John Textor et Jean-Michel Aulas (Photo by OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

OL : la vente du club semble imminente

Ce jeudi et vendredi, le conseil d'administration de l'OL se réunira à deux reprises. Ces réunions et la confiance qui règne au club à ce sujet laissent à penser que le rachat de l'Olympique lyonnais par John Textor (Eagle) est imminent.

En juin dernier, John Textor, patron de Eagle, était entré en négociations exclusives avec le club de l'OL afin d'en prendre le pouvoir. A travers l'homme d'affaires américain, la structure doit racheter les parts des actionnaires sortants IDG (19,74 %) et Pathé (19,26 %), ainsi que la majorité de celles d'Holnest (27,56 %), holding appartenant à Jean-Michel Aulas. Il lui avait été donné jusqu'au 30 septembre pour finaliser l'acquisition.

Finalement, selon L'Equipe, cette date était seulement indicative. Si l'affaire n'est donc pas officialisée vendredi, il est inutile de céder à la panique car d'après les informations du média national, le conseil d'administration de l'Olympique lyonnais doit se rassembler ce jeudi et vendredi. Ces réunions à deux dates rapprochées, ainsi que la confiance qui règne au sein de l'institution à ce sujet semblent confirmer que Textor est proche de prendre le pouvoir.


Les banques ont donné leur accord oral


Encore récemment, ce dernier cherchait à trouver une solution au problème posé par le retoquage de la part de financement de Bill Foley, l'un de ses principaux partenaires initiaux. Il fallait alors convaincre les treize banques créancières de l'OL qui détiennent la dette du club (330 M€).

Les négociations menées par Jean-Michel Aulas ont permis d'arriver à un accord oral la semaine dernière, même s'il manque encore les documents officiels et que toute la documentation n'a pas été analysée précise le quotidien sportif.


Ares apportera 400 M€


Pour rappel, John Textor a trouvé un nouveau partenaire pour amener de l'argent, le fonds d'investissement Ares. Il devrait apporter près de 400 M€ à l'acquisition de l'Olympique lyonnais par Eagle. Cette somme ne devra pas être remboursée avant huit ans, de plus, les actifs de OL ne sont pas mis en gage assure L'Equipe. Le prêt d'Ares à Eagle a été effectué à un taux plus important qu'un prêt bancaire puisqu'il n'est pas garanti par le club.

Désormais, l'objectif de Textor serait de créer de la valeur entre chacune de ses équipes de football (en plus de la formation rhodanienne, il détient aussi Crystal Palace, Botafogo et Molenbeek) pour procéder à une levée de fonds propres dans huit ans, et ainsi rembourser le fonds d'investissement. Suite au rachat, l'Américain doit procéder à une augmentation de capital de 86 M€.

69 commentaires
  1. Darn - jeu 29 Sep 22 à 8 h 45

    MAIS NON CELA NE VA PAS SE FAIRE ON VOUS A DIT CA NE VA PLUS DU TOUT !!!!

  2. Juninho Pernambucano - jeu 29 Sep 22 à 9 h 24

    Je ne sais pas ce qu'en pensent les experts en finance , mais ça me fait très peur cette vente .
    Le plus malin dans l'histoire c'est Aulas qui se débarasse de son club criblé de dettes , un club qui ne gagne plus rien dans le domaine sportif depuis des années .
    Pour lui ce sera le jackpot .
    Mais il vend à qui ?
    Un businessman qui n'a pas d'argent , et qui va devoir rembourser 400M€ a ce fond d'invertissement , à un taux fort .
    Le poindre pépin dans les années à venir ( un petit virus ? ) et c'est la culbute .
    Sportivement je ne vois pas comment le club pourra investir avec de telles dettes sur 8 ans encore .

    1. OLVictory - jeu 29 Sep 22 à 9 h 40

      Attendons au moins d'avoir le contenu du plan de financement, pour parler de choses concrètes, ça évitera de partir dans des suppositions foireuses

      1. Beeeeen - jeu 29 Sep 22 à 10 h 18

        Ha ça c’est clair. Ça croise un gars au café ça donne la stratégie de recrutement du club. Un mec au bord du terrain, ça donne en détail les luttes intestines, et là il y a un investisseur qui arrive dont on ne connait pas l’avenir, c’est forcément un spéculateur véreux.
        T’as quand même quelques experts de la fumette sur ce site qui sont d’excellents animateurs ! 😂😂😂
        Merci à eux 🙏

      2. Juninho Pernambucano - jeu 29 Sep 22 à 10 h 45

        des supposition foireuses ?

        merci pour cette réponse très interessante .

        Quant à Been , toujours aussi sympathique , expert de la fumette , on me l'avait jamais fait celle la .

      3. OLVictory - jeu 29 Sep 22 à 10 h 49

        Pas moins intéressant que de parler de l'endettement de l'OL au moment où justement, nous sommes à la veille de son désendettement total.

  3. OLVictory - jeu 29 Sep 22 à 10 h 22

    Les infos commencent à fuiter, sous réserve de confirmation :

    « Les 400 M€ de cash apportés par Ares sont prêtés à Eagle à un taux plus important qu'un prêt bancaire pour une raison simple : il n'est pas garanti par le club. Les actifs de l'OL ne sont donc pas mis en gage.
    Actuellement, L’emprunt est garanti par 2 hypothèques sur le stade, parkings, accès et sur le centre de formation, de plusieurs droits sur les comptes d’OL Groupe
    En février 22: le Taux annuel moyen des prêts était de 4,03% (4% en 10/21), 2,83% en incluant les 2 PGE.
    Lequipe.fr

    Le remboursement devrait se faire dans 8 ans.

    1. Darn - jeu 29 Sep 22 à 10 h 28

      C'est positif. 8 ans, c'est à la fois peu, et beaucoup...

    2. Moimoi - jeu 29 Sep 22 à 10 h 29

      Ça va alors, d'ici une petite décennie, l'OL n'aura plus besoin de se serrer la ceinture et nous pourrons commencer à rêver de gagner des titres !
      Encore un peu de patience.

      1. OLVictory - jeu 29 Sep 22 à 10 h 43

        C'est compliqué.
        "Les 400 M€ fournis par le fonds d'investissement Ares à Eagle, la société de John Textor, ne devront pas être remboursés avant huit ans. Et l'OL n'est pas mis en gage."
        Donc Textor devra vendre dans 8 ans une partie de sa holding Eagle à des investisseurs pour rembourser les 500 millions (avec les intérêts)
        Pour que l'opération se passe bien il faudra que les clubs de Textor dégagent des profits, le plus possible de profits. En principe, ces profits seront réinvestis dans les clubs respectifs pendant 8 ans. Et ensuite, il faudra distribuer des dividendes aux investisseurs et ainsi continuer à générer des profits.
        Dans ce plan, je ne vois pas de rupture, ni maintenant avec l'arrivée de Textor, ni dans 8 ans.
        Il faudra continuer à vendre des bons joueurs, surtout si nous ne sommes européens et prier pour les locations de stade et d'Arena rapporte beaucoup et régulièrement.
        On peut espérer que ça ne soit pas aussi pénalisant que présentement, L'OL n'aura plus de dettes et donc plus d'emprunts à rembourser, mais ce sont juste des suppositions, il peut se passer tant de choses.

      2. Juninho Pernambucano - jeu 29 Sep 22 à 10 h 47

        Oui c'est ça , il faut juste être un peu patient .
        Encore 8 ans

      3. Moimoi - jeu 29 Sep 22 à 10 h 53

        De mon ressenti sur ce que j'ai pu lire à son sujet depuis quelques mois, Textor sera la continuité d'Aulas.

      4. OLVictory - jeu 29 Sep 22 à 10 h 56

        Surtout les trois premières années puisqu'Aulas reste président pendant cette période

      5. OLVictory - jeu 29 Sep 22 à 11 h 00

        Un accord oral avec les banques créancières a été trouvé grâce notamment à l’implication du fond d’investissement Arès
        Avec ces 400 millions Textor va solder toutes les dettes de l'OL

  4. Olyonn@is - jeu 29 Sep 22 à 10 h 58

    C'est compliqué tout ça.En tout cas les 90 millions c'est pas beaucoup comparé aux 250 millions investis par Mc Court dans le recrutement.Je suis un peu déçu par cette vente.

    1. OLVictory - jeu 29 Sep 22 à 11 h 03

      Il faut inclure le désendettement total du club.
      Question pérennité, c'est quand même beaucoup moins risqué.
      Et question budget ça veut dire les traites en moins à payer et donc 80 Millions par an en moins à sortir pendant 5 ans
      On arrive aux chiffres de l'investissement de McCourt à l'OM

    2. OLVictory - jeu 29 Sep 22 à 11 h 12

      Textor et ses partenaires vont investir 850 millions en tout.
      317 destinés aux actionnaires pour racheter leurs parts, le reste dans le club.
      L'OL n'aura plus 300 millions à rembourser en 5 ans.
      L'apport est bien supérieur à celui de Mc Court à l'OM

      La seule chose qui nous manquera c'est le projet sportif

      1. Bioman - jeu 29 Sep 22 à 11 h 53

        "La seule chose qui nous manquera c'est le projet sportif"
        Dommage pour un club qui n'a plus rien gagné depuis 10 ans...

  5. Olyonn@is - jeu 29 Sep 22 à 11 h 07

    Merci pour les éclaircissements, ça va assainir le club alors,il n'y a aura pas de folies,mais le club va être encore plus stable pour l'avenir.

  6. Olyonn@is - jeu 29 Sep 22 à 11 h 21

    Merci pour les éclaircissements,il n'y aura pas de folies,mais si le club n'a plus à rembourser les 300 millions c'est une bonne chose.Après pour le sportif,ils vont bien trouver des idées,peut être avoir un directeur sportif très performant au niveau transfert.

    1. OLVictory - jeu 29 Sep 22 à 11 h 22

      On a déjà deux DS, le vrai, Aulas et le faux, Cheyrou.
      Pas la peine d'en rajouter ! 😆

      1. Darn - jeu 29 Sep 22 à 11 h 28

        Faut recruter malin ! Des Tagliafico et des Lepenant, c'est tout bon !
        Message estampillé optimisme béat 😉

      2. OLVictory - jeu 29 Sep 22 à 11 h 38

        Je ne suis pas loin de rejoindre ton club.
        Ce dénouement de la série "vente de l'OL" me rend plus optimiste que je ne l'ai été depuis des années.
        A la sortie du COVID le club était surendetté et en mauvaise posture.
        Quelque part il faudrait remercier les créanciers d'avoir refusé le premier plan de financement, le second nous est beaucoup plus favorable. Et merci à Textor d'avoir réussi à boucler le plan de financement

      3. Bioman - jeu 29 Sep 22 à 11 h 56

        Dans la vie il faut être optimiste...le pessimisme ne menant à rien

      4. OLVictory - jeu 29 Sep 22 à 12 h 01

        Il faut se préparer au pire, espérer le meilleur et prendre ce qui vient.
        C'est mon credo 😆

      5. le_yogi - jeu 29 Sep 22 à 12 h 30

        Ce que je comprends pas bien, c'est que notre modèle économique avec le stade était censé nous donner les reins solides et moins de dépendance aux ventes de joueurs non ? Hors on a plutôt vu l'inverse. A moins que c'eut été encore pire sans ça ? Si un des spécialistes pouvait m'éclairer svp 😛

      6. OLVictory - jeu 29 Sep 22 à 13 h 56

        Je ne sais pas si ça aurait mieux ou pire, le calcul est complexe.
        Le modèle était supposé nous apporter des revenus, mais les déconvenues de Mediapro et la mauvaise surprise du COVID nous a apporté des pertes.
        La probabilité pour que ces deux évènements surviennent en même temps devait être de 1 sur 10000. Il ne manquait plus que le krach boursier et la comète qui s'écrase sur Terre !

        Initialement, Aulas en endettant le club avait mis le sportif au service de la finance.
        Textor en sortant les dettes rétablit un peu l'ordre des choses.

  7. OLVictory - jeu 29 Sep 22 à 11 h 26

    Le lien pour l'article de l'Equipe :
    https://zupimages.net/up/22/39/6ro4.jpg

    1. westkanoute - jeu 29 Sep 22 à 13 h 15

      Merci pour l'article olvictory

      1. Moimoi - jeu 29 Sep 22 à 13 h 37

        Et merci de dire merci !

      2. OLVictory - jeu 29 Sep 22 à 13 h 59

        You're welcome 😆

  8. BarbapAulas&Govou - jeu 29 Sep 22 à 12 h 13

    On attendra d'avoir les infos exactes mais in case ce type de montage est il courant ?

    Je le trouve diablement fort du point de vue financier d'où on est si cela se confirmait :
    - Si l'actif est sous evalué ou avec un potentiel de croissance suffisant
    - tu annihiles totalement la dette via un fond d'investissement
    - tu libères la capacité d'autofinancement sur du moyen terme / concrètement sans les remboursements bancaires le club pourra plus investir
    - tu valorises l'actif à fond sur la période ici 8 ans
    - tu liquides le travail realisé (revente/augmentation de capital d'Eagle)
    - pour rembourser le fond qui a payé la dette au depart

    En plus comme tu liquides via une augmentation de capital de la holding Eagle, entre guillemets tu profites des progrès également accomplis dans les autres clubs.

    Un club comme Crystal Palace, en se maintenant en Premier League, a bcp de potentiel et un vrai ancrage local.
    A moindre echelle en terme purement financier quoique à voir dans 10 ans, Botafogo est un club legendaire au Bresil.

    Le risque pour ARES est plutôt faible car l'actif est tres tangible ici, les clubs vont pas disparaitre, à l'OL y'a de l'infrastructure

    Pour Eagle son potentiel de valorisation est raisonnablement bon et en tous cas on ne voit pas trop comment il pourrait chuter sachant que la "simple" annihilation de la dette permet dejà d'investir plus en autofinancement.

    Ça parait carrément plus favorable ce plan

    Apres ils peuvent aussi tout foirer à mort, les clubs tous en D2 et dans 8 ans trouver personne pour prendre des parts d'Eagle. Version pessimiste, possible. Mais once again en vrai dans le cas de l'OL sans notre dette le risque devient considérablement faible !

    Hate de voir les communications mais je crains qu'on ne sache pas la vraie stratégie de sortie s'il y en a plusieurs de possibles

    Mais assurement on serait un peu plus leger pendant 8 ans a minima il me semble

    1. westkanoute - jeu 29 Sep 22 à 13 h 16

      Merci pour l'analyse BarbapAulas&Govou

      1. BarbapAulas&Govou - jeu 29 Sep 22 à 13 h 18

        Alors attention ce n'est que de la logique, je ne suis pas du monde de la finance.

        Moi je trouve ça passionnant car c'est fondamental.
        Mais il faudra avoir toute les infos, car à ce stade ce n'est pas encore clair. Comme dit HowdyYOL déjà que ARES ne demande pas de garantie sur le club est étonnant - même avec un taux d'intérêt élevé. Et de savoir comment Eagle entrevoit le remboursement à terme, au moins l'idée de la stratégie.

      2. westkanoute - jeu 29 Sep 22 à 13 h 21

        Oui mais intéressant à lire donc deuxième merci👌

      3. BarbapAulas&Govou - jeu 29 Sep 22 à 14 h 16

        Merci à toi 😉

    2. Cac40 - ven 30 Sep 22 à 0 h 51

      Merci pour cette analyse !

  9. HowdyYOL - jeu 29 Sep 22 à 12 h 39

    Howdy! Je suggère d’attendre pour en savoir plus car la structure proposée est très surprenante.
    Désendetter complètement la cible par une holding endettée sans garantie sur les actifs de sa filiale, c’est joli en principe mais ça n’existe pas dans le vrai monde (surtout dans le contexte actuel de hausse des taux).

    1. BarbapAulas&Govou - jeu 29 Sep 22 à 12 h 47

      Yes merci en effet

    2. BarbapAulas&Govou - jeu 29 Sep 22 à 12 h 52

      How dare you Greta ???

    3. OLVictory - jeu 29 Sep 22 à 14 h 31

      Tout existe à partir du moment où l'emprunteur apporte des garanties suffisantes.

      1. BarbapAulas&Govou - jeu 29 Sep 22 à 14 h 49

        Oui les actionnaires d'Eagles, ils peuvent et ont probablement une certaine solidité par eux-mêmes aussi ou leurs autres activités, right ?

      2. OLVictory - jeu 29 Sep 22 à 14 h 53

        J'ai lu qu'Eagle pesait dans les 2 milliards d'actifs.
        Si la société n'est pas trop endettée, et que Textor possède une bonne majorité des parts, ça laisse de quoi garantir le deal de rachat de l'OL. OL qui possède aussi quelques bons actifs fonciers.

      3. BarbapAulas&Govou - jeu 29 Sep 22 à 15 h 01

        Heeein, oui en effet, merci (c'est la journée) 😉
        Lu ce chiffre aussi

      4. HowdyYOL - jeu 29 Sep 22 à 20 h 51

        Nous ne parlons pas ici d'un financement bancaire d'une entreprise industriel, mais d'un investissement par un fonds dans une holding de gestion d'actifs. Donc malheureusement je ne crois pas aux garanties generiques de type "j'ai une grosse boite pleine d'actifs". A moins que la dette ne soit convertible, ce qui reviendrait de facto a une hypotheque.

        In fine, tout dependra de la strategie de partage des ressources avec Crystal Palace (et Botafogo / Molenbeek dans une moindre mesure) :
        => Si chaque club participe a hauteur de ses benefices au remboursement de la dette holding, cela ne changera rien pour l'OL (on a juste transforme la sortie de cash en dividendes) - voire pire car la dette est sans doute a un taux eleve ;
        => Si l'idee est de mutualiser les ressources, on pourrait eventuellement beneficer des richesses de la Premier League qui rembourserait la dette pour l'OL... Mais je n'y crois pas trop avec une holding minoritaire dans Crystal Palace, et le risque que le flux se fasse dans l'autre sens (autant utiliser les infrastructures de l'OL pour investir dans le sportif d'un championnait qui en vaut la peine...).

        BREF : il nous faut plus de detail pour cerner l'operation, mais ne pas attendre de la finance la capacite a creer de la valeur qui n'existe pas. Les montages par effet de levier sont rarement positifs autrement que pour les actionnaires...

      5. BarbapAulas&Govou - ven 30 Sep 22 à 2 h 27

        Ok oui je comprends bien je comprends bien et ton dernier paragraphe fait sens à 100%.
        Tu reviendras bien donner ton analyse quand on aura les vraies infos ! 😉
        Je crois pas du tout qu'il y ait mutualisation de ressource prévue, cela a été explicitement mis hors jeu d'entrée à la 1ere conf de presse et serait difficile à faire accepter de nombreux points de vue

        PS : Comment joue l'aspect "patrimoine financier" des détenteurs de la holdings ? on parle de 2 personnes qui sortent 450M de cash à priori là, dont John qui est heritier du plus grand chimiste du monde Dupont Nemours (je dis pas que Dupont rentre en ligne de mire evidemment)

  10. Cicinho - jeu 29 Sep 22 à 14 h 11

    Franchement la finance c'est pas mon domaine, le seul truc qui me fait tiquer c'est l'histoire de créer de la valeur entre les différents clubs, et ça me fait penser à Lopes avec Benfica et Mouscron, ou Nancy... et ça fait pas envie!

    1. OLVictory - jeu 29 Sep 22 à 14 h 51

      C'est vite limité ce genre d'accords entre clubs, la création de valeur sera négligeable. Si c'est une lubie, il passera vite à la suivante…

      1. BarbapAulas&Govou - jeu 29 Sep 22 à 15 h 07

        Lors de sa 1ère conférence de presse il avait été questionné et il n'avait pas trop appuyé là-dessus, disant par exemple que bon le marché des joueurs c'est un marché global, et qu'il n'y avait pas trop de sens à faire une sorte de marché interne entre les clubs d'Eagle. C'est ce qu'il a dit.

        Et c'est logique si je comprends bien ce que je dis : Si t'as un joueur de Batafogo qui vaut 30 Millions demain, tu vas pas le transférer gratuitement à l'OL ou à Crystal et priver Batafogo de 30M de ressources. Et forcer le joueur ? Ca marche pas.
        Dans la formation purement eventuellement mais rien de nouveau, les partenariats avec les académies internationales sont légions dorénavant.

        En fait il a même ajouté qu'il ne fallait pas parler de "synergie" car il n'y avait pas de "coûts communs" pertinent à couper type frais généraux ou fonction support (mkg, finance, rh etc)

        "Sur la vision du foot à l'international on a même pas eu besoin de discuter avec Jean Michel, on était d'accord, on avait la même vision"

        "Je ne crois pas trop au modèle de multi-clubs en soi. Chaque club, chaque ville, chaque communauté doit savoir que tant les gens qui regardent les matchs que ceux qui dirigent sont dédiés intégralement à leur club. Il ne doit pas y avoir des clubs qui se nourrissent d'autres. Il n'y a pas d'architecture multi-clubs (chez Eagle). Après les clubs peuvent collaborer et la base des communautés qui peuvent se relier - on voit bcp de maillots de Botafogo à Londres dans les pubs maintenant, les gens peuvent se relier sur les reseaux sociaux etc. Le foot a toujours relié les gens."

      2. OLVictory - jeu 29 Sep 22 à 15 h 34

        La seule synergie que je trouverais, c'est le partage de la base de données de la cellule de recrutement.
        Mais ça ne pourrait pas fonctionner avec des clubs concurrents, style Crystal et OL.
        Pour Botafogo, on pourrait imaginer qu'ils louent leurs services pour détecter des joueurs pour les autres clubs, des joueurs trop chers pour eux.
        Mais c'est vite limité avec les places d'extra-communautaires

      3. BarbapAulas&Govou - jeu 29 Sep 22 à 16 h 01

        "En considérant également les investissements publics de l'Etat brésilien dans le "réveil" des clubs bresiliens : Botafogo deviendra d'ici 2 à 5 ans le developpeur ou le dénicheur de talent"

      4. Roberto Cabanas - jeu 29 Sep 22 à 20 h 32

        Une chose...ça fait 3 mois qu il y a une date butoir relayée de partout, a deux jours de celle ci, ben non en fait c etait juste indicatif.
        Soit suis un âne
        Soit ce sont les medias quisont mal renseignés
        Soit le club communique mal
        Soit on nous prend pour des c.ns

      5. BarbapAulas&Govou - ven 30 Sep 22 à 2 h 34

        @Roberto Cabanas : en tous cas communiqués financiers officiels, y'a jamais fait mention de dates dans les communiqués, on parle de 2nd semestre et même de 4ème trimestre 2022 pour l'opération.

  11. BarbapAulas&Govou - jeu 29 Sep 22 à 15 h 40

    C'est sûr que d'avoir un gros pied au Brésil, ça peut quand même avoir beaucoup de valeur.
    Botafogo en plus c'est pas dans la pampa, c'est Rio c'est un enorme bassin de population.

    Et ça fait bien parti de l'histoire de l'OL en particuliers 😉

  12. Sony07 - jeu 29 Sep 22 à 18 h 36

    Le seul gagnant à coup sûr c'est Jean Mimi qui vends ses parts un très bon prix, qui reste Président pendant 3 ans avec un petit salaire de 2 M€ par an et s'il se fait virer avant il percevra une indemnité de 10 M€...
    Et le perdant sera le sportif puisqu'il reste président avec ses 2 sbires et sans moyens financiers, bref pas de quoi être d'un optimiste béat. Rendez-vous dans 8 ans

    1. Juninho Pernambucano - jeu 29 Sep 22 à 19 h 18

      C'est tout a fait mon avis. Le plus mariole dans l'histoire c'est encore le prez , grand gagnant dans l'histoire.

      Par contre le sportif....

    2. BarbapAulas&Govou - ven 30 Sep 22 à 2 h 43

      Attendez Sony07 , Juninho Pernambucano .. vous n'êtes pas sérieux.. le grand gagnant c'est le grand mechant JMA blablabla..

      Je vous comprends pas

      Premièrement POUR RAPPEL : c'est PATHE et IDG qui l'ont mis dans cette situation, où JMA se retrouvait de facto non majoritaire (Pathé+IDG=40%) et potentiellemnt OUT - il n'etait PAS DU TOUT dans l'INTENTION DE VENDRE !!!
      => Il s'est fait PLANTER pour rappel les gars hein !

      Vous êtes à côté de la plaque total.

      SURTOUT vous avez le droit d'avoir des déceptions légitimes sur le sportif des dernières années ou autres et bien sûr que les supporters sont parties integrantes du club.
      MAIS MERDE sans Aulas vous seriez où avec votre passion du Dimanche ???
      Quand le gars y a consacré sa vie et sa précédente fortune d'entrepreneur à succès (CEGID) ?
      Nulle part.
      On est pas sur un requin de la finance qui a fait une culbute sur vos économies les gars ! C'est lui qui vous a permis de rêver !

      Mais soyez un peu RECONNAISSANT sérieux, c'est dingue.

      ENSUITE POUR LE CLUB si comme on l'espère, ce qu'on a essayé de décrire plus haut, et comme l'a dit Textor on retrouve des marges de manoeuvre qu'on avait plus trop, le club en profitera - ce qui sera aussi dans l'interêt de Textor et de ses associés. MAIS Textor il est là pour un moment, c'est pas un financier venu faire une culbute il a des idées le mec c'est un entrepreneur. Est ce qu'il est bon on verra mais déjà il a l'intelligence de savoir qu'il a pas les compétences de l'equipe en place - quoique vous en pensiez - et veut se positionner en ressource (ce qu'il sera financièrement, mais au delà sur la stratégie). C'est un excellent signe évidemment le temps dira ce qu'il en est vraiment.

      JMA va toucher sur sa holding 92M d'Euros de la vente mais avec le boulot colossal réalisé pdt 30 ans quel est le problème ? C'est la valeur que ça a, c'est tout. En fait les présents investisseurs pensent eux que ça vaudra encore bien plus.
      Il le mérite largement de mon point de vue de passionné notre "Le Plus Grand Président de France".
      A partir du moment où on est pas dans une économie administré, il n'a rien volé. Et son salaire Textor est près à lui donner. Il les vaut.

      Je vous comprends pas.
      Et je suis fort de gauche.

      Mais autant y'a un paquets d'enrichissements personnels et systémiques qui me dégoutent, en plus j'ai tout dans le prisme écologique maintenant et je trouve ça encore plus dénué de sens...
      .... mais punaise un entrepreneur qui s'est donné corps et âmes avec maestria, talent et passion sur une demi-vie pleine pour me faire kiffer, là merde c'est votre réaction à la noix qui me reste en travers.

      1. Darn - ven 30 Sep 22 à 6 h 45

        popopopo !

      2. cavegone - ven 30 Sep 22 à 7 h 24

        👏👏👏 c’est ce qui s’appelle remettre l’église au milieu du village !

      3. OLVictory - ven 30 Sep 22 à 9 h 41

        92 millions pour un club qu'il a pris en L2 et amené très haut, ce n'est pas scandaleux. Ca fait 2,6 millions de plus-value par année de travail.
        Il le vend au pire moment, à cause de Seydoux et des idiots d'IDG, dommage pour lui, il aurait pu récupérer beaucoup plus.
        Pas dommage pour nous, car le montage financier de Textor avantage grandement le club par rapport à celui des actionnaires actuels qui prévoyait de dépouiller le secteur sportif du club de 320 millions en 4 ans et donc de ruiner les performances de l'équipe.

        Pour prendre un point de comparaison, IDG vend au même prix qu'Aulas, 3 euros par action, et il me semble bien qu'IDG fait des pertes dans l'opération ! Si IDG fait des pertes, Aulas et Seydoux font forcément du manque à gagner

  13. Juninho Pernambucano - jeu 29 Sep 22 à 21 h 06

    Pour la synergie inter clubs , textor n'avait il pas parlé d'un jeune crack brésilien auquel ils auraient proposé une place de titulaire en Europe , dans un club comme
    .. l'OL ou Crystal palace , avant de se le faire piquer par la concurrence ?

    1. Dufduf - jeu 29 Sep 22 à 21 h 23

      C'était le sujet d'un article sur ce site.Un bruit de ch... , heu, de couloir de plus.

    2. BarbapAulas&Govou - ven 30 Sep 22 à 2 h 59

      C'est possible après qu'il y aura des propositions des tentatives de ce type bien sûr, des services de scouting comme disait OLVictory mais l'exemple que tu donnes c'est ce que disait Textor dans sa conf : le marché des joueurs est un vrai marché et c'est compliqué et pas forcément productif de vouloir y soustraire un joueur

  14. cavegone - ven 30 Sep 22 à 7 h 19

    OLV, Beeeeen et autres, vous avez l’air de bien connaître votre sujet.
    Pourriez-vous m’expliquer pourquoi avec des dettes actuellement de pas loin de 300 millions à rembourser et avec le rachat des parts d’IDG, Pathé et Holnest en grande partie, avec une garantie de 400 millions de ADES, les dettes seraient effacées?
    Ces 300 millions plus intérêts Textor va bien finir par les rembourser en plus du prêt fait pour racheter les parts non ? Donc Textor va devoir générer 700millions en huit ans ?
    Ou alors j’ai mal compris et l’OL n’est valorisé qu’à 100millions ?

    1. Beeeeen - ven 30 Sep 22 à 8 h 46

      Salut @Cavegone, merci pour le crédit (c’est le cas de le dire) que tu nous portes.
      Pour ma part, je me garderai bien de donner des détails que je n’ai pas.
      D’abord il doit y avoir cession des titres. Avec des faisceaux de présomptions sur le groupe ARES comme garant (ou prêteur) complémentaire de Textor.
      Ensuite on verra ce qui est négocié par Textor avec les organismes bancaires. Mais pour l’instant il rachète le groupe OL avec ses dettes, elles ne s’évaporent pas et seront à payer tôt ou tard.
      On en saura plus dans quelques jours 😉

      1. Darn - ven 30 Sep 22 à 9 h 09

        "merci pour le crédit" Cette blague de comptable !

        Une autre tiens ! Le point commun entre une femme et la comptabilité ? "Plus il y a de pertes, moins il y a de fonds propres" ; désolé, c'est sale, c'est presque misogyne, mais ça me fait rire !

    2. OLVictory - ven 30 Sep 22 à 9 h 36

      Les infos arrivent par l'Equipe, donc pas officielles.

      Ares apporte 400 Millions prêtés et garantis par Eagle (la holding de Textor)
      Textor apporte 300 millions
      Salter+ autres apporte 150 millions
      Avec le prêt de 400 millions l'OL pourra solder toutes ses dettes.
      Un accord oral avec les banques créancières a été trouvé

      Si Textor rachète la totalité de la dette, c'est un cadeau à l'OL de plus de 80 millions par an pendant 4 ans. Et dans un an nous aurons les premiers revenus de l'Arena.

      Le remboursement des 400 millions se fera dans 8 ans.
      Pour trouver cet argent, Textor envisage de vendre des parts de sa holding Eagle

      La valorisation d'une entreprise = les fonds propres - les dettes
      Enfin, c'est une des méthodes de calcul les plus courantes, il y en a une infinité d'autres.
      Une fois les dettes purgées, la valo du groupe OL serait à la louche de 900 millions.

  15. cavegone - ven 30 Sep 22 à 9 h 47

    Merci Beeeen et OLV pour vos explications. On va attendre la confirmation alors. Mais 900M€ quand l’OM a été acheté 45 ça donne le vertige 😵‍💫

    Et merci Darn aussi pour cette barre de rire 🤣
    Ton optimisme béat moi j’l’aime bien 👍 n’en déplaise à dieu sait qui!

    1. OLVictory - ven 30 Sep 22 à 9 h 50

      L'OM était une coquille vide, Margarita avait fait un vide-club avant de le céder.
      Depuis McCourt a mis 400 millions, il parait, ce qui semble plus proche de la vraie valeur du club.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut