Amandine Henry (Photo by FRANCK FIFE / AFP)

Ligue des champions : l’OL sombre face à Arsenal (1-5)

Pour son entrée en lice en Ligue des champions, l’OL avait à coeur de bien démarrer face à son public. Plombées par une faillite collective, les Fenottes se sont inclinées (5-1) face à Arsenal.

De mémoire de supporters lyonnais, il y a une éternité que ce n’était pas arrivé à l’OL. Cette anomalie, c’est voir les Fenottes encaisser trois buts en l’espace de 45 minutes. C’est pourtant ce qui est arrivé au Parc OL mercredi soir contre Arsenal. Tenantes du titre, les Lyonnaises se sont lancées dans la conservation de leur couronne acquise la saison dernière au terme d’un exercice qui se voulait celui de la reconquête. Cette saison, l’OL est le chassé et il l’a bien compris. Tombé dans une poule relevée avec notamment Arsenal et la Juventus, le club lyonnais savait qu’il n’avait presque pas le droit à l’erreur.


Des joueuses déjà empruntées


Après seulement une journée, il a déjà grillé un joker face aux Londoniennes (5-1). Quand les garçons ne tournent pas rond, les supporters lyonnais peuvent toujours se consoler avec les féminines. Ce ne fut pas le cas ce mercredi soir. Dominées de la tête et des épaules par Arsenal, les joueuses de Sonia Bompastor se sont sabordées collectivement, offrant un boulevard au club londonien qui n’en demandait pas tant pour envoyer un message et surfer sur l'Euro de la sélection anglaise.

En concédant une frappe croisée dès la 1re minute, le ton de cette rencontre était donné. L’OL allait être puni par ses erreurs individuelles et ça n’a pas manqué. A chaque but londonien, une Fenotte y est allée de son erreur d’appréciation. Caitlin Foord, par deux fois (12e, 68e), Maanum (21e) et Mead (43e) ont accepté les offrandes avec plaisir et ont mis la tête sous l’eau aux Lyonnaises.


Des erreurs qui se payent cash


A la veille de la rencontre, Wendie Renard avait mis en avant que les blessures qui touchent le club depuis des mois ne devaient pas être une excuse. Ce ne doit pas en être une mais mercredi, les Fenottes ont clairement été empruntées et manqué de folie dans leur jeu. La vitesse d’une Cascarino a notamment fait défaut sur le côté droit de l’attaque quand les solutions sur le banc étaient avant tout des jeunes en manque d’expérience.

La saison n’en est qu’à la mi-octobre et les langues tirent déjà à l’OL. Ca n’explique pas les erreurs inhabituelles de certaines cadres mais cette situation interpelle. Il faudra vite se remettre la tête à l’endroit car la deuxième journée n’est que dans une semaine contre la Juventus, vainqueur contre Zurich. Et elle s’annonce déjà cruciale.

20 commentaires
  1. JUNi DU 36 - mer 19 Oct 22 à 22 h 54

    Quelle vitesse d'exécution pour l'article 👍😂

  2. OL-91 - mer 19 Oct 22 à 22 h 55

    C'est la réplique du match contre Bordeaux, sauf que ce n'est plus Bordeaux.

  3. JUNi DU 36 - mer 19 Oct 22 à 22 h 55

    Les Anglaises si elles jouent comme cela à chaque fois cette saison ça va être dur de les battre

    1. OL-91 - mer 19 Oct 22 à 22 h 57

      ...avec les boulevards lyonnais de ce soir, sans doute.

  4. dede74 - mer 19 Oct 22 à 22 h 57

    CA-TA-STRO-PHIQUE !

    Ça n'était jamais arrivé mais, ce soir, la fessée est méritée, bien qu'injuste, eu égard au nombre d'absences chez les Fenottes ! il y a de quoi mal dormir !
    On a tout mal fait ou plutôt, tout fait pour que cela arrive.
    Ce n'était pas le soir de l'OL malheureusement.

  5. Juni forever OL - mer 19 Oct 22 à 23 h 01

    Je viens de rentrer et j'apprends qu'on a pris 5 pions
    C'est quoi ce délire
    C'est grave ou c'est un accident ?

    1. Tongariro - mer 19 Oct 22 à 23 h 03

      C'est Bosz qui a été nommé entraîneur de l'OL féminin, je vois que ça.

  6. Le Bon - mer 19 Oct 22 à 23 h 06

    Regardons le positif de la chose : cela ne pourra pas être pire que ce soir.
    Je répète qu'il faudrait quand même que Damaris et Brunn jouent plus souvent.
    Après c'est aussi un problème de mental.
    Cela me rappelle le 0-3 face au PSG en coupe de France l'année passée.
    Espérons qu'il n'y a pas des causes internes au club...

  7. Dede Passion 69 - mer 19 Oct 22 à 23 h 38

    Ouh la la les amis ,quelle soirée !!! 🤬🤬🤬

    Et que le retour du stade fût Long et pénible à ressasser ce nauvrage .

    Je sui les filles depuis 2004, et je n'ai pas souvenir d'un tel match toutes compets confondues. Peut être le 3-0 en coupe de France face au PSG, et encore ...
    Le NÉANT COMPLET, un niveau technique et tactique de niveau district, des filles déboussolées qui courent comme des canards sans tête, tous les duels perdus , des déplacements incohérents, en retard sur tous les ballons , etc..etc...
    Bref, la totale !
    Et Sonia qui attend la 37ème mn pour sortir Ines, alors que le mal était déjà fait, et que j'hurlais depuis un quart d'heure qu'il fallait un repositionnement tactique.
    L'arbitre ( et ce n'est en rien une excuse) au niveau de nos joueuses avec un hors jeu assez net sur le 1er but, et une faute imaginaire de Wendie sur le c.f. du 3ème.
    Plusieurs joueuses peuvent faire le taff en D1, mais à l'évidence, la marche est trop haute en LDC. La simple absence de Delphine nous rend totalement prisonnier avec ce jeu stéréotypé.

    Très, très inquiet pour la suite, moi l'éternel optimiste, car au delà de la défaite et de la manière, la différence de buts risque de nous être fatale dans cette poule.
    Et les matchs vont s'enchainer sans que nous récupérions des joueuses cadres.

    Je n'ai pas encore lu vos coms , je lirais demain, et je vais essayer de dormir.....Pas simple !
    Mais selon la formule " Ce n'est que du foot ! ".
    Bonne nuit à tous .

    1. JUNi DU 36 - mer 19 Oct 22 à 23 h 51

      Oui c'est que du foot Dede, et puis on ne peut pas en vouloir aux filles avec tout ce qu'elles gagnent depuis des années.
      C'est vrai qu'il va falloir une remise au point pour certaines d'entre elles

      Endler me fait peiner quand elle relance à la main, pratiquement chaque fois c'est pour une coéquipière qui se trouve à quelques mètres. J'ai raté qu'un seul quart-d'heure de match, sur le reste je ne l'ai pas vu dégager une seule fois au pied loin devant. En pratiquant comme ça elle n'apporte aucun danger chez les adversaires, et en plus les filles sont obligées de se taper tout le terrain pour aller à l'entrée de la surface. Sonia aurait besoin de revoir ça avec elle.

    2. Tongariro - mer 19 Oct 22 à 23 h 53

      Courage dede, essaye de trouver le repos !
      Et quand tu te dis que les filles sont en mauvaise posture, pense à l'OL hommes ca fait relativiser 😀

      Bonne nuit à toi malgré tout ^^

  8. Cicinho - jeu 20 Oct 22 à 0 h 22

    Pourtant malgré les absences, le 11 de départ avait de la gueule quand même, même si en défense il y avait 2 novices à ce niveau...
    Après comme on dit, mieux vaut perdre une fois 5-0 que 5 fois 1-0

    1. JUNi DU 36 - jeu 20 Oct 22 à 0 h 30

      Ça c'est pas faux.
      C'est compliqué de remplacer une fille comme Cascarino, elle a le niveau tellement haut que ça se ressent à chaque fois qu'elle est absente.

      1. Cyrbon - jeu 20 Oct 22 à 7 h 40

        L ol me rappelle une emission sur France 2 avec ruquier et un jury.
        Ça va me revenir.

        Plus sérieusement la trajectoire des filles suis cel du club.
        Comme pour les hommes les adversaires se sont renforcés aussi.
        Les cycles se termine un jour.

      2. undeuxtrois - jeu 20 Oct 22 à 13 h 47

        Cascarino titu hier soir, la défaite est potentiellement moins sévère, mais il y a potentiellement défaite. Cascarino est importante mais "niveau tellement haut", non. Elle fait des différences, mais est très peu décisive, elle a besoin d'une grande 9 pour exister statistiquement (la saison dernière, les 3/4 de ses passes d sont pour Hegerberg non ?) et pour terminer les différences qu'elle peut faire. Sans ça, c'est peut-être la meilleure dribbleuse (ou "franchisseuse") mais sans résultat derrière.

  9. Sony07 - jeu 20 Oct 22 à 8 h 34

    Si les filles se mettent à imiter les garçons....

  10. kakkolak - jeu 20 Oct 22 à 8 h 37

    Maintenant que les grands clubs en général, et les clubs anglais en particulier ont découvert le foot féminin, leur puissance financière va tout écraser sur son passage...

    1. undeuxtrois - jeu 20 Oct 22 à 13 h 52

      L'OL donne des salaires supérieurs aux autres clubs, aujourd'hui encore. Le problème, c'est tout l'à côté, qui ressurgit à tous les niveaux du club.

      Le club était #1 dans les années 2000, mais il est resté bloqué sur cette période. Le foot avance très vite et le club ne s'est jamais mis à la page.

      Le succès de la saison dernière est l'arbre qui cachait la forêt. Hegerberg et Macario, avec Horan en rôle secondaire, ont permis à l'équipe d'exister et ont sauvé (conforté ?) Bompastor dans son job. Sans elles, l'OL ne gagne probablement rien à nouveau. Sauf qu'aujourd'hui, elles sont blessées, avec beaucoup d'autres. La prise en charge médicale est restée bloquée dans les années 2000 aussi, ça donne 4 ou 5 croisés, des blessées à répétition depuis 2 saisons, sans que personne ne se pose de questions.

      L'OL est un club de vieux, dirigé par des vieux, qui n'ont pas l'humilité ni l'intelligence d'évoluer avec leur temps.

  11. exile97 - jeu 20 Oct 22 à 12 h 52

    C'est une vraie déroute, juste à relativiser, dans la mesure où si l'on compte toutes nos absences pour cette équipe on peut en effet utiliser cet élément pour l'expliquer. Personnellement ce résultat je le prévoyais, après les matchs de début de D1. Il n'y a pas de miracle, de plus on n'a pas mesuré ce que le départ de Buchanan portait comme manque. Bon, je pense que cette année sera une année de transition et que les déceptions seront plus nombreuses que les moments de plaisir. Il faut l'accepter et se dire que le club reviendra plus fort l'an prochain et/ou une fois récupérées toutes nos blessées..

  12. dede74 - jeu 20 Oct 22 à 13 h 39

    Si on arrive à se qualifier, même en finissant second, au printemps, on aura récupéré quelques blessées et, nous pourrons continuer d'espérer aller plus loin.
    Nous en saurons plus la semaine prochaine, après le match contre la Juve.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut