©PHOTOPQR/NICE MATIN ; OTTONELLO JEAN-FRANCOIS –

OL : Juninho, le patron à la rescousse

Sans victoire depuis sept matches et battus par Nantes (0-1), samedi après-midi, les Lyonnais ont cruellement manqué de caractère pour sortir d’une crise profonde. Dans le sillage de Juninho, certains joueurs vont enfin devoir assumer leurs responsabilités.

Juste après Juninho, contraint de sortir de son silence après la défaite contre Nantes (0-1), samedi, seul Jeff Reine-Adélaïde s’est présenté devant les médias dans les couloirs du Groupama Stadium. A 21 ans, le milieu arrivé cet été en provenance d’Angers a tenté d’expliquer les maux qui frappent son équipe, ces dernières semaines. Pas de Jason Denayer ? Le capitaine lyonnais est passé devant les journalistes, sans un mot. Pas même un regard, ni une explication. Le Belge n’avait sans doute pas entendu son directeur sportif, quelques minutes auparavant. Le Brésilien avait alors demandé « que tout le monde assume son rôle ». S’il s’incluait évidemment, l’ancienne idole de Gerland visait le staff, mais surtout les joueurs. Ces joueurs qui assument à moitié leur métier, jouent par intermittence et ne donnent même pas l’impression d’être affectés par la situation du club.

A vrai dire, cette situation n’a rien d’inédite. Elle perdure depuis quelques saisons déjà, depuis que des joueurs du cru comme Alexandre Lacazette, Corentin Tolisso ou Maxime Gonalons ont quitté leur concon. L’OL n’est plus qu’un tremplin pour ces nouveaux joueurs qui aspirent à mieux à peine arrivés. Mais à la différence des années précédentes, le club rhodanien dispose d’un réel atout pour redorer son blason. Quel meilleur élément que celui qui a tout gagné, marqué de son empreinte l’Olympique lyonnais et fait l’unanimité en interne comme auprès des supporteurs ? Avec Juninho, Jean-Michel Aulas sait qu’il compte en ses rangs l’homme idoine pour redresser la barre. C’est pour cette raison que le président lyonnais a demandé à son directeur sportif de davantage interférer dans la vie de son vestiaire. S’il aura désormais son mot à dire sur les choix sportifs de Sylvinho, l’ancien milieu brésilien aura surtout un rôle à jouer dans le management.

Des responsabilités à assumer, des efforts à ne plus compter

Face aux médias, Juninho a montré l’exemple en étant le premier à assumer ses responsabilités. Comme Sylvinho, le directeur sportif apprend son métier et a commis quelques erreurs depuis sa prise de fonction. Mais il a toujours fait son mea culpa et opté pour une communication honnête. En se rapprochant du vestiaire et en sortant de son silence, le Brésilien démontre que les positions ne sont pas figées et que le changement est valable pour tout le monde, même dans les plus hautes sphères du club.

Cette semaine décisive, qui se conclura par un derby à Geoffroy-Guichard, débute donc sur de nouvelles bases. Les joueurs vont devoir rapidement les assimiler. D’autres vont devoir se révéler. Ou arrêter de se cacher. A commencer par Jason Denayer, qui n’a pour l’instant ni l’étoffe d’un capitaine ni d’un leader. Avant d’affronter le PSG, c’est Marcelo qui avait motivé les troupes. Samedi après la défaite contre Nantes, c’est Léo Dubois, Fernando Marçal, Houssem Aouar, Memphis et Anthony Lopes qui sont allés voir les supporteurs. Deux jours avant le déplacement à Leipzig en Ligue des champions, des questions sur la répartition des rôles des uns et des autres devront être posées. Aouar (21 ans) n’a-t-il pas tout intérêt à se concentrer uniquement sur son football ? N’est-il pas nécessaire de donner à Memphis -qui a prouvé son attachement à l’OL-, davantage de responsabilités ? De replacer Lopes en première ligne ? « Est-ce qu’on a un leader sur le terrain ? se demandait Juninho, samedi. Je cherche. » Des réponses devront rapidement être trouvées.

Les comportements de certains devront aussi être corrigés. Juninho, encore : « L’attitude du groupe, en général n’est pas bonne. L’exemple : quand on fait des changements et qu’un remplaçant entre en jeu, il ne marque jamais. Normalement, quand tu fais des changements, c’est pour apporter quelque chose. C’est là-dessus qu’on va travailler. » Impossible, ici, de ne pas penser à Maxwel Cornet qui a remplacé Bertrand Traoré à la mi-temps contre Nantes. Depuis le début de saison, l’Ivoirien et le Burkinabé jouent à savoir qui sera le plus mauvais des deux. En même temps que l’exigence et la rigueur qui ont marqué sa carrière, Juninho pourra apprendre à ses ailiers à ne pas compter leurs efforts en match, comme à l’entraînement. A la veille du déplacement à Brest (2-2), mardi, les deux attaquants préféraient par exemple faire ronronner le moteur du gros bolide de Traoré sur le parking du centre d’entraînement, plutôt que de faire du rab, comme le directeur sportif, il fut un temps. Plus que le talent, c’est bien le travail qui paie le plus. A Juninho de le faire comprendre et de faire à nouveau respecter l’institution. Dans une semaine de Ligue des champions et de derby, où il a tant brillé, le moment semble idéal.

43 commentaires
  1. Greg - lun 30 Sep 19 à 13 h 23

    Tout à fait d'accord avec cette article. Sylvinho est débutant il ne réussira ptêt pas ici. Il fait quelques erreurs comme empêcher les latéraux de monter, mettre Memphis sur le côté. Mais je trouve que les résultats actuels sont aussi beaucoup la fautes des joueurs. Aouar on l'a vu un match sur cette saison alors qu'il demandait des responsabilités sous peine d'éventuellement aller voir ailleurs. Et tous les joueurs en général qui ne peuvent même pas mettre un peu d'intensité dans le pressing et d'envie de tout donner pour gagner des matchs. Les mecs croient qu'ils vont gagner des matchs juste car c'est l'OL.
    Et on tape tous sur Sylvinho mais le mec il est arrivé tout seul. Le staff et les joueurs étaient la avant. Tout ce petit monde devraient réellement se bouger comme le veux Juni et Sylvinho

  2. MoiMoiOuMoi - lun 30 Sep 19 à 13 h 24

    "Battus pour la septième fois d’affilée contre Nantes", on n'en est pas encore là !

    On en est pas encore à 7 défaites cette saion, encore moins d'affilées, ni même à 7 défaites de suite contre Nantes.

    Soit c'est "battus pour la deuxième fois d'affilée contre Nantes", soit c'est "battus pour le deuxième match de suite".

  3. fidelalol - lun 30 Sep 19 à 13 h 59

    Donc Juni va superviser les entrainements ;très bien ;espérons que ça aura un effet d'électrochoc pour les joueurs car oui,on en est là, L'OL est à un point du premier relégable .Il s'agit de s'éloigner au plus vite de cette zone.
    Par delà tout ça,mon avis est que le Président doit maintenant songer à passer la main.Bravo à lui pour tout ce qu'il a fait,mais le club,SON club doit trouver un nouveau souffle pour la décennie qui arrive et je ne crois pas que Jean Mimi soit l'homme de la situation.
    Une coupe de la ligue et une coupe de France en 10 ans,c'est trop peu pour un club comme L'OL!Bien sur il y a les participations à la CL,mais ça a manqué d'ambition à tous les niveaux.Il va falloir mettre en place un modèle sportif en s'approchant de clubs comme le Bayern par exemple,et s'inscrire dans la continuité au niveau de l'effectif.
    Alors oui,le stade à rembourser,je sais mais ce qui se passe cette saison doit inciter les dirigeants à réfléchir sur la pertinence et les limites du "trading "qui fait qu'on se sépare des meilleurs joueurs pour le remplacer par des moins bons.On peut aussi s'inspirer de ce que fait Lyon dans le top 14 en trouvant l'alchimie entre les jeunes talents et les vieux briscards .
    De toute façon,on ne peut plus continuer comme ça;on a tous mal pour notre club aujourd'hui.
    Aller L'OL!!!!!

  4. tongariro - lun 30 Sep 19 à 14 h 08

    Le passage sur Traoré et Cornet résume le mal actuel. Beaucoup de joueurs, et pas qu'à Lyon, n'ont rien à cirer du collectif. Je pense que pour certains, "ca leur en touche une sans bouger l'autre" (pour citer un mort) que Juninho soit revenu au club, et que le club aille mal en ce moment. Si Sylvinho veut rester en 433, qu'il teste Terrier (que je trouve bien pâle à gauche) ou JRA à droite, mais Traoré et Cornet sont nuls. Bien qu'ayant beaucoup critiqué Genesio (qui le méritait en 3 ans et demi) et pour l'heure dubitatif sur Sylvinho (même si j'espère qu'il aura un peu de temps), selon moi, le mal vient d'abord des joueurs qui sont sans gnac, sans envie, sans gratitude même pour leurs supporters. Et qui, pourtant, comme relevé par Juni, passent leur temps à envoyer leurs agents demander des garanties de jeu.. Quelque soit le schéma tactique, si les acteurs sur le terrain ne mettent aucun cœur à la bataille et trottinent en se voyant trop beaux, rien n'avancera. On a pour beaucoup sur estimé la qualité du recrutement ces dernières années en oubliant que le potentiel ne suffisait pas mais qu'il fallait de réels tauliers (en mode Licha) capables d'aboyer, ne rien lâcher et se battre jusqu'au bout, et non pas juste des joueurs dits à potentiel regardant leurs coiffures dans la glace et écoutant vrombir les moteurs de leurs bolides. Sylvinho (comme Genesio, en partie) ne peut pas faire grand chose là dessus (d'autant plus avec des barrières de langue). Comme le dit l'adage, "on ne saurait faire boire un âne s'il n'a pas soif".

  5. chikarakun - lun 30 Sep 19 à 14 h 20

    Je trouve l’article un peu dur sur Denayer, le mec ne triche jamais et est l’un des plus réguliers de l’effectif depuis qu’il est arrivé. Tout le monde attendait un joueur d’expérience au mercato, on ne l’a pas fait venir, les problèmes d’aujourd’hui ne doivent pas tous retomber sur le nouveau capitaine.
    Perso j’adhère totalement au discours de Sylvinho. Alors oui moi je n’ai accès qu’aux extraits de conférence de presse je ne vois pas le travail de la semaine, mais je le trouve charismatique, il identifie bien les problèmes, il a tout de suite compris qu’il fallait insister sur la mentalité et il sait de quoi il parle, il a joué dans des clubs où si tu n’as pas le couteau entre les dents en entrant sur la pelouse tu ne joues pas. C’est ça qu’il faut inculquer à nos joueurs.
    Alors si les joueurs ne sont pas réceptifs, le problème vient peut-être plus de ces chèvres que de l’entraîneur, si novice soit-il à ce poste.
    Je trouve ça très bien que Juni soit plus présent, ça va espérons-le enlever un peu de pression à Sylvinho, mais je suis partisan de lui laisser du temps.
    L’année dernière on a fini sur le podium in extremis, cette année on a un effectif moins bon en qualité même si on a plus de joueurs, notre équipe sur le papier n’est pas selon moi meilleure que Nice, Marseille ou Monaco alors arrêtons d’attendre des miracles et laissons tout le monde travailler.

    1. tongariro - lun 30 Sep 19 à 15 h 08

      Totalement d'accord, notamment sur le fait que l'effectif est loin d'être flamboyant !

      1. Fekiiresistible69 - lun 30 Sep 19 à 15 h 48

        Je l'avais relevé il y a quelques semaines que cet effectif était beaucoup plus faible qu'on voulait bien nous le dire..

    2. Lyolicha - lun 30 Sep 19 à 17 h 15

      D’accord sur toute la ligne. Également vis à vis des effectifs. Nice et Monaco ont fait selon moi un excellent recrutement et de façon intelligente. En revanche l’OM n’a certainement pas un meilleur effectif que nous,loin de là. Malgré leur début de saison correct,du fait aussi grâce aux mauvais départ de Lyon et Monaco. Je vois Marseille même pas arriver dans le top 3. Entre la 4eme et 6eme place. La on compare un Lyon blesser face aux concurrents mais encore une fois,ce lyon tel qu’il est à 100% n’aura rien à envier à personne,sauf au QSG évidemment. On a pas encore la recette pour faire en sorte que Lyon soit redoutable et redouter mais malgré tout le potentiel ont l’a et l’effectif est de qualité. Le temps qu’il y’a une alchimie qui se créer et des joueurs qui jouent au foot. Sa met du temps mais sa va venir du moins je l’espère. Marseille parlons en de leur recrutement: y ont investi 20 patates sur un attaquant de 28 ans que personne n’a jamais entendu parler et découvre assez tardivement le continent européen qui plus est il sort de deux très grave blessure avant de rejoindre Marseille. Là c’est tout beau,c’est le début, sa fonctionne plus ou moins on en reparlera sur la durée. Idem pour le défenseur de Villareal de 29 ans inconnu au bataillon. L’OM ont dû recruter des joueurs qu’aucun n'autre club s’intéressent à eux. Ils veulent tout le monde mais personne souhaite rejoindre le club phocéen. Et en plus leur finance leur permet moins de souplesse que nous.Leur mercato ne me convainc pas qu’il est mieux que le nôtre et je parle même pas du onze. Y ont perdu Balotelli,Ocampos et je sais plus qui pour le remplacer par Benedetto. Pas forcément rentable sur la durée. Enfin bref ! Vivement que Lyon sort de leur convalescence et qu’il puisse mettre tout le monde d’accord. Lorsque l’équipe jouera mieux l’on aura tous un tout autre aperçu que celui actuellement.

  6. sonic.lechat - lun 30 Sep 19 à 14 h 32

    @Corentin "ont quitté leur concon" -> oui, si c'est de leurs coéquipiers dont il est question, mais il faut mettre un "s", ou alors c'est leur cocon qu'ils ont quitté ? 🙂

  7. nespero - lun 30 Sep 19 à 14 h 45

    Wait & See!
    Vous êtes hyper sévère, y a que 8 journées et c'est déjà la panique générale!
    On en reparlera en 2ème partie de saison et tout ça sera oublié.
    On a un groupe de grande qualité qui saura le montrer.
    Les supporters sont des girouettes, y a 2 mois il se masturbait devant l'effectif, le nouvel entraineur et le DS et aujourd'hui il faudrait tout changer!!!!
    Oh mémoire:
    Ex: en 2010/2011 après 8 journées on avait 8 pts! 17ème, fin de saison 3ème!
    Ex: en 2014/2015 après 8 journées on avait 11 pts! 10ème, fin de saison 2ème!

    1. sonny69dinallo - mar 1 Oct 19 à 11 h 43

      merci pour la modération et l'illustration parfaite

  8. pachar67 - lun 30 Sep 19 à 15 h 50

    Article à charge contre les joueurs. C'est à mon avis ce qu'il ne faut pas faire. Imaginez que votre directeur de la rédaction vous culpabilise parce que le site est moins consulté. Vos articles sont nuls .. seriez-vous d'accord sans broncher? sans vous braquer? Personne n'a connu un responsable, un directeur qui a eu cette attitude? M'étonnerai..
    Voulez-vous braquer les joueurs? Ce que fais JMA c'est du management. Il dit a son DS junior de s'impliquer davantage avec son entraîneur. Il ne dit pas que Sylvinho est un nul et qu'il ne sait pas.. il Manage son DS et son Entraineur. Il faut l'aider et c'est à toi de le faire.
    Et vu qu'à priori ils se sont vus tous les 3 pour décider cela, ce sera plus du dialogue, de l'analyse, des décisions fortes mais communes et non pas des rapports de forces des confrontations, ou des oppositions frontales, et ceci avec les joueurs. Si les joueurs sont le problème il n'y aura donc pas de solutions sans l'acceptation des joueurs. Que les dictateurs le sachent.

    1. OLVictory - lun 30 Sep 19 à 17 h 38

      Mon pauvre comment tu dois souffrir en lisant certains commentaires ici. Ca doit être un martyre pour toi, je te plains sincèrement 😆

  9. MoiMoiOuMoi - lun 30 Sep 19 à 15 h 54

    Nos joueurs sont des gros flemmards qui n'en ont rien à faire du club, de l'entraîneur et du directeur sportif - qui ne représente rien à leurs yeux, il n'est une légende que pour les supporters.

    La preuve avec leur manque de combattivité, malgré ce que tente de leur enseigner Sylvinho depuis le début de la saison et ce qu'a dit Juni la semaine dernière avant et après le dernier match.

    Bref, les joueurs ne mouillent ni le maillot ni n'ont de respect pour lui. D'où la pauvreté du jeu et la situation du club au classement général.

    1. pachar67 - lun 30 Sep 19 à 16 h 17

      C'est un avis, personnellement je ne ressens pas cela quand je les lis ou les écoute. Mais admettons, qu'ont-ils véritablement à gagner si l'histoire capote ? Sont-ils sûrs qu'un autre club les sollicitera ? leur image ? leur réputation ? n'auront-ils pas un meilleur avenir si tout se passe bien ?

  10. pachar67 - lun 30 Sep 19 à 15 h 59

    Quand on apprend le Management on apprend que l'objectif de cette discipline a pour finalité d'obtenir des résultats, faire du chiffre.
    Mais on apprend aussi que même si on doit mettre les employés / joueurs devant leurs responsabilités, il n'y aura aucun résultat sans la considération vis à vis de ses collaborateurs.

    1. westkanoute - lun 30 Sep 19 à 17 h 32

      exact,point de vue différent et très intéressant de ta part.

  11. MoiMoiOuMoi - lun 30 Sep 19 à 16 h 06

    Nous avons des joueurs qui n'ont aucun caractère. Si en les encourageant au stade il n'y a pas plus de résultat, il va falloir les siffler pour leur mettre la pression afin qu'ils réussissent leurs passes et cessent de remettre constamment le ballon derrière.

  12. Kerkai - lun 30 Sep 19 à 16 h 10

    Quand je regarde l'effectif (dans son intégralité), je ne vois personne capable de redresser la situation.
    Nous vendons depuis plusieurs années à nos recrues principalement de la visibilité d'un point de vue européen. Or, nous oublions que le principal reste le championnat. Rivaliser le plus longtemps possible avec Paris ? 2 victoires plus tard, les joueurs se prennent pour des seigneurs et c'est terminé.
    C'est bien de faire les beaux contre Manchester City pour que Guardiola parle de nous et que des rumeurs enflent à notre sujet après une victoire. Mais s'il n'y a personne pour se sortir les doigts le samedi pour aller gagner à Brest cela ne sert à rien et tu seras toujours le c** sur le banc (pensée pour toi Maxwell).
    Nous sommes actuellement en présence d'un effectif suffisant, égoïste et peu voire pas concerné par le projet du club.
    Tout n'est bien entendu pas à jeter mais quand on voit le cœur que certaines équipes mettent lors d'un match, excusez moi mais cela fait réfléchir sur le genre de joueurs qui "représentent" ce club.

    1. pachar67 - lun 30 Sep 19 à 16 h 29

      C'est l'ensemble de l'effectif qui redressera la situation, le collectif et non pas une individualité. Ne cherchons pas l'homme providentiel.. Churchill n'existe pas dans le monde du football.
      Sylvinho a raison quand il dit que c'est avec la confiance, le mental qu'on obtiendra des résultats. Et je pense plus à un mélange d'incompréhension dans la communication, des consignes, avec les premières défaites avec le doute et certainement un peu d'amateurisme, de la part du tandem brésilien.
      Il faut donc encore travailler. Facile à dire ... les conseilleurs ne sont pas les payeurs... la critique est facile mais l'art est difficile etc....

      1. MoiMoiOuMoi - lun 30 Sep 19 à 16 h 31

        Y a plus de collectif à l'OL.

      2. Player - lun 30 Sep 19 à 16 h 41

        Mais le foot est un sport co.
        Pas de collectif, pas de foot.... pas le choix.
        Tous les mauvais matchs des années précédentes provenaient d’un manque de collectif, et les bons par un collectif retrouvé.
        .
        Là, on a changé beaucoup de choses, et le collectif fragile s’est décomposé.
        La bonne.question est : pourquoi depuis plusieurs années le collectif est-il aussi fragile ?
        Il y a sûrement plusieurs réponses.
        .
        Mais il est plus que temps de prendre le sujet à bras le corps, sans tabou.

      3. Kerkai - lun 30 Sep 19 à 16 h 56

        Je suis d'accord avec toi. Nous oublions trop souvent que le foot est justement un sport co.
        Mais on a beau mettre toute l'énergie managériale (j'englobe ici tout le board de l'OL), si les joueurs ne veulent pas ou ne peuvent pas, alors on se retrouve avec des crises d'égo, des sorties dans la presse inopportune ... etc.
        Notre club est réduit à des starlettes qui n'ont rien prouvé (ou qui prouvent en équipe nationale mais pas en club). Ca fait peur.

      4. OLVictory - lun 30 Sep 19 à 17 h 28

        Tous les ans on répète la même chose, le groupe de l'OL manque de leaders. Et chaque année c'est plus vrai que celle d'avant.

        On pourrait les former ces leaders, ils pourraient le devenir chez nous, mais on les vend bien avant que ça arrive.

        Donc faute de les former il faut les acheter ailleurs. Et on ne les achète pas, on ne cherche pas de leaders, donc pas de joueurs arrivés à la maturité. On cherche des plus values, donc des jeunes et d'autres en mal de relance de leur carrière.

        On a bien du le dire mille fois déjà...

        J'ai cru sincèrement que Thiago Mendes serait l'exception, mais il a coulé aussi vite que les autres. Encore une déception de cet effectif

      5. Player - lun 30 Sep 19 à 17 h 41

        Tu as raison OLV, mais je ne suis pas sûr que notre « culture » comporte une part suffisante de grinta et de combat.
        Sans en faire des boxeurs, ne privilégions et valorisons nous pas trop l’esthétisme, dès la formation, puis le recrutement, et ensuite dans la gestion des groupes ?
        Juni, Matuidi, Gattuso ne sont pas des monstres physiques, mais il se font respecter des partenaires et des adversaires sur un terrain.
        Ce ne sont pas des bisounours.
        .
        Je trouve que l’on est un peu « eau tiède ».... serait-on devenus un peu pantouflards ?

      6. OLVictory - lun 30 Sep 19 à 17 h 47

        J'ai l'impression que tous les clubs veillent à avoir des joueurs expérimentés, surtout ceux qui ont beaucoup de jeunes dans leur effectif.

        Tous les clubs sauf un...

        J'espère que Juni a compris cela et qu'il veillera dans l'avenir a préserver un mix entre des starlettes et des joueurs solides

  13. Player - lun 30 Sep 19 à 16 h 23

    Les tords sont partagés, Aulas l’a très bien expliqué.
    Personne n’est dédouané, du prez au staff, au recrutement, au DS, au coach.... et bien entendu aux joueurs.
    Perso, je pense que l’on récolte ce que l’on a semé depuis plusieurs années.
    Comme toute crise, elle doit finalement être une chance d’évoluer, pour peu que les bons diagnostics soient faits, que la volonté de changer soit sincère et pérenne, et que les changements apportés soient pertinents et efficaces (même si certains prendront du temps : par ex, on ne change pas une équipe au mercato d’hiver).
    .
    Une autre chose me vient à l’esprtit : attention de ne pas généraliser.... il y a un groupe de plusieurs dizaines de joueurs, et ils n’ont pas tous la même mentalité.
    A Baticle et à Cacapa de prouver qu’il connaissent bien les individus pour pouvoir « trier le bon grain », en tout cas d’apporter un discours individualisé et ciblé.
    .
    C’est avec cette équipe qu’on doit s’en sortir... pas le choix.

  14. dede74 - lun 30 Sep 19 à 16 h 45

    Est-ce qu'à l'OL, staf et joueurs, lisent Libération ? si oui, ils auront lu cet article, qui traite l'OL de "Hollywood", je cite :

    Ce lundi, dans les colonnes de Libération, Grégory Schneider se lâche au moment d'évoquer les événements qui interviennent dans la capitale des Gaules.

    « L’Olympique lyonnais, c’est le football hollywoodien. Brillant, profondément excitant jusque dans les soirs de défaite parce qu’il se passe toujours quelque chose de spectaculaire en coulisse pour venir au secours du terrain : un football de comédie. Même si l’acteur principal a déserté les planches (...) Aulas est devenu invisible médiatiquement, manière de pousser en avant le binôme brésilien constitué de l’ancien joueur et directeur sportif Juninho et l’entraîneur choisi par celui-ci, Sylvinho. Mais ça reste un football de comédie : d’énormes joueurs avec des ego XXL, des happenings éclairant chaque tournant d’un jour nouveau, des footballeurs endossant une seconde personnalité pour inciter le public à penser dans leur sens et une science marketing sans pareille », s'enflamme le journaliste, visiblement convaincu que l'Olympique Lyonnais est un club à part avec un président lui aussi à part.

    Vive le cinéma 🙂

    1. Player - lun 30 Sep 19 à 16 h 52

      Ouais....
      C’est un peu facile.
      Si l’OL c’est le cinéma.... le PSG c’est un sacré cirque, alors.
      😊

    2. NicoLG - lun 30 Sep 19 à 17 h 59

      D'un point de vue stylistique peut-être que ça épate mais finalement on s'y perd, Schneider parle de cinéma hollywoodien et file la métaphore avec Aulas qui déserte les planches, pas de bol les planches c'est au théâtre, la métaphore tombe à plat.
      Vous laissez pas impressionner par ce genre d'esbroufe, d'autant que y'a strictement rien derrière.

    3. Player - lun 30 Sep 19 à 18 h 04

      Oui, et c’est même pas juste sur le fond. 
      « Aulas est devenu invisible médiatiquement« ... c’est à côté de la plaque.

  15. Juninho Pernambucano - lun 30 Sep 19 à 17 h 10

    Non mais attendez . Jason est le chouchou depuis son arrivée , il est gentil , il est sérieux , il ne triche pas , ok , très bien on est content .
    Mais c'est un capitaine ça ??
    Il est muet comme une carpe sur le terrain , ce n'est pas lui qui va haranguer ses copains ( le seul à le faire c'est Lopes et Memphis aussi ! )
    Qui est allé voir les supporter après le match ?
    Pas lui .
    Et il ne daigne pas s'arrêter 30" comme l'a fait JRA pour faire face aux responsabilité de chaque joueur y compris lui ?!

    Quand on parle de manque de personnalité de cette équipe , ce n'est pas avec un tel "leader" que l'OL va en avoir une .

    Et parlons du duo Cornet / Traoré !
    C'est en effet un concours a qui sera le plus mauvais !
    Mais qu'on les laisse partir au mercato hivernal franchement !
    Leurs agents seront ravis , ils trépignent de s'en mettre plein les poches .

    1. Moi - lun 30 Sep 19 à 17 h 12

      "Mais qu’on les laisse partir au mercato hivernal franchement" +69 !

      Puisque tu en parles, quels sont ceux qui ont osé aller voir les supporters après le match (pas pu le voir, j'étais au volant, et conduire ou regarder, il faut choisir) ?

      1. OLVictory - lun 30 Sep 19 à 17 h 22

        Tousart, Marçal, Dubois, Aouar et Memphis

      2. Moi - lun 30 Sep 19 à 17 h 25

        Merci pour les noms de ces quelques braves...

    2. OLVictory - lun 30 Sep 19 à 17 h 21

      La question n’est pas de savoir si untel ou untel est un bon capitaine, mais de savoir qui pourrait être meilleur en portant cette responsabilité.

      Et là c’est un peu le vide…

      Rien n’empêche n’importe quel joueur de l’effectif (de la saison dernière de préférence) de secouer ses coéquipiers et de les pousser à faire mieux. Un bon leader montre l’exemple, donc une attitude de capitaine ça se voit. Là depuis des mois on ne voit rien de bon question attitude.

  16. Greg - lun 30 Sep 19 à 17 h 28

    Denayer je ne pense pas qu'on puisse trop lui reprocher son investissement, mais il est vrai par contre qu'il n'a pas vraiment l'âme d'un mec qui entraîne avec lui. Je ne sais pas si vous l'avez déjà entendu en interview mais il a un peu la voix d'un mec qui subit. Ayant accès à OL Play j'ai eu l'occasion de l'entendre sur OL Accès et en conf de presse d'avant match. Et il n'est pas du tout entraînant

  17. Juni forever OL - lun 30 Sep 19 à 18 h 06

    Aulas incendie Duluc http://news.maxifoot.fr/info-313501_190930/football.php
    Duluc devient aussi c.. que menez, djellit, roustan ...
    Dommage, il devrait lui aussi aller bosser en chine

  18. fidelalol - lun 30 Sep 19 à 18 h 07

    D'ici à ce que Juni rechausse les crampons!!!

  19. dada - lun 30 Sep 19 à 18 h 55

    Lyon c'est le Monaco de l'an passé
    Même carences même jeunesse.
    Déboussolé plus que flemmard à mon avis. Sans renfort en hiver on est mal et je vois mal juni à lui seul trouver ne serait-ce que le début d'une remontée dans la qualité de jeu ou si peut. Regardez Monaco ils ont récupérés quelques bons joueurs et ça va tout de suite mieux.
    Quant à Jason on lui a filé le brassard par défaut alors inutile de lacabler.

  20. OL48 - lun 30 Sep 19 à 20 h 14

    ça fait plaisir de lire enfin un article critique qui sort du béni-oui-oui et qui montre la réalité des choses, l'étendue des dégâts, et le laissez aller de l'organisation à la lyonnaise.
    OL TV est par exemple une chaine que je ne regarde quasiment plus tellement j'en ai marre de l’aseptisation des présentateurs qui n'ont pas le droit de dire le poindre mot qui ne va pas dans le sens de l'institution. On a parfois l'impression d'être sur la chaine nationale de la Corée du Nord.
    Merci donc à monsieur Corentin Marabeuf de rentrer dans le lard, ce qui ne peut que faire du bien à une institution en danger, même si les cibles de l'article en sont peut-être pas tous les plus responsables et que d'autres sont peut-être oubliés.
    J'en arrive à penser que cette crise sera éventuellement bénéfique pour le club en crevant un abcès qui grossit d'années en années comme un cancer.
    Aulas n'a plus que deux choix:
    1 Reprendre les rênes du club ce qu'il n'a pas l'envie et moins de motivation avec l'âge et ce qui constituerait pour lui un échec puisqu'il a enfin réussit à faire revenir Juninho.
    2 Lui laisser l'intégralité de la responsabilité sportive, et là, Juninho taillera dans le vif dans les joueurs et dans l'encadrement pour enfin nous donner un club professionnel de haut niveau que la ville de Lyon mérite.
    Je milite fortement pour la deuxième solution.

    1. le_yogi - lun 30 Sep 19 à 20 h 26

      Que Kim-Jong Aulas t'entende alors 😛

  21. Juillet - mar 1 Oct 19 à 19 h 03

    Article qui résume parfaitement ce que je pense : des joueurs qui n'ont aucun respect pour le club qu'ils ne voient que comme un tremplin, tout ce qui les intéresse c'est l'exposition médiatique et faire quelques gri-gri en cours de match, défendre, courir et assurer les passes, par contre, pfff... Le modèle économique du club de trading de joueurs est aussi responsable de cette situation. Enfin, il n'y a plus de jeunes du centre de formation sur le terrain, qui veulent prouver et s'imposer dans leur club, je suis nostalgique de l'époque Rémi Garde, de notre milieu Gonalon Tolisso Ferri Grenier, des Umtiti, Lacazette, ou encore Steed Malbranque, ce mec est revenu en guerrier...

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut