OL : Memphis Depay sera le capitaine, selon Juninho

Juninho a déclaré mardi que Memphis Depay était le grand favori pour succéder à Jason Denayer dans le rôle de capitaine à l'OL.

Depuis son arrivée à Lyon, Rudi Garcia a testé le leadership de plusieurs cadres de l'OL en confiant successivement le brassard de capitaine à Marcelo, Lopes, Memphis, Denayer, Dubois et Aouar. D'après Juninho, invité d'OLTV ce mardi, c'est Memphis Depay qui aurait été le plus convaincant dans ce rôle. "Rudi va choisir le capitaine, mais c’est quasi-sûr qu’il va le donner à Memphis" , a reconnu le directeur sportif de l'Olympique lyonnais.

Une première convaincante pour Memphis

Le 26 octobre dernier, alors qu'il portait le brassard pour la première fois de la saison, Memphis avait largement contribué à la victoire des Lyonnais à domicile contre Metz (2-0) avec un but marqué et un penalty obtenu. Cette victoire avait, à l'époque, permis aux hommes de Rudi Garcia de renouer avec la victoire après une terrible série de huit matches sans succès en Ligue 1.

37 commentaires
  1. MoiMoiOuMoi - mer 13 Nov 19 à 12 h 09

    J'espère qu'il s'est concerté avec l'entraîneur avant de dire ça...

    1. Broglinnn - mer 13 Nov 19 à 17 h 19

      je me suis posé la même question..

  2. MARTINEZ - mer 13 Nov 19 à 12 h 21

    Ca me semble évident, Memphis est le seul que l'on a vu prendre son rôle à coeur et qui semblait bonifié par cette responsabilité et cette distinction..

    Certains autres ont semblé affectés au contraire, même parmi ceux qui sont habituellement plébiscités par les supporters pour porter le brassard.

  3. Mym’b - mer 13 Nov 19 à 12 h 32

    C'est à Garcia d'en décider et de le dire. Il à l'air perdu, Juni... Heureusement qu'on l'aime. 🙂

  4. JUNi DU 36 - mer 13 Nov 19 à 13 h 03

    Le seul non c'est faux il y a Denayer

  5. Juni forever OL - mer 13 Nov 19 à 13 h 36

    Juni est parfait lors de cette émission, il adore le club, il bosse, il met de l'humain dans ce monde de fric et de faux cul qu'est le foot !
    Comment oser dire qu'il est perdu ? C'est absurde ou de l'inconscience
    Juni, accroche toi pour faire grandir ton club, notre club !
    Rome ne s'est pas fait en un jour pour tous les scpetiques
    Concernant Memphis, c'est le meilleur pour être capitaine

  6. Broglinnn - mer 13 Nov 19 à 17 h 25

    On se calme Juni for ever...Keep cool.
    Je vois pas ce qu'il y a de mal à dire que Juni est dans le dur en ce moment..
    Oui, sa fraicheur, son talent et sa passion font du bien mais il faut avouer qu'il souffre dans ses fonctions initialement prévues par JMA ..du moins celles annoncées...
    JMA sort de plus en plus dans la presse pour faire ses fameux coupe feux..JMA évoque le devenir de l'entraineur et son staff..bref déjà pas mal de situations où Juni a été mis de côté..Pour au final venir ici parler à la place de son coach..pas très fin de sa part je trouve..
    Alors oui il est dans son rôle pour ce qui est de tuer dans l'oeuf l'éventuel départ de Memphis mais aucun besoin de parler de son capitanat..
    Imagines que Garcia fasse la pioche et désigne un autre..!!!!

    Pour le reste, je suis toujours aussi fan de Juni et sa vision totalement objective de la situation (effectifs, comportement, coach etc)...

    J'espère vraiment qu'on va s'attacher les services d'un ou 2 gros joueurs cet hiver et qu'on se débarrassera des poids lourd que sont Traoré, Cornet, Marcal et Marcelo...trop de touriste dans notre effectif..
    Mais bon le club a prolongé Cornet jusqu'en 2049 donc bon, son loft est déjà chauffé pour passer une belle période de sa carrière...bravo.

  7. Hiro Nakamura - mer 13 Nov 19 à 17 h 45

    Oui, certains sont bien trop catégoriques. Dans le foot d'aujourd'hui on ne laisse plus de temps à personne. Si un joueur qui arrive dans un club n'est pas parfaitement intégré au bout d'un ou deux matchs, on le considère déjà comme un échec. Idem pour un entraîneur voire un dirigeant.

    De toute façon je pense que dans cette histoire, on a tous des torts. Du côté des supporteurs et des médias, il y avait trop bien trop d'attente. On a attendu de Juni qu'il révolutionne le club en quelques mois et qu'il occupe autant l'espace médiatique que JMA. Le problème, c'est qu'on a occulté des problèmes très profonds qu'on ne peut certainement pas régler en si peu de temps.

    A commencer par le fonctionnement du club. Avoir un président aussi omniprésent dans les domaines médiatiques et sportifs, c'est presque unique en Europe. Un club qui considère si peu l’entraîneur, qui impose aux nouveaux arrivants de bosser avec un staff de dinosaures (et de taupes?) déjà composé, pareil, ça ne se voit pas ailleurs.

    Quant au recrutement on n'en parle même pas. La plupart des choix qui ont été faits cette année étaient actés bien avant l'arrivée de Juni. On le sait, le seul choix de notre directeur sportif, c'est Jean Lucas. Je ne dis pas qu'il n'était pas d'accord avec les autres mais il y a quand même un joueur que notre brésilien ne voulait pas, c'est Jeff Reine-Adelaïde. Il aurait souhaité un joueur plus expérimenté, ce que Sylvinho n'a pas souhaité.

    Mais le vrai boss de ce secteur, c'est Florian Maurice. Lorsqu'il y a eu désaccord, c'est lui qui a eu le dernier mot. Est-ce normal qu'un responsable de cellule recrutement ait une part si prépondérante dans l’exécutif ? Pour moi non, clairement pas ! D'autant plus qu'à mon sens, il faut le considérer comme l'un des responsables n°1 de notre situation actuelle. Je n'apprécie pas cette personne et j'ai toujours douté de ses compétences. Pour moi, il faudra choisir entre lui et Juni. Les deux ensembles, je n'y crois pas et vu le bilan du premier, qui est là depuis des années, autant vous dire que mon choix est fait !

    Bref, on a considéré Juni comme un messie qu'il n'est pas. Sa mission ne consiste pas à sauver l'équipe grâce à un coup franc sorti de nulle part. Là, on lui demande de chambouler une politique sportive défaillante depuis dix ans, d'abandonner toutes les mauvaises habitudes et de faire progresser le club en seulement trois mois...en somme, une mission parfaitement impossible.

    D'autant qu'il est débutant dans cette fonction et que comme toute personne qui débute, il commet des erreurs. On lui a laissé le soin de désigner l’entraîneur et son choix n'a pas été payant. Il faut dire aussi que trouver un coach qui accepte de bosser avec le staff de l'ancien coach, il ne doit pas y en avoir beaucoup.

    Après, il a pris du temps pour s'exprimer, beaucoup trop. Ça, c'est un défaut qu'il a toujours eu. Houllier le disait, en tant que joueur il vivait très très mal les défaites et il se renfermait complètement. Il a fait pareil en tant que DS...alors qu'on aurait eu besoin de l'entendre beaucoup plus tôt.

    Là où je vais le défendre, c'est que s'il avait multiplié les déclarations, toute l'attention aurait été concentrée sur lui et on aurait dit que Sylvinho n'avait pas l'espace pour s'imposer et prendre en main l'équipe. Juni a eu raison, lors de la conférence de Garcia, de dire que le personnage central pour parler de l'équipe première reste l’entraîneur. Un DS n'a pas pour vocation de prendre la parole tout les 36 du mois, comme le fait JMA, ce qui est une mauvaise habitude. Comme il l'a très bien dit, son poste à été très mal expliqué au départ. A l'OL, on avait plus de DS depuis des années donc on ne savait pas vraiment ce qu'il devait faire.

    Aujourd'hui c'est vrai que les choses ne sont pas très claires. JMA est revenu sur le devant de la scène, on a choisi un coach un peu par défaut, qui ne s'inscrit clairement pas dans la logique de rupture qu'on avait voulu entamer au mois de juin. Houllier a été très influent au moment de prendre la décision, est-ce normal ? D'autant que depuis, Juninho est sous le feu des critiques parce qu'on a du mal à voir son influence.

    Clairement, ça ne doit pas être simple pour lui. Il ne pouvait pas imaginer pire comme débuts. Maintenant, est-ce qu'on doit le condamner, dire que tout est foutu et qu'il ne servira à rien ? Je ne crois pas. Je pense qu'il doit d'abord faire sa place, assimiler pleinement son nouveau rôle et surtout bénéficier du temps nécessaire pour faire évoluer la politique sportive.

    L'OL n'est clairement pas un club facile, il faut bien en avoir conscience et l'attente qu'il y avait autour de lui était bien trop grande. Maintenant je me dis que lorsqu'il est arrivé, il y avait une volonté de transformer l'institution, d'impulser de grands changements. Cela n'a pas fonctionné du premier coup mais en prenant le temps, en essayant de faire ça d'une manière progressive, est-ce qu'il n'y a pas matière à faire quelque chose ?

    On aurait tous voulu que ça soit plus rapide, que ça n'engendre pas une crise mais au fond, c'était peut être inévitable. Maintenant qu'on a été frappé de plein fouet, il y a une chance pour qu'il y ait une prise de conscience générale. Si tel doit être le cas, alors je préfère que Juni soit dans nos rangs. S'il peut apporter des solutions, il le fera, mais ça ne se fera pas en trois mois.

    1. MoiMoiOuMoi - mer 13 Nov 19 à 17 h 57

      Y a pas tant que ça de monde qui s'en prend à Juni pour ce qu'il dit.
      A la rigueur, c'est plus concernant son silence. Et dans ce qu'il dit, on peut lui reprocher (récemment) de s'être trop avancé concernant Karim.

      Il n'est pour pas grand chose de ce qui se passe sur le terrain.
      A la rigueur, il est responsable pour le choix de Sylvinho et le problème d'adaptation de la vision du jeu de celui-ci à l'équipe, mais je crois qu'on serait arrivé à l'embellie vue à l'arrivée de Garcia même si Sylvinho était resté.

      Le match contre Marseille montre que l'équipe ne va pas mieux au niveau de l'état d'esprit que contre Sainté, et donc qu'avec Sylvinho.
      Les entraîneurs changent, les problèmes d'investissement ou de motivation ou d'état d'esprit ou du mot que vous voulez restent.
      Pour moi, le débat devrait plutôt être recentré sur ça que sur Juni.

      Puisque changer d'entraîneur ne change rien, faut infiltrer les joueurs, et pour ça, faut recruter un ou deux mecs qui a/ont une motivation telle qu'il/s va/vont déteindre sur tous les autres.
      Sans cela... franchement, je ne sais pas. Je ne vois pas le club se relever comme ça, sans rien de nouveau, avec les joueurs et l'entraîneur actuels.

      1. Hiro Nakamura - mer 13 Nov 19 à 18 h 08

        Non c'est peut être la majorité c'est sûr, du moins pas chez les supporteurs. Il y en a qui sont très durs, sur ce site par exemple, mais il ne faut peut être pas considérer que c'est l'état d'esprit général.

        Par contre dans les médias ça matraque sévère ! Tu as entendu les propos de Riolo au sujet de Juni lundi soir ? Bon, je sais, on va me dire qu'il ne faut pas l'écouter mais contrairement à d'autres, je trouve qu'il n'a pas souvent tort lorsqu'il parle de l'OL. Là par contre, je suis en désaccord total.

        Et il n'y a pas que lui. Depuis le départ, Duluc le dégomme alors qu'on ne peut pas lui reprocher d'être "anti lyonnais" (même si je n'aime pas du tout cette expression). Sans parler de Domenech et de ses acolytes de l'Equipe 21 mais bon, là c'est normal, ils sont tous incompétents et il ne faut clairement pas les écouter ne serait ce qu'une seconde ^^

        Pour le reste de ton commentaire, je suis évidemment à 100% d'accord avec toi !

      2. MoiMoiOuMoi - mer 13 Nov 19 à 18 h 18

        Oui, j'ai lu malgré moi les propos de Riolo, monsieur mauvaise foi, polémiste de métier (et pour exister). Bon, tu dois deviner ce que je pense de lui et ses propos avec ce que je viens d'écrire...

        A la rigueur, ce que disent les journalistes sportifs, les consultants et les animateurs de radio sur le club, ça ne me dérange pas plus que ça.
        C'est plus gênant quand ça vient de l'interne au club, enfin des supporters j'entends.

      3. cavegone - mer 13 Nov 19 à 19 h 51

        "Duluc le dégomme alors qu’on ne peut pas lui reprocher d’être « anti lyonnais » "

        Non mais tu plaisantes j'espère Hiro ? Il travaille pour l'équipe je te rappelle, biensûr qu'il est anti-OL.
        C'est presque le pire car lui c'est un peu Mata hari.
        Que tu dises que Christian Lannier n'est pas anti-OL ok, mais Duluc...C'est ne rien comprendre à l'algorithme médiatique.

      4. Hiro Nakamura - jeu 14 Nov 19 à 1 h 23

        Salut Cavegone,

        Non je ne plaisante pas, Duluc n'est pas "anti OL" (et encore une fois je n'aime pas ce terme), il est dans le copinage, c'est différent. Tout le monde sait qu'il est très proche de personnalités comme Florian Maurice ou Bruno Genesio. Relis ou réécoute ce qu'il a pu dire sur ces deux personnes, on est au delà du cirage de pompe, sincèrement.

        Lorsqu'on a fait le choix de changer d’entraîneur et de nommer Juninho directeur sportif, là par contre il a direct donné dans le lynchage. Dès le mois de mai il commençait à lâcher des trucs du genre "Bruno Genesio a qualifié trois fois de suite le club en LdC et a disputé un 1/8e mais les autres vont faire mieux, c'est évident", le tout en mode très ironique, bien entendu, pour ne pas dire aigri.

        Et alors sur Sylvinho là on en parle même pas, il l'a démonté du début à la fin. Je pense même qu'on peut dire qu'il était, avec Domenech, le chef de file. Pour eux, c'était un coach bidon dès le départ et dès le début des problèmes, c'était des tacles en série, pour ne pas dire des attentats. Avec Genesio aussi on a connu des sales phases sauf que là, c'était de la faute aux joueurs et aux supporteurs. Un deux poids deux mesures insupportable...

        En fait c'est pour ça que je n'aime pas le concept "d'anti", que je trouve hyper four tout. Entre ceux qui critiquent parce qu'il y a du copinage, un esprit corporatiste ou des convictions derrière, ceux qui critiquent parce qu'ils n'aiment pas le club en raison d'une brouille avec le club ou de rivalités sportives (souvent des consultants, genre Sagnol par exemple), ceux qui tentent de faire le buzz et ceux qui formulent juste des analyses que les supporteurs ne veulent pas entendre, il y a énormément de différences.

        C'est pour ça qu'il faut essayer de savoir qui sont les personnes qui parlent et de comprendre dans quel contexte les propos ont été formulés. En sommes, essayer de ne pas faire d'amalgames.

  8. OLVictory - mer 13 Nov 19 à 18 h 48

    Juninho est là pour 10 ans, ceux qui le jugent sur 10 semaines n'ont rien compris à la raison de sa présence.
    Il n'est pas là pour être rentable, ramener des starlettes brésiliennes ou faire des numéros de charme, il est là pour assurer la transition sportive entre le futur-ex président-directeur-sportif et le prochain futur président-directeur-général.
    Juni doit faire avec le nouveau ce que BL a fait avec l'ancien, lui apprendre les ficelles du métier, le conseiller et l'aider à prendre les décisions. Pour l'instant il est dans le vivier de l'OL, il grandit...

    1. cavegone - mer 13 Nov 19 à 20 h 00

      Of course! Il n'est pas non plus là pour occuper l'espace médiatique de JMA.
      On l'a entendu parler souvent Campos? ou Zubizaretta ? Non.
      Déjà Juni, c'est lui qui a choisi l'entraineur, on sait maintenant que JMA avait voté Blanc et non Garcia. Il a donc un rôle important au sein de l'organigramme, et ce n'est pas après 4 mois qu'on pourra juger de cet apport. On le verra dans 3 ans, où il aura fait des choix d'organisation et des contrats de joueurs.
      C'est ça un DS. Et là il appuie évidemment sur un choix de son entraineur, comment peut-on penser une seconde qu'il dise que Depay sera capitaine si Garcia n'a pas cette intention ? On n'est pas le Bayern ou Manchester United ici, ici ça se croise dans les couloirs un minimum et ça ne parle pas pour dégommer les copains. Le boss ne le laisse pas faire.
      Toutes ces sorties anti-Juni pour moi sont surtout de la méconnaissance plus que du jugement objectif. Riolo ou les autres ils ne connaissent pas l'OL, ils font des suppositions à la hâte et passent à un autre sujet toutes les 5 minutes.
      S'il leur arrive d'avoir une pensée pertinente, il ne faut pas s'attendre à de la bienveillance. Surtout Riolo, lui tout ce qui l'intéresse c'est de passer pour un expert. Si vous me permettez un parallèle zoologique, c'est un peu un dindon ce gars, vous savez cet animal stupide qui traverse la basse-cour en bombant le torse et en faisant Glou-Glou ! C'est le premier à finir à la casserole. Et une fois qu'il est passé le vrai coq reprend sa place et on l'a vite oublié... 😆

  9. metallica - jeu 14 Nov 19 à 6 h 16

    Bonsoir a tous
    Je partage souvent l'avis d'Hiro qui eclaire ce blog de ses analyses pertinentes, mais les critiques tres dures sur Maurice j'ai du mal a comprendre... peux tu elaborer / expliciter tes propos?
    Franchement avec les annees de vaches maigres cote budget recrutement je trouve qu il s en sort bien.... Ndombele, Mendy en L2, Denayer.... oui tout n est pas parfait mais j ai du mal a comprendre pourquoi tu es si dur??

  10. Hiro Nakamura - jeu 14 Nov 19 à 13 h 38

    Salut Metallica,

    Déjà je pense qu'il faut commencer par dire qu'à mon sens, nos difficultés actuelles s'expliquent par une succession d'erreur étalées sur plusieurs années, liées à une politique sportive qui me semble affaiblir le club.

    L'idée de construire autour de jeunes joueurs, issus du centre de formation ou recrutés ailleurs, dans l'idée de les revendre très chers quelques années plus tard, c'est très dangereux. On se retrouve avec un groupe inexpérimenté, sans leaders, avec de nombreux joueurs qui n'ont pas envie de se faire mal pour l'OL et ne pensent qu'à signer dans un grand club européen.

    Florian Maurice n'est pas le seul décideur de cette politique, loin de là mais son pouvoir au sein du club est très important. Pendant très longtemps il a fait office de directeur sportif à l'OL. C'est pas moi qui le dit mais JMA, dans un article paru dans Ouest-France en février dernier (https://www.ouest-france.fr/sport/football/olympique-lyonnais/ligue-1-florian-maurice-l-homme-dont-l-ol-ne-peut-plus-se-passer-6238179).

    Dans ce même papier, voilà comment Bruno Genesio décrivait les méthodes de travail du club en terme de recrutement : "Sportivement, avec Florian, nous nous voyons régulièrement pour parler de l’effectif de l’an prochain, dresser les profils souhaités pour nous renforcer. Il propose, nous visionnons des vidéos ou regardons des matches ensemble. Nous transmettons au président qui valide, ou non, financièrement". Preuve, s'il en fallait une, que beaucoup de choses relevaient de la responsabilité de ce duo, le tout chapeauté par le Prez, cela va de soi.

    Florian Maurice a rejoint la cellule recrutement en 2009. A l'époque, il n'en était pas encore le responsable, c'était Rémi Garde. Sa première prise, c'était Dejan Lovren. En 2011, il prend la tête de l'entité. Contrairement à toi, je pense qu'il ne s'en est pas si bien sorti que ça durant cette période.

    Pour ma part, je déplore le fait que nous étions incapables de faire autre chose que du recrutement L1 ou L2. A l'étranger, de nombreux clubs (Dortmund, Porto etc) démontraient qu'avec une cellule de scouting performante, on pouvait réussir à dénicher de vraies pépites en Amérique du Sud, en Europe de l'Est voire ailleurs, pour des montants relativement faibles. L'OL ne le faisait pas. Sur ce point, je dois reconnaître que Florian Maurice n'est pas responsable. Développer une cellule à l'international, ça demande du temps et de l'argent. Le club aurait dû faire ça bien avant.

    Toujours est-il que le bilan apparaît très contrasté entre 2011 et 2015. Bakary Koné, Ousmane Dabo, Monzon, Mvuemba, Danic, Miguel Lopes, Lindsay Rose : franchement, ça fait quand même un beau paquet de joueurs qui n'ont pas réussi à l'OL et/ou qui n'avaient vraiment pas le niveau pour jouer dans ce club. Au rayon des succès (parfois en demi teinte) notons quand même Gueida Fofana, Milan Bisevac, Steed Malbranque, Henri Bedimo et Christophe Jallet. Mais bon, tout le monde les connaissaient ces joueurs. Il n'y a pas spécialement de trouvailles et n'importe qui aurait pu miser sur de tels éléments. Au final, je trouve que la balance est largement négative.

    Après on retrouve une marge de manœuvre financière. A l'été 2015 on dépense plus de 35 million mais il y a une belle série d'erreurs de casting, dont certaines que l'on paye encore aujourd'hui : Mapou Yanga Mbiwa, Claudio Beauvue et Olivier Kemen. Il y a aussi Sergi Darder, dont le bilan est très contrasté. Sans parler de Valbuena, il fait une bonne deuxième saison mais son salaire était très élevé. Était-ce un recrutement si pertinent que ça ? Cette année là on prend aussi Cornet, Morel, Rafael et Tousart. Bon, globalement, le bilan de ces joueurs est correct mais pas non plus exceptionnel.

    En 2016, les échecs continuent : Rybus, Mamana, Nkoulou, Mateta. Je ne veux pas forcément dire qu'ils sont mauvais mais le fait est qu'ils ne se sont jamais imposés à l'OL. En hiver on prend Memphis. Là on change clairement de catégorie, on veut notre star. Je vais me garder de trop le critiquer parce que depuis le début de saison, il est beaucoup mieux dans l'attitude et dans la régularité mais globalement, son bilan est pour le moment très contrasté et il n'a pas apporté ce qu'on pouvait attendre.

    2017, voilà une année intéressante ! Il y a deux belles prises, Ndombele et Mendy, qui ont considérablement fait remonter la cote de Florian Maurice puisque deux ans plus tard, le club fait une plus value de dingue sur ces deux joueurs. OK, très bien mais bon, sans vouloir minimiser le travail, l'ensemble des observateurs et recruteurs du foot français les avaient sous le nez. Pour eux, l'OL était une occasion de dingue et financièrement, on avait largement les moyens de les convaincre. Sinon, on a eu Mariano. Perso j'ai bien aimé, rien à dire sur lui, bonne pioche. Marcelo en revanche, c'est plus contrasté. On l'avait vu contre nous avec le Benfica, on l'a prit. On ne s'est pas foulé. Marçal et Tete pareil, le bilan n'est pas fou. Quant à Traoré et Pape Cheikh Diop, de gros investissements, je pense que ça se passe de commentaires.

    2018 : on prend Terrier et Dubois. C'est un peu tôt pour avoir un avis définitif mais là encore, on ne peut pas parler de trouvailles. Tout le monde en France les connaissaient. On les a eu parce que nous sommes redevenus suffisamment puissants pour conclure ces opérations. Idem pour Dembele, même s'il jouait à l'étranger. Denayer très bonne recrue, là OK, il fallait oser miser sur lui car son parcours était un peu chaotique jusqu'alors. Enfin, sur ceux de 2019, je ne veux rien dire. Ils sont arrivés dans un mauvais contexte, toute l'équipe est dans le trou, c'est bien trop tôt pour formuler des conclusions.

    Mais concrètement, si on fait le bilan, est-ce que tu vois plus de positif que de négatif ? Moi non. On lui a donné énormément de pouvoir et je trouve que ses prérogatives dépassent de trop loin celle d'un responsable de cellule recrutement. Si on considère qu'on en est là aujourd'hui à cause d'une accumulation d'erreurs sur plusieurs années, sa responsabilité n'est pas négligeable, bien au contraire.

    Pour moi il est à considéré au même titre que Genesio, à qui l'on a demandé de partir, et les membres de l'ancien staff, qui sont encore là mais dont on devrait se séparer. Si on veut réellement rompre avec notre ancien modèle, nos anciennes pratiques, il faut faire le ménage et faire place aux nouvelles têtes. Je pense (même si je peux me tromper) que Juninho ne pourra s'épanouir dans son rôle de DS que lorsque Maurice (qui a encore le dernier mot en matière de transferts) ne sera plus là. Ce qu'il s'est passé dans le dossier Jeff Reine-Adelaïde n'est pas normal. A un moment donné il faut choisir. Soit c'est Juni le boss du secteur sportif, soit c'est Maurice. A JMA de trancher...

    1. jolann69 - jeu 14 Nov 19 à 14 h 09

      Bonjour Hiro,
      Pour ma part, pour savoir si Florent Maurice a réussi ou a échoué, il faudrait déjà connaitre les objectifs qui lui ont été fixés :
      - Était-ce de monter une équipe hyper compétitive afin de gagner le championnat et la ligue des champions ? Si c'est le cas alors oui il aura échoué
      - Était-ce de faire du trading de joueurs afin de financer le stade le plus rapidement possible et que le club gagne de l'argent ? Si c'est le cas, je dirai qu'il a réussi. Quand on fait des investissements à risque, ce qui est le cas sur de jeunes joueurs qui n'ont rien prouvés, on sait très bien que sur 10, yen a 2 ou 3 qui vont décoller, mais que ces 2 ou 3 la rapporteront suffisamment pour gagner de l'argent malgré les 8 autres échecs.

      Et la réponse est sans doute un mélange des deux, on doit sans doute lui demander un équilibre, ce qui est très compliqué : Il faut que le club gagne de l'argent, et que sportivement l'équipe soit suffisamment compétitive pour aller à la LDC tous les ans et passer les poules, tout en faisant de l'argent et donc en perdant les meilleurs éléments chaque année.

      1. Hiro Nakamura - jeu 14 Nov 19 à 15 h 14

        Salut jolann,

        On est bien d'accord pour dire que la politique du club, depuis quelques années, c'est de miser sur des jeunes joueurs que l'on peut revendre très cher, ce dans l'optique de rembourser le stade. Économiquement, pour le moment, ça fonctionne, pas de problème. Sportivement en revanche, c'est dangereux et je crois que ça finira par menacer notre économie.

