Lindsey Horan contre la Juve pour son 1er match avec l’OL (Photo by Marco BERTORELLO / AFP)

OL - PSG : "C’est une rivalité, ça annonce une grosse bataille", promet Lindsey Horan

Ancienne joueuse du PSG, Lindsey Horan a rejoint l’OL en février dernier. L’Américaine assure que le club lyonnais a toutes les cartes en mains pour se qualifier.

Elle le concède elle-même, elle a "hâte" de retrouver le PSG. Revenue en France du côté de l’OL en février, Lindsey Horan va recroiser le club qui lui a fait découvrir la Ligue des champions alors qu’elle venait à peine de passer la majorité. Aujourd’hui âgée de 27 ans, l’Américaine a fait du chemin depuis son départ parisien en 2016, avec notamment un titre de championne du monde 2019 avec les Etats-Unis. N’ayant repris la compétition avec l’OL que depuis un mois après une opération au genou, Lindsey Horan se comporte déjà comme une leader.

"Je veux apporter du positif. Quand je suis sur le terrain, je veux élever le niveau de l’équipe, amener cette mentalité de gagnant : aussitôt récupérer le ballon quand tu le perds, attaquer en défendant, mais aussi encourager, assurer les arrières de mes coéquipières…, avoue-t-elle dans Le Progrès. Ce n’est pas forcément quelque chose qui va de soi en France et je veux apporter ça."


Horan : "Je suis venue gagner des titres"


En l’espace de quelques semaines, elle a conquis tout son monde à Décines avec notamment une prestation de haute volée lors du quart retour contre la Juventus Turin. Même si elle concède avoir du mal à enchaîner à cause du manque de rythme suite à sa blessure, Lindsey Horan sait pourquoi elle est revenue en France. L’Américaine souhaite garnir son armoire à trophées de nouveaux titres et compte bien y rajouter la Ligue des champions dès cette année.

"Le PSG n’est pas un mauvais souvenir mais je n’ai rien gagné et c’est pour ça que je voulais revenir en France. Pour gagner la Ligue des Champions et faire partie d’un club de champions. C’est les demi-finales de Ligue des Champions, on joue à la maison le match aller, et c’est le plus important car c’est le premier, poursuit-elle. Mais plus on va rester positives et calmes, plus on va gagner en confiance. OL-PSG, c’est une rivalité de longue date, ça annonce une grosse bataille et c’est tout ce que j’aime."

Avec Horan, l'OL a trouvé une guerrière et aura besoin de sa hargne, dimanche au Parc OL, pour se mettre dans les meilleures dispositions avant le retour au Parc des Princes.

3 commentaires
  1. dede74 - ven 22 Avr 22 à 14 h 04

    Je pense qu'elle ne fera pas de "cadeau" à son ancien club ! oui ce sera un match difficile, bien que l'on dise qu'actuellement, il y a des dissensions au sein de l'équipe du PSG mais, ça peut être de l'intox donc, il faudra être sérieuses, les filles, le PSG a pris une gifle en championnat, les joueuses ne voudront pas en prendre une seconde 😉

  2. jeremy - ven 22 Avr 22 à 16 h 55

    "Je veux apporter du positif. Quand je suis sur le terrain, je veux élever le niveau de l’équipe, amener cette mentalité de gagnant : aussitôt récupérer le ballon quand tu le perds, attaquer en défendant, mais aussi encourager, assurer les arrières de mes coéquipières…, avoue-t-elle dans Le Progrès. Ce n’est pas forcément quelque chose qui va de soi en France et je veux apporter ça."

    Elle devrait peut-être discuter avec ses copain de la section masculine pour leur expliquer

    1. dede74 - ven 22 Avr 22 à 17 h 02

      C'est sûr ! ça ne leur ferait pas de mal 🙂

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut