©PHOTOPQR/LE PROGRES/Frédéric CHAMBERT

OL : Juninho n'était pas forcément raccord avec l’orientation stratégique du club

Juninho n'est plus le directeur sportif de l'Olympique lyonnais. Le Brésilien a quitté le club fatigué, mais également touché moralement, notamment car il n'était pas toujours en adéquation avec la stratégie de l'OL sur le long terme.

Comme annoncé depuis plusieurs semaines, Juninho a quitté ses fonctions de directeur sportif de l'Olympique lyonnais. Le dirigeant était "fatigué" et "malheureux" comme l'a confié Jean-Michel Aulas en décembre dans un entretien accordé à l'Equipe.

Le Brésilien n'avait pas une relation très fluide avec Vincent Ponsot, le directeur du football de l'OL, et il a mal vécu plusieurs épisodes depuis sa nomination en 2019. Le Progrès croit savoir que l'ancien milieu de terrain de la formation rhodanienne n'était pas toujours en accord avec la vision sur le long terme du club. "Il déplorait en coulisses la priorité donnée "à la salle de Parker" plutôt qu’au recrutement", explique le quotidien régional.

88 commentaires
  1. Juni forever OL - dim 2 Jan 22 à 11 h 39

    On avait finalement la bonne personne au bon endroit
    On préfère donc bien le financier au sportif a l'OL, la, c'est très clair au moins 🤣
    J'attend avec impatience la réaction d'aulas 🙂

    1. chiesa for ever - dim 2 Jan 22 à 19 h 21

      - 10 000 facile de taper sur aulas et de glorifier juni....

  2. le_yogi - dim 2 Jan 22 à 12 h 03

    Dans la narration aulassienne le retour de Juni était censé marquer l'entrée dans une nouvelle ère, sur le papier c'était beau, mais finalement cela n'aura été qu'un épisode pour le moins contrasté, et la déception chez les supporters aura été égale à l'espoir que tout cela avait généré... Je suis très déçu de ce départ, car quoi qu'on en dise, en la personne de Juni on avait quelqu'un d'entièrement dévoué à la cause du club et qui avait une vraie vision basée sur le terrain. Je trouve dommage que personne n'ait réussi à jouer les médiateurs pour qu'il puisse continuer son apprentissage. Mais bon, l'égo des hommes est des plus difficiles à tempérer !

    1. chiesa for ever - dim 2 Jan 22 à 19 h 22

      le donneur de leçon qui critique pierre rabi et glorifie juni ....

      1. le_yogi - dim 2 Jan 22 à 20 h 02

        En général c'est un peu mieux avec des arguments non ? 😛 Et puis n'hésite pas à me répondre si tu n'es pas d'accord, je suis tout à fait ouvert à la discussion et à la critique ! Et pour Juni si je parle "d'apprentissage" c'est bien que je reconnais certaines erreurs de sa part, on est loin de la glorification il me semble. Ceci dit, vu la nature des tes contributions bougonnes et stéréotypées sur cet article, je pense surtout que tu as ouvert les hostilités un peu tôt pour l'apéro du dimanche soir ^^

  3. rbv - dim 2 Jan 22 à 12 h 13

    C'est un véritable cadeau empoisonné de Aulas envers Juni. Aucune expérience du poste et il se retrouve plongé dans Game Of Thrones aux cotes de Ponsot and co...
    Le choix de Juni en tant que directeur sportif et le choix de Puel en tant que manager à l'anglaise : les deux grosses erreurs d'Aulas, qui au finale nous coûte très cher...
    Mais on va rebondir, notre base est solide !

  4. Moimoi - dim 2 Jan 22 à 12 h 38

    Une chose est sûre pour moi : tant que le président et Ponsot seront à l'OL, Juni ne reviendra pas.

    1. JUNi DU 36 - dim 2 Jan 22 à 14 h 23

      Ça c'est sur Moimoi on ne lui reprendra pas. Passer deux fois pour un c.n ça devrait largement lui suffire

      1. montcoua - dim 2 Jan 22 à 14 h 38

        Je ne trouve pas qu'il passe pour un c.n
        Il passe pour quelqu'un qui n'était pas fait pour ce job qui est un poste de management avec une dimension politique qui ne correspond sans doute pas à son caractère et qui a préféré jeter l'éponge (fatigué/malheureux...).
        Il aurait été parfait (à mon avis) en conseiller du président, ambassadeur du club et accessoirement (si l'on peut dire) dénicheur de talents brésiliens.

  5. montcoua - dim 2 Jan 22 à 13 h 15

    Juni, le meilleur joueur du club à ce jour, a été une erreur de casting pour ce job de DS.
    JMA a réussi à le convaincre de prendre un poste pas fait pour lui: quelle erreur !
    C'est bien dommage tant pour Juni que pour le club et c'est vrai que JMA n'a pas toujours su faire les bons choix concernant les hommes.... Finalement la grande équipe des 7 titres c'était quand il était lui-même aux manettes, omniprésent sur la gestion globale du club: Il ne sait pas déléguer et choisit ceux dont il pense qu'il pourra les manœuvrer pour conserver le pouvoir tout en donnant l'illusion de le céder tout au moins partiellement et ça, ça ne marche pas !

  6. zorel69 - dim 2 Jan 22 à 13 h 32

    Il débarque ou quoi juni. Bien sûre que la priorité va au projet globale de l'OL qui je le rappelle à pris 10 ans de retard. On parlait déjà du stade quand juni était joueur. Si le projet n'avait pas pris autant de retard il est certain que nous serions pas dans la même stratégie à ce jours.
    Aulas à au moins le mérite d'aller au bout des choses et il a une vrais vision à long termes.

  7. Dufduf - dim 2 Jan 22 à 13 h 37

    Montcoua ton explication est , ce me semble, un peu trop compliquée. Plus simplement , Aulas est un commerçant prospère qui , quand son épicerie est la plus riche , a les meilleurs produits et gagne donc 7 fois de suite le prix de la boutique de l'année.Par contre , lorsqu'il investit pour construire une belle supérette moderne , il n'a plus les ronds pour se procurer le meilleur saucisson de montagne ni le beaujolais bio réservé , désormais, pour l'exportation ...

    1. montcoua - dim 2 Jan 22 à 15 h 09

      Duduf, Tu n'as pas tort....
      Pour faire plus simple: JMA a pris l'OL en D2, c'était un petit club sans moyens financiers et sans potentiel sportif. Il en a fait sportivement un club 7 x champion, toujours (quasiment) européen, 2 x demi finaliste de LDC et auto-suffisant financièrement grâce au centre de formation, aux ventes de joueurs et .... à la propriété de son stade.
      Il a toujours été un président dirigeant effectif et omniprésent.
      Il a manifestement du mal à déléguer et à prendre du recul et son choix des hommes n'a pas toujours été parfait: Juni DS en est l'illustration.

  8. patsso - dim 2 Jan 22 à 14 h 22

    On l'avait bien ressenti et bien avant JUNI

  9. patsso - dim 2 Jan 22 à 14 h 23

    On l'avait bien ressenti et bien avant JUNHI

  10. Philippeb - dim 2 Jan 22 à 14 h 27

    Mais bien sûr les explications sont simples, c'est évident, comme dans les films, il y a les bons et les gentils ! Le gentil Juninho qui n'aimait pas le vilain Garcia et qui aime le gentil Bosz. Pas de pot c'est le méchant qui a mieux réussi pour l'instant...
    Et puis il y a Ponsot qui semblait être un gentil mais c'est un malin, en fait il était méchant avec le gentil Juninho, et puis il y a Sauron Aulas qui est le mal incarné puisqu'il veut un club prospère et qu'il n'a pas donné assez de sous au gentil...
    On nous prend pour des truffes, non ? La vérité c'est que le foot c'est très difficile, c'est la lutte permanente, la concurrence absolue, que personne n'y gagne de l'argent, surtout avec Covid et Mediapro, que les meilleurs arrivent à survivre par eux-mêmes, le Bayern, l'OL aussi et plein de petits clubs.. Les autres sont des puits sans fond alimentés par des mécènes qui se font plaisir. Alors opposer finance et sport à Lyon c'est la débilité totale. Les deux sont liés chez nous. Le sportif vit grâce à la bonne gestion financière... Malheureusement nos résultats moyens depuis des années et l'enthousiasme très relatif des lyonnais pour leur club font que le sportif ne fait pas beaucoup pour le financier.
    La vérité c'est aussi que notre Juni adoré n'était pas trop fait pour le poste et aussi que son idée naïve du beau jeu ça ne marche pas, et il a choisi les deux pires entraîneurs de l'OL en terme de résultat depuis Louis XVI...

    1. montcoua - dim 2 Jan 22 à 14 h 48

      Philippeb 👍👍👍

    2. chiesa for ever - dim 2 Jan 22 à 19 h 23

      voila enfin quelqu'un de censé +10 000

    3. Broglinnn - dim 2 Jan 22 à 19 h 57

      parce que Louis XIV lui laisse pas la main libre sur le travail avec son coach.. faut arrêter de soustraire de l'équation l'investissement fait pour construire l'équipe.. avec 100M€ d'excès de vente/achat qui arriverait à construire une équipe capable sur la durée de briller en L1?

  11. bennibeu - dim 2 Jan 22 à 15 h 06

    Juni à été recruté avec l idée d abord de donner du pain à manger aux supporters afin qu ils ferment leur bouche, mais également pour servir de fusible le cas échéant.
    Alors cette je le voyais plus en coach ms je pense qu il n a juste jms eu les moyens nécessaires par rapport à ce qu il voulait mettre en place.
    Et cette histoire de l économique ac le sportif et ça va ensemble et blablabla...
    La stratégie d aulas au niveau sportif est un bide totale depuis son projet de grand stade et tt l immobilier qui va avec.
    L effectif n à cessé de régresser qualitativement.
    Alors oui il a de la pierre, ms il s est vu tp beau et il n a pas anticipé l arrivée de riches investisseurs, avec des moyens quasi sans limites.
    Ms ça a au moins le mérite d être clair depuis le passage de Juni: l objectif c est de faire du fric, le sportif demeure secondaire, sauf quand il creuse les déficites... Ms les titres on s en b....

    1. GoNL - dim 2 Jan 22 à 16 h 52

      Tu oublies de citer deux paramètres :
      1. Le fairplay financier était la pierre angulaire de la stratégie d’Aulas: il a disparu sous la pression de Manchester City et Paris
      2. Le covid a ralenti la conversion économique du modèle OL
      Ces deux points peuvent difficilement être imputables à JMA.

      Par contre, la conversion (et la transition) du modèle sportif qui va avec est un échec total: Ponsot n’a pas la patte sportive, Juni pas la patte économique, et les deux n’ont pas su travailler ensemble

  12. XUO - dim 2 Jan 22 à 15 h 42

    Faire du fric pour développer le secteur sportif n'a rien de scandaleux. Le problème- et il est de taille- c'est que le déphasage entre ces deux forces est beaucoup trop important, d'où la dialectique qui oppose Juni à Ponsot et partage le forum en deux.
    Si le stade, prévu à l'origine pour être installé à VENISSIEUX - où joue l'USV et où a lieu la fête de l'Huma - puis à VENISSIEUX toujours mais là où s'est installé Leroy Merlin- n'a pu voir le jour qu'au terme de dix ans de batailles juridiques, on comprend bien qu'on en paie le prix actuellement.
    Imaginons que le stade ait été remboursé avant la pandémie, on ne parlerait plus de dialectique mais de synergie entre les deux forces en présence. Plus de déphasage, et toutes les embûches qui sont venues entraver le parcours de l'OL auraient été plus facilement absorbées.

  13. Philippeb - dim 2 Jan 22 à 17 h 11

    Comment soutenir deux secondes qu'Aulas veut se faire du fric avec l'OL ? Comment croire qu'un financier aussi avisé et un des meilleurs connaisseurs du monde du football puisse croire à cette baliverne? Aucun propriétaire de club ne gagne de l'argent avec le foot. Il l'a expliqué mille fois, il veut que le club génère des revenus extra sportis de manière à sécuriser le club soumis aux aléas des résultats sportifs. En effet, contrairement à ce que pensent les supporters on ne peut pas toujours gagner, les adversaires ont le droit d'être bons et sur 20 clubs même si chacun travaille de manière formidable il y aura quand même un premier et un vingtième. Le modèle est celui d'une entreprise et non celui d'un jouet style PSG pour amuser l'émir ou pour faire croire que son pays est un paradis sur terre.

    1. Tongariro - dim 2 Jan 22 à 17 h 30

      "En effet, contrairement à ce que pensent les supporters on ne peut pas toujours gagner, les adversaires ont le droit d'être bons et sur 20 clubs même si chacun travaille de manière formidable il y aura quand même un premier et un vingtième. "

      Ouai enfin de là ne jamais gagner un seul titre depuis bientôt 10 ans...

      Voici quelques faits :

      * Clubs français hors QSG qui ont remporté un titre (L1, CdF, CdL) depuis la dernière CdF de l'OL en avril 2012 (je compte pas les Trophées de Champion car c'est des titres anecdotiques..) :
      - Montpellier (L1 2012)
      - Monaco (L1 2017)
      - Lille (L1 2021)
      - Bordeaux (CdF 2013)
      - Guingamp (CdF 2014)
      - Rennes (CdF 2019)
      - Saint Etienne (CdL 2013)
      - Strasbourg (CdL 2019)
      Soit 8 clubs, en plus du Qatar.

      * Clubs français champions de France (hors QSG) depuis le dernier titre en L1 de Lyon (2007-08) :
      - Bordeaux
      - Marseille
      - Lille (*2)
      - Montpellier
      - Monaco
      Soit 5 clubs (dont un deux fois), en plus du Qatar.

      * Nombre de deuxième place de l'OL en L1 depuis son dernier titre en 2007-08 :
      3 fois (en 14 saisons (bientôt 15) !! ) : 2009-10 / 2014-15 / 2015-16.

      Mais bon faut pas critiquer : tout va très bien, Madame la Marquise.

      1. Broglinnn - dim 2 Jan 22 à 19 h 15

        très vrai.. et un jour il faudra que le club injecte de la confiance et de l'ambition Dans le vestiaire avec des mercato ambitieux et complet.. Car claquer 120 M€ sur 4 ou 5 joueurs qui occupent que 2 postes c'est la pire des sottises..

      2. Tongariro - dim 2 Jan 22 à 20 h 34

        @Broglinnn ;
        content de te voir dialoguer avec moi de manière apaisée.

        Car la dernière fois tu avais mal compris mon ironie (qui n'était pas destinée à toi) et je suis totalement d'accord avec toi (et jeanmasse et d'autres) sur le fait que Juninho a eu peu de moyens contrairement à ce que disait Aulas (et ses 130M€ investis depuis 2019) car dans les faits tu avais évidemment raison de dire que l'OL vendait en réalité pour 40M d'€ chaque mercato d'été de plus que ce qu'il achetait.
        Alors je comprends que l'OL a un modèle plus sain que d'autres (et leurs mécènes, style Marseille, Nice, Rennes, sans parler de Paris) mais dans ce cas les détracteurs de Juninho pourraient au moins admettre qu'Aulas s'est servi de lui comme un fusible. Certes, le covid a particulièrement plombé le modèle de l'OL (et son stade) et là dessus Aulas n'est pas coupable mais je n'en reviens pas que tant de gens aient validé le dénigrement du travail de Juni par Aulas, alors que ce dernier sait très bien les conditions (structurelles et financières) qui ont entravé l'action du DS brésilien..

        Bref là dessus on est d'accord Broglinnn

      3. Broglinnn - lun 3 Jan 22 à 12 h 00

        Désolé je vois ton message que maintenant..j'ai plus une surveillance aussi dense qu'avant....et je loupe beaucoup de fil de discussion (le site n'est pas un forum et on perd souvent le fil ici je trouve).
        J'ai été moi aussi content de parler enfin foot...ce qui devrait être exclusivement le cas ici et nous fait du bien.

    2. Broglinnn - dim 2 Jan 22 à 19 h 17

      pioupiou pioupiou pioupiou..
      tu vas tomber du nid quand tu verras que jma va doubler son fric en ayant 51% d'une machine à transformer les joueurs en immeubles et restaurants.. etc...
      a son départ il touchera 51%des biens de l'ol.. l'immeuble est chiffrable pas le joueur..

    3. Jeanmasse 39 - dim 2 Jan 22 à 19 h 53

      JMA n’a pour l’instant en effet jamais gagné d’argent avec l’OL mais il faut préciser qu’il n’en a jamais perdu.
      Mis à part les 6 millions de francs qu’il a misé 87 depuis il n’a jamais rien remis au pot .
      Par contre le jour où il revend c’est le jack pot, c’est peut être là que c’est un précurseur ce sera sûrement le premier à gagner de l’argent grâce à un club de foot😉
      Attention ce n’est pas une critique c’est même tout à son honneur d’avoir construit ça.
      Mais dire qu’il n’a pas gagné d’argent jusqu’à aujourd’hui c’est juste dire qu’il n’en gagnera jamais c’est faux ( par contre ça ne me choque pas c’est tout à fait mérité)

      1. JUNi DU 36 - dim 2 Jan 22 à 20 h 01

        Alors par contre je ne suis pas d'accord car de l'argent il en gagné indirectement via sa société grâce à l'image de l'ol par exemple 😉

      2. Broglinnn - lun 3 Jan 22 à 12 h 10

        La bulle spéculative du foot européen a attiré tout un tas de creuvard comme Lopes à Lille (Bordeaux maintenant), des Campos etc....
        Certains étaient dans le foot et en ont juste profité..d'autres sont arrivés pour pomper l'argent de milliardaire Russe, chinois, quatari etc...Directement ou pas, l'ensemble des clubs en ont profité économiquement..
        Aulas est loin d'être le plus cooon de tous..et il a senti le filon..
        Alors oui, son idée initiale du grand stade était pour devenir le Bayern français..Mais le PSG QSI et les Zadistes anti stade de l'OL ont eu raison du projet initial..
        JMA a perdu une énergie incroyable en 10 ans de lutte pour son stade et changé son fusil d'épaule depuis..

        Pour ma part ça fait des années (10-15 ans) que j'en peux plus de lui à cause de sa capacité à irriter tout le monde autour de lui..Il provoque une haine hallucinante et j'invite certains gaulois à sortir de la place Bellecour pour s'en rendre compte..Les baffes en série que l'OL se prend depuis 2 ans (l'arrêt de la L1, arbitrage sévère (cartons rouge en série pour une équipe de poussins sans becs (Bard, Cherki, etc), sanctions disproportionnées contre nous par rapport à Nice etc)..c'est un réglement de compte contre JMA..

        Bref..JMA sortira évidement avec une fortune décuplée grâce à l'OL..et mes convictions sont devenues certitudes quand il avait dit que Parker était un serieux candidats pour lui succeder mais qu'il lui faudrait s'aligner sur la somme à payer pour les 51% de JMA..51% d'un Parc OL ça pèse lourd...très lourd..alors que les présidents avant n'avant rien de concret à vendre jusque là..

      3. Beeeeen - lun 3 Jan 22 à 12 h 32

        Cette théorie de l'enrichissement, ne pourra être valable que lorsqu'il vendra, s'il vend.
        Si c'était vraiment sa motivation première pourquoi n'a t'il pas déjà vendu le club à 500M€ alors ?

        Il ne va quand même pas s'excuser d'avoir fait prendre de la valeur à l'OL ?

      4. Broglinnn - lun 3 Jan 22 à 14 h 01

        Hé bien beeeen, il est peu probable que JMA emporte son trésor dans la tombe..Il vendra donc..et il est pas idiot, il va pas vendre alors que le process de valorisation de son club à juste commencé..
        Il le fera d'ici 1 ou 2 ans minimum, quand l'après covid pourra montrer l'éventuel valeur réelle de son Parc OL..La moitié des projets sont encore en construction ou habilitation...pas le meilleur moment pour vendre..

  14. rbv - dim 2 Jan 22 à 17 h 15

    Sinon, rien à voir mais, est-ce que la piscine à vague pourrait nous permettre d'acheter Ziyech ? Apparemment il serait sur la liste des transferts de Chelsea...

    1. montcoua - dim 2 Jan 22 à 17 h 37

      Tout dépend:
      1-du prix de Ziyech.
      2-de la valeur de la fameuse piscine à vague et de l'existence d'un acheteur potentiel.
      3-de la volonté de son propriétaire de la céder pour acheter Ziyech et l'offrir à l'OL.
      😉