OL - Nice : les conséquences de l'absence d'Aouar

Alors que l'Olympique lyonnais affronte l'OGC Nice ce samedi après-midi (17h30) dans le cadre de la 14e journée de Ligue 1, Rudi Garcia devra se passer de son meneur de jeu Houssem Aouar, qui semblait avoir retrouvé son meilleur niveau.

On s'en souvient.  A la mi-temps du match face à Marseille au Vélodrome, Rudi Garcia décidait de sortir Jeff Reine-Adélaïde du terrain pour faire entrer en jeu le Brésilien Jean Lucas et apporter la stabilité nécessaire au milieu de terrain pour pouvoir faire monter Houssem Aouar d'un cran. En position de meneur de jeu, le jeune Lyonnais avait effectué quelques minutes intéressantes et s'était même procuré une occasion après un remarquable rush solitaire dans la défense marseillaise. Seulement, un peu avant l'heure de jeu, Houssem Aouar avait ressenti une douleur à la cuisse et avait été contraint de céder sa place sur le terrain. Un fait de jeu qui a totalement perturbé les plans de Rudi Garcia, et qui pourrait même avoir de lourdes conséquences sur les prochaines rencontres de l'OL tant la présence de Houssem Aouar était redevenue indispensable ces dernières semaines.

De retour à son meilleur niveau

Étincelant à Décines en Ligue des champions contre Benfica, Houssem Aouar semblait avoir retrouvé toutes ses sensations après un début de saison poussif. Replacé dans le couloir gauche d'un 4-4-2 à plat instauré par Rudi Garcia, le joueur formé à Lyon pouvait de nouveau bénéficier de l'espace suffisant pour être à la création des attaques lyonnaises. Juste dans ses choix avec et sans ballon, et détenteur d'une vista digne des plus grands meneurs de jeu, Houssem Aouar semblait être redevenu ce joueur créatif et inspiré qu'il a trop souvent manqué à l'Olympique lyonnais en ce début de saison.

Un défaut de créativité ?

Depuis le début de l'exercice 2019-2020, Houssem Aouar n'a été mis au repos qu'à deux rencontres, durant lesquelles l'Olympique lyonnais a concédé deux matches nuls. Contre le Zénith Saint-Petersbourg, les fulgurances de Jeff Reine-Adélaïde n'avaient pas suffit au Lyonnais pour s'imposer (1-1). A Brest, une semaine plus tard, le milieu de terrain Tousart - Mendes avait été trop peu inspiré pour aider l'OL à remporter la rencontre (2-2). Sur ces deux matches, l'Olympique lyonnais avait dominé sans convaincre, en proposant un jeu bien trop souvent stéréotypé. Rudi Garcia devra faire les bons choix pour compenser le manque de créativité que pourrait, une nouvelle fois, rencontrer le milieu de terrain de l'Olympique lyonnais en l'absence de Houssem Aouar.

Un changement de dispositif à prévoir

C'est prouvé. Depuis l'arrivée de Rudi Garcia à la tête de l'équipe, le 4-4-2 à plat est le dispositif qui offre les meilleurs résultats aux joueurs lyonnais. Cependant, l'absence de Houssem Aouar, qui joue un rôle prépondérant dans ce système de jeu, va très probablement amener Rudi Garcia à modifier son dispositif, comme il l'avait fait face à Marseille en s'adaptant aux absences de Lucas Tousart et de Memphis Depay. Ainsi, l'Olympique lyonnais pourrait rejouer dans un système de jeu en 4-3-3 qui avait fait son succès dans les années 2000, mais qui avait également été l'un des facteurs de l’échec de Sylvinho.

Des opportunités à saisir

Arrivé cet été en provenance d'Angers, Jeff-Reine Adélaïde peine, pour le moment, à faire son trou à l'Olympique lyonnais. Si ses prestations sont pourtant plutôt convaincantes, le capitaine de l'Equipe de France Espoirs n'est pas encore un titulaire indiscutable aux yeux de son entraîneur et pourrait profiter de l'absence de Houssem Aouar pour définitivement s'imposer dans l'entre-jeu lyonnais. Maxence Caqueret, qui n'a toujours pas joué avec l'équipe première cette saison, peut aussi être une alternative au poste de milieu de terrain relayeur. Le joueur polyvalent de 19 ans, qui est pressenti pour connaitre sa première titularisation de la saison en Ligue 1 ce samedi après-midi contre Nice, pourrait également tirer profit de l'absence de Houssem Aouar pour marquer des points aux yeux du staff lyonnais.

3 commentaires
  1. Tigone - sam 23 Nov 19 à 12 h 24

    J'aimerai que l'ol garde et perfectionne le 4/4/2 à plat.
    Terrier peut remplacer (toute proportion gardée...) Memphis derrière et à côté de Moussa, il peut aussi jouer à gauche à la place de Aouar (comme contre le Barça au match aller).
    Ensuite v'la le cas des 2 zozo Cornet/Traoré... je suis vraiment exaspéré par Traoré mais peut être que dans l'axe à 2 attaquants, il peut être intéressant???
    Pour joué à gauche, Terrier me parait mieux mais s'il est mis aux côtés de Moussa, je préfère Cornet.
    Dans tous les cas JRA reste à droite!! La défense doit rester et garder ses automatismes et le double pivot doit être Tousard/Mendès, Caqueret aura son mot à dire pendant le match...
    Dubois-Andersen-Denayer-Kone
    JRA-Mendes-Tousard-Terrier
    Traoré-Dembele

  2. pachar67 - sam 23 Nov 19 à 12 h 46

    Terrier Dembélé devant .. je pense qu'il faut essayer ça devant mais franchement je ne suis pas spécialiste.
    Le 442 a marché et je regrette qu'il n'ait pas fait du poste pour poste à Marseille.
    Mais bon bref. Par contre s'il ne reconduit pas un 442 perso je trouve qu'on a de bons défenseurs centraux … autrement dit : Marcelo - Anderson - Denayer
    Et qu'un 3-5-2 est plutôt bien pour la maitrise au milieu. Je dis bien 3-5-2 et pas 5-3-2 !
    Donc Marcelo -Andersen- Denayer et devant Terrier et Dembélé.
    Maintenant il faut en placer 5 au milieu. Evidemment je mets Tousart.
    Après je bloque.
    Mais je répète je suis d'avis de continuer sur le 442 et faire du poste pour poste. Tous les postes sont doublés normalement il faut oser mettre les doublures.
    A toi de jouer Rudi … mais il faut les 3 points.

    1. Tigone - sam 23 Nov 19 à 13 h 14

      Marcelo bof...
      Marcelo à domicile??!! Jamais...
      Joué avec 5 defenseurs c'est pas pour l'OL

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut