OL : revue d’effectif des prétendants pour être directeur sportif

L’Olympique lyonnais va accueillir un directeur sportif pour compléter son encadrement. L’officialisation du nom du futur nouvel homme fort de l’OL pourrait arriver en fin de semaine, à l’issue du prochain conseil d’administration. Revue d’effectif des noms qui semblent se dégager.

L’OL souhaite faire partie du top 10 européen dans les trois prochaines saisons, comme l’a affirmé Jean-Michel Aulas récemment. Pour cela, Lyon veut améliorer sa structure et s’apprête à introniser son nouveau directeur sportif. Plusieurs noms ont été avancés, et peuvent être évoqués.

1/ Gérard Houllier : le favori

Entraîneur – manager de l’OL entre 2005 et 2007, Gérard Houllier pourrait faire son retour entre Rhône et Saône. C’est le favori pour le poste, comme l’a rapporté récemment Le Parisien. Et c’est tout sauf une surprise. Houllier a pour lui une grande expérience du football et c’est un homme de réseau. Des caractéristiques qui sont nécessairement les bienvenues pour occuper un poste de directeur sportif dont la mission, large, sera de déterminer la « politique sportive globale » du club, comme l’a rappelé JMA. S’il a gagné trois titres de champion de France (deux avec l’OL, un avec le PSG), le palmarès du technicien français impressionne surtout par son passage à Liverpool. Entre 1998 et 2004, Houllier a remporté la Coupe de l’UEFA (l’ancêtre de l’Europa League) et la Supercoupe d’Europe avec les Reds, titres continentaux auxquels il convient d’ajouter une FA Cup, deux League Cups (coupes nationales anglaises), un Charity Shield (l’équivalent du trophée des champions), et une belle place de vice-champion d’Angleterre. Respecté dans le monde du ballon rond, son apport serait immédiat à Lyon à la veille du marché des transferts : compte tenu de la réputation du gaillard, on n’imagine pas des interlocuteurs ne pas écouter ce qu’il a à leur dire. Une telle arrivée permettrait d’aider la cellule de recrutement, dirigée par Florian Maurice, dans ses recherches et dans les négociations. La principale incertitude concerne son état de santé. Ayant connu des problèmes cardiaques, Houllier s’était retiré du banc pour endosser un rôle de directeur technique pour l’activité football du groupe Red Bull. Le natif de Thérouanne serait d’ailleurs en attente du feu vert médical avant de pouvoir s’engager à rejoindre l’organigramme rouge et bleu.

2/ Rémi Garde : peu probable comme manager

Deux ans après son départ du banc lyonnais, son nom revient parmi les candidats au poste de directeur sportif. La raison en est simple : il correspond parfaitement aux critères donnés il y a quelques semaines par le président Aulas. Il connaît le club, a travaillé avec les personnes actuellement en place au club, il a joué à l’OL… Pour autant, le principal intéressé a-t-il fait acte de candidature ? Impossible de le dire. S’il est vrai que ce poste pourrait l’attirer, en partie parce que le poste est moins exposé que celui d’entraîneur, rien ne dit que Garde s’est montré enthousiaste à l’idée d’endosser ce nouveau costume. Plus largement, est-il le profil dont l’OL a besoin ? Rien n’est moins certain. Rémi Garde est un technicien et un formateur, pas forcément le meilleur profil pour ce rôle de directeur sportif. Si sa proximité avec Genesio joue en sa faveur, cet élément étant un gage rassurant de bonne entente au sein de l’encadrement sportif, on a du mal à imaginer le duo se reformer, mais d’une manière différente. Le directeur sportif lyonnais sera certainement davantage un homme de réseau, qu’un nouvel homme très proche du terrain.

3/ Marcelo : Do Brasil

Et si l’OL reprenait un accent brésilien ? On pourrait alors imaginer les dirigeants lyonnais confier ce poste de directeur sportif à Marcelo. Ce dernier travaille depuis des années en lien avec le club lyonnais et a pour mission principale de faire remonter toute information intéressante provenant du Brésil. Marcelo à la tête de la politique sportive lyonnaise signifierait potentiellement le retour d’une colonie de joueurs brésiliens, à moyen terme. Les plus nostalgiques, se remémorant Cris, Caçapa, Edmilson, Juninho ou encore Fred, apprécieront. Cette hypothèse reste cependant peu crédible. D’abord, parce que Marcelo semble moins écouté que par le passé. Il serait donc surprenant de le voir intégré à un tel poste aujourd’hui. Ensuite, parce que Marcelo n’a jamais occupé aucune fonction d’encadrement pour l’instant. Depuis qu’il a raccroché les crampons, il joue ce rôle de recruteur pour l’OL, sans avoir mis les pieds dans une quelconque direction sportive. L’OL a besoin d’un professionnel d’expérience, et le profil de Marcelo ne semble pas répondre à de telles attentes.

4/ Sonny Anderson : l’Ambassadeur

Il y a peu, L’Equipe annonçait qu’Anderson avait été reçu par Jean-Michel Aulas afin de discuter de ce poste de directeur sportif. Il n’y avait qu’un pas pour que la rumeur enfle… L’ancien goleador lyonnais a des arguments : il est respecté, a marqué tous les clubs dans lesquels il est passé, est une légende de l’OL et est encore très impliqué dans le monde du football grâce à son poste de consultant. Pour autant, son expérience sportive dans l’encadrement de Neuchâtel, il y a quelques années, ne joue pas en sa faveur. Si le contexte était très difficile, avec un président absolument atypique, son passage a été aussi bref qu’insignifiant (un mois, deux défaites). Si le peuple lyonnais est toujours autant en admiration devant le Brésilien, on le voit toujours davantage comme entraîneur des attaquants, comme entre 2006 et 2011, que comme directeur sportif.

5/ Une surprise ?

Jean-Michel Aulas affirmait que le nom du futur directeur sportif ne filtrait pas dans la presse. Soyons honnêtes : peu nombreux sont ceux croyant vraiment à cela. Mais l’OL réserve peut-être une surprise à ses supporters. Abidal a été un temps évoqué dans les médias. Peu probable : l’ancien Lyonnais travaille à sa reconversion à Barcelone, où il a été légitimement élevé au rang d’icône suite à son retour sur les terrains après avoir vaincu sa tumeur. La rédaction d’Olympique & Lyonnais a eu beau réfléchir à une surprise crédible, pouvant réellement être nommée dans les jours à venir, la surprise semble une hypothèse plus que marginale. Réponse dans quelques jours…

5 commentaires
  1. John Trn - dim 15 Mai 16 à 10 h 36

    Le premier cité ou une surprise serait le mieux.
    Pour les surprises, il y a plusieurs directif sportif sur le départ dans leurs club( haut niveau), peut-être à voir dans cette liste..

  2. OL-38 - dim 15 Mai 16 à 10 h 41

    Bonjour à tous,
    1) Gérard Houiller, cela aurait étais génial mais cela paraît effectivement peu probable, avec ses soucies de santé le pauvre ne devrait pas prendre de risque.

    2) Rémi Garde, cela aussi paraît peu voir pas probable du tout, suite à son échec en Angleterre, il va sûrement vouloir prendre du recul

    3) Marcelo, il ne dois avoir aucune expérience dans ce domaine là

    4) un retour de Sonny Anderson serait bien, mais il serait mieux pour entraîner les attaquants, cela pourrait beaucoup aider les jeunes et plus jeunes.

    5) Bref, je croiS que nous auront droit à une surprise, la surprise du chef. Reste à savoir qui

  3. Slaimer - dim 15 Mai 16 à 10 h 43

    Franchement je pense que ça se joue entre Houiller et Anderson, je sais as pour quoi je sens que ça va être Houiller.
    après une surprise pourquoi pas si elle est bonne 🙂

  4. Gones2wano - dim 15 Mai 16 à 11 h 09

    On a qu'à récupérer valdano il est sans ta depuis son embrouille avec mourinho mais il parle pas français

  5. fandelol - dim 15 Mai 16 à 11 h 17

    Hey les mecs, directeur sportif c'est pas entraîneur hein. Donc les soucis de santé de Houllier ne sont pas incompatibles avec cette fonction.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut