Michele Kang, la nouvelle propriétaire de l'OL Féminin
Michele Kang, la nouvelle propriétaire de l’OL Féminin (Photo by BERTRAND GUAY / AFP)

D1 : l'OL féminin restera une exception

La FFF s'est opposée à la scission des sections masculines et féminines dans les clubs. L'OL devrait donc rester une exception dans le monde français.

Samedi se tenait l'assemblée générale de la FFF du côté de Clairefontaine. Plusieurs dossiers ont été évoqués lors de cette réunion au sommet, dont l'un qui concerne plus ou moins directement l'OL. L'AG a en effet débattu sur la question de la séparation d'entité au sein d'un club entre les sections féminine et masculine.

Rappelons que les vice-championnes d'Europe 2024, depuis la vente du secteur des Fenottes à Michele Kang en février, sont un épouvantail dans le football français. L'institution a profité d'un vide juridique pour séparer les deux parties, un point que la Fédération souhaitait clarifier. Cette situation touche à l'article 27 d'un des règlements généraux, qui prévoit qu'un club "soit constitué de deux sociétés sportives : une dédiée à l'activité masculine, l'autre aux féminines."

Avec notamment Pierre Ferracci, patron du Paris FC, à leur tête, les participants ont en grande majorité refusé de bouleverser cet alinéa. 76,17% des votants ont exprimé un "non" pour le modifier. "Si cela a été une bonne chose pour l'Olympique lyonnais de séparer les deux groupes, dans neuf cas sur dix, ça sera une mauvaise chose", a estimé le dirigeant francilien, qui a pris en exemple les cas d'Orléans et Bordeaux.

Reste maintenant à savoir si cela aura un impact dans le futur de l'OL. Une chose est sûre, il restera une exception désormais dans l'univers du football féminin français. Désormais totalement autonome, ou presque, il cherche à déménager et à trouver un autre espace d'entraînement pour poursuivre sa sortie de l'ombre de la section masculine.

24 commentaires
  1. isabielle
    isabielle - dim 9 Juin 24 à 13 h 41

    En clair cela signifie également que les clubs de L1 et L2 devront "se bouger" pour faire évoluer leur section féminine !

    Signaler
  2. Avatar
    seb66 - dim 9 Juin 24 à 13 h 43

    J'ai du mal à comprendre puisque si Mme Kang est majoritaire, l'Ol est toujours partie prenante (48% ?).

    Signaler
    1. OLVictory
      OLVictory - dim 9 Juin 24 à 15 h 00

      Je crois que le deal final prévoyait une cession de 100 % des parts

      Signaler
  3. janot06
    janot06 - dim 9 Juin 24 à 14 h 24

    Moi, ce que j'ai du mal à comprendre, c'est comment L'OL a pu céder la majorité de sa section féminine à Mme Kang alors qu'il existait un article de règlement (27) stipulant que les sections homme et femme devaient faire partie intégrante d'un club.

    Il y a d'ailleurs eu un vote allant dans le sens de conserver cet article. On parle de vide juridique... Lequel ?

    L'OL sera le seul club avec cette singularité de deux sections séparées. Cela sous entend tout de même que quelque chose dans le règlement a été depuis modifié !

    Signaler
    1. OLVictory
      OLVictory - dim 9 Juin 24 à 14 h 47

      Pareil que Janot, la situation est incompréhensible.

      Signaler
    2. isabielle
      isabielle - dim 9 Juin 24 à 15 h 24

      Salut, janot et OLV
      ok je ne comprends pas non plus, et de plus, je ne suis pas juriste...
      Le fait d'être une société coté en bourse changerait peut-être le statut du club qui ne serait plus une société sportive mais plutôt une entreprise commerciale ?
      Le statut pro ou amateur serait-il aussi un paramètre ?... Soyaux cité par kkf par exemple, qui retombe en championnat national amateur ?

      Signaler
      1. Avatar
        Kramel69 - lun 10 Juin 24 à 0 h 59

        En fait le post est très mal rédigé. la phrase originale est celle-ci :
        l’assemblée fédérale de la FFF s’est opposée à un aménagement de l’article 27 de ses règlements généraux qui prévoyait «pour un club d’être constitué de deux sociétés sportives.....

        Donc c'est l'aménagement qui prévoyait que...
        Et cela devient
        Cette situation touche à l'article 27 d'un des règlements généraux, qui prévoit qu'un club

        Donc dans les règlements de la FFF (que j'ai lu) l'article 27 ne prévoit rien, c'est la le coeur du problème, il y a un vide juridique (Vide Juridique = Rien qui n'autorise ou rien qui n'interdit) concernant un club qui pourrait comme l'a fait l'OL, séparer ces sections masculines et féminines en 2 sociétés sportives.
        Pour combler ce vide la FFF a mis au vote la possibilité pour un club d’être constitué de deux sociétés sportives : l’une dédiée à l’activité masculine, l’autre à l’activité féminine».
        Cette possibilité a été rejetée à 76%. Ce qui veut dire que désormais cette pratique n'est plus autorisée.

        Le règlement de La FFF est ici :
        https://lfpl.fff.fr/wp-content/uploads/sites/20/bsk-pdf-manager/2016/161121112138_1-rg_fff_2016-2017_vd.pdf

      2. OLVictory
        OLVictory - lun 10 Juin 24 à 10 h 04

        La situation crée effectivement une situation à deux vitesses. Les clubs de L1 étant contraints de créer une section féminine, alors que le club n'en n'a plus juridiquement.
        Il se pourrait donc, si on va loin dans les hypothèses, que l'OL de Textor soit obligé un jour lointain, sous la pression des autres clubs, de créer une section féminine, qui porterait un autre nom de club puisque celui de l'OL pour sa partie féminine vient d'être vendu à Mrs Kang.

  4. knoumkoufou
    knoumkoufou - dim 9 Juin 24 à 15 h 06

    Soyaux en D1 était un club féminin sans section masculine dédiée je crois. Quand à l' exception, OLF l' est depuis longtemps comparativement aux autres pensionnaires de D1 ; ne serait-ce que par ses titres et son statut européen gagné sur le terrain. Bordeaux et Orléans féminins sont victimes du rejet de leur président respectif sans émouvoir ni la Ligue ni la Fédération et cette je-ne-sais-quoi à la tête du ministère. Imagine-t-on une entreprise où des employé(e)s seraient déclassé(e)s du fait de leur sexe et non de leurs compétences ?
    Sans séparation pas de Michele Kang, quand à Textor, aurait-il repris l' ensemble de l' OL ?

    Signaler
    1. dede74
      dede74 - dim 9 Juin 24 à 16 h 20

      Quelles très bonnes joueuses de Soyaux sont récupérables ? (s'il y en a) car :

      "De plus, les joueuses quittant l’ASJ Soyaux bénéficient des dispositions de l’article 117.b des Règlements généraux, qui leur permettent l'exemption du cachet mutation en cas de départ du club. " (© footofeminin)

      Des fois que...

      Signaler
      1. isabielle
        isabielle - dim 9 Juin 24 à 16 h 59

        Bonjour dédé,
        les plus performantes sont les plus âgées (de 31 à 35 ans) : Laura Bourgouin est allé à Bordeaux, Tandia, Gadéa et Diakité étaient sans clubs... reste la gardienne Romane Munich dans la bonne moyenne du ventre mou de D1
        Quand aux plus jeunes, je n'ai pas vu de véritables pépites... lors des dernières rencontres avec l'OL.
        Ps : Marie-Charlotte Léger qui était en prêt, a du retourner à Montpellier il me semble.

  5. Avatar
    seb66 - dim 9 Juin 24 à 17 h 04

    Statut financier et règles de la FFF sont deux choses distinctes.
    Comme Janot, je ne comprends pas vraiment.
    Serait-ce que la FFF, pensant pouvoir changer le règlement facilement a laissé conclure l'affaire avant que la règle soit changée ?
    Et maintenant que le vote a été négatif, on ne casse rien, mais du coup, l'Ol est le seul a connaître cette situation, qu'il n'aurait peut-être jamais dû connaître !?

    @OLVictory
    M.Kang ne détient que 52,91% des parts.
    https://www.olympique-et-lyonnais.com/ol-feminin-le-rachat-par-michele-kang-officialise,315016.html

    Signaler
    1. isabielle
      isabielle - dim 9 Juin 24 à 17 h 28

      Dans la mesure où un club s'auto-finance, par la section masculine ou par la trésorerie d'un groupe, quel serait le problème ?
      Pourquoi pinailler sur un article de règlement administratif d'un championnat qui peine à se développer faute de volonté d'investissement d'un max de présidents ?
      Je suppose que les contrats fédéraux (salaires ou part de salaire et charges sociales des joueuses) ne doivent être applicables que dans la mesure où tous les points de ce règlement fédéral sont respectés... ce qui allège la masse salariale des clubs.
      Dans le cas de l'OL, je ne pense pas qu'il y en ait... mais je peux me tromper

      Signaler
  6. knoumkoufou
    knoumkoufou - dim 9 Juin 24 à 18 h 05

    On en revient toujours au même point, la réelle situation du soccer non pas français qui implique EDFF mais de la France des clubs. La finale européenne 2024 avec un club français n' a pas trouvé de chaîne française, pas d' audience attendue donc pas de tarifs publicitaires haut pour les chaînes, tout est dit.
    Les sponsors du soccer US :
    https://zupimages.net/up/24/23/e5qt.png

    Signaler
  7. knoumkoufou
    knoumkoufou - dim 9 Juin 24 à 21 h 35

    Pendant ce temps là en Espagne... Victoire du Real 1-0 Athletic Bilbao, but de la jeune Pau rentrée en seconde et une minute plus tard... Chavas, Toletti, Feller de la partie.
    Le Barça chez elles, sous le portrait du Maestro, pour son dernier match à domicile. Bonmatti, Bronze, Paralluelo, Rolfo, Graham Hensen, Walsh, Paredes sur le banc mais Lopez, Brugts (plus défensive, arrière gauche ?), Putellas (qui a signé jusqu' en 2027), Mariona (son dernier après 10 ans de Barça, Arsenal pour Miedema ?) sur le pré. 2-1 mi-temps (Pina, Mariona). Et celle que moi j' attends, enfin enfin enfin, Maria Pilar Leon pour sa première cette saison ? Elle est à l' échauffement !
    MPL 58ème qui rentre sous les ovations du public, ça fait chaud au coeur !
    Sandra Paños 31 ans qui sort sous les ovations pour son dernier match 67ème !
    Mariona Caldentey 28 ans qui sort sous les ovations pour son dernier match 72ème !
    Fini 5-1 (Pina, Mariona, Graham Hensen, Paralluelo x2). Encore une journée la semaine prochaine et fin de l' exceptionnelle 23-24 du Barça.

    Signaler
  8. knoumkoufou
    knoumkoufou - lun 10 Juin 24 à 2 h 20

    Et outre Atlantique me direz-vous ? Retour en Missouri pour Kansas City Current vs Seattle Reign FC. KCC 3ème à trois points du premier Orlando Pride et 2 du 2ème Washington Spirit avec un match en moins. Claire Lavogez et Chacha junior de part, Huitema et l' increvable Jessica Fishlock et d' autre. Ça se rapproche, Chacha 18ème. Bon jeu qui finit sur la transversale 22ème pour SR. Jordyn Huitema 23ème, 0-1. 1-1 Chacha 27ème. 1-2 Jordyn sur passe de JessFish 42ème. 2-2 46ème Lauren. Mi-temps, 2-2, pas de temps mort. Entame et buts, Vanessa DiBernado et Chacha ! 4-2, le deuxième de Chacha, toutes les avant-centres en rêvent. Penalty 66ème 5-2 Lo’eau LaBonta. Un tir de Huitema 94ème sinon rien de rien côté Seattle en seconde. Fini 5-2. KCC qui recolle à la première place et Seattle toujours avant-dernière.

    Signaler
  9. JFOL
    JFOL - lun 10 Juin 24 à 10 h 10

    Encore des textes ou des lois pour faire ch...
    Chaque club devrait être libre de faire, 1 ou 2 entités, séparées ou non

    Signaler
  10. Avatar
    JM-C - lun 10 Juin 24 à 15 h 40

    Si ça n'a pas changé, ce sont les associations 1901 qui sont affiliées à la fédé et non pas les entités qui gèrent économiquement les sections pro (SAS etc ...).

    L'association (à but non lucratif) a le droit de faire appel à des prestataires différents pour ses différentes sections. Donc il n'y aurait pas exception.

    L'association n'est probablement pas propriétaire du stade et encore moins de l'Arena et pas signataire des contrats avec les joueurs et joueuses.

    Signaler
  11. Avatar
    zucayan - lun 10 Juin 24 à 19 h 18

    Où en est mme Kang dans sa recherche d'un ou une entraineur e des noms ont ils fuité , y a t il une short list ???????

    Signaler
    1. isabielle
      isabielle - lun 10 Juin 24 à 19 h 27

      ... ça mon gars, faut oublier ! ... c'est l'foot féminin là... tu seras informé lorsque tout sera signé 😜
      Remarques, c'est pas plus mal, on aura moins d'âneries à lire 😇

      Signaler
    2. dede74
      dede74 - lun 10 Juin 24 à 19 h 31

      Faites-vous une idée, selon les bruits de couloir !
      https://www.90min.com/fr/posts/ol-feminin-qui-pour-prendre-la-tete-des-fenottes-apres-le-depart-de-sonia-bompastor

      Mais, ce sera peut-être quelqu'un-e autre.

      Signaler
      1. isabielle
        isabielle - lun 10 Juin 24 à 19 h 47

        Prêcheur junior a déjà dit non... puis il faudra être bi ou tri-lingue, souriant(e), connaître le haut niveau et surtout être capable de coacher une équipe ambitieuse qui veut reconquérir une WCL...
        ... ça en élimine déjà pas mal 😜
        Ps : j'ai oublié... il faut aussi pouvoir "canaliser" Selma sur le terrain et accepter d'être qualifié de nul par certains fans.... même en gagnant une coupe d'Europe avec 11 joueuses à l'infirmerie ... 😂🤣🥳

        ... oh pétard ! ... là j'vais m'faire allumer !

      2. dede74
        dede74 - lun 10 Juin 24 à 19 h 54

        Je n'aurais rien contre le retour de Reynald Pedros 🙂

        Mais, peut-être demander l'avis des anciennes, qui l'ont eu comme coach.

      3. Avatar
        zucayan - mar 11 Juin 24 à 3 h 08

        Merci dédé74 pour votre réponse

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut