Nîmes - OL (0-4) : les dirigeants de l'OL pris à partie à Nîmes

Suite à l'expulsion de Gaëtan Paquiez, la deuxième du match pour Nîmes, pour un tacle non maîtrisé sur Rafael, les dirigeants de l'Olympique lyonnais ont été pris à partie dans les tribunes des Costières.

Une ambiance pour le moins tendue. Ce vendredi, l'Olympique lyonnais s'est largement imposé sur la pelouse de Nîmes dans le cadre de la 17e journée du championnat de France de Ligue 1 (0-4). Dominateur tout au long de la rencontre, l'OL a parfaitement maîtrisé une partie rendue plus facile suite aux expulsions de Théo Valls (5e) puis de Gaëtan Paquiez (40e).

Une atmosphère électrique dans les tribunes

Deux faits de jeu qui, avec le pénalty accordé à l'OL au quart d'heure de jeu, ont mis le feu aux poudres en tribunes. Ainsi, les dirigeants de l'Olympique lyonnais, dont le président Jean-Michel Aulas, ont été pris à partie par des spectateurs autour d'eux. Une situation très tendue qui aurait pu rapidement déraper sans l'intervention du service de sécurité.

5 commentaires
  1. Le_Lyonniste - sam 7 Déc 19 à 11 h 56

    "Gneugneu Aulas corruption"

    Mais c'est juste que leur équipe est toute périmée ! Ils croient qu'on a besoin de corrompre les arbitres pour battre une telle équipe ???

    1. MoiMoiOuMoi - sam 7 Déc 19 à 12 h 12

      Ce sont plutôt les joueurs nîmois qui ont tenté de corrompre l'arbitre en tombant toutes les 30 secondes.
      Ils ont fini par se calmer en seconde mi-temps en voyant que ça ne servait à rien.

  2. montcoua - sam 7 Déc 19 à 13 h 04

    surréaliste et triste !

  3. Juillet - sam 7 Déc 19 à 13 h 37

    Triste équipe de bouchers, un poids chiche dans la tête, triste public à l'image de son équipe.

  4. NicoLG - sam 7 Déc 19 à 13 h 56

    Pendant ce temps Aulas rejette la faute sur Vincent Duluc...

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut