportif, dans le choix des recrues ou des joueurs partants, idem pour le staff, même si le décideur unique est JMA

        Si tu refais le raisonnement avec ces informations, peut-être que la conclusion sera différente.

      2. JUNi DU 36 - mar 10 Mai 22 à 11 h 12

        La compétence de me rendre compte que rien ne tourne normalement, que les erreurs s'accumulent depuis des années, et donc les responsables de ce désastre sont qui d'après toi ? Sûrement pas Antho, Toko ou Lukeba 😉
        Donc qu'ils continuent leur cinéma, à faire retomber toutes les responsabilités sur Juni, à le mettre plus bas que terre, jusqu'à mentir devant les médias, qu'ils continuent ce petit jeu, mais après faudra pas venir se plaindre que le club est plus que dans la merde...

      3. Nenae - mar 10 Mai 22 à 12 h 59

        A noter que Ponsot chapeaute la partie football incluant les Feminines, l´Academie et OLReign. Bref il y a de quoi s´occuper.

        https://investisseur.olympiquelyonnais.com/societe/management.html

  4. MomoLisboa - mar 10 Mai 22 à 10 h 58

    Ponsot est un CANCER et il doit dégager ! A quelle heure on nomme un Directeur du Football qui ne sait meme pas ce qu'est un 4.4.2 ou un 4.3.3. Qu'il retourne à la compta dans une boite de gestion, c'est un club de football !! L'OL finit par me degouter

    Signaler
    1. mmc1789 - mar 10 Mai 22 à 11 h 03

      Ah bon .. OL GROUPE est un club de football ? il y a longtemps que OL GROUPE n'est plus un club de foot .. c'est un groupe évènementiel sportif centré autour d'un sport

      On peut le regretter ou pas, mais c'est la réalité (et la réussite de JM AULAS et de ceux qui l'ont accompagné .. de très loin la seule de ce type en France, même si Rennes s'en inspire)

      Signaler
      1. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 11 h 08

        Encore d'accord avec toi, à 100% cette fois !
        On peut dire groupe évènementiel sportif mais j'aime bien groupe de spectacles sportifs.

      2. JUNi DU 36 - mar 10 Mai 22 à 11 h 19

        Assez d'accord aussi. Tu aurais même pu dire autour de plusieurs sports, comme le Basket.
        Sans oublier la vague de 2 m en béton et le bowling... 🤣

      3. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 11 h 32

        La vague et le bowling n'ont rien à voir avec l'OL, sauf l'unité de lieu.
        Le curling non plus.

      4. JUNi DU 36 - mar 10 Mai 22 à 12 h 36

        Si ça à avoir avec vu que le projet de ol land c'est en grande partie celui de JMA. Et les terrains appartiennent à l'ol.

      5. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 12 h 40

        Plus précisément, les terrains appartenaient à l'OL qui les a vendus.
        Il n'y a plus de lien financier entre l'OL et la vague, le bowling, l'hôtel, les restos ou les bureaux hors du stade .

      6. 6ldc9 - mar 10 Mai 22 à 14 h 18

        Mmc bonjour
        Tu parle de réussite ?? Depuis 10 ans elle est ou la réussite ? Moi je m’en fou complètement de la piscine à vague , de la piste de ski artificiel, du spa , etc etc etc .tu parle de réussite, magnifique c est un carnage absolu. Plus aucune émotion, sensation,le club a perdu son âme.
        10 ans aucun titre, 10 ans d embrouilles rien plus rien.l émotion , le plaisir,respect du club, efforts commun, respect des supporters, respect de la ville de Lyon rien plus rien.et tu parle de réussite ?..

    2. Le_Lyonniste - mar 10 Mai 22 à 12 h 57

      Est-ce que ce n'est pas plutôt la dette du grand stade qui est un vrai cancer ?

      Signaler
    3. Darn - mar 10 Mai 22 à 14 h 30

      Un cancer..............

      Signaler
  5. Arioul - mar 10 Mai 22 à 11 h 02

    Voici le 11 type des joueurs invités à quitter le navire cet été pour diverses raisons :
    Pollersbeck
    Dubois, Denayer, Boateng, Emerson
    Mendes, Ndombélé
    Paqueta, Aouar, Kadewere
    Dembélé.

    11 joueurs à remplacer, certains à aller chercher au centre de formation et d'autres à l'extérieur.
    En tout cas l'équipe aurait un meilleur visage aujourd'hui avec Gouiri, Bard et P. Kalulu.... 3 postes sur lesquels il va falloir se renforcer.
    Ah oui, et il faut un coach aussi.

    Signaler
    1. westkanoute - mar 10 Mai 22 à 11 h 52

      Ça fait quand même peur ton 11 ,c'est à peu de choses près le 11 titulaire.

      Signaler
  6. Baloune74 - mar 10 Mai 22 à 11 h 18

    Faudrait quand même pas oublier que l'OL a le deuxième budget de L1.... Alors la faute stade, de L'OL groupe OK.. mais ça n'empêche que le budget est là.
    La responsabilité est à tous les niveaux, la seule différence visible c'est que cette saison on a pas eut un joueur capable de porter l'équipe comme les saisons passées.
    Rajouter à ça les joueurs sans motivation qui reste...
    Quand tu lis l'article de l'équipe du jour..... Même si tous ne dois pas être vrai, voilà les promise du fiasco.

    Signaler
    1. JUNi DU 36 - mar 10 Mai 22 à 11 h 22

      Il y a quand même Paqueta mais il a perdu un peu ses moyens dès que Guimaraes est partis,et puis il a cumulé énormément de matchs, on voit bien sur ses derniers matchs qu'il est fatigué, qu'il n'a plus les mêmes capacitées de réactions dans la vitesse d'exécution. Il se donne à fond quand même, il mouille le maillot, c'est déjà une bonne chose. Et puis faut dire qu'il a pas eu un remplaçant terrible pour le laisser souffler.
      Un joueur comme ça il faut le garder on ne peut pas s'en séparer, se serait une cata. On a réussit à trouver un bon milieu offensif et on faudrait déjà s'en séparer ?? Non mais la aussi on tombe sur la tête 😡

      Signaler
    2. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 11 h 26

      Ca dépend de ce qui compose le budget.
      Si c'est le 2e budget (à vérifier) qui alimente les achats de joueur et les salaires, alors c'est comparable au budget des autres clubs concurrent. Mais si ce budget sert à rembourser les emprunts, là s'arrête la comparaison avec les autres. Surtout quand on ajoute les dépenses pour l'Arena (basket et spectacles) payées par les ventes des meilleurs joueurs de foot.
      Qu'est-ce qui reste pour le foot de ce budget ? Des nèfles !

      Signaler
  7. Altheos - mar 10 Mai 22 à 11 h 21

    La crise est structurelle.
    Si c'est pour finir 8eme de championnat, je préfère nettement avoir une équipe avec des joueurs moins talentueux mais qui se dépouillent sur le terrain.
    Je pense que là dessus, on est tous d'accord.
    Les erreurs, à tous les niveaux, les manquements, à tous les niveaux, nous les connaissons tous et ils sont clairement identifiés. Dirigeants, staff, joueurs, tous ont gravement manqué à leurs obligations et à leurs devoirs.
    Pour moi, il faut revenir aux fondamentaux : travail, implication, dévotion au maillot et à l'institution.
    Je veux des guerriers, à tous les niveaux. Des joueurs, au staff et aux dirigeants.
    Faire respecter le blason, faire peur aux adversaires.
    Je veux des gladiateurs sur le pré.

    Signaler
    1. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 11 h 29

      Il faudrait surtout définir un projet sportif, mais il semble que l'on n'aura pas cette chance avec Aulas.
      Sans projet, les joueurs sont perdus, l'entraineur est démotivé, je me demande même si la direction sait où elle va. Qui n'est pas paumé dans ce club ?

      Signaler
      1. Le_Lyonniste - mar 10 Mai 22 à 12 h 55

        Tout à fait. La première question à se poser en haut-lieu est : quel style de jeu nous apportera les meilleurs résultats ?

      2. Nenae - mar 10 Mai 22 à 13 h 08

        Pour moi le Style de jeu ou Qualité de jeu vient après les Résultats (et la confiance que cela apporte).

        Il faut etre un club qui gagne.
        Et on voit cette culture á l´OL chez les Jeunes et les Feminines alors pourquoi la section Masculine serait la seule à avoir la loose ??? Il faut d´aborde retrouver ce cycle de résultats positifs que nous avions enclenché en 2020.

      3. mmc1789 - mar 10 Mai 22 à 14 h 37

        Le projet sportif, c'etait la LdC et de temps en temps l'EL .. et les titres en cerises ... cette année, sur le foot, 1 titre acquis, un autre quasi-sûr, 1 finale LdC, 1/4 EL .. donc on a les cerises mais plus de gateau 🙁 🙁 🙁

        Pour l'analyse de PONSOT, j'ai tout faux .. désolé .. bon Source LyonMag : "aura la charge de l’activité core-business constituée des équipes professionnelles masculines, féminines, françaises et américaines ; des académies filles et garçons ainsi que des académies internationales"

      4. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 14 h 46

        mmc1789, pour moi un titre ce n'est pas un projet sportif mais un objectif.

        On a des projets de développement, des permis de construire, une diversification économique, une franchise aux US, un club de basket, ces fameux objectifs, mais AUCUN projet sportif pour le foot au moins.

    2. 6ldc9 - mar 10 Mai 22 à 14 h 20

      +100000000000👍

      Signaler
  8. Baloune74 - mar 10 Mai 22 à 11 h 33

    Effectivement mais Aulas ne peut pas être responsable de tout non plus après effectivement il choisit les hommes qui l'entour.
    Mais quand tu lis l'article de l'équipe l'avenir me fait peur.

    Signaler
    1. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 11 h 56

      C'est hallucinant l'article de l'Equipe.
      Kadewere qui n'est pas payé et qui, blessé, court après son salaire, c'est le genre de choses qui dégoûte un joueur. Le club a franchi la ligne rouge là, ça ne se fait pas !
      Ce club est dirigé par la folie.

      Signaler
      1. Le_Lyonniste - mar 10 Mai 22 à 14 h 03

        Quand on est blessé, ce n'est pas l'employeur qui paye mais la sécu, il me semble.

      2. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 14 h 09

        C'est au choix de l'employeur qui peut faire l'avance de l'argent et les assurances, sécu et autres, qui remboursent l'employeur.

  9. Cicinho - mar 10 Mai 22 à 11 h 46

    Le recrutement de mecs moyens mais "qui en veulent" => Da Silva, Benlamri, Slimani? C'est comme ça qu'ils ont été présentés mais c'est très moyen...
    Il faut surtout un bon latéral gauche (au fil des semaines on comprend pourquoi Emerson ne jouait jamais à Chelsea), deux milieux qui courent, dont un vrai récupérateur, et un joueur côté droit qui ne soit pas gaucher.
    Ensuite un entraîneur qui sache faire une tactique et créer un bloc équipe : Blanc, Battles, ...
    Enfin, un directeur sportif, je verrai bien Garde dans ce rôle, qu'il a déjà occupé en plus.

    Signaler
    1. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 12 h 15

      Sans nettoyage préalable, tout ce travail sera vite gâché par les luttes intestines. Une perte de temps et d'énergie !
      Quand un mur est moisi, on ne repeint pas par-dessus, on gratte jusqu'à enlever tout ce qui est pourri.

      Signaler
  10. olgoneforever - mar 10 Mai 22 à 11 h 58

    Il y a certainement une part de vérité dans chacun de nos commentaires. Ce qui est pratiquement certain les 5 ans de retard du stade et le covid ont fait du tord au club et peut être plus qu'aux autres pour le covid. Pour le sportif l heureest au bilan: pour les acteurs qui ont le courage de reconnaître leur saison ratée ils doivent tout simplement partir. Pour les dirigeants en aucun cas nous avons les compétences et les infos sur les responsabilités de chacun pour condamner tel ou tel acteur nous ne pouvons que constater les dégâts. Tous nous les évoquons avec déception et colère. Moi j espère seulement que l instiution ol se remette sérieusement en cause et entame une révolution dans sa politique et ses acteurs surtout que d autres clubs sont en pleine mutation...sinon....Mais restons optimiste même si c est difficile avec cette décadence annoncée voir depuis longtemps même par nous supporters !

    Signaler
    1. mmc1789 - mar 10 Mai 22 à 14 h 40

      Est-ce que dans les acteurs, les groupes organisés de "supporters" et leurs frasques à Paris ou à Décines doivent aussi partir ?

      Signaler
      1. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 14 h 47

        Avec une gouvernance aussi faible, je pense qu'ils vont rester un moment.

  11. Juni forever OL - mar 10 Mai 22 à 12 h 02

    Elle est où la corde ?

    Signaler
    1. Darn - mar 10 Mai 22 à 14 h 32

      Normalement, au-dessus, sinon ça marche moins bien.

      Signaler
  12. lucido - mar 10 Mai 22 à 13 h 10

    N’en déplaise à tous les pseudo Juni ceci, Juni cela, le Passage de Juninho comme dirigeant a fait l’effet d’un tsunami, détruisant tout sur son passage.
    Je l’avais annoncé il y a longtemps, mais il n’est pire sourd que celui qui ne veut entendre…

    Signaler
    1. juninho pernambucano - mar 10 Mai 22 à 14 h 02

      Personnellement je pense qu’il n’y a pas de gentil et de méchants, c’est juste différentes personnes avec des priorités différentes et a fort caractère.
      Je pense quand même que juni privilégiait le sportif.

      Signaler
  13. Poupette38 - mar 10 Mai 22 à 13 h 52

    Le Club devrait 200 000€ à Tino, je n'y crois pas un seul instant, pas le genre du Club .

    Signaler
  14. juninho pernambucano - mar 10 Mai 22 à 14 h 01

    Quelqu’un aurait l’article de l’équipe en entier ?
    Des petits bout que j’ai pu lire ca a l’aire intéressant.
    Et c’est super flippant sur l’état du club qui est tout simplement catastrophique !

    Signaler
    1. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 14 h 11

      je l'ai lu sur le forum Olweb, le sujet s'appelle "Lyon déclassé"

      Signaler
      1. juninho pernambucano - mar 10 Mai 22 à 14 h 24

        Parfait merci beaucoup !

        Wow l’article est vraiment ahurissant….
        Dans quelle panade sommes nous…

      2. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 14 h 54

        Pour l'instant aucun démenti du club.
        Est-ce qu'ils nous préparent un communiqué avec triple sens et au quadruple degré ?

      3. XUO - mar 10 Mai 22 à 15 h 01

        OLV
        C'est l'OL ou le Pentagone ?

      4. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 15 h 07

        Je ne sais pas, ça serait plutôt le futur "Olympique Abu Dabi " si j'en crois les rumeurs.

    2. Darn - mar 10 Mai 22 à 14 h 53

      L'article est assez fou, maintenant, il y a pas mal de suppositions, pas que des affirmations, on peut parfois créer une histoire cohérente à partir de faits a priori sans liens.
      Mais c'est assez désespérant.

      Signaler
      1. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 14 h 59

        C'est exagéré par le style journalistique mais c'est plutôt affirmatif.

        Quand Juni demande en priorité De Zerbi et que la short list est finalement, dans l'ordre : Galtier, Bosz, Favre, De Zerbi et Gallardo, tu te demandes pourquoi on a créé ce poste de DS et pourquoi on a supplié Juni de le prendre. C'était franchement pas la peine.

        Idem pour le choix de Chanelet comme scout, mais c'est Ponsot qui choisit d'engager Cavé.

      2. Darn - mar 10 Mai 22 à 15 h 34

        Manifestement, il y avait trois listes, donc il s'agit d'une liste qui compile les 3. Juni ne voulait pas de Galtier (et Galtier pas de Juni) manifestement, alors que lui et Ponsot voulaient Bosz. Donc c'est assez cohérent comme choix.
        L'article dit aussi que Juni aurait préféré Garcia à Blanc ; et c'est l'article qui le dit, pas nos têtes pensantes au sein du club.

      3. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 15 h 52

        C'est le principe que je trouve assez étrange.
        La liste est faite par 3 personnes, dont 1 seul professionnel du foot qui se retrouve avec un tiers de la décision seulement.
        A ce petit jeu Juni n'était pas près de prendre la moindre décision.
        Houllier l'avait déjà remarqué, ça ne date pas d'hier ce travers.

  15. Cudeerisback - mar 10 Mai 22 à 14 h 06

    C'est bizarre J'ai l'impression que ceux qui fustigent V. Ponsot sont les mêmes qui voulait la tête de B.G...

    Modéré
  16. XUO - mar 10 Mai 22 à 15 h 28

    Au fait, c'est quand le jubilé des héros? On a plutôt l'impression de lire une chronique nécrologique !

    Signaler
  17. Doudski69 - mar 10 Mai 22 à 15 h 35

    1 le stade. Trou financier au dessus de nos moyens
    2 du coup on s'oblige a de la poudre aux yeux dans les choix de coachs et de joueurs.
    3 cercle vicieux. Si je balaie et forme une équipe pour gagner des matchs je me suicide financièrement. Si je prends des jeunes je vide le stade et je me suicide financièrement. Si je prends un entraîneur musclé les tocards des virage vont hurler à l'escroquerie et me feront sanctionner. Donc suicide financier....
    4 Jma voudrait ptet passer la main mais.... cherche des actionnaires. Ce serait la seule voie à court terme. Sinon il faut faire une croix sur l'Europe pour QQ années.

    Signaler
  18. Juninho Pernambucano - mar 10 Mai 22 à 16 h 23

    Le club suit simplement le chemin ouvert par Arsenal .
    Un stade qui brille de mille feux , une entrée en bourse , et une débandade totale au niveau sportif .
    Arsenal revient un peu cette saison ( ils viennent de taper MU et West ham ) .

    Sinon les flatulances de Marcelo , les rires dans les vestiaires , sauf ceux de Juni , on en parle ?
    LOL

    Signaler
    1. Darn - mar 10 Mai 22 à 17 h 18

      Non, c'est du vent.

      Signaler
    2. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 17 h 22

      Prout

      Signaler

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut