Lyon’s French forward Mathieu Valbuena (R) reacts after missing a goal opportunity during the French L1 football match Olympique Lyonnais (OL) vs Olympique de Marseille (OM) on January 24, 2016, at the Parc Olympique Lyonnais stadium in Decines-Charpieu, central-eastern France. / AFP / JEFF PACHOUD

OL : pas encore au point

Face à l'OM, Lyon devait faire face à son plus gros adversaire depuis l'inauguration du Parc OL. Si le résultat laisse fortement à désirer, la manière n'inspire toujours pas la confiance espérée.

En conférence de presse d'après match, Bruno Genesio résumait bien l'état d'esprit du match contre Marseille. "Il y a le résultat net et le contenu : pour ce qui est du contenu, on est sur la bonne voie. En première mi-temps, on a un peu trop porté le ballon, ce n’était pas assez spontané, on a eu trop de déchet technique. Ensuite, on a pris un but dans un temps fort mais on a fait une bien meilleure deuxième période."

A trop vouloir passer dans l'axe ...

OL OM positionnement ailiers

Comme on peut le voir sur le positionnement moyen des joueurs pendant le match, les ailiers repiquent très souvent dans l'axe et les milieux sont juste derrière, ne pouvant aller plus loin, créant l'embouteillage. Les latéraux tentent de dédoubler, mais rarement servis, ils prennent de moins en moins le couloir au fur et à mesure du match.

 

Dès le début de la rencontre, on se rend compte que le niveau de l'adversaire est d'un tout autre calibre que celui de Saint-Etienne dimanche dernier. Même si l'OM a décidé (ou non d'ailleurs) pour une fois de laisser la possession du ballon à l'extérieur (39% contre Lyon ce dimanche, contre 55% en moyenne à l'extérieur cette saison). De même, cela va d'un camp à l'autre dès les premières minutes du match, ce qui va donne le ton pour la suite : les deux équipes veulent gagner, et cela change de la volonté de ne pas perdre chère aux équipes de Ligue 1... Valbuena est titulaire sur l'aile gauche, à la place de Grenier, qui lui redescend en milieu relayeur, tandis que Tolisso prend place sur le banc. De même, Ferri laisse son poste à Darder, qui fait son retour. Sur le papier, l'équipe a fière allure, avec beaucoup de joueurs de ballons (d'où les 61% de possession). Toutefois, cela fait beaucoup de joueurs axiaux (ou aimant revenir dans l'axe). C'est l'erreur que les Gones ont trop fait durant la rencontre. Pourtant, dans les chiffres, seulement 18% du jeu est passé dans l'axe. Mais c'est trompeur.

Effectivement, dès qu'ils avaient le cuir, les deux "faux-pieds" lyonnais positionnés sur les ailes repiquaient systématiquement. C'est tentant de se remettre sur son bon pied, garder le ballon et frapper si l'occasion se présente (comme Ghezzal en première période). Mais avec déjà deux milieux relayeurs sensés aider en soutien de Lacazette, cela provoque un embouteillage dans l'axe (image 1). Quant aux latéraux, qui doivent obligatoirement prendre le couloir dans ce schéma, ils s'épuisent physiquement et moralement à des appels où ils ne verront jamais le ballon. En première période, sur les 50 ballons qu'a eu Valbuena, 5 ont été à destination de Morel, qui n'a pas centré ... Ptit Vélo cherchait quasi systématiquement Jallet à l'opposé, quand il ne faisait pas plusieurs touches de balle. De quoi ralentir fortement le jeu ...

Un manque d'efficacité dans tous les domaines

OL OM but concédé

Après avoir laissé Sarr centrer tranquillement, les milieux lyonnais ne suivent pas Cabella. Lorsque Batshuayi réceptionne et remet pour l'ancien montpelliérain, il attire Jallet et Yanga-Mbiwa, ce qui laisse le champ libre à son partenaire pour marquer.

 

Dimanche soir, l'OL a peiné dans plusieurs domaines, et l'a payé cash dans une certaine mesure. Pourtant, les intentions étaient là avec un pressing dès la perte du ballon, et une récupération à 45 mètres du but, contrairement aux Phocéens qui étaient très bas (récupération à 29 mètres des buts de Mandanda!). Cependant, au moment de relancer, c'est là que le problème se pose : trop de touches, trop de temps pour faire une passe au partenaire, trop de temps à prendre la bonne décision (le symbole de tout cela étant le match de Valbuena, ralentisseur de jeu). Dès lors, il est facile pour l'équipe de Michel de se replacer et resserrer les lignes. Même lorsque que la bonne solution est trouvé, le dernier geste manque de précision, comme sur l'occasion de Ghezzal en première période qui profite de l'appel de Jallet, ou encore lorsque Tolisso place sa tête au dessus alors qu'il est tout seul. Pour rappel, si l'OL a cadré 9 tirs lors de ce match (un record cette saison pour les Gones), c'est sur un total de 23 tentatives ... Défensivement, l'efficacité n'est pas au rendez-vous non plus, en témoigne le but concédé. Au départ une erreur de relance de Darder (qui venait de récupérer pourtant, preuve d'un certain déchet technique par moment), qui veut donner un long ballon alors que Lacazette est seul face à trois défenseurs marseillais.

Ensuite, une fois que Sarr élimine Morel sur le côté, personne ne vient le gêner et il a tout le temps de voir qui est libre dans la surface, pour centrer. De même quand Batshuayi reprend et dévie pour Cabella, les axiaux lyonnais sont mal placés et laissent tout l'espace nécessaire à l'ancien joueur de Newcastle pour ajuster Lopes (image 2). Hasard ou pas, quand les hommes de Genesio ont joué vite et sur les côtés, ils ont été dangereux comme sur la superbe frappe de Valbuena à la 62e repoussée par Mandanda, ou dans d'autres situations après l'égalisation de Tolisso. Avec du recul, si on est si exigeant avec cet OL, c'est que l'on voit qu'il progresse match après match. Lors de la phase aller, l'équipe aurait sans doute lâché à un moment donné, et n'aurait pas eu la maîtrise affichée depuis la reprise, ni même que l'équilibre défensif tant recherché par le technicien rhodanien. Les Rhodaniens sont sur une meilleure voie, ne reste qu'à concrétiser cela au classement en engrangeant les points.

21 commentaires
  1. jeepy - mar 26 Jan 16 à 7 h 37

    Ce constat est extrêmement exact.... Nos joueurs, techniquement, sont bons, mais portent beaucoup trop la balle et ralentissent trop le jeu. Surtout qu' ils ne font pas le bon choix vers l'avant. Il y a un manque de vitesse et de spontanéité .... De plus, pour moi, les montées offensives des latéraux ( trop limités dans les centres qu'ils ne savent pas doser et dans le dernier geste) sont inutiles et mettent en difficultés les partenaires. Est ce qu' Alex est vraiment un avant centre.... J'en doute. Il est bien meilleur plus en retrait.

    1. OLVictory - mar 26 Jan 16 à 9 h 18

      C'est malheureusement tout ce qu'on a en stock, un Lacazette qui tourne sur une patte.
      Fekir on connait sa situation, Beauvue est parti, et avant lui N'Jie, Balhouli, Benzia, Yattara, Gomis, Briand ont pris le même chemin.
      Tout ça sans aucune arrivée. Si ce n'est Cornet et Kalulu qui vont peut-être arriver à pouvoir être titulaires, mais les fruits ne mûrissent pas tous au moment où on voudrait.
      C'est pas très étonnant qu'on rencontre des problèmes aujourd'hui vu la façon dont on gère les départs et les arrivées.
      Pour les recrutements il semble que le club les envisage avec une telle mauvaise volonté que ça ressemble plutôt à une posture qu'à une vraie recherche. J'attends rien de ce côté cet hiver, nous sommes fauchés.

  2. Ismael Bakekolo - mar 26 Jan 16 à 7 h 43

    Sa serait bien de recruté un latéral gauche avant la fin du mercato si bedimo part parce que Morel ces 0 offensivement et jallet ces très bof

  3. Juni entraineur OL - mar 26 Jan 16 à 9 h 43

    Aucune raison que cela s'améliore !
    La saison sera merdique jusqu'au bout

    1. Jagal - mar 26 Jan 16 à 10 h 37

      c'est une évidence. On va finir autour de la 8ème place et on ne mérite vraiment pas mieux

      1. Junioui - mar 26 Jan 16 à 18 h 48

        Bin oui , ils sont à leur place .
        Et ne sont pas bons techniquement .
        Il y a beaucoup de joueurs très moyens , faut pas se leurrer ;
        Très surcotés pour certains .

  4. Pamo01Michel - mar 26 Jan 16 à 9 h 49

    Je suis d'accord, on a beaucoup vendu pour construire le stade, et ça risque de durer encore un à trois ans, mais dans ta liste des départs, on peut pas dire que c'étaient des cadors non plus…
    Valbuena ralentit beaucoup le jeu, Kalulu et Cornet sont très prometteurs et arrivent peu à peu, en fait on n'a qu'un super attaquant, espérons le revoir bientôt, sa blessure nous a pouri une saison qui aurait été si différente avec lui.
    Bédimo, comme Gourcuff et Gomis a préféré attendre la fin de son contrat, les petits jeunes qu'on critique beaucoup, eux, ont prolongé.

    1. Jagal - mar 26 Jan 16 à 9 h 51

      Prolongé en multipliant leurs salaires par 3 ou 4 tu m'étonnes qu'ils ont prolongés. Aucun club ne les auraient payés comme ça

  5. Pamo01Michel - mar 26 Jan 16 à 9 h 51

    Juni, je te trouve sévère, contre l'OM, il y a eu du jeu quand même et des occasions,

  6. Pamo01Michel - mar 26 Jan 16 à 9 h 57

    Aucun club ne les "auraient" payé comme ça...redescends sur terre, les clubs anglais et espagnols n'attendaient que ça, et si M.Aulas avait laissé partir Lopes, Umtiti, Fékir etc. tout le monde aurait dit qu'il était incapable de construire une équipe. Il fallait lire vos commentaires quand Lopes a failli partir parce que Aulas ne voulait pas l'augmenter autant.

    1. Jagal - mar 26 Jan 16 à 10 h 27

      On a reçu aucune offre pour les joueurs que tu cites. Un club aurait proposé des sommes conséquentes à Aulas je peux te dire qu'ils seraient parti. La preuve encore le seul club qui s'intéresse à Lacazette c'est Newcastle 🙂
      Mais c'est bien continue dans la médiocrité on te connait maintenant

  7. OLVictory - mar 26 Jan 16 à 10 h 24

    On est à la 22e journée et on n'engrange toujours pas de points. Enfin si, 1,33 pt/match, comme un bon club de ventre mou.
    Ca va venir, on entend ça à chaque match mais jamais rien ne vient.
    On devait remettre en cause beaucoup de choses, mais à part mettre au placard Fournier et faire partir des joueurs on n'a rien fait.
    Pas la moindre tentative de construire quelque chose, on met un intérimaire débutant à la tête de l'équipe et on repousse à l'été des tas de décisions qui auraient pu être prises tout de suite.
    Pour attendre il y a toujours plein de bons prétextes. Et ceux qui s'en contentent ont toujours de bons faux-fuyants pour l'expliquer.
    En attendant on devait inaugurer le stade avec un coupe d'Europe et rien, nada, que dalle.
    On n'y jouera sûrement pas de coupes nationales, sauf miracle.
    On est largués pour une LDC la saison prochaine et on commence à s'éloigner de la petite coupe d'Europe lentement mais sûrement. Ce qui remettrait une coupe d'Europe dans le Stade des Lumières à la saison 2017/2018. Super pour rembourser les traites.
    Le début d'année raté avec le derby perdu et le match nul contre l'OM vont faire redescendre sur terre les supporters qui vont se dire que finalement le stade est un peu trop loin.
    Et tout ce qu'on trouve à dire c'est qu'avec Fekir tout aurait été comme sur des roulettes. C'est un vrai conte de fée. Une réponse simpliste, voire populiste (sans connotation politique).
    Malheureusement le mal est beaucoup plus profond que la perte de l'un de nos meilleurs joueurs de la saison dernière, ce sont les structures du club qui ont été trop longtemps négligées et qui sont complètement has-been, voire de niveau amateur.
    Mais la direction pense que rien ne presse, c'est elle qui est le mieux placée pour décider, alors tant mieux. Mais moi je ne comprend pas comment ce club peut régresser autant sans réaction des décideurs ou des cadres.
    En tant que (vieux) supporter, je ne peux pas accepter une telle passivité, ça me révolte.

  8. MMax - mar 26 Jan 16 à 10 h 43

    Analyse intéressante. Il faut toutefois souligner que toute la première moitié de saison - et notamment en LDC - il me semble que les Lyonnais avaient tendance à se faire "aspirer" sur les côté par les adversaires, et comme ils étaient incapables de centrer ou de reprendre les centres, ils se prenaient ensuite des contres assassins du fait de la complète désertion des couloirs. C'est peut-être une conséquence de cette situation que le fait de voir les joueurs essayer de repiquer au centre plutôt que de se faire enfermer sur les côtés... Reste toutefois que cette stratégie ne peut marcher qu'avec de la vitesse de jeux et des automatismes entre les joueurs, deux choses complètement absentes dans cette équipe ! Sinon c'est ce qu'on a vu : passe à dix à 20m du but et tentative de frappe de loin au bout d'un moment faute d'autre solution. Pauvre Lacazette...
    Juste une question : où as-tu obtenu le schéma de positionnement moyen des joueurs ???

    1. Nabil Benyoucef - mar 26 Jan 16 à 11 h 32

      Sur le site de l'OL 😉

      1. MMax - mar 26 Jan 16 à 14 h 17

        Ah oui merci ! Je n'avais pas vu l'étendue de cette fonctionnalité...

  9. SergioLeglise - mar 26 Jan 16 à 10 h 53

    Je me répète, mais radoter à mon âge doit être normal, l'OL et donc Aulas ne sont plus dans un état d'esprit de conquérant depuis le renvoi (démission, mis à l'écart, remerciement…) de Gérard Houiller. Il n'y a rien d'anormal à ce qui nous arrive, il n'y a que la morgue d'Aulas et l'exceptionnelle saison passée (compte tenu des circonstances) qui ont placé nos espoirs trop haut. Aulas continu à se la péter et nos jeunes, ou petits cons c'est selon, ont explosé en vol parce que personne n'a été capable de les cadrer.
    Virer Fournier était devenu inévitable (il n'a pas évolué, c'est vrai, mais il paie quand même les pots cassés), le remplacer par un entraîneur extérieur, aussi bon soit-il, aurait remis en cause l'éventualité d'un bon classement. Parce qu'il aurait tout repris à zéro, avec ses systèmes d'entrainements et de jeu, parce que le temps d'adaptation des joueurs voire leur acceptation aurait empiéter sur le temps nécessaire au redressement. Du coup un choix interne est logique. Je ne juge pas encore Genésio mais je trouve un mieux notable par rapport à l'ensemble du 1er semestre, l'équipe joue mieux, elle monopolise le ballon et a plus d'occasions que son adversaire, si elle ne trainait pas comme un boulet ces 6 mois merdiques probablement qu'elle gagnerait ses matchs par 2 buts d'écarts et seuls Margotton et l'Equipe y trouveraient à redire.

  10. lyonnais974 - mar 26 Jan 16 à 14 h 50

    Honnêtement je préfère perdre avec les honneurs comme dans le derby et face a Marseille plutôt que les purge de début de saison...on est pas flamboyant mais on joue au ballon et je voit surtout les mec faire des efforts qu'ils ne faisait plus. .il ne manque pkys qu'un peu de justesse technique et des automatismes un plus poussé pr gagner.le face a face de lacazette sur mandanda illustre parfaitement tt sa..l'année dernière il aurait anticipé la passe cette année il a attendu qu'elle soit donné pr qu'il cour du coup il lui manque 1metre et touche la balle du bout du pied pas suffisamment pour trompé le gardien

  11. Slaimer - mar 26 Jan 16 à 17 h 29

    D'accord avec beaucoup, il y a de l'amélioration et je pense que les résultats vont suivre.

  12. magister72 - mar 26 Jan 16 à 18 h 32

    on fera les comptes a la sortie mais je ne crois pas a un redressement spectaculaire de l'équipe.
    Aulas a toujours refusé de recruter un vrai technicien comme entraineur préférant les arrangements en famille.
    et bien c'est un échec.
    l'OL a besoin d'un œil extérieur, d'un regard nouveau pour évoluer.
    mais non, l'organigramme du club ne se nourri que de la fameuse famille lyonnaise animée par le patriarche.
    j'ai comme l’impression que nous sommes arrivée a la fin de cette superbe aventure, et que sans remise en question ça va être très très difficile de nous revoir en LDC dans le club des grands.

  13. Junioui - mar 26 Jan 16 à 18 h 52

    à Grenoble , il y a un stade flambant neuf , mais plus d'équipe de foot .

    Attention à la culbute , car sans compétition européenne , le stade va couter cher cher à amortir ...

    Et avec une équipe comme celle actuelle et son football brouillon , ça va être compliqué de remplir à chaque match ...

    1. OLVictory - mar 26 Jan 16 à 18 h 54

      C'est clair, ce stade peut devenir une pompe à fric ou bien un gouffre financier. Je ne comprend pas que l'on mette tout dans le stade et aussi peu dans l'équipe. Pourtant c'est bien pour voir l'équipe que les gens vont payer, pas pour admirer les poteaux en béton ou la toiture.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut