OL : BrasiLyonnais, supporters à 8000km

Avec plus de 4,5 millions de fans sur les réseaux sociaux, l’Olympique lyonnais est aujourd’hui connu aux quatre coins du monde. Même si la grande majorité des supporters sont français, le club est aussi suivi à l’étranger. Olympique-et-lyonnais s’est entretenu avec Brasilyonnais, le blog brésilien de Filipe Frossard Papini consacré à l'OL.

L’Olympique lyonnais devient de plus en plus médiatisé. Aussi bien en France qu’à l’étranger. Même si Lyon se situe à des années-lumière des clubs prestigieux appartenant aux quatre autres grands championnats européens, des progrès sont à noter en terme d’exposition. Les arrivées de Memphis et d’Alex Morgan ont contribué à cet élan positif sur le plan marketing. Alors qu’on vous présentait en janvier 2017 les Lyondoners, groupe de supporters expatriés à Londres, O&L a échangé avec Filipe Frossard Papini, fondateur de BrasiLyonnais mais aussi journaliste, photographe et surtout fervent supporter de l’OL.

Qu'est-ce que BrasiLyonnais ?

Avec plus de 2400 fans sur les réseaux sociaux, BrasiLyonnais est le compte consacré à l’Olympique lyonnais numéro un au Brésil. Filipe Frossard Papini se présente : « Je suis journaliste et photographe. Je travaille aussi pour une rubrique sur le football français pour SporTV qui est la plus grande chaîne de télévision au Brésil spécialisée dans le sport. Cette chaîne retransmet en direct la Ligue 1. J’occupe également un poste dans une entreprise de communication à Belo Horizonte, dans la région du Minas Gerais. Cette triple fonction me prend donc beaucoup de temps. » Le Brésilien évoque son organisation qui rencontre des temps difficiles : « Mon emploi du temps chargé m’oblige à faire certaines concessions et il est clair que je passe moins de temps qu’avant sur le blog. Toutefois, je le remplis quand même en jour de match, précise le journaliste. Je rédige des articles d’avant et d’après-match et j’essaie de réaliser des podcasts pendant le mercato. »

« BrasiLyonnais est un hobby qui montre mon attachement à l’OL. »

Filipe Frossard Papini a toujours été supporter de l’Olympique lyonnais. Selon lui, le club s’est rendu attractif quand de nombreux joueurs brésiliens quittaient le pays pour atterrir entre Rhône et Saône. « Ma passion pour Lyon est arrivée rapidement. C’est tout simple, j’ai regardé plusieurs matchs à la télévision. Au fur et à mesure, je ne pouvais plus m’en passer et à partir de cela, je suis devenu dépendant (rires). » Seul à gérer son blog et ses réseaux sociaux, Filipe dispose d’une audience plutôt honorable. « L’audience varie et dépend surtout de la qualité des articles postés sur le site. A titre d’exemple, 17.500 personnes l'ont consulté. En revanche, je n’en fais pas une fixette. Mon activité sur BrasiLyonnais est un hobby qui montre mon attachement à l’OL. » Bien que Lyon soit médiatisé, le club reste quand même loin derrière le PSG en terme de visibilité. « Au Brésil, un bon nombre de personnes aime l'OL mais on ne peut pas les regrouper sous une même « communauté ». Sur WhatsApp, il existe un groupe de supporters brésiliens ouvert à tous qui regroupe 26 membres, raconte le journaliste. Le nombre d’adhérents augmente mais reste incomparable à ce qu’on peut retrouver en Italie, en Angleterre ou en Espagne. Néanmoins, si l’on se compare par rapport au reste des équipes du championnat, le PSG est le seul club devant nous. » Filipe confie qu’il est compliqué de regarder les matchs en direct. Non pas à cause du décalage horaire mais plutôt par rapport aux droits TV. En effet, les supporters de l’OL sont contraints d’utiliser le streaming pour pouvoir visionner certains matchs. D’après le journaliste, le PSG est la seule équipe française dont toutes les rencontres sont retransmises en direct.

« En général, tous les joueurs nés au Brésil sont suivis ici »

« L’ère brésilienne » a véritablement contribué à la médiatisation de Lyon sur le continent sud-américain. Aujourd’hui, certains joueurs représentent des idoles aux yeux des jeunes suiveurs du club. « En général, tous les joueurs nés au Brésil sont suivis ici, comme RafaelCeux qui sont connus à l’échelle internationale sont également très appréciés, notamment Lacazette, Memphis, Valbuena et Fekir. » Sur le plan de la distribution, l’OL ne dispose pas encore du niveau suprême. Dans la vente de maillots, Paris est nettement supérieur à Lyon. « Le e-commerce ne propose pas énormément de maillots du club, note Filipe. Pour en acheter, je suis obligé de passer par des fournisseurs particuliers ou de m’en offrir en voyageant. » Jusqu’à présent, le journaliste n’a pas encore été contacté par le club. Toutefois, certaines légendes brésiliennes de l’Olympique lyonnais comme Cris, Juninho et Caçapa ont déjà rencontré Filipe. A 28 ans, ce dernier souhaite poursuivre dans le monde du sport et rêverait de saisir une opportunité professionnelle en France… et si possible à Lyon.

11 commentaires
  1. FilipeDidi - mar 13 Juin 17 à 6 h 39

    Merci, mes amis!
    Allez L'OL! 🙂

    1. Naka De Lyon - mar 13 Juin 17 à 15 h 40

      Bom dia Filipe.....
      Toujours sympa de voir des supporters des Gones a l'étranger , je voulais savoir un truc , je sais pas si parmi tes suiveurs il y a plus de Brésilien ou francais mais comment les Brésiliens suivant l'OL vois le cas genesio ? Et quelles ont été les réactions sur ton site ou meme des journalistes Brésiliens suite aux évènement a Bastia ? Je demande ca parce que l'ambiance est tres chaude sur certains match style le fla flu
      Salut de Lyon .

      1. FilipeDidi - mer 14 Juin 17 à 2 h 05

        Bonjour, Naka. Bien?
        La plupart de mes followers sont brésiliens. De cette façon, les informations sur le football français sont tout à fait superficielle. Rares sont ceux qui savent qui est Bruno Génésio vient de dire le nom. Cependant, parmi les fans de notre groupe WhatsApp, cité dans le texte de Hedy Hassine, tout le monde pense comme les fans français: ils veulent la démission de l'entraîneur.

        Récemment, dans mon blog SporTV, je fait un post à parler de tout ce que je pense que le moment actuel de l'OL. Essayez de traduire par Google, le matériel est assez complet, je pense, goo.gl/vdKwqf

        Dans ce contenu, y compris parler de la raison pour laquelle je pense que le Genesio n'a pas été tiré.

        Sur le cas de Furiani, il a même gagné un bon effet sur les sites sportifs. Mais a donné un accent plus sur les combats et la confusion, puis oubliée rebond dans les jours et les punitions suivantes imposées aux Corses.

        (Désolé pour la traduction automatique)

  2. DUBOL - mar 13 Juin 17 à 9 h 01

    Nous sommes de nombreux supporters à l'étranger qui regardons les matchs à des heures très peu favorables à nos emplois du temps, essayons de rester connectés à l'actualité du club autant que possible, et c'est une bonne initiative du site de mettre ça en avant.
    On voit bien le rayonnement à l'international de certains clubs en fonction des joueurs reconnus qui les rejoignent, et cette aura peut parfois contribuer à recruter de futures pépites beaucoup plus facilement que si on reste à faire du local.
    Investir dans un Vela plutôt que dans un Pepe, par exemple, peut augmenter les chances de mettre la main d'ici 5 ans sur un futur grand joueur Mexicain.
    En Afrique francophone ou en France, la L1 reste ce qui est suivi, donc les impacts ne sont pas les mêmes.
    Bref, tout ça pour dire qu'un club (dans le contexte actuel), pour grandir, a besoin d'influence et les choix de coach/entraîneurs doivent prendre cela en compte.
    Et vu comment notre mercato est lancé, nos concurrents locaux semblent bien plus avancés !

    1. batistuta - mar 13 Juin 17 à 14 h 24

      En Afrique francophone, la L1 n'est pas si suivi que ça... Les africains sont bien plus suiveurs de la Liga, Barça et Real en tête.

      1. DUBOL - mar 13 Juin 17 à 20 h 20

        J'y ai vécu 18 ans jusqu'en 2002 et à l'époque en tout cas c'était L1 pour tout le monde, avec Canal notamment, qui diffusait aussi le Calcio.
        La Liga peut-être maintenant alors si tu le dis, on n'est pas là pour jouer les savants, mais tous mes contacts locaux sont toujours de fervents suiveurs de la L1 puisque c'est ce qui est le plus accessible à la TV.
        Bref, mon point était surtout que l'OL gagnerait à recruter des joueurs originaires de pays à fort potentiel footballistique.

  3. OL-38 - mar 13 Juin 17 à 9 h 47

    Bonjour à tous,
    C'est vraiment sympas de découvrir encore à quel point L'OL est suivi à l'étranger. Ce serait bien si Filip pourrait décrocher une opportunité à Lyon, ce serait surtout génial, si il pourrait envoyer des jeunes joueurs brésiliens à L'OL.

  4. Medo73 - mar 13 Juin 17 à 11 h 31

    Vous allez faire des articles sur chaques supporter étranger ? nan parce que du coup à Shanghai on est une centaine, avant j'étais à Lima on était une cinquantaine aussi, si vous interviewer un mec juste parce qu'il est supporter de l'OL à l'étranger vous avez pas finis... Des articles sur le mercato ou le supposé Conseil d'administration sa serait quand meme mieux.

    Ensuite le mec dans l'article dis qu'il trouve pas de maillot, mais mec en Amérique du Sud un maillot de l'OL ca coute 5e et t'en trouve partout

    1. fandelol - mar 13 Juin 17 à 12 h 50

      Rabat joie bonjour...

    2. Naka De Lyon - mar 13 Juin 17 à 15 h 28

      Mais qu'est ce que tu nous emmerde toi ?!
      Etre supporter Lyonnais c'est pas une competition mais un choix du coeur......
      Que t'habites a Shanghai , a Londres , au bresil ou dans mon jardin un supporter Lyonnais reste un supporter Lyonnais.
      Il aurait pu avoir seulement 30 abonnés et habiter sur Neptune ca aurait rien changé j'aurais lu l'article tout de meme .
      Si t'as envie d'ecrire a O&L pour mettre ton histoire en lumiere qui t'en empeche ? Et on s'y interessera de la mm facon qu'on s'interesse a celle de Filipi .
      Tu veut qu'ils disent quoi pour le CA ??? Le jour ou O&L aura la date il l'a donneront mais si comme nous ils ne l'ont pas tu veut faire quoi ?
      Ensuite pour les articles sur le Mercato vas y regarde a droite et arrete de cracher ton venin .

      1. Tengen - mar 13 Juin 17 à 15 h 49

        C'est clair, j'ai aussi habité en Chine, à Londres et ailleurs et c'est pas pour autant que je ne trouve pas intéressant d'en apprendre plus sur les gens qui partagent ma passion ailleurs dans le monde, d'autant plus s'ils ne sont pas Français.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut