(Photo by Clive Brunskill / POOL / AFP)

OL - PSG : "On vendra chèrement notre peau", clame Jean-Luc Vasseur

L'OL et le PSG se retrouvent dimanche (14h) pour la 2e manche des quarts de finale de la Ligue des champions. Les Fenottes ont l'avantage au score (1-0), mais leur préparation a été tronquée par la Covid-19. Jean-Luc Vasseur fait malgré tout confiance à ses joueuses pour éliminer le rival parisien.

Le retour à l'entraînement

« On a eu cet épisode Covid, c’est derrière nous. Il faut faire de ce problème une force. J’attends de la fraîcheur, de l’enthousiasme pour ce genre de matches. On a respecté les périodes d’isolement. On a pu s’entraîner ensemble ces derniers jours, le tout en respectant un ombre donné. On n’a jamais été plus de dix. On a respecté les délais de reprise. C’est compliqué de remettre la machine en route. Mais selon les tests, les filles n’ont pas été trop impactées. C’est une difficulté, on fait avec. Il y a des absences de longue durée aussi. On est condamné à garder nos standards. »

"Il ne faut pas s’accrocher à ce score"

Le match face au PSG 

« Un match contre le PSG n’a jamais été facile. Les scores sont toujours très étriqués. On est sur nos rails et on ne veut pas en changer. 1-0 n’est pas suffisant. Il ne faut pas s’accrocher à ce score. On ne sait pas calculer. On aura à cœur de faire quelque chose et de gagner ce match. On sait que c’est un club rival depuis des années. On veut rester devant elles en termes de trophées. Il y a des éléments d’amélioration par rapport à l'aller. On est optimistes, volontaires. On vendra chèrement notre peau. »

Obtenir son billet pour les demi-finales  

On doit être capable de le faire pour l’OL. Cela fait un an qu’on est privés d’Ada Hegerberg et Griedge Mbock, et on est toujours aussi compétitifs. On se doit d'être encore là. A moi de trouver la formule avec mon staff. On doit durer. On est toujours décriés. Tous pensent qu’on est à prendre. On les laisse penser ce qu’ils veulent. On va chercher des ressources inimaginables. Pour l’instant, les joueuses répondent. »

"La gestion des émotions sera très importante »

L'expérience de ces grands rendez-vous 

« Mes joueuses ont de l’expérience, elles n’ont pas peur de leur football. Elles savent ce que vaut un match de Ligue des champions. On va tout faire demain (dimanche) pour passer. C’est un des sports avec le plus d’inconnus. On prend en considération tous les paramètres. A nous de trouver une équipe compétitive. Il faut aller chercher les ressources qui nous restent. On doit encore rebondir pour répondre au challenge, on sait que ce sera compliqué. La gestion des émotions sera très importante. »

Les 5 changements en C1

« L’UEFA a fait des choses dans ce sens. C’est super. J’aurais bien aimé avoir la VAR aussi. La FFF n’a pas bougé sur le sujet des cinq changements, c’est dommage. Cela nous aurait permis de faire plus de turn-over. On a un parcours avec handicap, on fait avec. »

8 commentaires
  1. Moimoi - sam 17 Avr 21 à 14 h 32

    Et voici en guise de rappel et de présentation :

    Les deux meilleures équipes françaises se retrouvent enfin pour ce quart de finale retour. Initialement prévu le mercredi 31 mars, la rencontre avait été reportée en raison d'un nombre important de cas de Covid-19 parmi les joueuses lyonnaises. C'est donc dimanche 18 avril que l'on connaîtra le représentant tricolore en demi-finale de Ligue des Champions, qui défiera le FC Barcelone (Espagne).

    Au match aller, les septuples championnes d'Europe s'étaient imposées (1-0) au terme d'un match serré grâce à une réalisation de la capitaine Wendie Renard sur penalty, prenant une option sur la qualification.
    Pour ce match retour, les Lyonnaises seront toujours privées d'Ada Hegerberg : absente depuis le début de l'exercice, la meilleure buteuse de l'histoire de la Ligue des champions et Ballon d'or 2018 sera absente jusqu'à la fin de la saison, tout comme Griedge Mbock.
    Le groupe devrait hormis elle être au complet, puisque les derniers tests PCR effectués se sont tous avérés négatifs.

    Les face à face entre les deux formations se sont multipliées au fil des années, en championnat comme sur la scène européenne. Et force est de constater que si l'OL a longtemps eu le dernier mot, l'écart entre les deux équipes est plus mince que jamais, comme en témoigne la première place actuelle des Parisiennes au classement de la D1 Arkema.

    « On est sûr qu’ensemble, on peut tout gagner. Nous n’avons qu’une seule idée en tête : gagner. On ira à Lyon pour faire notre travail et essayer de revenir avec la qualification », a expliqué Formiga, la milieu de terrain brésilienne de 43 ans. Réponse ce dimanche.

    OL - PSG EN LIGUE DES CHAMPIONS

    4
    victoires de l'OL contre le PSG en Ligue des champions, pour 2 nuls et 1 défaite

    11-2
    le score cumulé en faveur de l'OL à l'issue des sept matches joués contre le PSG

    3
    le nombres de succès/qualifications lyonnaises lors des affrontements entre les deux équipes. Le PSG a pris le meilleure une fois, en 2015.

    1
    le nombre de finale européenne entre les deux équipes. L'OL avait remporté le titre face au PSG (0-0, 7 tab 6) lors de l'édition 2017

    Calendrier et résultats
    Quarts de finale retour
    Mercredi 31 mars :
    - VfL Wolfsburg (All) - Chelsea FCW (Ang) : 0-3 (aller 1-2)
    - Manchester City WFC (Ang) - FC Barcelone (Esp) : 2-1 (aller 0-3)
    Jeudi 1er avril :
    - FC Rosengard (Sue) - FC Bayern Munich (All) : 0-1 (aller 0-3)
    Dimanche 18 avril (14h00) :
    - Olympique Lyonnais (Fra) - Paris Saint-Germain (Fra) (aller 1-0)

    Demi-finales aller :
    Samedi 24 avril : PSG/OL - FC Barcelone (Esp)
    Dimanche 25 avril : Bayern Munich (All) - Chelsea FC (Ang)

    Demi-finales retour :
    Samedi 1er mai : FC Barcelone (Esp) - PSG/OL
    Dimanche 2 mai : Chelsea FC (Ang) - Bayern Munich (All)

    La finale se tiendra le dimanche 16 mai 2021 au Gamla Ullevi de Göteborg (Suède).

    Source : la FFF. A noter que la FFF semble avoir son favori, puisque la seule personne qui a le droit d'être citée est une parisienne.

  2. JUNi DU 36 - sam 17 Avr 21 à 15 h 01

    C'est à se demander si il faudrait pas une FFFF (sans mafia évidemment) au moins les décisions serait plus juste que toutes celles de cette bande de mafieux anti féministe 🤮 Comment on a pu autoriser 5 changement pour les hommes et pas pour les femmes ??? Ça avance tjrs aussi lentement cette égalité 😤
    En avant pour la victoire, un ptit 3-0 ça calmerait tout le monde 🤩

  3. JUNi DU 36 - sam 17 Avr 21 à 15 h 31

    Elle est bien cette équipe de France féminine de rugby, très bonne techniquement, ça joue super

  4. dede74 - sam 17 Avr 21 à 16 h 25

    J'ai peur que nous soyons un peu juste, côté condition physique ! avec cette cochonnerie de covid et le manque d'entraînement, intensif, plus le manque de matches, depuis 3 semaines mais, comme l'ont dit JLV et ELS, au cours des conférences, elles joueront avec les tripes et un gros cœur.
    Eugénie a pu s'entrainer, et jouer, avec l'EDF, elle devrait donc être en condition, pour les autres, je ne sais pas mais elles avaient un programme d'entretien et, comme le jeu de l'OL est basé sur l'attaque, faisons leur confiance, comme toujours.

    Allez, allez les Fenottes
    Battez ces parigotes
    Qui ne se prennent pas pour des crottes
    Renvoyez-les à leurs chiottes

    😳 😆 😆

  5. Dede passion 69 - sam 17 Avr 21 à 17 h 07

    " Rester devant elles (PSG) en termes de trophées ".....
    Pas de souci Vasseur, il leur faudrait un demi siècle pour nous rejoindre !
    Mais ce n'est pas suffisant, il faut les écarter , cette saison encore , de toute illusion.
    Comme il le dit, tout le monde attend avec impatience, que le club du Qatar nous détrône, les merdias surtout , qui viennent sur la pointe des pieds au foot féminin.
    Si nos filles piochent physiquement, elles compenseront par l'envie et leur mentalité de gagneuses. (Pas d'ironie mal placée, les gones !😉 )
    Quant à la FFF du breton, inutile de commenter , les 5 changements ,ce sera après son départ peut être.

    Allez les fenottes, on est avec vous !!!!🤞

  6. dede74 - sam 17 Avr 21 à 18 h 05

    Le coach parisien, Olivier Echouafni, et sa milieu de terrain, Grace Geyoro, se sont présentés dans la salle de presse du Groupama Stadium.

    OLIVIER ECHOUAFNI
    « On a vécu l’isolement il y a un mois. J’espère que toutes les Lyonnaises allaient bien. C’est le plus important. On doit être concentrées sur notre match, déterminées pour être capable d’aller de l’avant, mettre en place notre jeu pour ne pas se poser de questions par rapport à notre adversaire. On les respecte pour leur palmarès mais on reste concentré. On a tout à gagner, rien à perdre. On a un petit retard. On peut le combler très rapidement. Il ne faudra pas subir les événements pour ne pas avoir de regrets. Attendre, rester derrière n’est pas notre jeu ni notre volonté. On avait fait une belle prestation à l’aller. On a eu beaucoup de joueuses en sélection qui sont revenues il y a deux jours, on est un peu sur le même pied d’égalité. C’est un 1/4 face à la meilleure équipe d’Europe, aux tenantes du titre… Tout le monde est présent dans le groupe… Il n’y a pas de favori. On va tout donner. On s’attend à un match difficile. On croit en nous. Ce n’est pas donné à tout le monde de s’être procuré autant d’occasions à l’aller. Il faudra être patient, alterner les temps forts et les temps faibles. J’espère qu’on aura encore un autre niveau demain. »

    GRACE GEYORO
    « Le résultat de l’aller n’a pas entamé notre confiance. On avait fait une belle performance. On a confiance en nous. On veut continuer à gagner des matches. Je me sens bien. On a fait deux matches avec la France. Je me sens dans une bonne dynamique. J’ai envie de faire une belle prestation demain. On a un groupe très soudé, très fort. On se connaît très bien. Il y a une très bonne cohésion. On arrive à se servir de cela. On est capables de poser des problèmes à beaucoup d’équipes. On a pu le voir lors des matches précédents face à l’OL. On se créés beaucoup d’occasions. Il faudra faire preuve d’efficacité, c’est ce qu’il nous a manqué à l’aller, et mettre du rythme. On est sûr de nos qualités. »

    © OLWeb

  7. JUNi DU 36 - sam 17 Avr 21 à 18 h 38

    De toute façon elles en ont bien pour 200 avant de rattraper le palmares de l'ol et encore sûrement jamais 🤣

  8. dede74 - sam 17 Avr 21 à 22 h 00

    Le groupe est au complet, 22 joueuses sont convoquées pour la réception du PSG.
    Le coach n'a que l'embarras du choix.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut