OL - Euro 2022 : Cascarino déplore "une forme de relâchement collectif" en 2e mi-temps

Buteuse, Delphine Cascarino est revenue sur la deuxième mi-temps de l'équipe de France. Comme Wendie Renard, l'attaquante lyonnaise estime qu'elles auraient dû mieux maîtriser leur sujet en seconde période.

Difficile de trouver des axes d'amélioration après une large victoire en guise de premier match à l'Euro. Surtout quand l'une, buteuse, fait le job en attaque et que l'autre, en défense, n'est que très peu inquiétée au cours des 90 minutes. Dimanche soir en Angleterre, l'équipe de France s'est facilement imposée contre l'Italie (5-1) dans un match pouvant être considéré comme piège. Avant la pause, Delphine Cascarino a inscrit le cinquième but d'une manita à la française pendant que Wendie Renard, orpheline de Griedge Mbock laissée sur le banc, vivait une soirée tranquille en défense. Mais en seconde période, les Italiennes se sont montrées un peu plus dangereuses, et ont même marqué un but, pour sauver l'honneur, à un quart d'heure de la fin de la rencontre.


"Continuer à progresser pour avoir moins de temps faible"


Perfectionniste, Cascarino regrette ce léger manque de maîtrise en deuxième mi-temps. "On a commencé tellement fort qu'on a eu une forme de relâchement en seconde période. Parce qu'on était à l'abri avec cinq buts d'avance, a estimé l'ailière de l'OL en zone mixte. C'est une forme de relâchement collectif, mais il faut continuer à progresser pour avoir moins de temps faible de ce genre dans le reste de la compétition", a-t-elle ajouté. Un constat partagé par sa coéquipière en club, Wendie Renard, l'autre Lyonnaise titularisée par Corinne Diacre. "En deuxième mi-temps, on doit être capable de continuer sur le même rythme et de maîtriser un peu plus le match. Surtout quand on a autant maîtrisé la première mi-temps, a estimé la capitaine des Bleues lucide sur la suite de la compétition. On a fait un bon match, de belles choses ce soir, mais on a encore rien gagné. Ce n'est que le premier match et il faudra rééditer les mêmes performances à chaque rencontre", a-t-elle complété. Prochain rendez-vous, jeudi, contre la Belgique de Janice Cayman.

1 commentaire
  1. OL-91 - lun 11 Juil 22 à 16 h 38

    Je ne crois pas qu'il y eut du relâchement. Les Italiennes ont joué plus bas et ont été plus agressives devant le but. La première mi-temps ne doit pas faire illusion. Il n'y avait personne de consistant devant elles, en première partie. Une situation que les garçons connaissent bien puisqu'ils ont connu des 4-0 et 5-0 pour avoir défendu trop haut. Les matches devraient être faciles à retrouver. Quand je vois les défenses allemandes, espagnoles contre des pays nordiques qui n'ont craqué que vers la fin, faute de puissance offensive, les buts devraient beaucoup moins faciles. Pas de triomphalisme non plus.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut