OL : un modèle économique vertueux pour continuer à rivaliser

Depuis plus d’un mois le PSG ne cesse de défrayer la chronique avec le transfert de Neymar qui suscite aussi les critiques de Jean-Michel Aulas. Face à l’argent qatari, l’OL dispose d’un modèle économique solide pour pouvoir exister.

On l’appelle « le transfert du siècle ». Personne ne s’y attendait vraiment et surtout pas le FC Barcelone qui pensait avoir blindé le contrat de Neymar en y insérant une clause de départ à 222 millions d’euros. Dans l’espoir de remporter un jour le la Ligue des champions, le PSG a déboursé cette somme colossale pour s’attacher les services de son bourreau brésilien ces dernières années en C1. Si l’arrivée de cette star internationale ne peut-être que bénéfique pour l’exposition de la Ligue 1 à travers le monde, ce transfert pose réellement un problème d’équité. Jean-Michel Aulas ne s’est jamais caché pour le rappeler, alors qu’il estime aussi que Paris vient d’assommer la concurrence dans le championnat de France. L'Olympique lyonnais peut cependant continuer à rivaliser. Avec Maître Thierry Granturco, avocat à la Cour et spécialiste de droit du sport, analyse.

« Aulas exprime à voix haute ce que tout le monde pense à voix basse »

De tous les acteurs du championnat de France, c’est celui qui s’est montré le plus réticent au transfert de Neymar au PSG. Jean-Michel Aulas n’a jamais eu sa langue dans sa poche, même en ce qui concerne les affaires extérieures à son club. S’il reste conscient que l’arrivée du Brésilien marque un tournant pour la Ligue 1, le président lyonnais parle ces dernières semaines, « d’un dangereux système de dérégulation économique ». Ancien joueur de l’OL mais surtout avocat aux Barreaux de Paris et de Bruxelles et spécialiste de droit du sport, Maître Thierry Granturco rejoint la pensée du boss rhodanien. « Je comprends les interrogations de Jean-Michel Aulas. L’Europe du foot doit se poser les mêmes questions. Il exprime à haute voix ce que tout le monde pense à voix basse. Il y a des interrogations au niveau de l’UEFA, des grands clubs européen», nous a-t-il confié. Des interrogations qui se sont traduites par l’ambiance qui a régné ce jeudi à Madrid lors d’une réunion du comité exécutif de l’Association européenne des clubs (ECA). Le président du FC Barcelone Jospep Maria Bartomeu et celui du Paris Saint-Germain Nasser Al-Khelaïfi ne se seraient même pas adressés la parole. JMA, assis à côté de son homologue catalan et de Andrea Agnelli le président de la Juventus, ne parle pas officiellement d’un front anti-PSG mais avoue que l’aigreur envers le club de la capitale française règne au sein des plus grands clubs européens. Il a été un des premiers à s’offusquer. « Je pense que Jean-Michel Aulas a raison de critiquer le transfert de Neymar, lance Me Granturco. Le PSG réalise des opérations dont on a du mal à comprendre le contenu, ils affichent un budget à 550 millions d’euros mais on a du mal à savoir comment leurs dépenses rentrent dans leur budget. Comme c’est un club qui est adossé à un Etat, la politique économique n’est pas très lisible. » Paris pourrait aller encore plus loin en recrutant Kylian Mbappé contre une somme qui pourrait grimper jusqu’à 180 millions d’euros.

Un championnat à deux vitesses

Avec son armada, le PSG fait office de favori logique pour le titre de champion de France. S’il faudra encore sept ans aux Parisiens pour imiter le grand Lyon des années 2000, les clubs de Ligue 1 vont certainement bientôt subir la loi du Paris-Saint Germain. « Sous l’ère qatari, le PSG s’est fait voler deux fois le titre mais désormais je pense qu’ils le prendront à chaque fois », souffle Maître Thierry Granturco. L’avocat et le spécialiste de droit du sport va plus loin : « Pour les autres clubs de Ligue 1, il faut considérer que la deuxième place est la première. » Jean-Michel Aulas a déjà rejoint cette analyse, puisque le président lyonnais considère désormais qu’il ne reste plus qu’une place directement qualificative pour la Ligue des champions, à savoir la deuxième. « Ça met les autres clubs dans une situation assez délicate, souligne Me Granturco. Si le projet du PSG était un projet construit dans la durée il n’y aurait rien à dire. Là ce n’est pas le cas. Au contraire de l’OL qui récoltait les fruits d’un projet bien pensé lors des sept années où ils ont été champions. » Marseille qui souhaite revenir sur le devant de la scène, Monaco qui dispose d’une vraie stratégie ou encore l’OL qui aimerait se rappeler au bon souvenir de ses sept glorieuses, font face à « la pyramide économique inversée » des Franciliens et de leur actionnaire qatari. Avant de construire un projet, Paris a d’abord dépensé. « La Ligue 1 n’est pas encore mûre pour ça. Au contraire de la Premier League qui était prête avec Manchester City et leurs fonds d’Abu Dhabi », glisse l’ancien joueur de l’Olympique lyonnais. S’il y est déjà parvenu grâce à Zlatan Ibrahimovic, le PSG pourrait à nouveau faire tomber des records, cette fois sur le terrain. De quoi assommer encore un peu plus la concurrence.

« Lyon, le plus beau projet qu’on ait en France »

Face aux ressources presque illimitées du Paris Saint-Germain, l’Olympique lyonnais tente de rivaliser. Bien que « le PSG est un vrai concurrent sportif et un faux concurrent économique », comme l’indique Maître Thierry Granturco, l’OL souhaite dans les années à venir conquérir à nouveau le titre de champion de France et gagner une coupe d’Europe. Son projet semble lui permettre de poursuivre ce rêve. « Il n’est pas exclu que l’OL arrive à faire ce que Monaco a fait la saison dernière. Avec Lyon, il y a peu de surprises, c’est un club avec une pérennité dans la politique sportive », murmure l’avocat. Une politique sportive qui porte déjà ses fruits. Lyon dispose du meilleur centre de formation de France depuis cinq ans, est le seul club français propriétaire de son stade, n’a terminé hors du podium que quatre fois lors des 20 dernières années et vient se qualifier pour la 21e fois consécutive en coupe d’Europe. Ne manque plus qu’un titre qui échappe aux Lyonnais depuis 2012. Le Trophée des champions et la Coupe de France étant les deux derniers trophées ajoutés au long palmarès rhodanien.

Le club de la capitale des Gaules semble en plus avoir pris un virage cet été en vendant à prix d’or les meilleurs joueurs de son cru pour recruter des jeunes à fort potentiel. « De manière rationnelle, Lyon a de loin le plus beau projet qu’on ait en France, s’exclame Me Granturco. Sans équivalent c’est l’un des plus beaux projets européens, remarquable et remarqué à l’étranger, notamment par les gens de l’économie du sport. » Une seule ombre au tableau peut freiner le développement de l’OL : l’absence de Ligue des champions. « Le projet lyonnais est construit pour évoluer en C1. C’est un Bayern de Munich en devenir, c’est le modèle qui s’apparente le plus à ce que Lyon peut devenir », pense le spécialiste de droit du sport. Et le septuple champion de France va devoir lutter face à une féroce concurrence pour s’installer durablement dans la plus prestigieuse compétition européenne, ne restant à priori qu’une place directement qualificative. Pour y arriver le plan semble tout tracé. « Pour rivaliser il faut que Lyon continue son développement sans attraper une chimère », affirme l’ancien joueur de l’Olympique lyonnais. Et d’essayer de prouver que son modèle économique est le plus vertueux.

65 commentaires
  1. poussin - dim 13 Août 17 à 11 h 14

    Ouaih ouaih , c'est bien gentil tous ses compliments. Mais on le savait déjà que l'aspect économique du club était bien géré. Mais en tant que supporter, on aimerai surtout voir du jeu, des buts, moins de bagarre autour du stade et se faire plaisir en fêtant un titre qui nous fuit depuis bien trop longtemps. A force , on va devenir le saint étienne qui ressasse son passé et continuer une communication désobligeante dont aulas à le secret pour émoustiller les médias.

    les louanges c'est bien , du concret serait mieux.

    1. Matt - dim 13 Août 17 à 11 h 28

      Je vois vraiment pas le rapport avec St Etienne .....Les titres avec un pays actionnaire d'un club, c'est plus difficile que par le passé, des débordements il y en a presque partout et je ne doute pas que le club mais tout les moyens pour les éradiquer !

      1. Matt - dim 13 Août 17 à 11 h 38

        Le club Met* tout les moyens....

    2. Gones2wano - dim 13 Août 17 à 12 h 26

      T'a rien compris

    3. Mogwaye - dim 13 Août 17 à 12 h 53

      Je rejoins votre avis. Nous savons que le club est bien géré, peut être le mieux gérer en France depuis une dizaine d'années. Maintenant il faut assurer cette place qualificative qui ne nous est pas garantie sportivement. En effet, Monaco, Lille, Marseille et Nice semblent avoir eux aussi un projet cohérents et les finances à moyen terme. On peut donc se retrouver plusieurs années à vendre à tour de bras sans LDC comme nous avons vendu cette année.

      Heureusement nous avons un centre de formation qui nous permet par miracle de toujours nous en sortir sans trop de dégâts. La aussi il ne faudrait pas que nous ayons une année sans révéler de très bon joueurs sinon c'est la dégringolade.

      Alors oui le projet est costaud, bien pensé avec des risques calculés. Ceci dit ces risques existent bel et bien donc l'avenir radieux de l'OL n'est pas inscrit dans le marbre comme le laisse penser dans l'article.

      1. fandelol - dim 13 Août 17 à 17 h 19

        Les ventes de cette année n'avaient rien à voir avec un besoin économique. Qu'on soit qualifié en ligue des champions ou pas nous ne serons plus obligé de vendre des joueurs comme par le passé.

    4. butalorsyouarefrench - dim 13 Août 17 à 13 h 41

      Sainté va bientôt fêter l'anniversaire de ses 42 ans sans titre ??

    5. ObjectifEurope - dim 13 Août 17 à 17 h 36

      Poussin, c est pas des louanges, c est de faits ce qui est décrit dans l article.

      On t explique que les dés sont pipés que le psg jour au monopolie avec 4 hôtels D avance et toi tu trouves le moyens de chouiner et de dire que tu veux des titres.

      Mais si le psg continue comme ça, à faire des investissements D état si tu veux des titres assurés, t as pas 50 possibilités supporte le psg et je suis pas certain que cela te plairait.

      Ces 3 dernières années on a fini 2 fois deuxième sans faire usage D argent sale, en plus avec nos petits gones alors à part l an passé, pour moi c est comme si on avait gagné des titres.

      Je te rejoins seulement pour l absence de violence dans les stades, c est vraiment déplorable mais ça c est le reflet de notre société.

  2. jeepy - dim 13 Août 17 à 11 h 56

    Oui, mais à vaincre sans péril ... Triomphe t on encore sans gloire ? Les Qataris s'en foutent éperdument mais il va y avoir un désintérêt de la L1 a plus ou moins longue échéance...

  3. Le Condor - dim 13 Août 17 à 12 h 08

    Autant ne pas guerroyer contre ton camps ...
    Ce n'est pas de la faute de JMA si ... le PSG (via l'état du Qatar) ... et Monaco (via une fiscalité déloyale) faussent la compétition.
    L'OL travaille bien.
    Arrêtez avec vos traits d'esprit à deux balles.
    TU VEUX DES TITRES ? Tu veux du concret ? Tu veux du top 16 ... et du top 8 en C1 ? Pas de blah blah ? Et tu ne veux pas parler d'argent ? Ha ha ha ...
    .
    Arrêtez avec cette hypocrisie et cette impatience ... Arrêtez de toujours critiquer votre club et JMA. Positionnez-vous EN COMPLEMENT avec les efforts du club.
    Les titres, les résultats, le concret ... tout cela se prépare. L'ASPECT FINANCIER EST ESSENTIEL. IL FAUT ET IL FAUDRA BEAUCOUP D'ARGENT. Donc, il était indispensable que l'OL mette toutes ses infrastructures en place.
    .
    Regardez les puissances financières qui existent en Angleterre, en Allemagne, en Espagne, en Italie, en Chine, au Moyen-orient ... L'influence des gros club sur l'organisation de la C1 ...
    .
    Arrêtez cette hypocrisie ou ... devenez plus unis avec votre club.
    Soyez contents lorsque votre club gagne de l'argent ... ou lorsqu'il réalise de bons actes de gestion car l'OL va avoir besoin de générer beaucoup de moyens.
    .
    Pensez-vous que pour avoir une chance de gagner des titres ... il faut moins s'intéresser à l'argent ?

    1. Jaja69 - mer 16 Août 17 à 16 h 50

      Tout ce blabla pour ne rien dire... certains feraient mieux de s'abstenir

  4. Gones2wano - dim 13 Août 17 à 12 h 28

    Ce qatar me degoute

  5. Tempo - dim 13 Août 17 à 12 h 56

    Il ne faut pas être naïf.
    Le Qatar a tout faussé, pollué, déréglé... mais il ne faut pas être naïf. A l'instant où tout s'achète avec une montagne d'or on le savait bien. Comment peut-on donner une coupe du monde à ce pays!
    Comment peut-on donner le club de notre capitale à un pays et crier aux loups ensuite ?
    Et l'achat de la presse et des télévisions on laisse faire !
    On a même fait croire aux supporters du PSG qu'ils n'étaient pas des vrais supporters fidèles s'ils ne faisaient pas la queue pour dépenser 130 € pour un maillot au nom de Neymar...
    Ces mêmes personnes vont manifester pour la suppression de 5 € pour leur APL.
    La stupidité n'a pas de prix.
    ... et Canal plus va pouvoir augmenter le prix de ses abonnements. Merci qui?

    1. fandelol - dim 13 Août 17 à 17 h 21

      "Comment peut-on donner une coupe du monde à ce pays!"

      Bah c'est simple avec l'argent maintenant ^^

  6. Tempo - dim 13 Août 17 à 13 h 29

    Au sujet du Qatar et des liens avec nos politiques vous pouvez lire :
    "Nos très chers emirs" de Christian Chesnot et Georges Malbrunot. L'on voit bien les liaisons dangereuses entre certains politiques français et les monarchies du golfe.
    La revue Challenges avait mis des extraits intéressants.

  7. Ismael9bakekolo - dim 13 Août 17 à 13 h 30

    Je valide cet article à 100% et je pense que tout le monde ici aussi. Notre projet est vraiment grandiose mais comme j'ai put le lire plus haut, le plus important pour nous c'est l'aspect sportif. Aulas a presque tout fait parfaitement, il semble qu'il a même enfin mit en place une bonne cellule de recrutement. Mais le jour où il ouvrira les yeux et lui ou le futur directeur sportif nous trouvera un véritable entraîneur, le retour sur investissement sera optimale et à moyen long-terme nous serons enfin un club du top 10 européens. En attendant ce moment là, on va continué à lutter pour les 2-3-4 ème première place du classement et on va continué à échouer dans le dernier carré de l'Europa league.

  8. Tempo - dim 13 Août 17 à 13 h 55

    Sans immense sponsors un club ne peut pas être dans le top 10 en Europe en terme de budget. Sauf éventuellement les clubs anglais.
    Liverpool est 9ème cette année avec un budget de 404 M€.
    En Angleterre les droits tv sont à plus de 3 milliards d'Euros !!!! et la place dans un stade au-delà de 100 Euros. Les abonnements coûtent un bras. Ces prix ne peuvent pas être appliqués en France.
    Au mieux un club comme Lyon peut espérer des recettes de billetterie entre 50 et 70 M€ sur une année avec des participations en LDC mais ce n'est pas avec cela que Lyon pourra rentrer dans les budgets du top 10 en Europe.

    1. fandelol - dim 13 Août 17 à 17 h 25

      Faut pas confondre top 10 économique et top 10 sportif. Des clubs comme West Ham, Southampton et compagnie, ils ont beau avoir plus de pognon c'est pas pour autant que ce sont des meilleurs clubs.

  9. Le Condor - dim 13 Août 17 à 14 h 07

    ... pas dans le top 10 en terme de budget, mais cela reste possible en terme sportif.
    Même si le 6eme de Premier League a un budget supérieur, il n'a jamais accès à la LDC

  10. Forest Gone - dim 13 Août 17 à 14 h 42

    JMA fait figure de chevalier blanc car son combat est juste et légitime, nous sommes face à une concurrence déloyale. Je ne doute pas que la fronde anti PSG va s'intensifier en France et à travers l'Europe et personnellement je la soutiendrai.
    Maintenant j'aimerais savoir si notre modèle économique nous servira à gagner des titres ou juste remplir les poches des chinois?

  11. Tempo - dim 13 Août 17 à 15 h 00

    En terme sportif je ne sais pas vraiment ce que cela signifie que d'être dans le top 10.
    Logiquement pour être dans les meilleurs il faut avoir les meilleurs joueurs.
    Qui dit meilleurs joueurs dit meilleurs salaires.
    Lorsque l'on voit que Lyon ne peut pas garder Alex ou Tolisso et au mieux met 10 M€ sur un achat... alors qu'un Mendy est acheté 50 M€ l'on comprend vite que Lyon n'est pas dans le même monde.
    En dehors des immenses institutions style Bayern Real Barça Milan... L'on voit venir les clubs Russes et Turcs donc l'avenir n'est pas réjouissant.

    1. fandelol - dim 13 Août 17 à 17 h 28

      Regarde les salaires à l'Atletico et à Dortmund et tu verras que pour être dans le top 10 et avoir des très bons joueurs il n'y a pas forcément besoin de les surpayer.

  12. Le Condor - dim 13 Août 17 à 15 h 13

    Soyons un peu plus fins que ça quand même ...
    .
    1 - Pour l'instant, je doute est beaucoup enrichit des actionnaires ... par contre, ils ont beaucoup investi et pris des risques. Personnellement, je ne trouverais pas scandaleux que les actionnaires en retirent aussi des dividendes à un moment donné. Mais c'est sûr que du point de vue des supporters que nous sommes, on veut surtout des résultats et donc des titres,

    2 - Si des dividendes sont versés, ce serait de toutes façons, en proportion par rapport à l'actionnariat. Donc, 80% des dividendes resteraient avec les actionnaires historiques au vu de la composition actuelle du capital,

    3 - J'espère que l'on va se remettre à gagner des titres... mais on ne pourra pas gagner 7 titres de rang avec un PSG a 700 ou 800 Millions de budget annuel ... Monaco est aussi un concurrent déloyal sur le plan fiscal.

    Mais, je pense qu'on pourra quand même avoir de bonnes années,

  13. OLVictory - dim 13 Août 17 à 15 h 46

    La saison dernière l'OL n'équilibre son budget que grâce a la LDC + ventes de nos meilleurs joueurs.
    Cette saison la baisse de la masse salariale ne devrait pas être suffisante pour combler l'absence de LDC, d'où vente encore de tout ce qui est vendable.
    Il faudra rentrer énormément d'argent si on veut finir de rembourser le stade dans 7 ans. Ça parait difficile mais pas impossible.
    En attendant ça il n'y a plus qu'à esperer un miracle pour remporter un titre. Sur un malentendu.

    1. Gonzo - dim 13 Août 17 à 15 h 50

      ... et en plus, on va tous mourrir....

      🙂

      1. Gonzo - dim 13 Août 17 à 16 h 52

        ... ou mourir, c'est bien aussi...
        avec un air qui va nous faire rire ? 😉

    2. fandelol - dim 13 Août 17 à 17 h 33

      Donc t'es en train de dire que l'an dernier on avait un trou à combler de 160M? Oui, bien sur mdr

      1. OLVictory - dim 13 Août 17 à 19 h 20

        Non autour de 80 de déficit chronique hors LDC et trading

    3. jeremy - dim 13 Août 17 à 20 h 23

      C'est totalement faux.
      En 2014-2015 :
      - Élimination contre fc Astra en ligue Europa, donc pas de LdC et quasi pas de coupe d'Europe
      - 2,2M€ de revenus billetterie + TV en coupe d'Europe
      - 3,7M€ de balance positive sur le trading
      - résultats nets -21,4M€

      En 2015-2016 :
      - Élimination en phase de groupe de LdC
      - 2,8M€ de billetterie en coupe d'Europe
      - 39,5M€ de droits TV en coupe d'Europe
      - 17M€ de balance positive sur le trading
      - résultats nets 9,8M€

      En 2016-2017, il n'y a que les infos sur les produits des activités :
      +18M€ de produits des activités par rapport à 2015-2016 sans compter la billetterie UEFA, les droits TV UEFA et le trading.

      Cette saison on a le naming en plus et 10M€ de moins à payer par an grâce à la restructuration de la dette.

      1. OLVictory - lun 14 Août 17 à 13 h 21

        Pour 2015-2016, ça confirme 45/50 millions de déficit hors LDC et trading.
        Pour 2016-17 toujours hors Ldc et trading j'ai compté -80, on verra les chiffres en octobre. Mais vu les salaires je dois pas être très loin.
        Pour la saison en cours impossible de dire encore, l'effectif peut bouger jusqu'en septembre.
        Il y a des signaux positifs, mais rien qui puisse dire qu'on est à l'équilibre sans LDC ni trading.

      2. jeremy - lun 14 Août 17 à 15 h 21

        Parce que tu crois qu'en ligue Europa on n'a pas de droits TV ni de billetterie ?

        J'aimerais bien voir le détail de ton calcul...

      3. OLVictory - mer 16 Août 17 à 17 h 00

        J'ai compté 40 millions de LDC, soit la différence entre LDC et EL.

      4. Bamaki - mer 16 Août 17 à 17 h 02

        En 2015/2016 (avec ligue des champions), EBITDA de + 52ME dont 58ME de cessions de joueurs. Donc pour faire simple, en année LDC nous sommes pas très loin de l'équilibre. Par contre en année sans LDC, ce n'est pas le cas.

        Après avec l'arrivée du stade qui booste les revenus mais aussi les charges, cela va évoluer progressivement. Mais notre modèle économique repose sur le trading malgré tout.

      5. OLVictory - mer 16 Août 17 à 17 h 21

        L'EBITDA positif c'est bien, mais ça montre qu'on peut à peine payer les frais de fonctionnement sans LDC et sans trading. Après il faut encore rembourser le stade, ça renforce encore le besoin de rentrer de l'argent.
        On peut aller chercher à droite à=ou à gauche le chiffre qui arrange, mais pour l'instant on reste tributaire de ces deux sources de recette, Champion's ligue et vente de joueurs.
        On verra en octobre, avec toutes les économies qui ont été faites, mais je pense que le stade va encore nous coûter plus qu'il ne rapporte pendant au moins 7 ans.

      6. Bamaki - mer 16 Août 17 à 17 h 32

        Je ne dis pas le contraire. Sur la base 2015-2016, on sort - 6ME d'EBITDA retraités des ventes de joueurs. Cela montre que l'on est même pas à l'équilibre en année LDC donc qu'il y a encore du boulot. Et pour le moment, personne ne connait l'apport du stade en stade sur l'EBITDA, on connait la progression du chiffre d'affaires qu'il génère, pas les charges (qui sont supérieures aux budget selon Aulas). Donc non, la pérennité du modèle économique n'est pas encore démontrée contrairement à la com' d'Aulas, mais je pense que cela viendra une fois que tout sera construit autour du stade (et donc que les loyers + naming rentreront)

      7. OLVictory - mer 16 Août 17 à 17 h 42

        Pour l'instant pas de loyer pour les hôtels (c'est pas le Monopoly 😆 ) puisque les terrains ont été vendus à Lavorel.

  14. bol26 - dim 13 Août 17 à 15 h 52

    Je pense comme une grande majorité de supporters (de l'OL ou d'ailleurs ... sauf du QSG) que la concurrence est déloyale ... pas à cause de l'argent lui même , mais à cause de son origine !
    De l'argent il en faut ... c'est indispensable pour être au top niveau, et l'OL a la chance de posséder son stade, d'avoir une formation performante ... ce qui, financièrement parlant, est une aubaine (merci JMA) mais ce qui est loin d'être suffisant
    Donc il FAUT de l'argent extérieur (les chinois pour nous, les américains à l'OM, les russes à Monaco) si l'on veux arriver dans le TOP 10 et y rester.
    Et ce qui me gène dans le cas du PSG c'est l'origine de l'argent ... de l'argent d'état et, qui plus est, d'un état douteux (on voit le pétrole et le gaz mais on ne voit jamais de pauvres quataris ... et pourtant il y en a !!!) Du coup avec ces ressources illimitées le QSG tombe dans la démesure et fausse completement les compets ... et si il n'existe déja, je pense qu'il va y avoir un front "anti PSG" des supporters, des présidents de club mais surtout des joueurs qui auront un challenge : faire chuter le QSG
    Je pense que le staff et les joueurs du QSG doivent s'attendre a des oppositions musclées ! (2 couches de protege-tibias ne seront pas de trop !)
    Mais la venue de Neymar (et de MBappe ?) n'est pas synonyme de succès ... aux autres équipes (et bien sur à l'OL) de le démontrer
    NB : le raisonnement est applicable à Monaco (dans une moindre mesure avec l'argent russe) ... et ce n'est pas un hasard si les 2 prochaines coupes du monde auront lieu en Russie et au Quatar !!!!!!!!!!!!!!