(Photo by VALERY HACHE / AFP)

OL - OM : l'arbitre n'aurait pas donné son accord pour l'annonce de reprise du match

Passé l'énervement, il faut maintenant tenter de démêler le déroulé des événements dans la cellule de crise lors du choc OL - OM. L'arbitre n'aurait à aucun moment donné son accord pour la première annonce indiquant la reprise du match.

Jusqu'ici, peu d'informations filtrent. Plus d'une heure après l'interruption de la rencontre entre l'Olympique lyonnais et Marseille dimanche, certains supporteurs ont déjà quitté les tribunes quand les choses commencent à s'agiter dans les vestiaires. C'est alors que le speaker annonce, un peu à la surprise générale, que la partie va reprendre.

Quelques instants plus tard, les joueurs de l'OL reviennent sur la pelouse pour un échauffement, mais cela s'avère inutile puisque les Phocéens ne reviendront jamais sur le terrain. Dès lors, chacun des camps se rejette la faute de cette fausse reprise, entre la Ligue de football professionnel et la préfecture du Rhône notamment.

L'arbitre n'aurait pas été pas au courant de l'annonce

Selon RMC, l'arbitre n'avait pas autorisé cette annonce, dont il n'était d'ailleurs a priori pas au courant. Ruddy Buquet a ensuite confirmé sur Prime Video qu'il n'a jamais souhaité reprendre le jeu d'un point de vue sportif.

8 commentaires
  1. Juninho Pernambucano - lun 22 Nov 21 à 11 h 38

    Elle est bonne celle la , selon RMC ....

    l'arbitre a dit qu'il n'avait jamais voulu reprendre le match ... mais ... d'un point de vue sportif , uniquement.

    Le 'd'un point de vue sportif' est toute la différence .
    Il a omis d'ajouter ( et il se protège c'est normal ) que d'un point de vue de risques de troubles à l'ordre public , la préfecture lui avait demandé de reprendre le match et il avait validé ... pour ensuite rechanger d'avis après la violente réaction marseillaise et le fait que payet ne voulait pas reprendre le match .

    1. AlbumPanini - lun 22 Nov 21 à 11 h 52

      Laisse-moi deviner : RMC fait partie d’un complot mondial judeo-maçonnique anti-OL qui viserait à nuire au club et faire taire son président, c’est ça ?
      Il ne te viendrait pas à l’idée d’admettre tout simplement que le président est complètement aux fraises ? Entre ses contradictions flagrantes (il montrait une sévérité sans limite pour les mêmes faits il y a quelques semaines seulement, il demandait des sanctions très fermes pour le jet de pétard sur Lopes), sa timidité dans la condamnation no du bout des lèvres des faits survenus hier, ça commence à faire beaucoup.
      Tu te fais, comme beaucoup trop de lyonnais malheureusement, le groupie d’une époque révolue et d’un président qui n’est plus que l’ombre de lui-même. Il faut qu’il parte maintenant, ça suffit.

  2. donniedarko - lun 22 Nov 21 à 11 h 54

    j'ai du mal à croire qu'un préfet mente.
    je pense que l'arbitre oublie de dire tout ce qui s'est passé ce qui est assez incompréhensible. Ya pas de mal a changer d'avis surtout si c'est pour éviter des débordements. mais là on dirait que tout le monde cache une partie de l'histoire.

  3. ObjectifEurope - lun 22 Nov 21 à 12 h 08

    L'arbitre est en train de se mettre dans la panade …

    Il a certainement d'abord cédé à la pression du préfet et après à la pression de l'OM …

    Perso, ca me rassure que le club est la même version que le représentant de l'état. on a déjà assez de problème comme ca.

  4. Le_Lyonniste - lun 22 Nov 21 à 12 h 23

    Tout ça c'est des points de détail, l'important est que ce genre d'abruti soit éradiqué des stades !

  5. Juninho Pernambucano - lun 22 Nov 21 à 14 h 29

    Bien sur que si il a donné son accord pour que le match reprenne , après la demande du préfet en ce sens .
    Simplement , il essaie de se dédouaner en disant que d'un point de vue sportif , il a toujours voulu arrêter le match.
    Mais il a bien sur omis de préciser que sous la pression de la cellule de crise , il s'était résolu a le faire jouer .

    "Pour le club, cela explique ensuite l'annonce du retour au jeu et la présence des coéquipiers d'Houssem Aouar à l'échauffement pendant 10 minutes. "A cet instant, l’observateur des délégués de la LFP a officiellement pris la parole en sortant du vestiaire de l’arbitre pour notifier à l’organisateur du match la décision prise par M. Buquet, selon ces propos : « reprise des échauffements dans trois minutes, puis reprise du match sept minutes après », raconte l'OL. C’est l’unique raison qui a amené le speaker du stade à annoncer la reprise du match et l’importance de ne pas voir de nouveaux incidents qui entraîneraient l’arrêt définitif de la rencontre. Conformément aux directives données, les joueurs de l’Olympique lyonnais sont rentrés sur le terrain pour s’échauffer.""

    1. VIVAESSIEN - lun 22 Nov 21 à 16 h 15

      Ce serait bien de prendre un peu de hauteur et que tu arretes de te faire le porte parole d un président dépassé par la créature immonde qu il a créé

  6. Juni forever OL - lun 22 Nov 21 à 16 h 50

    L'arbitre est encore au centre de l'imbroglio, le moins fautif de tous dans l'histoire, c'est Aulas !
    On ne peut quand même pas l'incriminer pour sa déclaration d'après match, ce n'est pas le fond du problème
    A sa place, vu la tension et les précédents cette saison, j'aurai mis des filets ou genre de grand parapluie près des corners ...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut