Malick Fofana, ailier de l'OL
Malick Fofana, ailier de l’OL (crédit : David Hernandez)

OL : Cherki et Fofana en individuel avant de rejoindre le groupe

Passeur décisif contre Valenciennes, Rayan Cherki a démarré la séance de façon individualisée avec Malick Fofana. Les deux offensifs ont ensuite rejoint le groupe de l’OL, à deux jours du déplacement à Nantes.

Le temps venteux est loin de représenter ce qu'il se passe en ce moment à l'OL. Ce vendredi matin à Décines, il fallait être bien accroché et solide sur ses appuis pour ne pas se laisser emporter par les rafales qui touchent l'agglomération lyonnaise en cette veille de week-end. À deux jours du déplacement à Nantes, il y avait forcément des sourires sur les visages de joueurs de l'OL après la qualification pour la finale de la Coupe de France. L'euphorie est belle et bien toujours présente même si elle doit laisser place au sérieux d'un voyage en Loire-Atlantique. Le maintien en Ligue 1 est plus qu'en bonne voie, voire assuré, mais désormais un objectif s'est dégagé avec la course à la 7e place.

Pour ce rendez-vous, Pierre Sage devrait très certainement se passer des services d'Orel Mangala. Le milieu belge a donné l'impression d'être sorti touché contre Valenciennes et remplacé par Corentin Tolisso et n'a pas pris part à la séance du jour. Il n'était pas le seul absent en début d'entraînement puisque Malick Fofana s'est d'abord contenté de faire des tours de terrain pendant que ses coéquipiers enchaînaient les exercices avec ballon. L'ailier a été rejoint par Rayan Cherki, qui reste sous surveillance après avoir ressenti une gêne au mollet contre Reims. Après un peu de course, les deux offensifs ont chaussé les crampons pour participer au reste de la séance.

4 commentaires
  1. Juni38
    Juni38 - ven 5 Avr 24 à 11 h 56

    le foehn souffle déjà en terre lyonnaise , attention aux bourrasques nantaises !

  2. Juni38
    Juni38 - ven 5 Avr 24 à 12 h 24

    l'autre con de l'elysée , il promet qu'il va se baigner dans la seine ( avec les rats ) , on n'a pas fini de se marrer cet été

  3. Quand je pense a Ferland
    Quand je pense a Ferland - ven 5 Avr 24 à 12 h 27

    Clairement, sur les recrues hivernales, ces dernières ont apporté un boost vraiment important (dans l'état d'esprit et le mental), mais dans les faits, cela reste l'équipe de début de saison (Lacazette, Caqueret, DCC, O'Brien, Mata, AMN, etc) qui a vraiment pris son essor plus que le fait que les nouveaux arrivants ont changé toute la donne.
    Je vois cela au regard des absences actuelles d'Orel Mangala dont on attend plus et qui est blessé ou qui ne joue que sur une jambe depuis un petit moment désormais.
    On récapitule :
    Perri a été peu sollicité sur ses trois matches en Coupe de France mais il a fait le boulot quand on attendait qu'il le fasse (Lille, Strasbourg).
    Adryelson est toujours dans le sas d'acclimatation, on attend encore de voir dans la régularité pour juger, on ne peut pas le faire après sa descente de l'avion pour son match contre Bergerac.
    Mangala est pour le moment le parfait complément de Tolisso, ils font un joueur à eux deux entre leurs diverses blessures.
    Matic est bien sûr LA grosse prise qui change un peu tout dans l'équipe depuis janvier, même si son match contre Valenciennes a été compliqué et quand il est bien verrouillé (comme contre Lens), l'équipe ne sait plus jouer.
    Benrahma est sur une belle pente ascendante, il y a du positif à son crédit donc notamment depuis à peu près un mois et qu'il récupère du rythme, ce qu'il avait perdu chez les Hammers.
    Fofana est encore un peu tendre et doit s'aguerrir mais il est l'un des plus prometteurs avec une vraie belle marge de progression, mais ce n'est pas encore attendu pour 2024.
    Orban, très brouillon, pas encore en chance, en confiance, pour être franc, on aime le joueur et sa grinta mais quelque part, ce n'est pas le joueur "tueur dans la surface" que recherche l'OL comme l'est si bien Lacazette.

    1. Roro Blouch
      Roro Blouch - ven 5 Avr 24 à 12 h 56

      Tout à fait correct. Quand le 11 type se remet à jouer à l'endroit et que les remplaçants sont efficaces en sortie de banc, le foot devient tout de suite plus facile.

      Finalement, le poste le plus faible reste encore le milieu puisque Matic est vieux et ça pose problème sur certains matchs, Caqueret est bon mais à une passe de tout foutre en l'air à chaque instant, Tolisso inconstant physiquement et Mangala fait ses matchs sans plus. Le seul milieu qui met tout le monde d'accord est Maitland-Niles mais on le fait jouer en latéral à la place de Mata.

      Il y aura encore du travail à faire cet été, en attendant réjouissons-nous car un bon mercato d'hiver nous a sauvé d'une fin de saison les fesses serrées et, en bonus, on a même gratté la finale !

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut