OL : aux origines de la chanson de Mapou Yanga-Mbiwa

Ce week-end, Mapou Yanga-Mbiwa a eu droit à sa chanson. Chorégraphiée, celle-ci a été chantée à tue-tête par le Virage Nord durant une bonne partie de la seconde période. Retour sur les origines de ce chant.

Fort d'une bonne seconde partie de saison, Mapou Yanga-Mbiwa s'est définitivement imposé aux côtés de Samuel Umtiti comme le défenseur du moment. Depuis janvier, l'international français est systématiquement titularisé par son entraîneur Genesio. Une marque de confiance qui lui a permis de retrouver tous ses moyens et son niveau. Avec des performances remarquées, que ce soit contre Paris (2-1), Montpellier (0-2) ou Nice (1-1), sa sérénité offre un contraste saisissant avec le joueur qui avait marqué contre son camp au match aller à l'Allianz Riviera, à l'occasion d'une défaite 3-0.

Après les sifflets, le tube de la fin de saison

L'apothéose de la première partie de saison de Mapou Yanga-Mbiwa se situe sans aucun doute lors de la réception de Tours (2-1) en coupe de la Ligue, le 16 décembre dernier. Entré en jeu à la 46e minute, l'ancien montpelliérain est moqué sur chacune de ses touches de balles, quelques "olés" étant lancés des travées du stade de Gerland. Les supporters mettent alors en avant le mauvais niveau affiché pour une recrue achetée 8 millions d'euros à l'AS Roma, lors du dernier mercato estival. Ce sera, jusqu'à aujourd'hui, le dernier moment dur que vivra Mbiwa. Dès son entrée au Parc OL, et notamment l'opposition face à l'Olympique de Marseille, les performances sont plus encourageantes, jusqu'à ce que le Lyonnais forme aujourd'hui avec Samuel Umtiti une charnière centrale complémentaire et performante. Que ce soit grâce à Caçapa, Genesio, ou simplement le regain de forme de l'ensemble du collectif, Mapou produit désormais des prestations convaincantes. Il justifie en quelque sorte son statut de deuxième meilleure affaire d'Europe, selon l'Observatoire du football.

Face à Monaco, le Virage Nord en roue libre en deuxième mi-temps

À l'occasion de la réception de l'actuel troisième de Ligue 1, l'Olympique lyonnais se devait de l'emporter. C'est chose faite, et avec un apport non-négligeable de Mapou Yanga-Mbiwa. Auteur d'un doublé, celui-ci a transcendé le Parc OL, scandant son nom comme jamais il ne l'avait fait auparavant. Mais alors que Lyon mène 5 buts à 1, un nouveau chant est lancé. Basé sur l'air d'une chanson du groupe Kungs, celui-ci reprend le nom et le prénom du joueur lyonnais, sous un rythme entraînant. Déjà utilisé à Tola Vologe la semaine précédente, il est spontanément repris par le Parc OL et résonnera longtemps après le coup de sifflet final. Pour les plus courageux, une version d'une heure est même disponible. Avec cette reconnaissance de la part des supporters, Mapou Yanga-Mbiwa confirme son retour au premier plan, permettant de solidifier une charnière centrale considérée comme étant le point faible de la défense lyonnaise lors des dernières saisons.

 

3 commentaires
  1. -bRoglin- - lun 9 Mai 16 à 17 h 13

    Entre sa conférence de presse pour percer l'abcès et sa capacité à reprendre le travail pour retrouver un niveau qui est le sien, ce mec a un caractère qui nous faisait défaut depuis des années...
    Je pense qu'on a là le capitaine des prochaines années..

    1. Minolt - lun 9 Mai 16 à 21 h 17

      +1 il a plus la capacité à être capitaine que Umtiti pour moi

  2. Altheos - mar 10 Mai 16 à 8 h 17

    Pour l'instant le brassard, c'est Max. Et lui, il va faire toute sa carrière à l'OL.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut