photo de Sarah Bouhaddi publiée sur twitter

OL féminin : invincibles ces Lyonnaises 

Les joueuses de l’Olympique Lyonnais ont conservé leur invincibilité en championnat cet après-midi et ont pu fêter dignement la "decima" du club en première division.

La jeune équipe alignée par Gérard Prêcheur face à Montpellier au stade Gerland a fait le boulot (1-1) en égalisant à la 57e minute, par l’intermédiaire d’un superbe lob du pied droit de Delphine Cascarino. Et ce, cinq jours avant leur opposition contre le VFL Wolfsburg en finale de Ligue des Champions. Pourtant le match était mal embarqué, après un but à la 37e minute Sofia Jakobsson, qui a profité d’une magnifique remontée de balle de Sakina Karchaoui sur plus de 60 mètres pour tromper la portière lyonnaise, Méline Gerard, du pied droit. Mais les jeunes rhodaniennes ont montré qu’elles avaient du caractère et ont participé grandement à la fête du 10e titre de l’OL féminin en championnat en concédant le nul sur leur pelouse. En 22 rencontres les joueuses de Gérard Précheur ont donc gagné à 19 reprises et ont été tenues en échec seulement 4 fois, dans une saison où elles ont su priver le Paris-Saint-Germain féminin d’un éventuel titre.  Henry, Necib et Schelin quittent le club sur une performance de taille, il ne manque plus que la victoire en coupe d'Europe pour accomplir une saison parfaite.

4 commentaires
  1. janot06 - sam 21 Mai 16 à 17 h 39

    Bravo à elles ; 10 titres de championnes consécutifs ça mérite un grand coup de chapeau !

  2. OL-38 - dim 22 Mai 16 à 9 h 48

    Oui 10 titres de champions, c'est vraiment un exploit. Un grand Bravo aux filles. Pourvu que ça dure. ALLEZ LES FILLES DE L'OL

  3. Gones2wano - dim 22 Mai 16 à 10 h 49

    Elles y sont pour rien car elle font le taf a merveilles mais sa en devient ridicule, si la concurrence ne se développe pas elle repart pour un cycle de 10ans, le sport ne peut être intéressant si c'est toujours le même et encore pour leur cas il n'y a même pas match

    1. ol-91 - lun 23 Mai 16 à 11 h 22

      Je ne comprends toujours pas cette idée. Les filles ont eu beaucoup de peine contre leurs deux dauphins. Contre Montpellier et Paris c'est à chaque fois plus près de scores nuls ou à égalité que de véritables victoires. Les deux derniers matches ont frôlé la défaite sans un but inespéré... Pas de ridicule manifeste. Et contre les Allemandes, ce sera dur, très dur. Savourons les derniers lauriers.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut