OL : Bosz souhaite "être réaliste plutôt que romantique"

Eliminé de la Ligue Europa, l'OL joue un avenir européen sur les dernières journées de Ligue 1. Pour les 7 affiches restantes, Peter Bosz appelle ses joueurs à être "réalistes plutôt que romantiques".

"Offensif et attractif", voilà comment Peter Bosz voulait faire évoluer l'OL à sa venue cette été. Après moins plusieurs mois de résultats décevants, l'entraîneur néerlandais semble se rendre compte que cette philosophie est difficile à mettre en place. Suite au lourd revers contre West Ham en Ligue Europa jeudi (0-3), le technicien souligne l'importance de se montrer plus réaliste sur cette fin de championnat.

 Après OL - West Ham

"Lorsqu'on voit les premières 30 minutes, les joueurs n'ont pas "dormi" mais on n'a pas fait ça pendant tout le match. Le but avant la pause, c'était dur mentalement. Mais à 1 ou 2-0, on ne peut pas tomber aussi loin. On est humain, c'est arrivé mais ça ne doit pas arriver."

Quels changements pour la fin de saison ?

"Le plus important, c'est de faire une série, de gagner des matches. Il n'y a que ça qui nous aidera. Le reste, on peut en parler longtemps. Le football que j'aimerais, c'est offensif, plus agressif, en étant plus haut sur le terrain. On ne le fait pas. Maintenant, pour la fin de saison, il faut jouer de manière à remporter des rencontres, être réalistes plutôt que romantiques."


"C'est un gros défi pour moi"


Son ressenti sur la situation actuelle du club

"Ce n'est pas facile. Dans le football, on connaît des bons moments, mais aussi des périodes comme jeudi soir. On est dans une grand club avec une grande histoire. Les objectifs sont clairs. Mais c'est un challenge, car je pense que peu de personnes pensent qu'on va y arriver (à se qualifier pour l'Europe). C'est ma première année ici, et ce pas toujours évident avec la langue et quand tu ne dors pas beaucoup. Mais en même temps c'est un gros défi pour moi, je ne lâche pas, je vais pousser les joueurs. Je crois que c'est possible."

Sur le manque d'efficacité

"Je ne suis pas ici pour regarder qui pourrait être là, j'observe mon équipe. On se crée des occasions et on ne marque pas assez. Mon boulot est d'entraîner les joueurs pour qu'ils inscrivent plus de buts. On en a besoin pour gagner des matches."


"On manque de leaders"


L'absence de leadership dans le groupe

"J'échange presque tous les jours avec mes dirigeants. On parle de notre effectif, mais aussi pour l'année prochaine. On ne scrute pas seulement les qualités, mais aussi le leadership. Ce n'est pas facile, toutes les équipes en veulent. Etre un leader quand ça gagne c'est facile, mais il faut l'être aussi quand on perd. Mais oui, ça manque dans le groupe."

La préparation avant Bordeaux 

"Je comprends que les joueurs soient déçus, moi le premier, et tous ceux qui aiment l'OL. Mais avant dimanche, cela doit être fini. Il y a le match le plus important et le plus dur de la saison contre Bordeaux. On prépare ça dès ce vendredi. Ceux qui ont peu ou pas joué ou pas joué se sont entraînés plus intensément. On n'a aucune excuse pour ce match"

17 commentaires
  1. Cazo-loco - ven 15 Avr 22 à 15 h 11

    On manque de Leader... le mec a eu Boateng et Shaqiri il les a très mal utilisé donc les prochains qui voudrais éventuellement venir y réfléchirons a 2 fois.

  2. s.k - ven 15 Avr 22 à 15 h 20

    Il faut bien le dire il passe étrangement entre les gouttes il nous a vendu un football qu’on a quasiment jamais vu
    Je ne sais pas la saison est vraiment mauvaise il a sa part de responsabilité mais il faut avouer qu’il a demandé des recrues qui ne sont jamais arrivées
    Après j’ai du mal avec sa gestion des jeunes Barcola a fait une entree remarquable et remarquée en début de saison mais on ne l’a plus vue il y’a eut pourtant pas mal d’occasion de lui donner sa chance mais non j’ai du mal à comprendre cette gestion
    Après si on le vire c’est pour prendre qui ?

  3. JUNi DU 36 - ven 15 Avr 22 à 15 h 27

    Bordeaux le plus important et le plus dur de la saison ?? Heu et les autres matchs ?? Même si on ne sera pas sur le podium tous les matchs sont importants, il faut au moins essayer de finir 6ème voir 5ème en espérant plusieurs faux pas de Strasbourg et Nice...

  4. Bioman - ven 15 Avr 22 à 15 h 35

    Allez! Soyons fou et pragmatique, il reste 7 matchs à jouer, 7 victoires 1-0 avec 7 penos, je prend ...et après on avise!

  5. jolann69 - ven 15 Avr 22 à 15 h 38

    J'étais très enthousiaste avec sa venue, aujourd'hui j'ai bien envie qu'on le dégage, mais le problème c'est qu'on risque d'avoir encore pire derrière, de repartir dans une année de transition toute pourrie. DOnc à mon avis à moins d'avoir une belle opportunité, il faudra faire avec. Mais si c'est pour faire avec, il faut lui donner les joueurs compatible avec sa vision du foot sinon cela ne servira à rien. Comme on est bien rentré dans le cercle vicieux de la loose, qui va appeler encore plus de loose, malheureusement maintenant pour convaincre des joueurs de qualités de venir chez nous cela va nous couter beaucoup plus cher, il va falloir les surpayer en salaire et en prime pour qu'ils acceptent de venir dans un championnat moyen et dans un club moyen sans coupe d'Europe. Et donc attirer que des mercenaires. Je ne vois pas comment on pourrait attirer des joueurs de talent ayant de l'ambition sans cela.

  6. Le_Lyonniste - ven 15 Avr 22 à 16 h 02

    C'est donc un changement radical pour lui.

  7. Mopi do Brasil - ven 15 Avr 22 à 16 h 10

    "quand tu ne dors pas beaucoup"
    ça ne choque personne, cette phrase ? Je suis son patron, je le convoque immédiatement car il y a un gros souci si le manager de notre équipe, celui qui est sensé lui donner du souffle, de la solidité, de l'esprit de gagne, a tellement de difficultés mentales qu'il ne dort pas assez !
    Au mieux, il a besoin d'une assistance psychologique (cela fait des années que je pense qu'il faut un coach mental dans l'équipe pour assister le coach principal), au pire, d'un break le temps de faire le point. Mais continuer ainsi est aberrant, une grosse faute de management.

    1. Tongariro - ven 15 Avr 22 à 16 h 23

      C'est surtout là qu'on voit que le coach et les joueurs ne sont pas sur la même longueur d'ondes.
      Le premier ne dort pas assez tandis que la grande majorité des seconds ne font que cela (dormir) quand ils sont sur la pelouse...

      1. Mopi do Brasil - ven 15 Avr 22 à 17 h 45

        Hahaha...

    2. ciresglover - ven 15 Avr 22 à 16 h 37

      je me permets juste de nuancer, j'ai pu voir la conf pendant ma pause dejeuner et la phrase est sortie du contexte il repondait à une question et n'arrivait pas à trouver les mots en français il a donc expliqué que suite au match d'hier il n'avait pas bcp dormi et du coup ne trouvait pas son français facilement il demandait donc de l'excuser si ses phrases n'étaient pas claires et fluides.
      ce n'est pas pour le défendre sur le fond mais parfois les résumé des intrvw peuvent être trompeurs

    3. gg - ven 15 Avr 22 à 16 h 49

      Hello,

      Attention à ne pas prendre les phrases hors contexte, à moins que le but ne soit justement de dezinguer tout et tout le monde...
      Si je me rappelle bien la conférence de presse, Peter parle du manque de sommeil lié au match d'hier qui rend difficile les exercices de conférences de presse dans une langue étrangère.

      Personnellement je me base sur les faits, et de ce que j'ai vu hier dans la gestuelle des joueurs il y a un gros soucis dans le collectif. Lucas Paqueta pétait un boulon en voyant l'incapacité de l'équipe à marquer et s'en prenait à l'arbitre entre autre. Karl Toko Ekambi et Emerson ne passeront pas leurs vacances ensembles, je pense ne pas me tromper en disant qu'ils sont au delà de ne pas s'apprécier (cf touches jouées par KTE alors qu'Emerson arrive en marchant pépère hors du terrain, le fait que Karl a tout le temps choisi une autre passe que celle vers son latéral qui débordait etc...).

      Franchement, le confort dont parlait Razik lors de la conférence est celle des joueurs sur le terrain. Tant que tout va bien ils sont là ils jouent un football romantique pour paraphraser Peter. Par contre dès qu'il faut sortir le bleu de chauffe, presser et agresser l'adversaire ils ne sont plus là et le must c'est dès qu'ils sont un peu secoués, ils se roulent par terre et consument l'arbitre qui ne siffle pas. Étonnamment je pense que Lucas Paqueta qui résiste à ces contacts obtient le plus de faute, a eux d'en tirer les conclusions.

      Le foot romantique de Peter est un foot agressif de pression et de vitesse de transmission du ballon avec du mouvement. Tout ce que nos joueurs refusent car ils veulent faire la différence tous seuls.

      Enfin bref, changer le staff et l'entraîneur ça a déjà était essayé, changer les joueurs et notamment les têtes de turcs ça a déjà été fait, changer l'équipe de recrutement aussi.
      Je pense que finalement ce n'est pas un problème de personnes mais un problème de communication et de compréhension.

      Enfin pour conclure, JMA lors de la conférence a fait du JMA quand il parle factuellement des résultats et des chiffres.
      Par contre il ne s'est pas caché et a assumé les problèmes qu'ils allaient devoir travailler en interne entre eux pour sortir avec des solutions.

      Pour moi des Boateng, Denayer, Dubois, Emerson, Aouar, Thiago Mendes, Faivre, Ndombele, KTE, JRA, Dembele, Paqueta, Caqueret, Cherki, Tete n'ont pas perdu leurs compétences, ils ne savent plus les mettre au service du collectif.
      Donc le souci est là, au niveau du collectif qui n'existe pas finalement. Il y a de belles individualités mais aucune notion de collectif et encore moins de confiance les uns dans les autres.

      1. Mopi do Brasil - ven 15 Avr 22 à 18 h 07

        Ok pour le sommeil, mais c'est quand même symptomatique d'en parler, de même que de répéter que l'on ne sait pas ce qu'il s'est passé quand on voit son équipe s'arrêter de jouer et encaisser à nouveau 3 buts en moins de 10 mn après avoir dominé la plupart du temps.
        On dit à peu près la même chose, mais on ne conclut pas tout à fait de la même manière.
        S'il y a un problème de communication et de compréhension, c'est au coach de faire en sorte que cela change car c'est sa responsabilité. Et je pense que c'est aussi de la responsabilité de ses dirigeants de l'aider dans cette tache.
        Chez nous, rien n'est clair. Ni notre organigramme, ni notre mode de gestion. On a un modèle économique hyper moderne, et un modèle de management des années 50.
        Pour régler le problème dont tu parles et que je constate également (je ne pense pas que l'on ait fondamentalement un problème d'effectif à part deux ou trois joueurs), il y a dans le sport de haut niveau des spécialistes. C'est déjà par là qu'il faut commencer. Ensuite, on verra si les joueurs peuvent suivre ce nouveau modèle et si le coach est bien la bonne personne pour nous faire gagner. Personnellement, j'en doute. Je ne comprends pas par exemple pourquoi il s'est autant appuyé sur Aouar cette saison alors que son état d'esprit sur le terrain est à l'opposé de ce qu'il attend de son groupe. Pourquoi il a persisté à mettre Paquetà à un poste qu'il ne souhaitait pas et qui ne marchait pas pour l'équipe, pourquoi il fait sortir Toko tôt à plusieurs reprises quand il était en pleine forme et venait de marquer, à l'automne, pourquoi il a insisté sur sa défense à 3 quand ça ne plaisait tellement pas à Boateng et que l'on avait récupéré des attaquants pour revenir au système qui avait le mieux fonctionné en septembre, ou pourquoi il a fait sortir Faivre à la mi temps, hier, alors qu'il avait démontré qu'il avait compris l'enjeu de cette rencontre et était l'un des rares joueurs capables de porter le ballon et de casser les lignes. Quel message fait-il passer à ses joueurs quand il les gère aussi mal ? Comment a-t-il géré l'après match à Nice ? En faisant n'importe quoi à Rennes et en les exposant à une humiliation au lieu de les conforter dans leurs certitudes, dans leurs qualités. Bosz est sympathique mais très dangereux pour une équipe quand ça ne fonctionne pas, et ça ne fonctionne pas.

  8. OL-91 - ven 15 Avr 22 à 17 h 37

    Peut-on finir avec un carton plein ? Déjà, on a bientôt un chat noir girondin qui connaît la tactique contre l'OL aussi bien que West Ham. Rien ne changera donc en si peu de temps. Surtout avec les handicaps bien connus : réception à domicile, heure d'un après-midi de dimanche, match suivant de près une rencontre de C3, etc. ...
    Maintenant, nous savons que Moussa (pour qui j'avais mis beaucoup d'attente) est notre Mitroglou à nous. J'ai encore en tête un OM d'hier qui a peiné contre le PAOK et qui s'en est tiré par une contre-attaque éclair avec deux joueurs. Ce que nous ne savons plus faire depuis longtemps.

  9. Janot-06 - ven 15 Avr 22 à 17 h 43

    Si on veut sauver ce qui peut encore l'être, cad une place dans la petite coupe européenne, il va falloir sortir le bleu de chauffe et laisser de côté le football que préconisait Peter à son arrivée et que l'on a pu entrevoir par moments en début de saison.

    Ce football là, nos capricieuses vedettes n'en veulent apparemment pas car il demande beaucoup d'efforts, tant dans la construction de jeu qu'à la récupération du ballon.
    Apparemment, se défoncer pour nos chers petits est quelque chose d'insurmontable tant on préfère multiplier les passes le tout réalisé au petit trot sans trop se faire mal, et miser sur l'exploit personnel.

    Ce football là, celui de Peter, on ne le verra pas cette saison du moins. Peut-être la prochaine avec les joueurs que Bosz aura choisi, puisque c'est ce qu'a laissé entendre notre cher Président.
    Alors en attendant ce futur, va-t-on voir une équipe attendre regroupée derrière et manœuvrer en contres dans l'espoir de planter ce fameux but à trois points ?

  10. Cicinho - ven 15 Avr 22 à 18 h 10

    On est romantiques ? J'avais pas vu ça...
    La réalité c'est qu'on s'embête souvent, et niveau tirs cadrés y'en a pas 50 par match...

    1. Olyonn@is - ven 15 Avr 22 à 19 h 19

      Je changerais d'entraîneur,car il n'y a aucun progrès collectif,Aulas semble croire encore à Bosz pour l'année prochaine incroyable.Changer d'entraîneur et surtout prendre un tres bon 9.

  11. Bioman - ven 15 Avr 22 à 20 h 44

    Je ne suis pas certain qu'Aulas pense que Bozs soit encore de la partie la saison prochaine, mais il ne se met jamais à défaut par rapport à ça s'évitant toutes procédures prudhommales!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut