Selma Bacha, Ada Hegerberg et Christiane Endler à la cérémonie du Ballon d’Or 2022 (Photo by Alain JOCARD / AFP)

OL : Ada Hegerberg 7e du Ballon d'Or, Alexia Putellas sacrée

Aucune Lyonnaise n'a été classée dans le top 5 du Ballon d'Or féminin 2022. Alexia Putellas (Barcelone/Espagne) a remporté le trophée pour la 2e fois de suite.

C'est une surprise, et pas forcément une bonne pour l'OL, même si le club était conscient de la forte incertitude pour cette saison 2022. Cette année, le Ballon d'Or féminin est revenu à Alexia Putellas, joueuse du FC Barcelone et de la sélection espagnole. Elle a glané lundi soir son deuxième trophée consécutif.


3 Fenottes dans le top 10


Mais ce qu'on peut remarquer dans le classement, c'est qu'aucune Fenotte n'a été classée dans le top 5. Ada Hegerberg (7e) et Wendie Renard (8e), Catarina Macario (9e) figurent dans les 10 premières pour l'Olympique lyonnais. Viennent ensuite Christiane Endler (12e) et Selma Bacha (14e). 5 Rhodaniennes dans le top 15 donc mais la grande saison de l'OL (Ligue des champions et D1) pouvait laisser espérer un meilleur résultat, même si pour les Bleues, le parcours de la France à l'Euro a pu freiner le jury.

Ballon d'Or féminin 2022 :

1. Alexia Putellas (ESP, 28 ans ; FC Barcelone)
2. Beth Mead (ANG, 27 ans ; Arsenal)
3. Sam Kerr (AUS, 28 ans ; Chelsea)
4. Lena Oberdorf (ALL, 20 ans ; Wolfsburg)
5. Aitana Bonmati (ESP, 24 ans ; FC Barcelone)
6. Alexandra Popp (ALL, 31 ans ; Wolfsburg)
7. Ada Hegerberg (NOR, 27 ans ; OL)
8. Wendie Renard (FRA, 32 ans ; OL)
9. Catarina Macario (USA, 22 ans ; OL)
10. Lucy Bronze (ANG, 30 ans ; Manchester City/FC Barcelone)
11. Vivianne Miedema (HOL, 26 ans ; Arsenal)
12. Christiane Endler (CHL, 31 ans ; OL)
13. Alex Morgan (USA, 33 ans ; Orlando Pride/San Diego Wave)
14. Selma Bacha (FRA, 21 ans ; OL)
15. Millie Bright (ANG, 28 ans ; Chelsea)
16. Asisat Oshoala (NGA, 27 ans ; FC Barcelone)
17. Marie-Antoinette Katoto (FRA, 23 ans ; Paris-SG)
18. Trinity Rodman (USA, 20 ans ; Washington Spirit)
19. Fridolina Rolfo (SUE, 28 ans ; FC Barcelone)
20. Kadidiatou Diani (FRA, 27 ans ; Paris-SG)

29 commentaires
  1. dede74 - mar 18 Oct 22 à 8 h 48

    Les journalistes n'apprécient pas, à leur juste valeur, les défenseurs, que ce soit les gardiens ou les arrières, ils privilégient les attaquants, les finisseurs ! les trophées, spécifiques, créés, ne sont que pour les gardiens et les butteurs, ce n'est pas très juste mais, c'est ainsi !
    (Mettez tout au féminin car, cela vaut pour les filles)

    Je suis déçu pour Wendie, elle mérite une récompense, eu égard à sa formidable carrière.
    Je ne dis pas que Putellas ne mérite pas, les votes étaient serrés je crois et, les votants ont du beaucoup hésiter.

    1. Dragon2332 - mar 18 Oct 22 à 8 h 52

      @dede74 : j'ai lu qu'internautes et journalistes avaient donné la joueuse barcelonaise devant ...

      Et je suis complètement d'accord avec toi pour Wendie :
      -élue dans le meilleur Onze de la saison en Europe
      -capitaine de l'équipe encore vainqueur de Champions League féminine
      -capitaine de l'équipe de France en 1/2 finale de l'Euro (Sans Diacre, l'EdF pourrait viser les titres de l'Euro et de la CdM...)

    2. undeuxtrois - mar 18 Oct 22 à 11 h 43

      Mais c'est normal, et c'est pareil pour les amateurs de ce sport. On vient pour voir les artistes offensives se jouer des défenses adverses, pas des défenseures. C'est le football qui veut ça. Les spécialistes pourront apprécier un(e) excellent(e) défenseur(e), mais Renard n'est pas la meilleure de son équipe, comment pourrait-elle être la meilleure du monde ? C'est pareil dans les autres sports collectifs, les offensifs seront toujours mis en avant, car ils ont le talent que les défensifs n'ont pas.

      Palmarès exceptionnel, leader, mais ce sera toujours trop peu de par sa position. Les 3x ou Hegerberg et Renard ont été nommées ensemble, Hegerberg a fini devant, sans aucun lobbying de son club. Il faut être réaliste. Renard est connue des spécialistes et en France, mais cela est bien trop peu à l'international. 50 pays votent. Aujourd'hui il n'y a qu'une joueuse qui a ce statut : Hegerberg. Macario peut-être d'ici quelques années. L'OL ne fait aucun effort pour promouvoir ses joueuses.

      De façon réaliste, Hegerberg doit être 3/4/5, Renard doit arriver après, et Macario 6/7.

  2. Dragon2332 - mar 18 Oct 22 à 8 h 49

    Ces résultats sont assez surprenants pour moi mais, quand on analyse :

    -pas assez de votants pour nos Fenottes (cela me semble une certitude) car manque de visibilité et de reconnaissance de l'OL Féminin en Europe et même déjà en France
    -notre buteuse n°1 a été longtemps blessée (Mais Putellas aussi et n'a pas disputé l'Euro...)
    -Putellas élue sur un classement de meilleure buteuse alors qu'aucun de ses buts n'est vraiment décisif (genre le but qui fait gagner un match ou fait mener son équipe au score ...), avec des pénalties ou des buts à 3-0...

  3. Dede Passion 69 - mar 18 Oct 22 à 9 h 11

    Salut les gars ,

    Panne d'internet, une nouvelle fois, toute la soirée d'hier !
    Merci free !🤬

    Du coup, suis totalement largué, et j'ai 150 coms à lire, sur les différents articles ....

    PS :Isabielle, je ne me suis pas égaré, j'ai un GPS qui me guide, et m'alerte dès que je suis cité !😉

    1. isabielle - mar 18 Oct 22 à 9 h 41

      ... alors c'est dede 74 qui s'est planté !

      1. dede74 - mar 18 Oct 22 à 9 h 52

        Bonjour,
        @isabielle à/sur quel sujet je me suis planté ? (comme un choux) !

      2. isabielle - mar 18 Oct 22 à 14 h 56

        Sur l'article concernant l'arbitre de OL /Arsenal : Ivana Projkovska.....

  4. Jerinho - mar 18 Oct 22 à 9 h 44

    Je respect Alexia Putellas comme elle est meilleure buteuse de l'espagne et sacrée en championnant mais et puis quoi c'est tout ? .... je trouve scandaleux franchement

    Wendie Renard merite largement ce ballon d'or avec ses plusieurs de titres , C'est un Franz Beckenbauer !

    On dirait maintenant que le ballon d'or focalise minimum buteur...

    1. undeuxtrois - mar 18 Oct 22 à 12 h 16

      Parce que le foot focalise sur les buteurs/ses. Et tous les autres sports. Les gens se déplacent pour voir des prouesses offensives... C'est l'histoire du sport en général.

      Renard sortait d'une de ses saisons les moins abouties... C'est une réalité. Je suis surpris qu'une fille comme Hegerberg ne soit pas plus citée quand on considère que ses absences et retours correspondent aux pertes des titres et à leurs reconquêtes. Aussi importante soit Wendie Renard, c'est bien Hegerberg qui a fait la différence en 2021/22, avec Macario en rôle secondaire. C'est dommage de ne pas lui accorder l'importance qu'elle mérite.

  5. isabielle - mar 18 Oct 22 à 9 h 57

    En fait, si on regarde bien les récompenses distribuées hier et l'historique des BO depuis une douzaine d'années, les joueurs et joueuses du Barça et du Réal sont le plus souvent lauréats.
    Les votants, en majorité journalistes et internautes, sont bien influencés par la com des médias et l'engouement du foot en Espagne. C'est plus fort que le lobbying anglais, qui arrive juste derrière.
    J'en déduit que la concurrence entre des principaux médias en Espagne (entre Catalan et Madrilène) est excellente, productive et influente, choses essentielles pour convaincre de bien voter.
    C'est pas demain que nous aurons cela chez nous ou tous sont pro-parisien, et les provinciaux pro OM, OL, ou club local n'ont qu'une influence limité aux... cantons voisins !

  6. OLPassePresent - mar 18 Oct 22 à 10 h 21

    Pour moi, c'est un véritable scandale. Une file qui n'a rien gagné, en dehors du championnat national, son équipe battue par les fenottes et elle était absente de l'euro. Et c'est elle qu'ils nomment !!!!!!
    Au vu et à l'écoute de l'interview accordée par Wendie R. à la fin du match contre Bordeaux, dans lequel elle disait que ce qui compte c'est le terrain, on savait déjà que c'était plié.
    Avoir gagné 8 LDC dont la dernière en date + demie de l'Euro avec l'équipe de France + Championnat national + 1 trophée des Championnes, inscrire de nombreux buts décisifs (pour une défenseure, c'est quand même très exceptionnelle), grâce notamment à sa passeuse favorite Selma Bacha, cela ne compte pour rien pour les demeurés qui décident du ballon d'Or. Tandis qu'un championnat d'Espagne, ça c'est le Pérou 😉😉

    1. zucayan - mar 18 Oct 22 à 15 h 17

      Je suis bien d'accord avec vous , et puis franchement Ada Hegerberg , je l'aurai plutôt vu vers la 12 ème place sa saison 21/22 n'a pas été vraiment excellente , bon , elle a quand même gagné la LDC

  7. Poupette38 - mar 18 Oct 22 à 10 h 26

    Tout a été dit, je ne comprend pas ce ballon d'or

    Tu remportes ton championnat et surtout la Ligue des Championnes, il leur faut quoi ? Scandaleux

  8. Dede Passion 69 - mar 18 Oct 22 à 10 h 36

    Peu de temps pour développer, mais vous l'avez tous et toutes fait....

    SCANDALEUX. !!!🤬

  9. dede74 - mar 18 Oct 22 à 11 h 11

    Si j'en crois le principe du vote, de cette année, les journalistes et les internautes, votaient ? si tel est le cas, vous pensez bien que les internautes espagnoles devaient être quelques centaines de mille à avoir voté, inutile de chercher plus loin ! le foot, en Espagne, est une religion, pas en France !

    Bon, je me suis trompé :

    "
    Nouveau règlement, critères modifiés, trophées annexes, nominés… Le Ballon d’Or, remis ce lundi 17 octobre 2022 au Théâtre du Châtelet à Paris à partir de 20h30, change de visage pour sa 66e édition. On fait le point sur tout ce qu’il faut savoir avant le début de la cérémonie.

    Nouveau règlement du Ballon d’Or 2022
    Créé en 1956, le Ballon d’Or du magazine France Football a pris un virage cette année, avec une réforme destinée à le rendre « plus lisible ». Après avoir récompensé les joueurs pour leurs performances sur une année civile, le trophée s’aligne désormais sur le calendrier de la saison sportive et prend en compte tout l’exercice 2021-2022.
    Aussi la Ligue des nations masculine d’octobre 2021 est-elle incluse dans l’analyse du jury, tout comme l’Euro féminin de juillet 2022 pour la distinction féminine. Mais pas le début de la saison 2022-2023, démarrée en août. Les critères d’attribution ont également subi une refonte. Les « performances individuelles » et le » caractère décisif et impressionnant des prétendants » seront le critère numéro 1, devant » l’aspect collectif et les trophées remportés » et » la classe du joueur et son sens du fair-play ».
    L’ensemble de la carrière du joueur ne sera plus pris en compte, pour éviter les risques d’une « chasse gardée », un travers du passé avec 12 sacres partagés entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo en 13 ans. Le jury a également été revu, avec un resserrement à 100 votants, des journalistes issus des 100 premières nations au classement Fifa (contre 170 auparavant), et 50 votants pour le Ballon d’Or féminin.

    • Ballon d'Or : Karim Benzema (France, Real Madrid)
    • Ballon d'Or féminin : Alexia Putellas (Espagne, FC Barcelone)
    • Trophée Yachine : Thibaut Courtois (Belgique, Real Madrid)
    • Trophée Kopa : Gavi (Espagne, FC Barcelone)
    • Prix Gerd Müller : Robert Lewandowski (Pologne, Bayern Munich/FC Barcelone)

    "
    Pas de trophée annexe pour les filles, c'est honteux !

    1. Dede Passion 69 - mar 18 Oct 22 à 12 h 44

      Salut dede, et merci.

      " Les « performances individuelles » et le » caractère décisif et impressionnant des prétendants » seront le critère numéro 1, DEVANT l’aspect collectif et les trophées remportés "

      EXACTEMENT LE CONTRAIRE de tout ce qui a été loué hier soir , de façon UNANIME par tous les médias pour les garçons !....
      A savoir la particularité de Karim de privilégier l''équipe , plutôt que ses stats personnelles .
      Et c'est bien le magnifique résultat des 3 premiers chez les garçons,qui sont des exemples du jeu collectif.
      Coucou M'Bappé !😉

      Pour ce qui est des filles, incompréhensible, malgré les bons arguments de undeuxtrois,Isabielle, et Foot Toujours .......

      Karim m'a rendu heureux hier soir, et m'a réconcilié ( un peu ! ) avec le foot ....👍

  10. LELAVALLOIS - mar 18 Oct 22 à 11 h 43

    Cela confirme juste ce que je pense de cette mascarade ( identique au Qatar ), déjà comment attribuer des récompenses individuelles dans un sport collectif ?
    Ensuite, celle qui devait avoir le ballon d'or, c'était Wendie RENARD ...
    Nous ne sommes plus à un scandal près ...
    😡😡😡

  11. Le Bon - mar 18 Oct 22 à 12 h 10

    Merci @dede74 pour ces infos.
    Effectivement, le principe d'une récompense individuelle est gênant, mais on peut admettre que certains joueurs soient décisifs dans leur équipe.
    Pour la partie féminine, il faut savoir que beaucoup de "journalistes" et de commentateurs ne connaissent pas les joueuses, ni les palmarès : ils se contentent de lire des fiches !!!
    C'est comme pour l'arbitrage, il y a quelques bons et des mauvais.
    D'autre part, juger la "classe" du joueur et son sens du fair-play : on peut cela ?
    Ce qui me gêne pour Putellas, c'est qu'elle n'est pas décisive, on l'a vu en finale à Turin. Elle a marqué grâce à la glissade de Buchanan, qui a ouvert la porte.
    Sinon elle a été muselée.
    Beaucoup d'observateurs ont justifié la défaite de Barcelone par le faible niveau du championnat espagnol qui n'offrait pas de concurrence de haut niveau, contrairement au championnat français avec PSG/Ol.
    Si c'est le cas, les performances de Putellas doivent être réajustées...

    1. Le Bon - mar 18 Oct 22 à 12 h 33

      J'ajoute que ma remarque vaut aussi pour Bonmati, 5ème alors que ses "gri-gri" ne passent pas contre des joueuses de haut-niveau.
      Ex : à 23'50", toujours à Turin, juste après le second but : voir comment elle est surprise de se faire piquer la balle !
      https://www.youtube.com/watch?v=1RzQwbC03dU

      1. isabielle - mar 18 Oct 22 à 15 h 15

        Je suis content de constater que les fans de foot féminin, qui regardent les matchs, sont capables de commenter, de juger et d'apprécier les performances de chacune... c'est rassurant.
        Nous n'avons pas tous une vision des matchs de certains championnats étrangers, il faut souvent se contenter de résumés ou de commentaires de journalistes... pas toujours rigoureux, je vous l'accorde.
        Merci à vous de m'avoir permis de m'exprimer dans ce forum amical et bien documenté.
        Nous sommes tous déçu pour Wendie, c'est normal vu... le classement pas vraiment en adéquation avec les critères annoncés par l'organisateur (un média parisien rappelons-le).
        Pas grave, elle aura les "boules" et prendra sa revanche lors d'une finale bien visible.
        Après tout, Karim, a été déterminé, patient et travailleur.... comme peut l'être Wendie !

        PS : mon épouse partage cette opinion, c'est souvent elle, d'ailleurs, qui me les souffle

  12. Gritup - mar 18 Oct 22 à 16 h 31

    Quelque chose me chiffonne à propos de ce classement (outre la faible place des lyonnaises donc Selma Bacha).

    Tout d'abord, je pensais que le Ballon d'Or n'était décerné qu'au meilleur joueur dans le championnat européen, alors que ce n'est plus le cas depuis 2007, mais on ne s'en aperçoit pas parce que les hommes les meilleurs jouent tous en Europe.

    Or, chez les féminines, c'est moins évident : j'ai toujours entendu dire que le championnat américain (NWSL) avait le niveau, non pas d'un championnat européen, mais plutôt des meilleurs de chaque championnat, donc grosso modo le niveau de la LDC européenne. En témoigne les résultats lors de l'international champion cup chaque été : en 2021 les Thorns ont battu l'OL quand le Barca a galéré contre une faible Houston, et en 2018 la faible Caroline du Nord a battu le PSG.

    Je suis donc surpris de constater la quasi-absence de joueuses américaines dans le classement : la célèbre Alex Morgan en 13ème à Orlando Pride, et Trinity Rodman en 18ème aux Washington Spirit. Aucune joueuse des Portland Thorns, d'OL Reign ou des Chicago Red Star dans ce classement, et notamment pas Sophia Smith, deuxième meilleure buteuse du championnat, jouant pour les Thorns.

    Est-ce que le football américain a décliné ? Ou est-ce que les votants se désintéressent de certains clubs ? Ou seul l'Euro compte ?

    1. OLVictory - mar 18 Oct 22 à 17 h 02

      Le continent américain rassemble peu de pays, une trentaine seulement en tout, nord, centre et sud, c'est un handicap pour ce genre de vote avec une voix par pays. C'est peut-être une des raisons…

      1. le_yogi - mar 18 Oct 22 à 17 h 11

        Des travaux scientifiques avaient montré que derrière les votes à l'Eurovision il y avait pas mal de géopolitique (et des "cliques" de pays qui votent particulièrement les uns pour les autres). Possible qu'il en soit de même pour le Ballon d'Or, même si on peut se dire qu'il y a des critères un peu plus "objectivables".

      2. OLVictory - mar 18 Oct 22 à 17 h 30

        Il y aussi les retransmissions.
        Au Pérou tous les bars retransmettent les matchs de LDC, je suppose que c'est vrai dans d'autres pays d'Amsud.
        En Europe j'ai rarement (jamais) vu un match de copa america dans un bar

      3. le_yogi - mar 18 Oct 22 à 17 h 42

        Bah ya quand même eu une Finale de Libertadores (America c'est pour les sélections) à Madrid ya pas si longtemps ! 😛 Mais c'est sûr que c'est pas exactement le même rayonnement. Et en Asie c'est tout pour la LDC et la PL également.

  13. OL-91 - mar 18 Oct 22 à 16 h 34

    La fascination pour le joueur qui "finit". Ces trophées qui font du foot un sport individuel...

    1. OLPassePresent - mer 19 Oct 22 à 10 h 42

      Pour en remettre une dernière couche sur ce scandale, le manque d’efficacité offensive est un argument qu'on ne peut même pas émettre à l'encontre de Wendie R.
      En 426 matchs depuis le début de sa carrière, Wendie a marqué 138 buts. Pour une défenseure, quel score !!!!
      En LDC, c'est 32, dont 3 la saison dernière notamment 1 dans chaque demie contre le Pognon Sans Gêne.
      On sait qu'à l'instar de Juni et de ses coups-francs, à une autre époque, les coups de tête de Wendie sont souvent là pour débloquer des débuts de matchs peu accomplis. Le dernier match contre Bordeaux en a encore donné la preuve (1 but et 1 passe décisive).
      Ce scandale ne fait que confirmer la bouffonnerie de la clique médiatique. France Football s'est notamment distingué en supprimant le Ballon d'or pour cause de covid il y a 2 ans, privant ainsi Lewandowski de cette récompense qu'il avait largement mérité. Le joueur polonais ne s'est pas fait faute de le rappeler très récemment en disant : "Benzema aura le ballon d'or ... sauf s'il est supprimé entre temps." Espérons que malgré leur bêtise et leur suffisance, les responsables de FF auront apprécié l'allusion !!

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut