Selma Bacha à l'entraînement avant OL - Juve
Selma Bacha à l’entraînement avant OL – Juve (crédit : David Hernandez)

OL : Bacha exprime sa reconnaissance envers Aulas

Buteuse lors du choc européen face au PSG (2-1), Selma Bacha est revenue sur son parcours à l'OL et en a profité pour rendre hommage à Aulas.

"Un deuxième papa". Selma Bacha s'est montrée très reconnaissante à l'égard de Jean-Michel Aulas durant son entretien avec Valyu Média. Lors de ses prémices, la joueuse issue de l'académie lyonnaise avait été repérée par l'ancien président du club. À présent au sommet de l'Europe, avec en vue une prestigieuse finale de C1, la native de Gerland a tout de même tenu à mettre en exergue le rôle de l'homme de 75 ans. "Il fait tellement pour le football féminin. Personne ne fait mieux que lui en termes de présidence. Il est très critiqué, car les gens ne le connaissent pas. Mais il nous défend énormément. Respect à lui et à tout ce qu’il a fait dans le football" a déclaré la défenseuse.

Au vu des résultats décevants du club rhodanien en fin de saison dernière, Jean-Michel Aulas avait tiré sa révérence, poussé vers la sortie par John Textor. Très proche de l’ancien patron, Selma Bacha était " beaucoup attristée. Je ne m’y attendais pas. J’ai eu des larmes. Je lui ai ensuite fait un message et je sais que ça l'a touché. Nous sommes toujours en contact, ça me fait du bien.", a poursuivi la jeune femme de 23 ans.

Écarté de son poste, l'intenable homme d'affaires a bien rebondi avec un poste de vice-président de la FFF et désormais nouveau président de la Ligue professionnelle du foot féminin. Son nouveau statut lui permet de côtoyer à nouveau l'internationale de l'équipe de France, mais cette dernière ne s'en satisfait pas pour autant. "Je ne voulais pas qu’il perde son attache avec le football féminin. Maintenant, il s’occupe de nous en sélection. Mais l’OL sans lui, c'est bizarre" explique-t-elle.

Sous le mandat d’Aulas, les Rhodaniennes cumulent un total impressionnant de 37 titres. Un palmarès qui est, avant tout, dû, à un travail de fond de l’ancien président, souligne Bacha. "Il nous mettait dans les meilleures conditions, que ce soit au niveau des infrastructures ou des installations ". À présent, sous la houlette de Michele Kang, la latérale gauche de l'OL compte bien conserver son statut malgré les objectifs élevés de la nouvelle présidente américaine. "Elle a des ambitions de taille. Mais ça ne me fait pas peur".

2 commentaires
  1. Avatar
    seb66 - jeu 16 Mai 24 à 10 h 26

    Tu as gagné, déjà, 3 ligues des championnes : la première, titulaire à 17 ans.
    Je pense que la 4ème est obligatoire !!! 😀

    Signaler
  2. Avatar
    brad - jeu 16 Mai 24 à 10 h 40

    Ma grande on a suivi tes premiers pas, on espère te suivre longtemps encore et si possible dans le club qui t'a révélé. Pour le rêve du BO , va falloir monter d'un cran voir de deux, les défenseurs (ses ) sont oubliés dans les votes.

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut