©EvertonWomen

Everton : Jean-Luc Vasseur (ex-OL) n'est plus l'entraîneur de l'équipe féminine

Fin octobre 2021, Jean-Luc Vasseur a été nommé entraîneur de l'équipe féminine d'Everton. Ce mercredi, le club anglais a annoncé que l'ancien coach des Fenottes a été démis de ses fonctions.

C'est déjà la fin d'une très courte expérience. En octobre 2021, Jean-Luc Vasseur avait été nommé sur le banc du groupe féminin d'Everton. Après seulement 10 matches, dont 5 victoires, toutes compétitions confondues, le club anglais a annoncé ce mercredi la fin de sa collaboration avec l'entraîneur français.

Everton est 10e du championnat

En championnat, la formation anglaise est 10e sur 12 équipes. Elle a gagné seulement 3 rencontres en 11 journées. Les adjoints de l'ancien coach des Fenottes (2019-2021), Frédéric Piquionne et Franck Plaine, ont eux aussi quitté l'équipe basée à Liverpool.

7 commentaires
  1. Moimoi - mer 2 Fév 22 à 15 h 50

    Ce fut rapide...

  2. dede74 - mer 2 Fév 22 à 18 h 12

    😆 😆 😆 😛

  3. Dede passion 69 - mer 2 Fév 22 à 18 h 25

    Put*in ! Ils avaient réussi à réunir Vasseur et .....Piquionne !

    Faut le faire, chapeau Everton !😉😜

    Le Fred, il va donc revenir sur Radio Merd...Chian'...👎

    1. JUNi DU 36 - mer 2 Fév 22 à 18 h 47

      😂

    2. Mimoun - mer 2 Fév 22 à 21 h 41

      On parle de Domenech pour les remplacer... la fameuse filière lyonnaise... 😉

  4. Cicinho - mer 2 Fév 22 à 23 h 33

    Vasseur il a jamais été bon partout où il est passé, y'a pas de miracle... il finira à la fédé

  5. Le Bon - jeu 3 Fév 22 à 11 h 03

    Difficile d'être un coche, quel que soit le type que l'on doit diriger.
    D'autant plus que les progrès en pédagogie (pas de "pédagogisme") ne semblent pas très criants en sport de haut niveau.
    Certains entraîneurs se comportent aussi comme de quasi tyrans, ce qui n'excuse pas des joueurs à l'égo démesuré.
    Les joueurs d'équipe sont parfois pris comme des pions que l'on place selon les besoins de l'équipe, d'où la polyvalence qu'on peut leur demander. Cela peut fonctionner...ou pas, et là il est stupide d'insister.
    Si l'on regarde le "désastre" de l'arrivée de Depay par exemple : éjecter Valbuena en le mettant à droite, alors que, après une saison mitigée, il cassait tout...
    Et je ne parle pas du désastre financier qui a suivi.
    Je ne sais pas si l'entraîneur de l'époque était ravi de cette situation, mais à la fin, si les résultats baissent, c'est lui qui prend.
    Quant à celui dont on parle dans ce fil, même si la situation lors de sa seconde saison était difficile - c'était le cas pour les autres - il a quand même échoué avec les fenottes : c'est dans la difficulté que l'on voit la qualité ou pas d'un animateur.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut