Communiquer avec nous

Olympique Lyonnais

OL : Joachim Andersen attristé par le départ de Sylvinho

Publié

 le

Joachim Andersen a tenu à remercier Sylvinho, qui a été démis de ses fonctions d’entraîneur lundi. Le défenseur danois espère maintenant rapidement retrouver les sommets.

Débarqué de la Sampdoria en juillet dernier, Joachim Andersen a été le premier joueur de l’OL à réagir au départ de Sylvinho, limogé lundi soir. «  C’est toujours triste quand un homme bien doit partir. Alors j’aimerais remercier Sylvinho de m’avoir accueilli chaleureusement à Lyon, a indiqué le défenseur danois à L’Equipe. Mais dans un grand club comme l’OL, les résultats doivent être meilleurs que ceux que nous avons obtenus. Ce n’est pas la faute d’une seule personne, mais l’entraîneur se retrouve toujours en première ligne. Maintenant, c’est à nous, les joueurs et le nouvel entraîneur, d’ajouter les éléments qui nous manquent pour retourner là où nous devons être, c’est-à-dire en haut du classement. » Reste à savoir avec quel technicien sur le banc.

9 commentaires

  1. Avatar

    ak69

    8 octobre 2019 à 15 h 12 min

    Vous meriteriez d’etre payé a 50% jusqu’a notre retour sur le podium car vous aussi de loin les premiers fautifs, votre job est de courir et essayer de tout donner pour gagner, vous ne remplissez qu’a moitie et encore je suis gentil, votre contrat..

  2. Juni forever OL

    Juni forever OL

    8 octobre 2019 à 15 h 28 min

    Sylvinho devait être profondément gentil sous son faux air de « sérieux » …
    Il s’est fait en partie avoir par le comportement pas toujours pro des joueurs

  3. Avatar

    pachar67

    8 octobre 2019 à 15 h 56 min

    Pour le coup lui il a bien progressé je trouve, il me semble être de mieux en mieux.
    Avec Denayer et Marcelo on a de bons DC.
    Dans un 3-5-2 on en a au moins 3 de bons.

    • Avatar

      Nenae

      8 octobre 2019 à 17 h 43 min

      il est le principal responsable de ce retour à un 5-3-2 qui nous a fait couler.
      Aucune solution pour sortir la balle au dela des 40m. Impossibilité de faire un pressing haut.
      Alors tant mieux si il est bien protegé, le cul dans la soie lyonnaise, entre Marcelo et Denayer…

      On attendait un taulier experimenté à 30m€ !!! pas un enfant en post-formation. Transfert le plus cher de l’histoire…

  4. Avatar

    sylv20dreak

    8 octobre 2019 à 17 h 03 min

    Leurs jobs est d’ecouter et respecter les consignes du coach. Meme sous genesio il y avait plus de jeu…

  5. ol-91

    ol-91

    8 octobre 2019 à 17 h 52 min

    Le gros handicap de Sylvinho a été de n’avoir pas amené un adjoint qui mette les joueurs au pas. Là, il devait fatalement tout gérer et se disperser.

  6. Avatar

    MoiMoiOuMoi

    11 octobre 2019 à 15 h 43 min

    Joachim Andersen a raconté ses débuts chez nous dans la presse de son pays (Ekstra Bladet, un tabloïd) avant le match de sa sélection (et il est sélectionné) face à la Suisse.

    « Je suis arrivé à Lyon à la mi-juillet, je me suis blessé. Ainsi, pendant les deux ou trois premières semaines, je ne pouvais rien faire à cause de ma blessure. Bien sûr, c’était frustrant, et c’était aussi un peu dur au début, parce que vous voulez vous présenter sous votre meilleur jour pour vos débuts.
    Ils ont misé beaucoup d’argent sur moi.
    Ensuite, j’ai commencé à m’entraîner avec l’équipe et je sentais que je ne pouvais pas me donner à cent pour cent, car je pouvais encore sentir quelque chose dans mon genou, alors ce n’était évidemment pas un départ optimal.
    Je devais aussi m’habituer à un nouveau style de jeu. C’est quelque chose de complètement différent du football italien, où j’étais habitué à ce que tout le monde sache quoi faire avec une bonne organisation. Vous sous-estimez également ce qui se passe hors des terrains. Il y a beaucoup de choses à maîtriser ».

    Hum pour « C’est quelque chose de complètement différent du football italien, où j’étais habitué à ce que tout le monde sache quoi faire avec une bonne organisation » et « Vous sous-estimez également ce qui se passe hors des terrains »…
    C’est « toujours triste quand un homme bien doit partir », Joachim ?

    En tout cas, il joue de mieux en mieux.

Laisser un commentaire

Publicité

Les derniers commentaires

Les plus lus