        S'il n'y a pas qualif en LdC à la fin de la saison, le modèle peut vaciller. Heureusement qu'on est en L1 et qu'on a encore le temps de se refaire. J'ajoute que si ces dernières années, le vainqueur de l'EL ne s'était pas qualifié pour la LdC via son championnat, on aurait dû passer par les tours préliminaires et ça aurait peut être déjà été le drame.

        Pour le moment, on s'en est sortis. Là où je ne te rejoins pas, c'est que les belles opérations financières que nous avons réalisées sont davantage liées au centre de formation qu'au recrutement de Maurice. Umtiti, N'Jie, Lacazette, Tolisso, Diakhaby et Fekir sont des joueurs made in OL. Pour les autres, il n'y a que Ndombele et Mendy qui ont rapporté gros. Je ne suis pas sûr que les autres mises rapportent autant.
        J'ajoute que quitte à mener cette politique et miser sur des joueurs pas chers, je trouve qu'on pourrait faire preuve d'un peu plus d'ingéniosité et de créativité en regardant davantage ce qui se passe à l'étranger. Parce que bon, c'est bien mignon la L2 française, on a fait 2-3 bons coup mais prendre des joueurs type Tousart ou Cornet, ça va nous mener où ? Ils ne vont pas finir dans un grand club, on le sait tous.

        Et puis, il y a quand même des erreurs monumentales que l'on traîne comme des boulets. Yanga Mbiwa sans déconner, il est invendable depuis trois ans. Traoré idem, ça va être chaud ! Terrier 20 millions, je ne veux pas le condamner mais pour le moment, sa valeur n'a pas franchement dû décoller, bien au contraire. On peut aussi évoquer le cas de Kenny Tete, jeune joueur avec un gros salaire qui ne joue que très peu...

        Je trouve que ça fait un sacré paquet de casseroles ! OK, lorsque l'on mène une politique comme ça, il y a forcément des erreurs. D'ailleurs même les grands clubs font des erreurs. Seulement là je trouve que ça fait beaucoup.

        Et je ne parle même pas des problèmes d'équilibre. Mener une politique pareille en ne recrutant quasiment pas de joueurs d’expérience, capables d'être leaders et d'encadrer un peu tout ce beau monde, on voit où ça nous mène.

        Sans oublier la structure de l'effectif, relativement caduque. Trois arrières droit, quatre attaquants que l'on recrute, à la base, pour jouer sur les côtés mais qui ne sont pas adaptables à tout les systèmes voire pas du tout fait pour ce poste, aucun ailier ou milieu excentré de formation...

        Désolé, je fais peut être une fixette mais au bout d'un moment, je trouve qu'on cumule les erreurs grossières. Il y a des clubs où les décideurs, s'ils avaient commis de telles fautes, auraient été remerciés depuis bien longtemps...

      2. MoiMoiOuMoi - jeu 14 Nov 19 à 15 h 23

        Salut Hiro,

        Martin vaut 15 millions aujourd'hui d'après Transfermarkt. Je l'aimais bien au départ, mais ce joueur ne semble pas plus progresser et profiter des occasion qui lui sont données qu'un certain Bertrand ou Maxwel.

        De toute façon, pour Florent Maurice, le président n'est pas prêt de le lâcher je pense, pas le genre du bonhomme.
        Comme les autres, Gérald Baticle en tête. Lacombe part mais a priori se retire de lui-même des affaires, et Houllier profite d'une semi-retraite certainement bien trop arrosée par Jean-Mimi en tant que "conseiller extérieur" pour vouloir y mettre fin...

        C'est comme lorsque certains parlent de système de jeu ici, ça ne sert à rien à part nous faire du mal, ce n'est pas nous qui décidons, nous ne faisons que déplorer et parler.

      3. Hiro Nakamura - jeu 14 Nov 19 à 15 h 54

        Salut MoiMoiouMoi,

        On est bien d'accord pour dire qu'il y a beaucoup trop de monde dans le processus décisionnel. On l'a bien vu lorsqu'il a fallu nommer le nouveau coach, après le licenciement de Sylvinho. JMA, Juninho, Houllier...
        Au final on a une cacophonie générale. "Garcia c'est la décision de Juni", "oui mais JMA a exigé un entraîneur français", "Houllier ne peut pas saquer Blanc donc il a convaincu le Prez de s'orienter vers un autre candidat"...

        Pour le recrutement idem. Juni directeur sportif propose un joueur expérimenté au milieu, Sylvinho préfère un jeune et Maurice tranche en recrutant Jeff Reine-Adelaïde malgré la réticence de son directeur sportif...mais quel bordel !

        Je suis évidemment d'accord pour dire qu'on ne prend pas de telles décisions (entraîneur, joueurs) seul, qu'il faut plusieurs acteurs qui en discutent et prennent une décision collégiale mais là, au bout d'un moment, il va quand même falloir clarifier un peu les choses !

        J'estime qu'il y a deux décideurs exécutifs en trop : Houllier et Maurice. Que le premier conseille le président, je veux bien mais qu'il soit présent aux réunions pour choisir le coach, ça me choque. De même pour l'autre, à chaque fois que je le vois aux conférences de présentation d'un joueur ça m’énerve ! Dans quel autre club le responsable de la cellule recrutement est inviter à s'exprimer lors de l'arrivée d'un nouveau joueur ? Nulle part !

        Pour moi, le recrutement doit se décider principalement entre l’entraîneur, le directeur sportif et le président. Le responsable de la cellule recrutement est force de proposition mais ne décide pas. Quant au choix de l’entraîneur lorsqu'il faut en nommer un nouveau, président et DS en principaux décisionnaires. Les autres restent chez eux ^^

      4. MoiMoiOuMoi - jeu 14 Nov 19 à 16 h 20

        Entièrement d'accord lorsque tu écris que "le recrutement doit se décider principalement entre l’entraîneur, le directeur sportif et le président".
        Le président devrait clairement définir les rôles et revoir celui de Flo Mo.

        Dégager Gégé (Houllier), oui, il a fait son temps et ressemble à une bernacle qui s'accroche à un rocher, par contre, je suis plus mitigé concernant Floflo.
        Peut-être parce qu'il fait partie des murs depuis 10 ans, qu'il ne fait pas de vagues, que c'est visiblement un bosseur d'après l'article que tu indiquais plus haut, et qu'il nous a quand même déniché des joueurs très sympas.

        Je parlais de revoir le rôle de Florent : qu'à cela ne tienne, il n'y a qu'à le recycler en super "scout", qui serait aux ordres de Juni.

      5. Hiro Nakamura - jeu 14 Nov 19 à 17 h 03

        Le faire reculer dans la hiérarchie ne va pas être si simple que ça. Il y avait déjà eu le débat cet été. Beaucoup d'informations faisaient état de problèmes, avec l'idée que Florian Maurice vivait assez mal l'arrivée de Juninho. JMA avait dû intervenir pour rappeler que toute la campagne de recrutement avait été planifiée par Florian Maurice, qu'il participait aux conférences de présentation des joueurs depuis l'an dernier...

        Tout cela est parfaitement vrai. Je me suis amusé à regarder les extraits de conférence de présentation, à chaque fois il a été spécifié, par JMA ou Juni, que la personne qui était à l'origine de l'opération, c'était Florian Maurice. Après tout, c'est normal. Un mercato ça se planifie des mois à l'avance et Juninho, arrivé en cours de route, n'a pas décidé de grand chose depuis son arrivée.

        Il a peut être tranché sur le dossier du milieu (il y avait débat entre Thiago Mendes, Bennacer et Sow) mais pour le reste, il n'a rien pu faire. Je pense qu'il a tenté des trucs (Felipe Luis, Dalbert, un milieu expérimenté) mais il n'a pas réussi ou pas pas eu gain de cause. Le seul joueur qu'il a réellement recruté lui même, c'est Jean Lucas, le reste était déjà bien ficelé.

        Il n'y avait pas de DS donc il fallait bien que quelqu'un se charge de tout planifier. Peut être que c'était injouable de tout chambouler en plein mois de juin. Il fallait aussi probablement ménager la chèvre et le choux avec Maurice, que l'on disait prêt à partir. En même temps, c'est compréhensible. On lui a donné des prérogatives qui dépassent de très loin celles d'un responsable de cellule recrutement et maintenant on veut lui reprendre.

        L'équation n'est pas simple puisque comme tu le dis, c'est un homme de confiance du Prez et son départ parait impensable. Seulement, on se retrouve dans un système où on ne sait plus trop qui gère et décide de quoi.

        J'attends beaucoup des prochains mercatos, c'est là qu'on verra si oui ou non il y a un changement de stratégie, une "patte" Juninho et surtout un véritable éclaircissement de l'organigramme. Quant à Maurice, est-ce qu'il peut accepter d'être "recycler" en "super-scout", qui n'aura pas de pouvoir exécutif ? Je ne sais pas. Si tel est le cas, il faut impérativement faire en sorte qu'il s'ouvre vers l'international car je persiste et signe, son bilan et sa politique nous font du mal.

  11. jolann69 - jeu 14 Nov 19 à 15 h 25

    On a aussi fait des plus values sur Mariano DIAZ, Mammana, N'jie et on en fera sans doute encore sur des joueurs de l'effectif (Dembele, Reine-Adelaide).
    Après je ne dis pas que ce qu'on fait est bien. J'aimerai de tout mon cœur qu'on soit bien meilleur. Je dis juste que je pense que Florian Maurice fait bien ce qu'on lui demande jusqu'à présent et réussi les objectifs qu'on lui fixe, bien qu'ils soient bien loin de ce que veulent les supporters.

    1. MoiMoiOuMoi - jeu 14 Nov 19 à 15 h 29

      Parle pas de Mariano, ça me rend nostalgique de son départ... Lui se battait du début à la fin au moins. Peut-être aurait-il entraîné les autres dans son sillage.

    2. Hiro Nakamura - jeu 14 Nov 19 à 15 h 40

      Exact pour Mariano et Mammana, j'avais oublié ces deux joueurs. Pour ce dernier on s'en sort assez miraculeusement sur ce coup puisqu'au fond, c'est un échec. Il ne s'est pas imposé à l'OL alors que suis persuadé qu'au fond, il est bon. Njie en revanche je le compte parmi les joueurs formés. Il ne fait pas toutes ses classes à l'OL mais bon, toute sa post formation se fait à Lyon.

      Pour le reste, moi j'estime que quitte à faire cette politique, on peut le faire plus intelligemment. Encore une fois, Maurice a eu le pouvoir d'un directeur sportif. C'est un penseur et un décideur du club. Qu'on lui demande des jeunes bankables, oui c'est évident. En les ramenant il fait son taf.

      Par contre, en multipliant les erreurs et en oubliant que pour faire progresser ses jeunes et être performant sur la durée, il faut aussi d'autres profils, il prouve qu'il n'a absolument pas l'étoffe d'un directeur sportif. Il n'a jamais eu officiellement le poste mais il a eu le rôle exécutif qui lui est associé, ce qui est dramatique. Maintenant il y a Juni mais Maurice semble avoir conserver une part prépondérante dans le processus décisionnel. Pour moi il y a conflit d'intérêt et il faudrait très vite lui retirer ses prérogatives.

      1. jolann69 - jeu 14 Nov 19 à 16 h 57

        Pour moi,
        notre plus gros problème au niveau du recrutement, c'est de recruter uniquement sur le talent, alors qu'on a aussi besoin de joueurs besogneux, des combattants, et ca on en a aucun. Et ça malheureusement c'est difficilement compatible avec le talent. Moi je suis joueur de Tennis, et je prends toujours comme exemple Gasquet et Nadal. Gasquet est bien plus talentueux que Nadal, sauf que Nadal a du lui bosser comme un fou pour arriver ou il en est, ça forge un mental. Quand on est plein de talent, on se dit que ça suffit et il est humain de ne pas en faire plus et se reposer sur son unique talent. Sauf qu'a l'arrivée, Nadal a maximisé son potentiel et pourra être fier de sa carrière, alors que pour moi Gasquet ça restera du gâchis.

      2. MoiMoiOuMoi - jeu 14 Nov 19 à 17 h 04

        Je savais que Rafa était un énorme bosseur, mais pas que Richard était plus talentueux que lui (mais pour ma défense, je suis de moins en moins le tennis). Par contre, il est évident que Richard aura été globalement une déception par rapport à son potentiel, et j'ai même envie de rajouter Gaël.

        Pour le reste, je crois qu'on sera tous d'accord avec toi, il nous faut de l'expérience, du meneur d'hommes !
        Si on recrute cet hiver - et pourvu qu'on le fasse - j'espère que ça ne sera pas pour emmagasiner encore plus de talents purs mais pour ramener des joueurs qui en veulent avant tout, comme des Licha, des Mariano !

  12. Hiro Nakamura - jeu 14 Nov 19 à 17 h 06

    Excellent exemple et je suis complètement d'accord avec toi. Mais ça c'est pareil, la personne qui décide du recrutement doit autant regarder le talent que le profil technique et le profil humain. Et ça, quoi qu'on pense de Maurice, on n'a pas su le doser correctement.

  13. jolann69 - jeu 14 Nov 19 à 17 h 07

    Malheureusement, c'est la ou je pense que Florian Maurice ne sait pas faire. Il ne sait recruter que par le talent et la technique. Et trouver des joueurs qui ont à la fois le talent et la hargne, c'est très rare et quasi impossible à trouver. On a eu Licha, Juni et pour moi c'est à peu prêt tout comme joueurs qui avait réellement les 2 facettes.

    1. Valbranque - jeu 14 Nov 19 à 17 h 54

      Il faut composer avec cette nouvelle génération de joueurs chez qui la hargne n’est alimentée que par l’appât du gain. Je ne dis pas que l’argent ne motivait pas les joueurs dans les années 2000. Mais il y avait d’autres facteurs qui inspiraient les joueurs à jouer avec hargne. Aujourd’hui le seul facteur c’est l’argent et le prestige (mais surtout l’argent). Les notions d’honneur, de solidarité, même de travail semblent bien loin des préoccupations de la génération actuelle. Et je pense sincèrement qu’il y a des joueurs qui possèdent ces valeurs mais qui se font bouffer par ceux qui ne les ont pas

    2. OLVictory - jeu 14 Nov 19 à 18 h 22

      Moi je pense que Florian recrute avec les critères qu'on lui demande de prendre en compte, ça veut dire la capacité à faire de la plus value à la revente. On sait tous pourquoi pas la peine de revenir là-dessus.

      Et les joueurs le savent, forcément. On ne peut pas leur demander d'avoir des valeurs que le club n'a pas. L'exemple vient d'en haut et en haut on se fout du maillot, du travail, de l'honneur, etc, quand il y a une cinquantaine de millions de bénéfice à rentrer chaque saison en vendant des joueurs.

      1. Juni forever OL - jeu 14 Nov 19 à 18 h 29

        D'autant qu'avec les prochains investissements comme la salle a 100 millions, ça ne va pas s'arranger, l'objectif n'est pas de gagner des titres ...

      2. Valbranque - jeu 14 Nov 19 à 18 h 53

        pour le trading, ok tout le monde le sait mais ce que tu oublies c'est qu'en faisant revenir Juni, JMA veut instaurer autre chose aussi. C'est-à-dire une culture de la gagne. Il veut remettre le sportif au centre

  14. Juninho Pernambucano - jeu 14 Nov 19 à 20 h 55

    Pour revenir au sujet , oui Memphis capitaine , pas photo pour ma part .
    Garcia fera ce qu'il veut mais il a montré par le terrain et en dehors , qu'il est le leader de cette équipe .

    1. jolann69 - jeu 14 Nov 19 à 21 h 06

      J'espère que tu as raison, mais moi je suis toujours sceptique. Je pense qu'il ne sera pas régulier, qu'il va avoir pas mal de match qu'il va traverser comme un fantôme, et en étant capitaine, il va entraîner toute l'équipe vers le bas sur ces matchs la.

      1. Valbranque - jeu 14 Nov 19 à 21 h 38

        Justement je pense que le capitanat peut être la clé pour qu’il trouve de la régularité.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut