France’s defender Samuel Umtiti (R) plays with children at the Aguilera stadium in Biarritz, on May 18, 2016, as part of the team’s preparation for the upcoming Euro 2016 European football championships. / AFP PHOTO / FRANCK FIFE

OL - Mercato : Samuel Umtiti « ne partira pas à Barcelone coûte que coûte »

Samuel Umtiti est actuellement avec l’équipe de France. Si le joueur est concentré à son Euro, il aura des discussions après avec son club.

Depuis quelques semaines, Samuel Umtiti attire de nombreuses écuries. Le joueur avait déclaré, n’avoir qu'une chose en tête, l'Euro. « Je suis concentré sur cet Euro, je veux faire les choses correctement. Après on aura des discussions avec mon club ». Dans une interview accordée à Eurosport, l’agent et frère du joueur, Yannick Um a fait le point sut sa situation. Celui-ci, a affirmé « que l’OL a été approché », sans recevoir d’offres pour autant. Si l’AS Rome, était avancé sur ce dossier, le défenseur lyonnais ne semble pas intéresser par leur projet.

Sam n’a pas demandé de bon de sortie

Si le joueur est flatté par l’intérêt du Barça, le joueur ne veut pas se précipiter. Pour lui, « ce serait une prise de risque », comme l’a indiqué Yannick Um. L’international Tricolore ne demandera pas à partir, si le club souhaite le garder. « Dans la mesure où le club n’est pas vendeur, "Sam" n’a pas demandé de bon de sortie ». De plus, « les conditions sont plus qu’optimales à Lyon. Il a du temps de jeu, il connaît la maison. Mais quand un club comme le Barça se positionne, tu écoutes. Il ne partira pas à Barcelone coûte que coûte ».

3 commentaires
  1. MICAL - mer 8 Juin 16 à 11 h 06

    Il semblerait que Barcelone n'en veut pas.Nouvelle fraîche.

    1. Pentagruel - mer 8 Juin 16 à 11 h 22

      Ils ne semblent pas vouloir de Lacazette non plus... On va pas s'en plaindre.

  2. OLVictory - mer 8 Juin 16 à 11 h 33

    Le même jour dans Sport ils disent que Barcelone ne veut pas d'Umtiti et dans Mundo Deportivo ils prétendent au contraire que le club en a fait sa priorité. C'est sérieux le journalisme sportif en Espagne, c'est pas des branleurs.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut