(Photo by FRANCK FIFE / AFP)

Ligue 1 : des conditions pour que l'OL touche l'argent de CVC

Après avoir accepté l'offre de CVC pour acquérir 13% de sa société commerciale, la LFP travaille maintenant sur des conditions pour que les clubs touchent cet argent, et ce afin d'éviter des dérives.

La semaine passée, le collège de Ligue 1 et la Ligue de football professionnel se sont mis d'accord pour la répartition des 1,5 milliard d’euros promis par CVC pour acquérir 13% de la société commerciale de la LFP (lire ici). L'Olympique lyonnais doit toucher 90 M€ puisqu'il se trouve dans le deuxième chapeau, en compagnie de Marseille. Nice, Rennes, Monaco et Lille recevront 80 M€. Mais cette somme ne devrait être reçue seulement si certaines conditions sont remplies.

Comme l'indique RMC Sport, l'instance présidée par Vincent Labrune veut éviter les dérives. Ainsi, en collaboration avec la DNCG, le gendarme financier, il faudra être en mesure de présenter des fonds propres positifs pour obtenir l'argent. Si un club refuse, il ne percevra que 50% de ce qui lui est dû, le reste sera partagé entre ceux respectant les règles.


L'objectif doit être de renforcer la valeur du club


De plus, la LFP et la DNCG suivront attentivement l'utilisation de cette somme. Le but est qu'elle serve à renforcer la valeur globale du club, et notamment les infrastructures. Toutefois, comme les équipes ne sont pas au même niveau sur ce point, certaines qui sont plus en avance que les autres, à l'image de l'OL, pourront investir afin d'améliorer leur effectif de manière raisonnable. Sur ce sujet, des groupes se formeront en fonction de la situation de chacun, et une étude permettra d'affiner ce qu'il sera possible d'utiliser pour chaque domaine.

La Ligue envisagerait également de mettre en place un ratio de salary cap sur sa masse salariale. Mais pour cela, l'UEFA doit valider ses nouvelles règles du fair-play financier.

4 commentaires
  1. isabielle - sam 2 Avr 22 à 16 h 57

    Encore des règles facile à édicter, difficiles à appliquer et quasiment non contrôlables... Les plus truqueurs (suivez mon regard) vont vite trouver le moyen de contourner les contraintes. Aucun doute nous sommes bien en France !

  2. Jean-Jacques 2 bouts - sam 2 Avr 22 à 17 h 44

    Ça me fait penser à ceux qui disent "il ne faut pas donner d'argent aux SDF, de toute façon ils vont le boire..."

  3. ITSGONE - dim 3 Avr 22 à 10 h 38

    https://www.leprogres.fr/sport/2022/03/18/la-lfp-va-creer-sa-societe-commerciale-qu-est-ce-que-ca-signifie

    Je ne comprenais pas bien cette création de société commerciale, cet article du progrès l'a bien expliqué.

    En gros il n'y a aucun autre intérêt à cette opération qu'une grosse manne financière à court terme ? Je crois que cela n'apparait dans aucun article, mais à partir de quand CVC rentrerai dans ses frais ? on est je crois à 660 millions l1 et l2 comprise par an en droit TV. >> grosso modo, dans 20 ans, c est tout benef pour CVC?

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut