(Photo by Kenzo Tribouillard / AFP)

OL : le programme des Lyonnais durant la trêve internationale

A compter de ce lundi, plusieurs Lyonnais vont rejoindre leur équipe nationale. Le programme s'annonce chargé pour certains joueurs de l'OL.

Pendant 15 jours, les supporteurs de l'OL pourront mettre sur pause, au moins en ce qui concerne les matches de leur équipe favorite. A partir de ce lundi débute la trêve internationale. Dans une période plutôt difficile sportivement, du moins en championnat, certains joueurs de l'Olympique lyonnais vont s'offrir un bol d'air en rejoignant leur sélection.

C'est le cas de Lucas Paquetá (Brésil), Anthony Lopes (Portugal), Emerson (Italie), Jason Denayer (Belgique), Malcolm Barcola (Togo), Karl Toko-Ekambi (Cameroun). Pour trois d'entre eux, une qualification pour la Coupe du monde est en jeu. Les jeunes aussi auront leur mot à dire, à l'image de Malo Gusto, Maxence Caqueret et Castello Lukeba (équipe de France Espoirs) et de Bradley Barcola (EDF U20).

Le programme de la trêve internationale pour les joueurs déjà appelés dans le groupe pro : 

  • Jeudi 24 mars

    14h : Togo (Malcolm Barcola) - Sierra Leone.

    20h45 : France Espoirs (Malo Gusto, Maxence Caqueret, Castello Lukeba) - Iles Féroé ; Italie (Emerson) - Macédoine (Qualification pour la Coupe du monde); Portugal (Anthony Lopes) - Turquie (Qualification pour la Coupe du monde).

  • Vendredi 25 mars

0h30 : Brésil (Lucas Paquetá) - Chili.

18h : Cameroun (Karl Toko-Ekambi) - Algérie (Qualification pour la Coupe du monde).

  • Samedi 26 mars

    18h : Belgique (Jason Denayer) - Irlande

  • Dimanche 27 mars

    15h : France U20 (Bradley Barcola) - Portugal U20

  • Lundi 28 mars

    20h45 : France Espoirs (Lukeba, Caqueret, Gusto) - Irlande du Nord Espoirs

  • Mardi 29 mars 

15h : France U20 (Bradley Barcola) - Portugal U20

20H45 : Belgique (Jason Denayer) VS Burkina Faso ; et possiblement Portugal (Anthony Lopes) - Italie (Emerson) en finale des qualifications au Mondial 2022

21h30 : Algérie - Cameroun (Karl Toko-Ekambi) (Qualification pour la Coupe du monde)

Togo (Malcolm Barcola) - Bénin

  • Mercredi 30 mars

    1h30 : Bolivie - Brésil (Lucas Paquetá)

A noter que l'équipe de France U18 sera elle aussi sur le pont, avec dans son groupe Hugo Vogel et Mohamed El Arouch, deux éléments assez proches de l'effectif de Peter Bosz. Ils disputeront deux matches amicaux contre l'Allemagne (24/03) et les Pays-Bas (26/03).

7 commentaires
  1. Aliocha57 - lun 21 Mar 22 à 16 h 54

    Je trouve ça fantastique que l'OL soit aujourd'hui devenu un tremplin reconnu pour rejoindre sa sélection nationale. Surtout quand il s'agit d'un pays distant, comme le Brésil ou le Cameroun. Ça donne un petit cachet "international" à notre club.
    Le plus important pour un joueur est de se donner à fond pour son pays. Comme dirait Dédé, "l'équipe nationale, c'est le niveau encore au-dessus de la LDC". Du coup, pour nos joueurs, c'est deux niveaux au-dessus de la C3, ce qui doit les rendre encore meilleurs.
    Du moment que le club anticipe bien les remplacements éventuels en cas de blessure ou de fatigue, et que le coach fait suffisamment tourner à leur retour, je n'y vois aucun inconvénient.

    1. le_yogi - lun 21 Mar 22 à 17 h 57

      Je suis pas d'accord avec cette affirmation (avec ton respect Dédé!), mais le niveau LDC est bien supérieur au foot en sélection !! Après il y a l'engouement populaire et le côté planétaire de l'évènement. Mais si on parle terrain, pour moi il y a une classe d'écart entre les grosses écuries en club, et les sélections les meilleures à l'heure actuelle.

      Et finalement les sélections récentes qui ont vraiment impressionné dans le jeu, à savoir l'Espagne 2008-2012, ou l'Allemagne de 2014 par exemple, l'ont été car elles pouvaient s'appuyer sur une ossature qui avait l'habitude de jouer ensemble en club.

      1. Roro Blouch - lun 21 Mar 22 à 18 h 18

        C'est meilleur techniquement, physiquement, d'accord. La LDC à ça en plus par rapport au foot en sélection. Par contre en terme de pression, d'attente, c'est sans commune mesure. Je me souviens parce que ça m'avait marqué, les deux joueurs italiens qui ont foiré leur tir au but, mais pas d'un peu. C'était un tir droit dans les pigeons dont Gomis nous gratifiait tant avant de tirer la langue, un truc que tu vois jamais en pro de tirer aussi mal. Finalement le geste n'est pas différent d'un pénalty mais avec la pression d'une séance de tirs au but lors d'un quart de l'Euro (si je me souviens bien), ils ont flanché et l'ont dit eux-mêmes dans les médias après coup, au moment de présenter leurs excuses.

        Le foot en sélection a ce truc. PSG-Real, les suiveurs de foot le savent, les autres s'en foutent. L'élimination contre la Suisse, un Grand Chelem, ça, tout le monde le voit. Même la compétition bidon inventée pour remplacer les matchs amicaux, les gens ont entendu parler que la France a gagné ce truc.

        Et puis tu as des pays où le foot en sélection est carrément une question de politique intérieure comme en Algérie, mais sans aller sur le cas algérien qui est un extrême, rien que la ferveur nationale en Amérique du Sud. La position se défend de dire que le foot en sélection est au-dessus du foot en club.

    2. Aliocha57 - lun 21 Mar 22 à 18 h 44

      @le_yogi @Roro Blouch En fait, j'essayais de perpétuer la mémoire de MoiMoi, mais je n'ai pas son talent pour manier l'ironie. L'important est que cela ait suscité deux réactions très authentiques sur le niveau et la popularité de la sélection nationale. Deux avis aussi intéressants que différents l'un de l'autre ! 👍

      1. le_yogi - lun 21 Mar 22 à 19 h 14

        Pour te répondre @Aliocha, en fait je crois que nos avis sont les mêmes, juste on assiste chacun sur un aspect différent. Je reconnais largement que la ferveur qui entoure les matches internationaux est supérieure, et c'est ce qui en fait le charme comme le dit Roro. Et lui même reconnait aussi que les niveau technique est meilleur en LDC.

        Après si l'écart d'ambiance nous parait aussi net, c'est peut-être aussi parce qu'en France on a moins la culture club et l'habitude des longs parcours en compétition européenne ? A Marseille, où l'on s'en rapproche le plus en France, je sais pas si les gens préfèreraient pas une LDC pour l'OM, qu'une CDM pour la France par exemple ! Même en Amérique du Sud, un Boca vs River en finale de Libertadores comme il y a eu il y a peu, je pense que niveau ambiance ça doit pas être très loin d'une finale de CDM ! A tel point que le retour avait du avoir lieu à Madrid pour des questions de sécurité.

      2. Roro Blouch - lun 21 Mar 22 à 20 h 07

        Oui, d'accord sur l'essentiel. Et bonne remarque sur la culture club, je n'y avais pas pensé d'emblée.

  2. Juni forever OL - lun 21 Mar 22 à 20 h 21

    Ils vont prendre un bon bol d'air avant de revenir dans la grisaille footballistique lyonnaise

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut