Griedge Mbock à l'échauffement lors de PSG - OL
Griedge Mbock à l’échauffement lors de PSG – OL (Photo by FRANCK FIFE / AFP)

L’OL toujours sans Mbock contre le PSG

Touchée au match aller contre le PSG, Griedge Mbock n'a toujours pas récupéré pour le choc de vendredi. La défenseure n’a pas participé à la séance d’entrainement de l’OL.

Le rendez-vous est pris pour vendredi à 21h. Tout se jouera sur un match pour l’OL contre le PSG afin de savoir s’il sera champion pour la 17e fois de son histoire ou non. Un genre de roulette russe, mais les Lyonnaises ne comptent pas se démonter par l’enjeu. Ayant pris un ascendant psychologique lors de la demi-finale de Ligue des champions, l’OL compte bien surfer dessus vendredi (21h). Pour ce rendez-vous, Sonia Bompastor n’a pas de nouveaux bobos à déclarer suite à la demi-finale de D1 féminine contre Reims. Avec une large victoire, l’entraîneure a pu faire tourner son effectif, tout en donnant des minutes à certaines revenantes comme Delphine Cascarino et Ada Hegerberg. Les deux offensives étaient bien présentes à l’entraînement ce mercredi, à deux jours du choc.

En revanche, toujours aucune trace de Griedge Mbock. La défenseuse s’est blessée lors de la demie aller contre le PSG en Ligue des champions et est absente depuis ce match. Elle avait bien fait partie du groupe pour le retour, mais avant tout pour faire le nombre, prenant place en tribunes. Encore en salle de soins ce mercredi, Mbock poursuit sa rééducation aux côtés d’Eugénie Le Sommer, qui vise plus que jamais les Jeux Olympiques avec les Bleues. Ayant d’abord commencé individuellement, Selma Bacha a rapidement rejoint le reste du groupe, qui a reçu la visite surprise de l’UEFA pour un test antidopage en vue de la finale de la Ligue des champions.

5 commentaires
  1. Avatar
    Poupette38 - mer 15 Mai 24 à 16 h 14

    Les parisiennes ont eu droit au même traitement ?

    Signaler
    1. Avatar
      hngfoto - mer 15 Mai 24 à 16 h 24

      On parle de la finale de l'uwcl contre Barça

      Signaler
    2. dede74
      dede74 - mer 15 Mai 24 à 17 h 08

      Normalement, les deux équipes finalistes doivent être traitées de la même façon mais, c'est idiot de faire un contrôle anti dopage avant le match, c'est après qu'il faut le faire, après tirage au sort des joueuses contrôlées.
      Allez ! un petit pipi dans le bocal 😂

      Signaler
  2. Avatar
    brad - mer 15 Mai 24 à 17 h 55

    Dede74...Bien sûr que l'on peut faire un contrôle anti-dopage après; mais le faire avant est même aussi important qu'après ; parce que l'effet du dopage quel que soit le produit n'a pas d'effet en 24 h il lui faut plus de temps avant que le cerveau comprenne que l'artificiel va se substituer à ce que le corps produit en petite quantité , on peut le déceler bien avant même une compétition et cela permet au sportif présumé du délit qui lui le sait si infraction il y a de se mettre sur la liste des blessés avant une déclaration officielle de l'agence A-D , si bien sûr il n'y a pas de fuite en amont. D'ailleurs il y a pas mal de contrôles inopinés pendant les préparations des athlètes, d'où leurs obligations d'avertir l'agence A-D de leurs changements de domicile.

    Signaler
  3. Avatar
    Dionys C - mer 15 Mai 24 à 23 h 36

    Dans le cyclisme il y a contrôle anti-dopage lors de chaque compétition et on n'en parle pas (sauf cas positif), dans le foot c'est tellement rare que quand il y en a un ça fait la une des journaux... Ceci dit quand on voit l'agressivité des Qataris sur le terrain on peut légitimement s'interroger sur la prise éventuelle de substances "illicites" !

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut