John Textor
L’homme d’affaire américain John Textor (Photo by OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

OL - Rachat : Textor appuyé par un de ses associés à Crystal Palace ?

Après avoir présenté un justificatif de son accord avec Ares Management, John Textor aurait désormais convaincu un de ses proches de le suivre. Déjà associé à Crystal Palace, Josh Harris devrait aussi être de la partie à l’OL.

A chaque jour sa nouvelle concernant le projet de rachat de l’OL. Tandis que le scepticisme est de plus en plus palpable chez les supporters lyonnais après l’annonce d’un nouveau report, l’heure serait enfin à l’accélération du dossier du côté de John Textor. Légèrement mis sous pression par le fameux "droit de résiliation" indiqué dans le communiqué de lundi, l’investisseur américain a compris qu’il devait montrer patte blanche pour rassurer tout son monde. Mardi, il a prouvé l’existence de l’accord avec Ares Management, puissant fonds d’investissement, avec un justificatif prouvant ce qui était jusqu’à là un accord oral. Cette nouvelle étape pourrait bien s’accompagner d’un nouvel appui de choix si l’on en croit L’Equipe.


Une fortune personnelle de 5,4 milliards d'euros


Après avoir vu Bill Foley quitter le tour de table très rapidement, John Textor aurait finalement réussi à convaincre Josh Harris de le suivre dans cette aventure. Les deux se connaissent bien puisqu’ils sont déjà associés du côté de Crystal Palace. Cofondateur d’Apollo Global Management, l'une des plus grandes sociétés d'investissement alternatif au monde, Harris est le principal propriétaire des Devils du New Jersey en NHL et des 76ers de Philadelphie en NBA. Sa fortune personnelle est estimée à plus de cinq milliards d’euros, de quoi avoir les reins assez solides pour pourquoi pas suivre Textor dans son projet.

11 commentaires
  1. janot06 - jeu 27 Oct 22 à 8 h 51

    Chic, avec Harris je vais pouvoir comprendre l'anglais.

  2. Darn - jeu 27 Oct 22 à 9 h 28

    Fini les galères, on va manger notre pain blanc avec Harrys.

  3. GoNL - jeu 27 Oct 22 à 9 h 28

    Harris, c’est du sérieux, tout sauf un Feu Foley
    (Harris que pas de s’en aller)
    J’arrête 🫣

    1. Mym’b - jeu 27 Oct 22 à 13 h 07

      Un véritable Harristocrate, ce Textor...

    2. ChiesaLacombeDiNallo - jeu 27 Oct 22 à 13 h 23

      Après Crystal Palace, Harris va-t-il toucher son plafond de verre?

  4. SapeCommeJallet - jeu 27 Oct 22 à 10 h 30

    Je suis pas hyper confiant.
    Le football est vraiment un des plus mauvais secteur dans lequel investir ses dernières années ou tu revois quasiment pas l’argent que tu mets (cf Mc Court) , encore plus en L1. C’est pas pour rien qu’idg et Pathé s’en vont.
    Du coup je comprends pas trop pourquoi ils veulent racheter l’OL qui n’est pas une référence mondial.
    Pour un mec local comme Aulas, avec la passion, ou pour des quataris qui doivent se construire une image à l’étranger en rachetant la marque qu’est la ville de Paris je comprends.
    Mais pour des américains qui possèdent déjà plusieurs franchises, à part perdre de l’argent je vois pas l’interêt

  5. Poupette38 - jeu 27 Oct 22 à 10 h 30

    Bonjour,
    Je vois que c'est la forme ce matin 😉

    Je n'aime pas les personnes qui s'éparpillent et investissent à tout va . Actionnaire de Cristal Palace, on le savait, ce n'est pas un championnat plus attrayant que notre "pauvre" L1 ?

  6. Olyonn@is - jeu 27 Oct 22 à 11 h 47

    Le Textor a plus d'un tour dans son sac!

  7. Dufduf - jeu 27 Oct 22 à 15 h 52

    Un affairiste américain qui reprend le club ... Je retourne vomir dans le jardin.

  8. Juninho Pernambucano - jeu 27 Oct 22 à 20 h 11

    Qui veut acheter des clubs de foot dans la crise actuelle ?

  9. Californi@ - mer 9 Nov 22 à 14 h 36

    En juin c'était "un milliardaire américain rachete les parts des sortants + les parts d'aulas et rejoute 89 millions le tout sur son cash perso" .

    En juillet c'est devenu "un millionnaire américain va structurer le rachat de l'OL avec 523 millions d'une facilité mise à sa disposition par le fond d'un copain" .

    En août c'est devenu "le millionnaire américain doit trouver de nouveaux partenaires pour financer son acquisition" .

    En septembre c'est devenu "le millionnaire américain à présenté son copain milliardaire aux prêteurs de la dette OL qui n'ont pas validé sa participation et demandent plus de garanties" .

    En octobre c'est devenu "le milliardaire américain s'unit à un fond d'investissement et sa filiale spécialisée dans le rachat de dettes et la restructuration de crédit afin de financer l'opération de rachat de l'OL" .

    Bien sûr, à chaque étape son report ...

    Au final, l'unique solution pour OL groupe compte tenu des dettes abyssales, des pertes récurrentes et des piètres performances sportives, c'est de devenir la proie d'un Fond vautour qui ne rachete pas un club pour le développer mais rachete une dette pour la restructurer, assainir puis liquider en optimisant sur les taux, sur le change, sur le foncier ...

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut