OL : Fekir relancé à pleine vitesse

Étincelant face à Dijon (5-2), vendredi, Nabil Fekir semble avoir retrouvé la pleine possession de ses moyens après sept semaines d’absence. Pour le podium et une éventuelle participation à la Coupe du monde, cela comptera forcément.

Nabil Fekir n’avait rien d’un joueur qui n’avait plus été titulaire en Championnat depuis près de deux mois, vendredi soir à Dijon (5-2). Remuant, impliqué et buteur, le capitaine lyonnais n’a pas manqué son retour dans le onze de l’OL, alors qu’il n’avait plus connu la joie de débuter une rencontre depuis le derby contre Saint-Etienne (1-1, le 25 février). Après dix-huit minutes de très bonnes factures lors de la réception d’Amiens la semaine dernière (3-0), durant lesquelles il avait été impliqué sur deux buts, le meneur de jeu a encore prouvé qu’il n’avait rien perdu de ses qualités après sa blessure au genou droit et son arthroscopie. Mieux, l’international français (24 ans, 10 sélections, 1 but) a été un des joueurs les plus en vue sur la pelouse de Gaston-Gérard. A la pointe du losange d’un 4-4-2 qui lui va à la perfection, le Lyonnais n’a cessé de faire des différences, avant d’être remplacé par Maxwel Cornet (73e). « Quand il est à 100 %, c'est un joueur hors-norme et il l'a encore montré ce soir. Il a démontré toutes ses qualités, tout son talent et sa faculté à être décisif, savourait Bruno Genesio. Même s'il a peut-être manqué un peu de rythme et de repères en première période. Mais il a continué à tenter pour faire la différence. »

C’est cette persévérance qui lui a offert sa première réalisation en Ligue 1 depuis le 21 janvier et son coup franc contre le PSG (2-1). Après avoir été mis en échec à plusieurs reprises par Baptiste Reynet (17e, 34e), avant d’être suppléé par son poteau juste avant la mi-temps (45e+3), Nabil Fekir s’en allait inscrire un but dont lui seul a le secret. Lancé par Tanguy Ndombele, le capitaine lyonnais se jouait de trois joueurs avant de piquer son ballon devant le gardien dijonnais (53e). « J’ai persisté et j’ai marqué », appréciait le meneur de jeu qui a tenté sept tirs (quatre cadrés) durant cette rencontre, égalant ainsi son record dans l’exercice en Ligue 1. L’international français, qui admettait avoir « manqué de réalisme », n’ouvrait pas assez son pied devant Reynet, pour s’offrir le doublé (61e).

Encore en manque de rythme

Sorti à un quart d’heure de la fin de la rencontre, Nabil Fekir paraît encore en manque de rythme. Le staff de l’OL a tout fait pour ne pas trop précipiter le retour du capitaine lyonnais à la compétition, qui devrait avoir le droit de jouer 90 minutes contre Nantes, samedi prochain (17h). Au meilleur moment de la saison, à l’heure où Lyon est engagé dans une lutte pour le podium passionnante avec Monaco et Marseille, le gaucher devrait atteindre son pic de forme. Dans cette quête, à quatre journées de la fin du Championnat, l’Olympique lyonnais s’appuiera bien volontiers sur un Fekir aussi décisif qu'avant sa blessure. Comme l’international français, s’appuiera aussi sur l’allant offensif du moment pour se faire remarquer par son sélectionneur. Avec une moyenne de 3,6 buts marqués sur les cinq derniers matches, les attaquants rhodaniens se régalent plus que jamais. Le gaucher a déjà rejoint la fête, vendredi à Dijon. Sa performance n’a certainement pas échappé à Didier Deschamps, qui a aussi vu Florian Thauvin et Dimitri Payet briller contre Lille (5-1), samedi. Lyonnais et Marseillais, aussi pour une place à la Coupe du monde, ne se quittent décidément plus. A Nabil Fekir, qui « espère bien aller au Mondial », de tirer son épingle du jeu.

21 commentaires
  1. Gone64230 - dim 22 Avr 18 à 10 h 53

    Briller contre Dijon à l’extérieur ou contre Lille à domicile, vous trouvez que c’est pareil, vous?
    Moi pas!

    1. Gonzo - dim 22 Avr 18 à 11 h 53

      surtout un Lille moribond !

    2. ol-91 - dim 22 Avr 18 à 16 h 09

      Surtout contre une équipe fantôme.

  2. zikos35 - dim 22 Avr 18 à 12 h 36

    "Sa performance n’a certainement pas échappé à Didier Deschamps"...pas du tout d'accord.
    Ok il marque un joli but, mais honnêtement sur ce match vis à vis de Deschamps il s'est plus plombé que mis en valeur. s'il croit que le sélectionneur cherche un joueur qui veut tout faire tout seul, joue avec des oeillères malgré la possibilité de délivrer trois passes décisives pour Menphis pour se mettre en valeur (et rate en plus derrière), il est à côté de la plaque.

    1. fandelol - dim 22 Avr 18 à 15 h 37

      Et juger un joueur sur un match ce n'est pas être à côté de la plaque?

  3. Altheos - dim 22 Avr 18 à 13 h 36

    Sincèrement, quand on voit la saison de Thauvin en L1 (31 matchs, 10 passes décisives, 19 buts) il n'y a pas à discuter.
    Cela se jouera surement entre Nabil et Payet. Payet est en forme, très en forme et il a pour lui une vraie polyvalence (il peut jouer ailier ou meneur de jeu) que n'a jamais démontré Nabil, sans compter un vécu en EDF beaucoup plus important, ce qui est primordial aux yeux de Deschamps.
    J'espère me tromper, mais je suis plutôt pessimiste pour sa place dans les 23 en Russie.

    1. Gones2wano - dim 22 Avr 18 à 15 h 27

      Faut etre sérieux 2 seconde, préférer thauvin a fekir c'est etre fou
      Leur stat sont équivalente sauf que l'un a manqué presque 2 mois 2 compet, que l'un est le dépositaire et le garant du jeu de son equipe, et qu'il marque a chaque grand match

      1. Altheos - dim 22 Avr 18 à 17 h 57

        Il faut aussi être objectif, et même si je n’apprécie pas beaucoup Thauvin, il fait une saison remarquable.
        Et puis c'est un ailier, il faut le rappeler quand même, il n'est pas aussi souvent en position de finir comme peut l'être Nabil.
        Pour moi la concurrence, je le répète c'est Payet dont le poste préférentiel est celui de Nabil.
        Thauvin ira, c'est une certitude.
        Payet a déjà fait ses preuves avec l'EDF. Et cette saison en C3, ils ont bien porté l'OM tous les 2.
        Je ne dis pas que c'est cuit pour Nabil, mais vu la forme de Payet et connaissant Deschamps, je ne suis pas optimiste. J'espère me tromper.

      2. Gones2wano - dim 22 Avr 18 à 18 h 17

        Ok avec toi altheos

      3. JMX1903 - dim 22 Avr 18 à 18 h 24

        Oui mais le pb c que la sélection eéquipe de France c est pas les oscar du foot sur la saison. Et le profil de fekir n est pas simple à intégrer à un système de jeu classique car il peut jouer dans l axe et manque de vitesse. Le losange en edf faut pas rêver on a trop peu de chance de me voir. Ça peux faire ma doublure de griezman dans un 4-4-2 à plat si deschamp compte sur système en priorité ce qui n est pas sur. Et si Deschamps veux jouer avec un 10. Payet est bien plus fort dans se registre que fekir. Même si j adore fekir il a encore bcp de progrès à faire dans un poste axiale pour mieux animer le jeu de son équipe. Il ne faut pas oublier que toute la première partie de saison ou fekir était très fort on constatait aussi qu on avait du mal à jouer face au bloc bas et on trouvais que l ol manquait de fond de jeu. En grand coach pour faire progresser encore fekir dans se registre de numéro 10. Sinon thauvin pour deschamp il super simple à intégrer que ce soit sans le 4-3-3 ou 4-4-2 et comme coman et martial son pas au top ça peux faire la diff.

    2. ol-91 - dim 22 Avr 18 à 16 h 12

      Thauvin ne sera à mon avis jamais un bon joueur international. Dès qu'il y aura un bon pressing défensif, on ne le verra plus. je ne suis pas loin de cet avis au sujet de Payet.

      1. Juninho Pernambucano - lun 23 Avr 18 à 9 h 21

        Thauvin je voudrai le voir briller dans un gros match avec une forte opposition .
        Il était ou face à l'OL
        Il avait Ndombele sur le rable , et avec Tousart ils l'ont mangé .
        Quant à Payet , Fekir est au dessus , c'est l'évidence pour moi .
        Un joueur comme Nabil , c'est hors normes comme l'a souligné Cornet

    3. Anas Pokystar - dim 22 Avr 18 à 19 h 37

      Complètement d'accord avec vous Altheos et Gmx1903, ça fait plaisir de lire des commentaires aussi éclairés et ça nous change des forums de certains sites...

      Concernant Thauvin je vois 3 choses qui peuvent jouer en sa défaveur: il y a beaucoup de monde qui peuvent évoluer à son poste dont les deux sûrs Dembele et Mbappé, il n'a pas complètement convaincu lorsque DD a fait appel lui, lors des grands RV il est généralement absent.
      Mais il y a une chose qui peut jouer en sa faveur , pour lui comme pour Payet, et que n'a pas Fekir, c'est le fait d'être encore en course pour soulever le trophée qui se trouve en nos lieux, et de ce fait la possibilité de se montrer. Et si par malheur cela arrive, et que l'un ou l'autre aura (forcément) brillé, il y a de grandes chances pour qu'il fasse partie du voyage.

  4. zikos35 - dim 22 Avr 18 à 15 h 23

    Je pense que Nabil y sera (sous réserve de ne pas trop vouloir en faire), faut regarder la méforme de plusieurs joueurs, à l'image de Lacazette/Coman/Martial. egalement Dembele, un but cette saison, pas titulaire malgré un transfert à 140 M€.

    1. Juninho Pernambucano - lun 23 Avr 18 à 9 h 24

      IL est très au dessus de tous ces joueurs .
      Ce serait une aberration de ne pas le sélectionner , mais avec dd il faut s'attendre à tout .

  5. Forest Gone - dim 22 Avr 18 à 16 h 39

    Quelle chance d'avoir un tel joueur dans l'équipe! merci Nabil

  6. Juni entraineur OL - dim 22 Avr 18 à 18 h 07

    Payet thauvin, ça vaut (presque) rien !
    Vous les avez vu ces 2 guignols dans les grands matchs cette saison ?
    Nada, que dalle, des fantômes !
    Payet, vous l'avez vu a l'euro 2016 dans les matchs décisifs ?
    Nada, que dalle, c'est une brele !
    J'espère que Deschamps ne va prendre ni l'un ni l'autre sauf s'il y a une hécatombe de blessures de joueurs évoluant au mêmes postes !
    En plus, les 2 sont presque aussi co. que la lune, faut juste lire leurs déclarations dans la presse ! Mdr
    Des cerveaux vides

    1. Gones2wano - dim 22 Avr 18 à 18 h 17

      +1000

    2. Juninho Pernambucano - lun 23 Avr 18 à 9 h 25

      effectivement , l'un et l'autre sont inexistants dans les grands matchs , et ils n'ont pas inventé l'eau chaude .

  7. dugenou - dim 22 Avr 18 à 18 h 24

    Juste comme ça, Ranieri était à l 'Emirates Stadium cet après-midi pour l 'un des derniers matchs d 'Arsène Wenger à Arsenal. Info l 'équipe.

    1. Juninho Pernambucano - lun 23 Avr 18 à 9 h 26

      la dépouille est encore vivante , les vautours sont déjà la .

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut