OL : le nouvel actionnaire "doit faire passer un cap" au club

En plus du mercato qui s’ouvre dans quelques jours, l’OL est également lancé dans une révolution institutionnelle avec la recherche d’un nouvel actionnaire. Dans "Tant qu’il y aura des Gones", Nicolas Puydebois souhaite que le futur partenaire arrive avec des ambitions.

L’été sera chaud et pas seulement dans les tee-shirts et les maillots dans la capitale des Gaules. Pendant que les Fenottes fêtent leur doublé cette saison, chez les garçons c’est la soupe à la grimace après un exercice compliqué qui s’est soldé par une 8e place au championnat. L’heure est donc à la reconstruction dans l’effectif de Peter Bosz avec une vague de départs et d’arrivées annoncée à partir du 10 juin prochain, date de l’ouverture officielle du marché des transferts. Seulement, il n’y a pas que sur le terrain que ça va bouger à l’OL. En coulisses, c’est également le branle-bas de combat.

Dans cette saison à remous, Jean-Michel Aulas a tenté de tenir la barre aussi bien qu’il l’a pu. Le président lyonnais est souvent monté au front, souvent seul… La solitude, peut-être bien un mot pour caractériser le sentiment vécu par Aulas, lâché par Juninho en plein hiver et enfin par Pathé et IDG Capital quelques mois avant la fin de la saison. Des piliers sur lesquels pensaient pouvoir s’appuyer JMA qui doit désormais se mettre à la recherche de nouveaux investisseurs avec le risque de perdre le contrôle.

"J’aimerais pouvoir faire confiance indéfiniment au président Aulas. Je l’ai trouvé assez combatif mais fatigué avec tout ce qu’il s’est passé cette saison, a avoué Nicolas Puydebois dans Tant qu’il y aura des Gones. Accepter de laisser la main pourrait être une bonne chose pour lui, il pourrait enfin profiter de ce qu’il a construit. Mais on sait qu’il a besoin de ça pour avancer, c’est dans son ADN, c’est sa vie."


L'OL attire aux Etats-Unis


Présent à New York pour des vacances en famille, Jean-Michel Aulas ne devait pas être bien loin de son téléphone, à la recherche d’un investisseur qui pourrait répondre à ses demandes. L’OL est devenu l’enfant chéri du président depuis sa prise de fonction en 1987 et malgré les années et le poids de l’âge, il n’est pas prêt à y renoncer. En souhaitant vendre leurs parts, Pathé et IDG Capital ont mis leur partenaire dans l’embarras. En rachetant les 19,36 et 19,85% du capital d’OL Groupe, un investisseur pourrait donc devenir majoritaire et surtout décisionnaire. Une situation qui n’enchanterait pas Aulas et on peut le comprendre. Dernièrement, l’intérêt de John Textor, déjà dans les parts de Crystal PalaceBotafogo et du club belge de Molenbeeck, est apparu parmi les dossiers reçus par Jean-Michel Aulas. Les trois autres propositions seraient d’ailleurs toute américaine, preuve que l’OL attire. Un constat fait par le patron lyonnais et notre consultant sur Olympique-et-Lyonnais.

"Un investisseur déjà dans le foot ? Ce n’est pas dans le même championnat donc ça pose moins de conflits d’intérêts. C’est un investisseur comme un autre, il vient pour faire bouger les choses. L’OL est attractif notamment aux Etats-Unis avec l’OL Reign, on est propriétaire de notre stade. Seulement, en rachetant les parts de Pathé et IDG, le nouvel investisseur aura un droit de vie ou de mort sur l’OL."


Difficile de trouver un investisseur "Aulas-compatible"


Comme le souligne l’ancien gardien de l’OL, la recherche de ce ou ces investisseurs est compliquée avec cette volonté de coller aux "idées et aux philosophies d'Aulas" mais relève d’un intérêt majeur pour le club peut-être plus que le mercato en lui-même. Après la saison ratée, le club lyonnais est à la croisée des chemins afin de retrouver le haut du panier. Cela passera certes par un recrutement intelligent mais aussi par l’arrivée d’un investisseur ambitieux "qui doit faire passer un cap comme l’a fait Aulas, comme l’a fait Pathé quand il est arrivé. On a pu acheter Anderson et lancer cette phase de conquête."

En plus d’apporter une plus-value, le partenaire idéal devra avant tout "être Aulas-compatible" et valider ses exigences comme celle de rester capitaine du navire. Et c’est peut-être là le plus difficile. Il y a quelques semaines, le président avait planifié sur deux à trois semaines pour annoncer l’arrivée des nouveaux investisseurs. Nous sommes en plein dedans et le flou semble toujours aussi épais.

64 commentaires
  1. Koko - mar 31 Mai 22 à 9 h 07

    Tout sauf un ricain. Ils vont nous l'a fait à l'envers, on voit bien ce que ça donne dans le monde non sportif...

    1. Le_Lyonniste - mar 31 Mai 22 à 12 h 51

      Parce qu'ailleurs c'est mieux ??? Faut pas paranoïer et éviter les clichés.

    2. Olyonn@is - mar 31 Mai 22 à 13 h 08

      A Liverpool le propriétaire est américain.Il faut tomber sur les bons investisseurs croisons les doigts !C'est clairement un tournant du club.

  2. Philippeb - mar 31 Mai 22 à 9 h 10

    L'atout n°1 de l'OL par rapport à ses concurrents, depuis très longtemps, ce sont les capacités financières et de chef d'entreprise de JMA et sa profonde connaissance des rouages du foot, de l'intérieur d'un club jusqu'au instances internationales.
    L'atout n°2, mais il découle du premier, c'est le stade et tout l'environnement économique créé autour de l'OL.
    Et pareil pour l'atout n°3 qui est le centre de formation,
    Si un investisseur veut bien placer son argent, et même s'il est majoritaire, il devrait s'appuyer la-dessus, et faire confiance à JMA.
    Évidemment si ce nouvel investisseur veut se payer un joujou comme les qataris ou Mc Court il voudra le pouvoir, mais ce serait une grave erreur.
    L'âge de JMA mis en avant par Puydebois c'est du baratin pour les naïfs. 73 ans pour un requin de la finance c'est le bel âge.
    Par contre il pourrait en avoir marre de toutes les turpitudes du foot, et sauter sur l'occasion pour passer la main.
    C'est lui qui sait....

  3. Philippeb - mar 31 Mai 22 à 9 h 18

    J'adore quand Puydebois dit " j'aimerais faire confiance à JMA" ! Il est qui lui pour décerner des certificats de confiance à un type qui a fait l'OL ? Il a fait quoi pour le club?
    Il a le droit de donner son avis , bien sûr, mais il pourrait le donner avec un peu plus d'humilité.

    1. Razik Brikh - mar 31 Mai 22 à 9 h 48

      Il donne son avis. Ni plus ni moins. Les deux (JMA et Nico) se connaissent bien et s'apprécient mais Nico est dans son rôle de consultant. Je trouve qu'il le dit plutôt avec humilité.

      1. Philippeb - mar 31 Mai 22 à 9 h 59

        Je ne suis pas d'accord. Il n'arrête pas de dire où de sous entendre qu'Aulas a fait son temps.

      2. OLPassePresent - mar 31 Mai 22 à 10 h 05

        Oui, autant une com précédente concernant KTE m'avait très déçu, autant là on ne peut pas lui reprocher grand chose, au contraire.
        Philippeb, j'apprécie beaucoup tes messages et ta passion pour l'OL. Sur ce coup-là, il me semble que tu es parti dans un mauvais combat. Je comprends ta remarque sur l'âge mais elle n'est pas faite de façon agressive.

      3. OLVictory - mar 31 Mai 22 à 10 h 08

        Aulas est fatigué, c'est un fait !
        Il avait laissé la gestion du club au tandem Ponsot-Juni et l'échec a été violent, ils se sont dispersés dans une guéguerre dont on vient de voir les effets, la dégringolade du club.
        À cet âge, il est épuisant de revenir dans l'opérationnel quand on l'a quitté. Dans ma vie professionnelle, j'ai vu le cas plusieurs fois.

        Il aurait besoin d'aide pour mettre en place une cellule de recrutement de haut niveau, pour déléguer le sportif à un ou des professionnels, pour construire une vision sportive à ce club, pour lui redonner une âme. On verra cet été s'il y arrive tout seul, puisqu'il ne cherche plus à se faire aider, mais je ne mettrais pas une pièce là-dessus.

      4. Olreal - mar 31 Mai 22 à 10 h 42

        Bonjour Razik
        Je partage le même avis que Phillipeb
        Il en est de même de la rédaction en générale
        Tout est orienté dans le on change tout ça ira mieux
        Genre on a tout essayé et cela n’a pas fonctionné
        Tout le monde sait que Aulas prend beaucoup de place même au niveau sportif mais sachez que sous serez ce que vous perdez mais pas ce que gagnerai
        Quand on vois ce qui se passe dans certains clubs et les pertes engagés depuis des années, cela ne donne pas envie du tout.
        Et svp autre chose, arrêtez de couler dans le joueur bashing a olympique et lyonnais, vous faites le jeu de tout ces médias anti ol
        Cela vous fait plaisir d’être cité dans leur rubrique?
        Hier c’était l’entraîneur français bashing, maintenant qu’on a un entraîneur étranger faudrai que cela soit de la faute aux joueurs.
        Tout est bon pour eux pour faire couler l’OL
        Et je vous lisait car je me sentais dans une bulle ici ou tout le monde était objectif, et qu’on pouvait retrouver une ligne qui reste avant tout fidèle au club
        Quand on résume la saison a vos articles
        Botz c’est guardiola sans les bon joueur
        Phillipeb l’a souligné dans un autre article, puel a fait pareil en liquidant tout les joueurs à saint Étienne
        Facile c’est de leur faute, il a peter la basse avant de ce rendre comte que jouer avec des jeunes de CFA, ben tu as le niveau CFA.
        Cela n’arrive pas qu’aux autres!
        Et pour finir et résumer la situation avec deux joueurs pour exemple
        Si emerson et Dubois sont devenus aussi nul à Lyon alors que les deux sont internationaux, faut se poser les bonnes questions plutôt que de leur cracher dessus et dire qu’ils ont pas le niveau de l’OL
        On a retrouver les meme défaut chez Gusto mais chut il été formé au club et il est jeune c’est normal
        Avec 95 % des mêmes joueurs l’année dernière vous aviez remis globalement tout sur Garcia

      5. OLVictory - mar 31 Mai 22 à 10 h 48

        C'est plein de bon sens Olreal.
        Le traitement n'est pas égal pour tous à l'OL, certains sont protégés, d'autres sont jugés très injustement.
        Quand je lis que nos trois meilleurs joueurs cette saison sont Lukeba, Gusto et Lopes, je me demande comment les gens regardent les matchs.
        Si on ne fait pas les bons diagnostics, on ne risque pas de trouver le bon traitement

      6. Dede Passion 69 - mar 31 Mai 22 à 10 h 51

        Du coup , c'est Razik lui même qui doit lancer les débats !...

        Il sait tout faire notre rédacteur en chef , bravo ! 😉😜

      7. Razik Brikh - mar 31 Mai 22 à 11 h 01

        Ah ah ah

        Après, tant que c'est dans le respect. On le dit souvent, chacun a sa propre grille de lecture.

    2. JUNi DU 36 - mar 31 Mai 22 à 9 h 49

      En tout cas il est mieux placé que toi pour en parler, t'a été pro à l'ol ? T'es journaliste ?
      Moi aussi je trouve qu'il le dit avec humilité. On est loin de certains journalistes outrageant de l'équipe ou de rmc.

      1. Philippeb - mar 31 Mai 22 à 10 h 02

        Tu confonds pas journaliste et consultant ?

      2. JUNi DU 36 - mar 31 Mai 22 à 10 h 28

        Non j'ai dit journaliste car le consultant fait partie de la grande famille du journalisme. Il ne fait pas que du travail de consultant. On le voit avec Nico qui fait du travail de recherche sur des sujets. Je ne sais pas si c'est son cas mais la plupart ont une carte de presse d'ailleurs.

    3. Juni forever OL - mar 31 Mai 22 à 10 h 34

      Et toi Philippeb, tu es qui ?
      ca sent le conflit d'intérêt, lol

      1. Harold Finch - mar 31 Mai 22 à 11 h 09

        C'est peut-être le fils d'Aulas ou de Ponsot ? Le fils d'Aulas ET de Ponsot ? 😉

    4. Juninho Pernambucano - mar 31 Mai 22 à 15 h 56

      Et toi tu es qui pour te permettre de parler ainsi de Nicolas Puydebois , et le dézinguer systématiquement , quoi qu'il dise .
      Ou as tu vu qu'il manquait d'humilité dans ses propos envers Aulas .
      Il a parfaitement raison dans son analyse , c'est mon avis et si tu n'es pas d'accord , pas besoin de jouer les donneurs de leçons .

  4. jolann69 - mar 31 Mai 22 à 9 h 33

    Donc la il faut trouver un investisseur qui va apporter une grosse somme d'argent et qui va accepter d'être minoritaire, et donc ne pas décider, et laisser son argent sous la gestion de JMA, qui n'a obtenu aucun résultat sportif depuis 10 ans ? Eh ben bon courage.

    1. Philippeb - mar 31 Mai 22 à 10 h 00

      Mais un investisseur est loin de juger que sur le sportif !

      1. Olyonn@is - mar 31 Mai 22 à 13 h 24

        Je serais investisseur je mettrais les sous,tu as déjà 40% du club(tu négocie les 11%de plus automatique à son départ)tu reste avec Aulas quelques saisons pour voir comment le club fonctionne,et après tu es maître d'un beau bateau.(Top 10 academy européene,stade neuf 2.0)OL Land qui attire les gens au stade...😎Et boss européen foot féminin(les américains adorent le foot féminin peut être pour ça qu'il n'y a que eux)

    2. OLVictory - mar 31 Mai 22 à 10 h 01

      Tout le monde ne se prend pas pour un expert du foot à la Ponsot.
      La plupart des investisseurs connaissent leur métier, la finance, et laissent les autres exercer leur métier, en l'occurrence gérer un club de foot, entrainer une équipe ou recruter des joueurs.

      1. Benos - mar 31 Mai 22 à 10 h 10

        Tout à fait, à l’exemple de l’OM. Concernant ce club, c’est difficile de le reconnaître, mais c’est aujourd’hui une réalité.

      2. OLVictory - mar 31 Mai 22 à 10 h 17

        Savoir s'entourer pour un patron, c'est un facteur-clé de succès.
        On ne peut pas nier qu'Aulas a perdu la main dans ses choix de dirigeants et dans les missions qu'il leur confie. La cellule de recrutement est toujours aussi faible, le coach est en échec et le grand gagnant de cet échec c'est Ponsot qui joue maintenant les starlettes lors des signatures ! Si on arrive à redresser le club avec cette organisation alors je dis chapeau parce qu'on a tout fait pour échouer !

        Là, nous en sommes arrivés à dépendre d'un investisseur providentiel qui viendrait nous tirer du marasme financier en nous faisant cadeau d'un gros chèque qui nous servirait à racheter des joueurs une fois tous nos bons joueurs vendus ailleurs. Triste.

      3. jolann69 - mar 31 Mai 22 à 11 h 58

        Bien sur qu'un investisseur va donner la gestion du club à un spécialiste du foot, je dis juste que pas sur qu'il aura envie de donner les clés à JMA, qui depuis 10 ans n'a eu aucun résultat sportif, qui est quand même le plus important pour un club de foot.
        Et qu'il n'y a pas besoin d'avoir fait une grande école pour se dire que l'OL a besoin de changement, que la politique menée depuis 10 ans ne donne rien, et que pour avoir du changement il faudrait peut être commencer par le haut.
        Mais comme JMA ne voudra pas lâcher son pouvoir, ce qui est tout à fait compréhensible et humain vu tout ce qu'il a réussi et investi dedans, je pense que trouver un nouvel actionnaire va être très compliqué.

  5. XUO - mar 31 Mai 22 à 10 h 01

    " L’été sera chaud et pas seulement dans les tee-shirts et les maillots des Gaules. "

    Alors là, Eric Charden est battu !

    1. JUNi DU 36 - mar 31 Mai 22 à 10 h 32

      😂
      C'est Stone qui va être contente 😁

      1. Razik Brikh - mar 31 Mai 22 à 10 h 49

        🙂 🙂 🙂

  6. benBZ - mar 31 Mai 22 à 10 h 31

    Il ne faut pas oublier OL Reign et Rapinoe qui doivent faire considérablement augmenter notre notoriété aux US. Quant à notre président fatigué, le nombre de dossier compliqués et de désillusions cette année ont dû perturber ses nuits... c'est sa maison OL qui vacille avec des millions en jeu

  7. Trevelyan - mar 31 Mai 22 à 11 h 09

    Le procès d'intention envers Nico Puydebois sérieusement... On ne touche pas à Dieu Aulas pour certains, c'est dingue. Parce qu'il a bâtit notre OL, impossible d'émettre le moindre doute, la moindre critique? Je suis de ceux qui pensent que le président devrait passer la main suite aux échecs de ces dernières saisons (tant sur le plan sportif que du fonctionnement de l'organisation, de sa communication). Je ne suis qu'un simple supporter amoureux du club, encore moins crédible que Nico Puydebois donc... "On sait ce qu'on perd mais on ne sait pas ce qu'on gagne" Avec ce genre de raisonnement on n'avance plus en vérité, le président n'est pas immortel. Il a été le meilleur et de loin durant nos années de règne mais depuis l'entrée dans le grand stade ce n'est plus pareil. On l'a vu très marqué cette année. Grand respect pour tout ce qu'il a accompli chez nous, il a toute ma gratitude. Mais si pour grandir et repartir sur les chapeaux de roues il faudrait qu'il quitte le navire, je dis allons y. Ne voyez dans mon commentaire aucun mépris ou manque de respect pour JMA, je souhaite simplement le meilleur à mon club.

    1. Harold Finch - mar 31 Mai 22 à 11 h 11

      Plus généralement, il ne faut pas toucher à l'OL ou à ses composants, c'est un crime de lèse-majesté.
      Le club a toujours raison, qu'on se le dise.
      Des erreurs ? Jamais !

    2. JUNi DU 36 - mar 31 Mai 22 à 12 h 23

      + 10 000 Trevelyan.
      C'est incroyable les quelques reactionnaires ici qui veulent absolument interdire la critique sur tout 😡Est ce gargamel et Darmanin qui les ont envoyés ?? 🤣🤣

      1. Harold Finch - mar 31 Mai 22 à 12 h 29

        Ne mêle pas la politique à tout Juni stp, même pour rire. Ce n'est jamais drôle, la politique, tu le sais bien...

    3. Mym’b - mar 31 Mai 22 à 12 h 40

      On ne juge pas JMA sur sa grandeur des années 2000, mais bel et bien sur le présent.
      Dans les faits, sur les 10 dernières saisons, années 2010, L'OL est 23ème club européen à l'indice UEFA. (2ème club français derrière PSG).
      Cette année l'OL terminé à la 20ème place UEFA. (1er club français devant PSG!)
      Hors COVID l'OL a été européen 24 années consécutives : je pense qu'il n'y a que quelques lyonnais, le nez dans le guidon et trop habitués aux réussites, pour ne pas se rendre compte à quel point cela est exceptionnel.
      Les bases sont solides, avec le stade, le complexe et les entreprises périphériques, la formation, l'identité de l'OL qui compte désormais parmi les grands clubs français. Cela on le doit à JMA, et c'est l'actualité.
      Alors oui l'année dernière est ratée en championnat. Mais il faut prendre de la hauteur, etre prudent, sage, solide. Contrairement à nombreux supporters qui paniquent déjà, après notre 8ème place, et veulent déjà tout bruler, y compris notre président. Pour moi il fait toujours partie des meilleurs, malgré l'adversité, et surtout il aime trop le club pour faire joujou et n'importe quoi avec, comme le ferait peut-etre (peut-etre pas) un nouvel investisseur majoritaire. Je partage le ""On sait ce qu'on perd mais on ne sait pas ce qu'on gagne".

    4. Olreal - mar 31 Mai 22 à 12 h 58

      Je crois que vous avez un me vison erroné par rapport à ce que l’on dis ou plus vulgairement ce que Lyon reproche à la rédaction en générale
      Dans leur rôle il y’a quelques années déjà ils prônaient déjà une révolution avec une vision plus ouverte du club ou dans un imaginaire Aulas prenait moins de place…
      Le constat est que pas mal de chose ont changé mais finalement les résultats ne sont toujours pas là
      Et là pour pouvoir justifier leur dire alors il faudrait que tous ce qui a été écrit et dis aille dans leur sens quitte à sacrifier les entraîneurs et maintenant les joueurs
      Non non et non stop
      Si vous connaissez un meilleur président que Aulas alors svp faire le n’oies savoir
      Quand je lis la blague concernant la présidence de Marseille,
      Le club perd chaque année des millions
      Ils ont aucun actif joueurs et leur président passe dont temps à acheter ou sa faire prêter des joueurs pour un résultat plus que moyens
      Alors oui ils sont deuxième, mais dans la réalité c’est 72 points, 9 défaites en championnat et sorti lamentablement des poules d’Europe league
      Regardez leur effectif, pas un joueur est bankable, le joueur le plus cher ne dépasse pas 15 millions d’euro
      Le type est président agent mais il a rien vendu depuis des années alors que son patron réclame des ventes depuis son arrivée
      Cette année encore on est là meilleure équipe d’Europe en France
      Non faudrait tout jeter à la poubelle ???
      Aulas a perdu ses deux meilleures conseiller sportif et personne n’en parle
      Les médias parisiens n’hésitait pas allumer la mèche pour mettre en confrontation Houiller et Lacombe parce qu’il savait que ce cette paire apportaient beaucoup a Aulas et au club
      Deux personnalités fortes avec des visons différentes c’était un équilibre parfait
      Aujourd’hui on a que nos yeux pour pleurer…
      J’ai bien Nicolas et Razik, j’ai jamais prétendu qu’ils connaissaient rien ou ce qu’il disait était n’importe quoi
      Mais a vouloir trop défendre son point de vue… on se perd
      Allez l’OL