L’ancien président de l’OL Jean-Michel Aulas s’en prend à son successeur Santiago Cucci / (Photo by FRANCK FIFE / AFP)

Les ambitions d'Aulas pour la Ligue féminine de football professionnel

Désormais président de la nouvelle Ligue féminine de football professionnel (LFFP), Jean-Michel Aulas peut désormais amplifier le rayonnement du football féminin.

Un nouveau rôle pour l'ancien président de l'OL. À la tête de la LFFP dès le 1er juillet, Jean-Michel Aulas va encore une fois jouer un rôle crucial pour le développement du football féminin. Jeudi, lors d'une conférence de presse dédiée au rachat de la LDLC Arena, il a pu dévoiler les prochaines étapes dans son nouveau rôle. "Nous sommes sur le point d’annoncer plein de partenaires pour le football féminin au niveau national voire mondial qui vont nous permettre de lancer la LFFP, mais aussi de supporter l’Equipe de France qui se préparera pour les Jeux olympiques à Lyon".

Même si le niveau des équipes françaises est déjà bon, Jean-Michel Aulas voit plus haut pour l'avenir : "Les meilleures équipes européennes actuellement sont françaises, même s’il y a le FC Barcelone au milieu, nous avons le Paris Saint-Germain, le Paris FC et l’OL. On a de sérieux atouts pour propulser le football féminin au plus haut niveau. Je veux faire de la Ligue de football féminin, la première ligue européenne". L'occasion de faire passer un cap au football féminin, qui va également profiter du rayonnement des Jeux olympiques.

15 commentaires
  1. Avatar
    brad - dim 16 Juin 24 à 15 h 36

    Le temps presse sans lui manquer de respect ! déjà 75 ans tout de même.

    1. janot06
      janot06 - lun 17 Juin 24 à 9 h 04

      Une manie bien française de mettre en avant l'âge des gens ! 😡

      1. Avatar
        brad - lun 17 Juin 24 à 13 h 31

        Un peu comme tout le monde qui prétendent que des joueurs au-dessus de 30 ans sont cramés, alors 75
        l'âge de faire des projets ? C'est l'âge ou on ne joue plus qu'avec sa bouche. Biden lui joue aussi avec sa bouche mais pour dire des conneries🙃, dont il ne se rend plus compte.

      2. janot06
        janot06 - lun 17 Juin 24 à 13 h 43

        Et alors ? Parce qu'on a 75 ans on n'a plus le droit de faire des projets ?
        On n'a plus qu'à s'asseoir dans son coin et attendre que la grande faucheuse passe ?
        Que de sectarisme !
        A 75 ans, certains ont un dynamisme que pas mal de "jeunes" n'ont pas.
        Assez de ces discours formatés qui envoient les plus âgés à la casse !

      3. isabielle
        isabielle - lun 17 Juin 24 à 13 h 56

        👍...
        l'avantage d'être septuagénaire, c'est que l'on ne fait plus les mêmes conneries qu'avant... on les a déjà toutes faites... ! 🤣

      4. Avatar
        brad - lun 17 Juin 24 à 14 h 13

        J'avais cru lire " les plus âgés à la caisse " non quand même il reste encore quelques années pour gambader, pas un projet de construction ni de rénovation mais le projet de pouvoir choisir tranquillement son ehpad ; après faut pas exagérer le dynamisme d'un gars de 75 ans par rapport à un jeune, soit c'est avec du viagra et là c'est du dopage ou alors c'est un ancien sportif qui n'a jamais laissé tomber le sport, ces derniers sont très peu, voir la paillasse que certains traînent. Si j'en lis ton affirmation " assez de ces discours formatés qui envoient les plus âgés à la casse ", c'est donc que on te l'a déjà dit ou tu l'as entendu moult fois, j'en déduis qu'il y a une part de vérité dans mon affirmation.

      5. OLVictory
        OLVictory - lun 17 Juin 24 à 14 h 26

        Michel Ange a commencé à travailler sur la Basilique St Pierre à 76 ans.
        Franck Lloyd a conçu le Guggenheim de New York, qu'il a terminé à l'âge de 91 ans.
        Tolkien, Mahler, Goethe, Monet, Renoir ont tous créés des œuvres majeures après 75 ans.

        Avec ce genre de limitation, la terre serait un peu moins belle.

      6. Juni38
        Juni38 - lun 17 Juin 24 à 14 h 39

        "l'avantage d'être septuagénaire, c'est que l'on ne fait plus les mêmes conneries qu'avant... on les a déjà toutes faites... !"

        C'est pour ça que j'en fait encore beaucoup alors.

      7. Avatar
        XUO - lun 17 Juin 24 à 14 h 51

        L'âge des gens....
        On a fêté récemment les 99 ans de Geminiani. Il se porte bien, il est même gras comme un goret. La même tête que Canto et le même carafon. On ne l'appelait pas " le grand fusil " pour rien.

        A Cuba, les entraîneurs de boxe et d'athlé ont souvent plus de 70 ans. Tonga va nous confirmer ça .

        Epicépatout : je m'oubliais. Plus de vélo sur route, j'ai la pétoche. Et même le vélo d'appart, fini . je lui fais la gueule et il me le rend bien. Mais j'ai été titré deux fois médaille d'or en tournoi international de sudoku, catégorie Master !

    2. Avatar
      brad - lun 17 Juin 24 à 15 h 24

      C'est drôle qu'une simple phrase anodine fasse autant de petits posts derrière celle-ci ; Comme dit Macron " les masques tombent " . Déduction le forum a un gros pourcentage de personnes d'un certain âge, ce n'est pas une tare en soi, le tout c'est de se regarder dans le miroir comme dirait le psy et constater pour beaucoup que la jeunesse a fuie et que l'horloge continue d'avancer.

      1. Avatar
        Kelshak - lun 17 Juin 24 à 15 h 30

        Je ne vois pas où est le problème avec ce sujet. J'ai plutôt l'impression que c'est toi qui en as un avec.

  2. JUNi DU 36
    JUNi DU 36 - dim 16 Juin 24 à 15 h 45

    Ben non JMA il y a aussi Chelsea et le Bayern

  3. Avatar
    wills - lun 17 Juin 24 à 8 h 24

    Faudrait dejaxqu'il supprime les play offs... cette mascarade qui tue une grande partie de l'intérêt du lchampionnat

  4. Juni38
    Juni38 - lun 17 Juin 24 à 14 h 43

    j'ai demandé à Gemini ce qu'il en pensait :

    Il est difficile de dire avec certitude si la dissolution de l'Assemblée nationale en France le 9 juin 2024 était une bonne ou une mauvaise idée.

    Les arguments en faveur de la dissolution mettaient en avant l'idée qu'elle permettrait de :

    Sortir du blocage politique: Le Président de la République justifiait sa décision par l'impossibilité de trouver une majorité stable à l'Assemblée nationale, ce qui empêchait l'adoption de réformes importantes.
    Redonner la parole au peuple: En organisant de nouvelles élections législatives, le Président espérait obtenir un nouveau mandat clair de la part des Français.
    Renforcer sa propre légitimité: La dissolution pouvait être vue comme un moyen pour le Président de se réaffirmer comme chef de l'État et d'imposer son agenda politique.

    Les arguments contre la dissolution soulignaient quant à eux les risques potentiels de cette décision, tels que :

    L'aggravation de l'instabilité politique: De nouvelles élections ne garantissaient pas forcément une majorité plus stable, et pouvaient même conduire à un Parlement encore plus fragmenté.
    L'affaiblissement de la démocratie: Certains critiques ont vu dans la dissolution une manœuvre autoritaire visant à museler l'opposition.
    Le risque d'une victoire de l'extrême droite: La dissolution pouvait profiter aux partis d'extrême droite, qui étaient en progression dans les sondages.
    Il est encore trop tôt pour juger des effets à long terme de la dissolution de l'Assemblée nationale.

    Seul le temps dira si elle a permis de débloquer la situation politique française ou si elle a, au contraire, aggravé les problèmes du pays.

    Il est important de se forger sa propre opinion sur cette question en se basant sur des informations factuelles et des analyses pluralistes.

  5. Avatar
    Olyonn@is - lun 17 Juin 24 à 15 h 21

    Ça fait longtemps qu'Aulas a délaissé le foot masculin pour le foot féminin...
    Il est à sa vrai place.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut