OL : il faut "respecter l'esprit du jeu" selon Eric Carrière

Aux commentaires du match entre l’OL et le TFC, Eric Carrière a pointé du doigt l’individualisme de certains joueurs. Lui qui est réputé pour avoir été un joueur collectif et intelligent, n’a pas apprécié l’attitude affichée par certains Lyonnais.

Face au Toulouse Football Club mercredi (victoire 4-1), les maux de l'Olympique lyonnais ont resurgit en moins de 20 minutes, entre la 44e et la 62e minute. Si les jeunes du centre de formation ont montré beaucoup de spontanéité et de jeu en une ou deux touches de balle, ce qui manquait clairement ces derniers mois (années…), tout n’a pas été parfait contre Toulouse. Bertrand Traoré et Maxwel Cornet, pourtant loin d’avoir fait leur pire match avec l’OL, ont rappelé les lacunes du collectif lyonnais, fait d’individualisme et de mauvais choix. Eric Carrière, commentateur du match sur Canal+, a insisté sur ce point.

« Quoi qu’il arrive, tu peux faire l’appel que tu veux, te placer comme il le faut devant le but, tu n’auras pas le ballon »

En oubliant ses compères d’attaque, dans une action individuelle, tête baissée du début à la fin (44e minute), Bertrand Traoré a fait descendre quelques sifflés du stade. « On parlait des joueurs qui baissent la tête. Traoré a décidé d’y aller seul, et c’est tout. Et ce n’est pas une bonne décision. On peut parfois prendre la décision d’aller frapper (comme Gouiri en début de match), mais la qualité d’un joueur est de se donner l’opportunité de faire plusieurs choses. (En revoyant les images), là, à aucun moment il ne lève la tête. Il décide dès le départ qu’il finirait seul. A côté il y avait Terrier et Gouiri. Le message que vous envoyez à vos partenaires c’est "quoi qu’il arrive tu peux faire l’appel que tu veux, te placer comme il le faut devant le but, tu n’auras pas le ballon". Et ça ce n’est pas bon pour la suite », soulignait Eric Carrière en direct.

Incompréhensions entre Traoré et ses partenaires d’attaque

En début de seconde période (52e minute), Bertrand Traoré, encore lui, prenait un carton jaune sévère pour simulation dans la surface de Toulouse. Mais Eric Carrière insistait à nouveau sur l’excès d’individualisme du Burkinabé : « Là il peut centrer pied droit mais il baisse la tête encore une fois. Il y a deux joueurs au centre. Encore une fois il est parti sur une action individuelle du début à la fin. Il n’y a pas d’alternative possible dans son action, ce qui est dommage ». Pourtant, quelques minutes plus tard (54e minute), Bertrand Traoré se permettait de râler contre Rayan Cherki, pour une passe oubliée par le jeune lyonnais, pourtant pas si évidente. Puis deux minutes plus tard, c’est Rayan Cherki qui s’agaçait contre Bertrand Traoré, qui s’était arrêté dans son appel. « Ce sont des petits gestes, des attitudes. On peut voir s’il y a de la complicité entre les joueurs. Ça laisse à désirer… Le langage corporel est analysable ». A priori, donc, il y a peu de complicité entre les deux joueurs lyonnais.

La célébration des joueurs après un but est également souvent révélatrice des complicités entre joueurs. Après le deuxième but de Bertrand Traoré, les premiers à venir le féliciter ont été Jean Lucas et Kenny Tete, alors que ses coéquipiers sur le front de l’attaque Rayan Cherki, Martin Terrier et Amine Gouiri étaient bien plus proche de lui à la base. Cela peut refléter le manque de complicité et l’agacement qu’il peut y avoir entre eux.

Un individualisme contagieux ?

A la 62e minute, sur une contre-attaque de l’OL, c’est Maxwel Cornet qui, cette fois-ci, oubliait tous ses partenaires, alors qu’il y avait un 5 contre 3 à jouer. Il préférait alors tirer dans une position excentrée, avec un défenseur devant lui, qui contrera d’ailleurs le tir, au lieu de servir ses coéquipiers mieux placés. L’ensemble de ses partenaires s’agaçaient encore de cette situation mal négociée, entraînant aucun repli défensif de leur part, y compris de Maxwel Cornet, pourtant responsable sur cette action. « Il y a beaucoup de joueurs qui sont obnubilés par les statistiques (…). On ne peut pas tout bien faire, ce n’est pas possible. Mais il faut essayer de respecter l’esprit du jeu au maximum. Traoré, malgré ses deux buts, il y a des choses à régler avec Terrier et les autres attaquants. Car quand vous faites des actions individualistes… L’individualisme est contagieux » notait encore Eric Carrière.

Rudi Garcia : "Il va falloir être plus intelligent"

Même Rudi Garcia, en conférence de presse ce vendredi après-midi, a identifié ce mal lyonnais : « Il va falloir être plus intelligent que ce qu’on a pu l’être à 2-0 et après la pause (...). Il faut plus de concentration (...). La talonnade ou l’extérieur du pied doit arriver à bon port. Sinon il y a coup de bâton et plat du pied demandé expressément. Ils peuvent faire ce qu’ils veulent du moment que c’est efficace. Si ça ne l’est plus, ils ne peuvent plus faire ce qu’ils veulent ».

Traoré et Cornet les principaux concernés ?

« L’esprit du jeu » n’est donc pas assez respecté à l’OL. Martin Terrier et Amine Gouiri semblent les seuls de la ligne d’attaque à essayer de jouer juste, en faisant la passe lorsqu’il le faut, voir Rayan Cherki dans une moindre mesure. Moussa Dembélé, en tant qu’avant-centre de l’équipe, pourrait parfois être individualiste, mais cela ne devrait pas être le cas lorsqu’il est loin du but adverse. Pour voir l’OL redresser la barre lors de la deuxième partie de saison, il faudra un collectif beaucoup plus fort, ce qui implique que Bertrand Traoré et Maxwel Cornet gomment leur individualisme et s’appuient davantage sur leurs coéquipiers. Difficile aujourd’hui de croire en un trio d’attaque Cornet-Dembélé-Traoré, s'ils continuent dans cet état d'esprit sur le terrain.

35 commentaires
  1. montcoua - sam 21 Déc 19 à 9 h 19

    Excellente analyse d'Eric Carrière qui était particulièrement inspiré en commentant ce match: l'individualisme est une vraie gangrène hyper contagieuse... pas la peine d'aller chercher ailleurs les difficultés de nos attaquant. Garcia et Juni vont devoir leur rappeler que le foot est un sport collectif.

  2. Kim Kallschtroumpf - sam 21 Déc 19 à 9 h 31

    C’est sur que pour le joga bonito on repassera.

    Je retiens surtout la phrase de son compère quand Tata se fait défoncer en l’air par koulouris ( encore lui tiens) « peut être le bras? » Il avait décidé qu’il avait fait une faute de main alors même avec les images il ne reste sur son idée.
    C’est HS mais les commentateurs subjectifs me rendent dingue.

    1. cavegone - sam 21 Déc 19 à 20 h 44

      Ho là là à qui le dis tu!
      Avec Daniel Bravo c'est ce qui se fait de pire dans les interprétations personnelles des situations 🙄

  3. Tati974 - sam 21 Déc 19 à 9 h 32

    j'écouté moi aussi les commentaires d'Eric carrière et et regardé le match effectivement s'étais flagrant et ce n'est pas la première fois

  4. MoiMoiOuMoi - sam 21 Déc 19 à 9 h 35

    Haha ! Si maintenant on interroge des joueurs qui savaient jouer au foot - ensemble - ça va énerver encore plus les supporters, avec ce qu'ils endurent !

  5. gg - sam 21 Déc 19 à 9 h 38

    Hello,

    Et oui comme Sylvinho l'avait dit lors de son premier discours: le meilleur joueur est l'OL et non les individualités.
    Le football est un sport collectif basé sur du mouvement des joueurs et des passes rapides.
    Nos joueurs prennent la balle, la portent jusqu'au moment où ils ne peuvent plus rien faire et font semblant de faire une passe à un coéquipier puis ils râlent parce que le ballon et perdu et regardent l'équipe adverse remonter le ballon tranquillement.

    Les matchs de début de saison l'équipe se les étaient rendus facile en marquant vite mais aussi et surtten étant compactes dans la zone du ballon pour avoir plusieurs possibilités de passe, de dribbles et de récupération.

    Le foot c'est être en surnombre dans une zone afin de pouvoir jouer vite vers l'avant sans laisser le temps à l'adversaire de se replacer.

    Donc oui Éric Carrière en tant qu'ancien joueur ultra collectif sans physique peut dire que le foot ne nécessite pas forcément d'avoir un physique de déménageur mais finalement de l'intelligence et de la vitesse de réaction qui permettent d'accélérer le jeu.

    L'équipe doit retrouver la base du football, des unes deux, du jeu en une touche en triangle, du mouvement, des appels en profondeur avec des passes dans l'espace et surtout la volonté de défendre et d'aider son coéquipier.
    Ça ne sera que dans un tel collectif que les joueurs talentueux pourront s'exprimer le mieux.

  6. juni-entraineur-ol - sam 21 Déc 19 à 9 h 45

    merci Éric de tes précieux commentaires !
    On voit bien l'égoïsme de notre équipe depuis quelque année !
    c'est pour cette raison que l'OL perd son identité de jeux et que notre équipe est nulle dans de trop nombreux matchs !!
    On se tape certaines breles depuis des années, c'est bien un problème de recrutement plus que de coach au final

    1. gg - sam 21 Déc 19 à 9 h 53

      Mais un nouveau joueur ne changera rien tant qu'il n'y aura pas d'équipe, de collectif et de jeu rapide.
      Tu peux mettre Messi, on gagnera plus de matchs mais en gros il prendra le ballon et dribblera toute l'équipe adverse, marquera et au bout de 6 mois il se sera blessé...
      Le problème est bien au niveau du coach qui ne demande pas aux joueurs de jouer collectif avant le talent indispensable aux joueurs offensifs je préfère la base à savoir controle-passe et appel pour recevoir de nouveau le ballon.
      Ça nos joueurs en place peuvent le faire sans avoir besoin de joueur extraordinaire.

      1. Juni forever OL - sam 21 Déc 19 à 10 h 58

        D'après Eric, en traduisant, en gros, il dit que a travers 2 exemples que Traoré et Cornet son "bêtes"

  7. MoiMoiOuMoi - sam 21 Déc 19 à 9 h 47

    "Après le deuxième but de Bertrand Traoré, les premiers à venir le féliciter ont été Jean Lucas et Kenny Tete, alors que ses coéquipiers sur le front de l’attaque Rayan Cherki, Martin Terrier et Bertrand Traoré étaient bien plus proche de lui".

    Bertrand Traoré n'est donc pas si individualiste qu'on le dit s'il n'a pas été parmi les premiers à féliciter Bertrand Traoré.

    1. David Vautrin - sam 21 Déc 19 à 10 h 13

      Ah ah merci, il fallait bien sûr comprendre "Amine Gouiri" 😀
      C'est corrigé 😉

      1. MoiMoiOuMoi - sam 21 Déc 19 à 10 h 18

        C'est ce que j'avais supposé mais j'avais envie d'en profiter pour m'amuser sur l'individualisme de Bertrand héhé !

        Sinon, je partage votre avis comme la plupart du temps (ça fait plaisir de lire vos analyses) car pour moi aussi Beber et Maxwel sont le symbole du manque d'esprit d'équipe de l'OL, au moins pour cette saison.
        Il n'y a pas qu'eux, mais ils en sont les dignes représentants.

        Après, on ne peut pas leur reprocher de ne pas mouiller le maillot, face à Toulouse en tout cas, mais en termes d'altruisme, ils sont... hors-jeu.

  8. LeCaladois - sam 21 Déc 19 à 9 h 55

    S'il n'était pas un individualiste il serait aujourd'hui un titulaire indiscutable. Car il a tout à gagner en étant plus altruiste et en étoffant son jeu. En variant son jeu, avec plus de crochets intérieur-accélération-passe, son crochet extérieur serait moins prévisible et donc plus dangereux. Résultat: en étant plus altruiste il marquerait plus de buts et aurait de très belles stats en passes clés.
    Mais il faut rappeler que la première erreur vient des options qu'on lui a offertes dans son contrat où on l'a clairement encouragé à être individualiste.

    1. gg - sam 21 Déc 19 à 9 h 57

      Comme tu viens de dire il aurait de meilleurs statistiques en étant collectif, du coup il remplirait ses objectifs personnels et contractuels.

  9. Tikitaka55 - sam 21 Déc 19 à 10 h 10

    L'analyse de Éric carrière est juste et pas compliqué. La plupart des observateurs amateur de Lyon l'ont remarques. Et ce depuis le départ un à un de nos baby gones. Je me souviens que chacun répéter la même phrase "nous aimons jouer ensemble" et je crois qu'il s'aime vraiment à en lire encore les interview qu'ils donnent.

    On est pas mort et notre équipe n'est pas tout à jeter.
    Mais des joueurs doivent partir, de art leur manque de niveau et leur qualité collective.
    On parle d'un dc, umtiti joue plus au barca et à dis dernièrement pense à rentrer à la maison. Lacazette idem.
    Qu'est ce qui bloque? La masse salariale? Arrêtons d'acheter des joueurs à prix d'or et payons les un peu plus.

  10. ak69 - sam 21 Déc 19 à 10 h 14

    ce n’est pas pour rien que ces deux petits c** sont parmi les plus détestés dans ce club, je trouve qu’il reflète très bien ce qu’il se passe actuellement dans l’equipe, il y a du talent mais aucun QI chez certains joueurs et du coup ils pourrissent l’etat d’esprit des autres et donc dégradent le jeu, ce n’est pas pour rien que gouiri cherki terrier arrivent à combiner ensemble, faire des une-deux alors qu’avec les deux gogoles de cornet et Traoré c’est impossible !
    Eric carrière est un excellent consultant, très posé très calme et réfléchit qui arrivent parfaitement à dire ce qu’il ne va pas, si seulement il pouvait venir au club nous aider un peu je pense qu’il pourrait apporter pleins de choses

  11. MoiMoiOuMoi - sam 21 Déc 19 à 10 h 25

    Je pense que le fait que quelqu'un d'intelligent et qui a eu une carrière respectable comme Eric (parce qu'Eric Carrière) pense la même chose que beaucoup d'entre nous n'est pas un hasard.

    Ces deux joueurs doivent travailler plus que tous les autres (mais les autres aussi) leur côté collectif. Ou songer à aller faire du tennis, et pas en double.

  12. Tigone - sam 21 Déc 19 à 10 h 27

    E.Carrière dit vrai!
    Mais il faut aller plus loin dans la réflexion!!!
    L'OL recrute de jeunes joueurs (pour faire des plus value au prochain transfert), et ces mêmes joueurs ont clairement peu d'intérêt pour l'OL seul leurs stats perso comptent afin d'être transférer dans un plus grand club...
    L'intérêt collectif n'est pas important pour ses jeunes qui rêvent d'une belle carriere perso.
    "Respecter l'esprit du jeu" ok on est tous d'accord mais les décideurs de l'OL doivent aussi respecter l'intérêt sportif du club lors des transferts en recrutant des joueurs confirmés qui veulent gagner des matchs et arrêter avec "ses jeunes futurs bons" qui veulent faire un bon transfert...

    1. Tigone - sam 21 Déc 19 à 10 h 45

      Et même si on reste réaliste et qu'en 2019 l'argent est important pour nous tous, et qu'il peut être intéressant d'utiliser les primes -la carrote- dans les contrats.
      Mais il faut arrêter avec les primes de buts et les remplacer par des primes de matchs gagnés, ou mieux des primes de clean-sheat même pour les attaquants...

  13. rastaman - sam 21 Déc 19 à 10 h 47

    Sur que pour dézinguer l'ol mr carrière n'est ni le premier ni le dernier mais a chaque fois qu'il commente l'ol je remarque son parti pris pour automatiquement souligné les faiblesses de l'ol et de ses joueurs , bien sur que il a pas inventé l'eau chaude en disant cela car depuis le début de l’ère juni c’est souvent des mauvais choix que les attaquants font... de la à dire que traoré ou cornet sont les seuls a faire cela je vous rappelle que dombélé depay sont eux aussi parfois individualiste...que fait le staff? les fait il bien travaillé ? ya t'il une bonne ambiance au sein du vestiaire ?
    celui qui doit être pointé du doigt , c’est l entraineur des attaquants point barre et si ce n'est pas lui c’est alors celui qui as fabriqué cette équipe durant le mercato!!!

  14. rastaman - sam 21 Déc 19 à 10 h 53

    contre Brest on doit gagner ce match 4 a 0 contre Nantes facilement 3 a 0 et j'en passe et des meilleurs des matchs ou l'on a manqué de sens collectif et du coup la sanction est fatale le nul ou la défaite tu peux avoir les meilleurs joueurs du monde si chacun joue pour sa pomme on y arrive pas et c’est là que Deschamps est grand avec des joueurs pas si exceptionnels que ça il est arrivé a gagner une coupe du monde grâce a son collectif...

    1. MoiMoiOuMoi - sam 21 Déc 19 à 11 h 06

      Bref, il faut recruter Deschamps lorsque Zizou prendra les rênes de l'équipe de France.

  15. lecirev - sam 21 Déc 19 à 11 h 26

    Avec une prime par but marqué, comment voulez-vous que le Berto soit collectif.😂

  16. Juillet - sam 21 Déc 19 à 11 h 31

    Pour Traoré ça me semble congénital, depuis qu'il est à Lyon il ne s'est jamais amélioré, il n'y a pas de raison que cela change. Cornet est un peu plus collectif, mais plus faible techniquement...
    Il faut mettre Terrier sur l'aile droite, Aouar à gauche, Bard en latéral gauche, Gouiri avec Cherki en soutien, Caqueret et Jean Lucas en milieux relayeurs, là on verra du jeu.

  17. JMX1903 - sam 21 Déc 19 à 12 h 12

    Bravo O&L, très bonne initiative de faire un article sur les commentaires très tranchés d'eric carrière pendant le match. Et c'est pas si souvent qu'il pousse ce qu'on pourait appeler un coup de gueule à son échelle car il est plutot poser. On sent que ca le fait carrément halluciner le manque de collectif de cette équipe.
    Après je l'ai trouvé un peu dur qu'il parle particulièrement de ça pour la première fois à ce point pour moi alors qu'on était sur un match de coupe de la ligue avec pas mal de turn over. Mais sur le fond sur tout ce qu'il a dit je suis d'accord.
    Après il faut pas oublier que c'est le cas de la plus part des jeunes joueurs, le role du coach et du staf c'est de constituer cette esprit collectif. Et c'est pas juste un pb de mentalité ou d'individualisme, le jeu collectif c'est juste de la technique, du travail et de la compétence du staf et à tout les étages du club !

    1. MoiMoiOuMoi - sam 21 Déc 19 à 12 h 19

      Hum, évitons de parler de la compétence du staff, c'est dangereux.

  18. Polygone - sam 21 Déc 19 à 12 h 58

    Il faut prendre des mesures...
    Comme a l Ajax, on fait jouer les équipes en 4-3-3
    On se retrouverait pas avec un fekir pour lequel le coach ne sait pas où le mettre. Car tout le reste de l equipe avait besoin de jouer en 4-3-3 (Aouar ndombele)
    Ensuite on limiterai l effectif principal à 18 joueurs à qui on donnerai un meilleur salaire (donc meilleur qualité et expérience) , plus 5 ou 6 jeunes qui entreraient dans la rotation
    Enfin faisons comprendre à ceux qui ne jouent pas pour l equipe, rejoindront mapou
    Juninho a du boulot

    1. MoiMoiOuMoi - sam 21 Déc 19 à 13 h 02

      Tu en demandes trop !

    2. JMX1903 - sam 21 Déc 19 à 14 h 06

      Mais ça va pas! Pourquoi pas un fond de jeu non plus?

  19. poussin - sam 21 Déc 19 à 14 h 45

    Analyse un peu simpliste de la chose !! l'individualisme , tous les grands joueurs en ont un peu (ronaldo,messi,suarez ...) et on ne va surement pas leur reprocher de dribbler 3 défenseurs pour marquer un but . Avec Bertrand c'est sur qu'on est pas dans la même galaxie des grands joueurs !! mais tout lui mettre sur le dos , c'est un peu le cloisonner et stéréotyper . car sur son 2 eme but par exemple, il me semble que Terrier tente sa chance alors qu'il aurait pu décaler son camarade Traoré . Comme carrière j'ai remarqué beaucoup d’agacements et de comportements inappropriés : comment un gamin de 16 ans peut il se permettre d'avoir des gestes d'humeur par ce que son ailier n'a pas pu récupérer sa passe un peu trop profonde. Ca me choque encore plus que le reste !! Les joueurs ne pensent qu'à leur stats est ont ils vraiment tord de le faire ? c'est ça qui justifie leur salaire et l'accès à de grand club européen, ce sont les buts qui font leur prime donc a-t-on le droit de leur en vouloir ? suffirai peut être de mettre des primes uniquement pour les passes décisives mais je suis pas sûr que ça règle notre problème.
    Enfin, ce débat après une victoire 4-1 , n'est peut être pas le meilleur moment pour en parler. On gagne proprement avec une équipe de réserviste et on vient encore sortir des choses négatives pour cracher sur l'équipe. C'est devenu un sport national avec OL , ces derniers temps (anciens joueurs ou pas).

  20. bol26 - sam 21 Déc 19 à 17 h 32

    Ca fait plaisir de lire ces commentaires car ce probleme de l'individualisme je le souligne tres souvent dans mes posts
    Par contre j'y incluerais également Memphis !
    Dsl d'aller a contre courant par rapport a Memphis .... mais ses super stats sont très nettement écornées par ses stats (jamais publiées) concernant ses pertes de balle. N'est pas Messi ou Ronaldo qui veut !!
    Pour ma part je pense qu'un joueur prend de la qualité (et donc de la valeur) meme si il ne marque pas ... mais en faisant marquer .... certains joueurs devraient y réfléchir !!! .. mais c'est vrai que les primes n'y incitent pas !
    Je trouve quand meme quelques circonstances atténuantes aux joueurs qui ne sont pas souvent titulaires ... et qui pour se "montrer" se la joue perso des qu'ils le peuvent (c'est à dire dès qu'ils jouent !)
    C'est pour cela que l'absence de Memphis peut etre un mal pour un bien si elle permet aux autres joueurs de retrouver les valeurs initiales du foot ... qui reste quand meme un sport CO ... qu'on se le dise !!!

  21. cavegone - sam 21 Déc 19 à 20 h 50

    C'est de la démagogie dégoulineuse.
    Quand tu t'appelle Eric Carrière, que tu n'as absolument rien fait de toute ta carrière à part bouder sur le banc. Derrière il n'est même pas entraineur mais alors vas-y les leçons.
    Des leçons qu'il était visiblement incapable de s'appliquer en tant que joueur.
    Et puis ça va bien l'ingratitude avec Aulas, mais il lui doit tout et ça il l'a oublié.
    ça m'étonnerait qu'en étant resté à Nantes il aurait fini consultant sur Canal.
    Et pour finir parceque je peux vraiment pas le saquer, les sportifs qui se prennent pour des intellectuels canal+ s'est fait une vocation de les recruter. Entre Habib Beye qui lui aussi semble avoir oublié sa carrière médiocre et Eric Carrière on fleurte avec le gratin de l'autosatisfaction.
    Il suffit d'ajouter par dessus une touche de Pierre Ménès et on a une combo de donneurs de leçons qui parlent plus que ceux qui ont réellement accompli des choses.
    C'est dans la même verve que Daniel Riolo à se moquer d'un contrôle raté bien au chaud derrière sa télé... 🙄

    1. David Vautrin - dim 22 Déc 19 à 19 h 40

      Eric Carrière a quand même une certaine légitimité pour parler d'intelligence de jeu et de collectif. Après, ce n'est pas parce qu'on ne sait pas faire un contrôle au foot qu'on ne peut pas avoir un avis avisé sur la question. Certains bons joueurs ne feront jamais de bons consultants, comme de bons consultants n'ont pas forcément été de bons joueurs...

    2. XUO - dim 22 Déc 19 à 21 h 52

      cavegone
      Tu me surprends. Il est difficile d'être aussi excessif à l'égard d'Eric Carrière. Je viens de relire son parcours. Jusqu'à l'âge de 22 ans, on lui a reproché son insuffisance physique. C'est bien son intelligence, mise à profit par Suaudeau et Denoueix, qui lui a permis de prendre toute sa place dans une équipe dont la prestation de 95 reste un repère dans le foot français.
      A Lyon, son entente avec Dhorasso et ? a servi d'exemple dans l'illustration du jeu à trois.

  22. Dufduf - dim 22 Déc 19 à 22 h 02

    Carrière et Dhorasoo ensemble , ça c'était techniquement très fort au milieu. Une idée de Le Guen si je ne dis pas de bêtise.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut