OL - Atalanta Bergame : Genesio attend « un état d'esprit de guerriers »

A la veille de la réception de l'Atalanta Bergame en Ligue Europa, Bruno Genesio a pointé l'importance de cette rencontre. Après le match nul face à Dijon (3-3), l'entraîneur lyonnais a tenté de motiver ses troupes.

C'est déjà un match capital pour l'Olympique lyonnais. Tout autre résultat qu'une victoire, ce jeudi face à l'Atalanta Bergame (21h05), mettrait l'OL dans une position inconfortable dans son groupe de Ligue Europa. Après le match nul face à Limassol (1-1) lors de la première journée, et celui contre Dijon en Ligue 1 (3-3), samedi dernier, Bruno Genesio est conscient de l'importance de cette rencontre. « C’est un match important pour la Ligue Europa. Tous les matches sont charnières, on s’est fait accrocher à Limassol, on a absolument besoin de prendre les trois points demain », a-t-il lancé, ce mercredi. L'entraîneur lyonnais souhaite voir des joueurs gonflés à bloc, après les errements affichés ces dernières semaines. « Mon équipe a des sautes de concentration, certainement liées à la jeunesse, au manque d'expérience, a-t-il concédé. Il faut avoir cet état d'esprit de guerriers, de combattants demain, parce tous les matches de Coupe d’Europe sont un combat. » Pour ça, le technicien rhodanien pourra compter sur les retours de Fernando Marçal et Rafael. Pape Cheikh Diop est lui toujours absent. Alors que Lyon n'a plus gagné depuis trois matches, le coach des Gones a assuré qu'il n'y avait « pas de doute dans le groupe ».

« L'Atalanta a des principes forts »

Pour retrouver de la confiance et le chemin de la victoire, l'Olympique lyonnais devra se débarrasser d'une formation avec un vrai plan de jeu. « L’Atalanta est une équipe très bien organisée, très rigoureuse avec des principes très forts, ce sera un match difficile. On est dans un groupe très équilibré de toute façon, on sait ce qui nous attend », a indiqué Bruno Genesio. L'Olympique lyonnais devra encore une fois se libérer de la pression du résultat, pour l'entraîneur lyonnais. « Je l’avais dit avant le match de Dijon, on sait tous l’obligation de résultat à Lyon, on a des objectifs très élevésL’effectif est très jeune, il a été grandement renouvelé. Ce genre de pression peut être inhibant pour certains, a-t-il rappelé. C’est mon rôle d’enlever ça à mon groupe, de véhiculer ce qui a bien fonctionné, de corriger les erreurs qu’on a faites sur les derniers matches, et c’est le rôle du staff de faire progresser ces jeunes joueurs très vite. » Réaction attendue.

29 commentaires
  1. ol-91 - mer 27 Sep 17 à 17 h 49

    On a été pris à Paris, on a joué petits pions contre Dijon. Avant Angers (danger !) et Monaco (prochain fiasco ?) voilà Bergame ! le drame ? En cet instant, je ne vois plus quelle équipe nous pourrions battre. Que les choses changent !

  2. Grognard - mer 27 Sep 17 à 18 h 33

    Ce que je crains le plus, c'est l’éternel recommencement.
    A savoir un gros match demain, discipliné etc... un appel d'air, le fameux "match référence"...
    Et bim, juste derrière une défaite à Angers, la déception qui va avec etc etc..
    On dirait parfois qu'on ne sait jouer sérieusement que quand on est pas favoris sur le papier.

  3. Alek69360 - mer 27 Sep 17 à 18 h 46

    "L’Atalanta est une équipe très bien organisée, très rigoureuse avec des principes très forts"
    C'est pas l'inverse de chez nous?

  4. Juni entraineur OL - mer 27 Sep 17 à 19 h 18

    Bon resumé d'ol91 !
    Tant qu'on aura notre Pep, on n'avancera et progressera pas, le club perd du temps !
    30000 demain ?
    Je demande a voir, cela me parait assez élevé

  5. Tempo - mer 27 Sep 17 à 19 h 27

    Vraiment Génésio il donne le bâton pour se faire battre. Entendre : "Mon équipe a des sautes de concentration, certainement liées à la jeunesse, au manque d’expérience" comme si c'était un reproche...
    Lyon fonctionne avec son centre de formation, Lyon vend ses joueurs les plus âgés: Jallet, Nkoulou, Valbuena, Gonalons, Rybus,... achète majoritairement des jeunes et fait ce constat!
    Une équipe avec un vrai plan de jeu... l'interview a été coupée il manque le mot "elle".
    Allez Lyon

    1. Gonzo - mer 27 Sep 17 à 19 h 44

      C'est peut-etre plus une forme d'explication-excuse, non ?

      "Ils sont jeunes, avec les defauts qui vont avec"

  6. XUO - mer 27 Sep 17 à 19 h 32

    Si j'ai bien compris, il veut que ses joueurs se comportent comme s'ils étaient entraînés par Mourinho!!!! Ou même Galtier !!!

  7. Burp - mer 27 Sep 17 à 20 h 16

    J'en peux plus de lui
    Comment il font a decines ?

  8. OLVictory - mer 27 Sep 17 à 21 h 49

    Des guerriers !
    Genesio a le niveau de technique du supporter de base. Moouuiilllleeeezz le mailloooooot, Moouuiilllleeeezz le mailloooooot...

    1. Grognard - jeu 28 Sep 17 à 9 h 26

      Et le supporter de base de scander "Entraineur! Démission! Entraineur ! Démission !".. pire qu'un marseillais 😉

  9. gone69 - mer 27 Sep 17 à 22 h 42

    il nous gonflent avec sont equipe en bois deux ans a voir de la merde a chaque match

  10. Grognard - mer 27 Sep 17 à 23 h 12

    Il demande de la gnaque, faut pas se mentir, ca fait le plus souvent la différence.
    Il en a manqué un peu contre Paris, il en a manqué carrément contre Dijon... il en manque régulièrement..
    C'est sur le terrain que ca se joue toujours en définitive, et Génésio n'est pas sur le terrain.
    Le système tient la route (même si je préférerais un 4-4-2), les joueurs ont les qualités... c'est à eux de gagner.

  11. cavegone - mer 27 Sep 17 à 23 h 58

    Genesio a raison il faudra être guerriers mais pas que...Les Italiens tactiquement sont bien plus forts ! La crainte pourrait être un moteur ou nous tétaniser. Hâte de voir le match!

  12. tomtom69 - jeu 28 Sep 17 à 3 h 02

    C'est sur que les lyonnais ont un problème de concentration, et pas toujours un état d'esprit de gagneur. Mais le milieu de terrain reste un gros problème, il y a un trou entre la défense et l'attaque. Si l'équipe n'avance pas sur les prochains matchs, je ne serait pas surpris de voir Bruno Genesio changer le dispositif en passant à un milieu à 3.

  13. TomLePatron - jeu 28 Sep 17 à 4 h 52

    Il n'y a malheureusement pas que Génésio qui atennd un état d'esprit de vengeur... nous aussi on aimerait voir ENFIN l'etat d'esprit et la gnaque et PEUT ETRE qu'un jour on aura la joie d'avoir en prime un plan de jeu avec du collectif... mais bon la manière c'est pas maintenant.

  14. TomLePatron - jeu 28 Sep 17 à 4 h 52

    Je voulais dire voir enfin le résultat et la gnaque*

  15. OLVictory - jeu 28 Sep 17 à 7 h 54

    On change les trois quarts de l'équipe et on se retrouve en deux mois avec exactement les mêmes problèmes. Quand est-ce qu'Aulas va accepter de voir la réalité en face ?
    On a le potentiel dans cette équipe pour faire une grande saison mais si on ne change rien ça va vraiment mal finir cette fois.

    1. cavegone - jeu 28 Sep 17 à 9 h 09

      C'est de l'aveuglement de la part du président.
      Il ne voit que le résultat en prétextant que cet entraineur gagne plus que les autres et bien il verra le résultat en faisant le bilan...
      Ne récolte t'on pas ce que l'on sème?

  16. ObjectifEurope - jeu 28 Sep 17 à 9 h 05

    Moi ce qui me désespère c'est qu'on a l'impression qu'à chaque fois Bruno explique nos mauvais résultats par un problème "mental"...Et c'était pareil l'an passé ! Tu as raison OL victory, on change tout et c'est toujours les mêmes problèmes. On perd moins c'est tout.

    C'est bien joli d'avoir un état d'esprit de guerrier mais si tu ne sais pas quoi faire sur le terrain !

    Pour ce soir, je pense qu'on peut faire quelque chose (soit un nul, soit une victoire) car on aura pas à construire le jeu.

    Mais un moment donné, il faudra que notre équipe joue ENSEMBLE au foot !

    1. cavegone - jeu 28 Sep 17 à 9 h 15

      Ce sont des excuses non valables comme le manque de leader qui est pointé du doigt à tords et à travers lorsqu'une équipe sombre. Ou bien "Mouillez le maillot" aussi.
      L'entraineur est le chef d'orcheste, Bielsa a coutume de pointer ses propres responsabilités, et ça c'est honnête.
      Il sera étonnant si gràce à ce genre de sorties l'OL se mette à avoir des solutions de passes et se place correctement pour défendre quand l'adversaire joue vite.
      Pep Génésio n'a aucune idée concrête de ce qui cloche, il bluffe son monde au club, mais la plupart d'entre nous ne sommes pas dupes. Et ce depuis longtemps.

      1. Grognard - jeu 28 Sep 17 à 9 h 35

        Bielsa couvre ses joueurs en attirant sur lui les critiques, à Lyon Génésio n'a pas besoin de le faire puisqu'Aulas s'en charge.
        Il a aussi dit aux journalistes qu'ils n'y connaissaient rien, je l'adore ce gars là moi.

      2. cavegone - jeu 28 Sep 17 à 13 h 23

        Oui mais au-delà de ça Bielsa reconnait ses erreurs.
        Bruno a beaucoup de mal à se remettre en question, parlant des joueurs plutot que ses propres choix, d'autant plus depuis qu'il est dans la tourmente.
        En somme il semble s'emmurer dans SA vérité, comme Claude Puel en son temps l'avait fait en pretextant un classement plutôt flatteur.
        Pourtant un peu d'humilité n'a jamais tué personne.
        Et quand on y réfléchis, l'état d'esprit, en définitive c'est l'entraineur qui l'insufle...et personne d'autre.

      3. Grognard - jeu 28 Sep 17 à 14 h 52

        Bah c'est à dire qu'à mon sens il a raison de le faire, très franchement j'identifie là le principal défaut de l'OL, dans le manque d'implication des joueurs.. ou leur implication irrégulière.

        On est solide quand on joue avec discipline, on met le feu quand on cravache..
        Qu'est ce qui leur faut les mecs ? Leur promettre des princes pour le gouter ?
        Et que fait Génésio sinon essayer d'insufler en demandant publiquement à ses joueurs d'avoir cet état d'esprit ?
        On s'accorde a reconnaître la qualité des joueurs qui jouent, le schéma ou plan de jeu n'est pas particulièrement remis en cause, la consigne est d'être plus combatif et concentré.

        En plus, comment le critiquer après un nul comme Dijon ?
        On marque 3 buts, on en prend sur des fautes individuelles de porc, on critique Génésio d'une part mais de l'autre on salue la performance de Aouar... placé là, visiblement à l'aise, par qui ?
        A mon sens, la critique systématique et lapidaire de Génésio ne repose pas sur grand-chose.

        Bielsa aussi à ses certitudes. Le gars fait des conférences où il explique qu'il y a tant de schémas(12 ou 17, je sais plus), ni plus ni moins.. par contre il a probablement raison.

        Sinon c'est vrai qu'avec Puel on a souffert. Il était tellement obnubilé par l'assise défensive qu'il en oubliait l'attaque. Mais là encore Génésio n'a pas ce défaut.

    2. Grognard - jeu 28 Sep 17 à 9 h 21

      Moi je suis d'accord avec Génésio sur ce point là, carrément.
      Comme dit Tom-Tom plus haut, on se retrouve encore et toujours avec une equipe coupée en deux, parce que l'attaque se rue devant et ne se repli que quand elle veut bien.. du coup les autres défendent en reculant parce que personne ne poursuit l'adversaire qui part en contre.
      C'est de la discipline qui manque. Une fois c'est celui-ci, une fois celui-là.. c'est le prix quand on joue en 4-3-3 avec 4 attaquants.
      Contre Paris Fekir l'avait pas mal fait, plusieurs bons retours, on voit bien que ça pose des problèmes a n'importe quel adversaire.
      Mais chaque fois qu'on joue "plus faible", c'est le même refrain. Devant on joue pour la galerie sans trop faire d'efforts défensifs.
      Je suis pas trop inquiet à ce sujet là pour ce soir, l'enjeu galvanise.. mais sur la régularité ça cloche.
      Ce que devrait faire Génésio, c'est punir.

  17. juninho pernambucano - jeu 28 Sep 17 à 12 h 09

    On connaît déjà tous le scénario du match comme d'habitude on sera déçus et notre pep trouvera toujours du bon contenu.
    Ras le bol jusqu'à quand la supercherie va t-elle continuer.
    Si on perd se soir la qualification prendra deja un sacré coup.
    On est seulement au debut de la saison et on voit déja que nos objectifs ne seront pas remplis.
    On est le seul club du top français à avoir un incapable au poste d'entraîneur.
    Par rapport à l'année dernière on a changer la plupart des joueur pour toujours les mêmes problèmes donc un moment donner le seul point commun c'est l'entraîneur.

    1. XUO - jeu 28 Sep 17 à 12 h 44

      Si le manque de gnaque est récurrent à Lyon, l'entraîneur actuel y est pour quelque chose.Il n'a jamais été aussi flagrant qu'actuellement. Que ce soit sous Puel ou.....on n'a jamais assisté à autant de laisser-aller. On a même l'impression que les joueurs cherchent à se débarrasser de leur entraîneur.
      La gnaque, il faudrait qu'il en soit lui-même dépositaire. L'homme est sans vigueur. Que peut-il exiger de ses troupes? Pour moi, il est au moins le témoin de l'impuissance lyonnaise. Témoin assisté pour l'instant. Le temps de la mise en examen est proche.

  18. jeepy - jeu 28 Sep 17 à 13 h 33

    Tant qu'un entraineur n'arrive pas à faire comprendre à ses joueurs que le foot est un jeu d'équipe, nous aurons de schéma de joueurs jouant tout seul, tirant la couverture à lui... Ralentissement du jeu, passe en retrait ou manquée, dribbles inutiles... C'est un jeu de débutants...

  19. Grognard - jeu 28 Sep 17 à 14 h 03

    Oui mais c'est trop facile de tout lui mettre sur le dos.
    A un moment, des joueurs pro sont sensé avoir un comportement pro. Donc s'ils ne comprennent pas, c'est peut être parce qu'il ne veulent pas comprendre.. ou en sont incapables..

    A ce compte il faudrait remettre en cause, et assez durement, non seulement l'encadrement, mais la formation, et le recrutement. C'est à dire la qualité de l’intégralité du staff, la pertinence du projet et donc la qualité des recrues et joueurs formés.
    Il ne peut pas y avoir qu'un seul responsable de ce qui se passe sur le terrain, alors que lui n'y est pas. Moi je trouve que ça n'a aucun sens.

  20. ol-91 - jeu 28 Sep 17 à 17 h 25

    Ce manque de motivation date d'avant Genésio. C'est même notre caractéristique, et cette incitation du coach a rassuré les Italiens, qui savent qu'il n'en sera rien.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut