OL : un pour tous ...

Pour la deuxième fois de suite après Amiens, l'OL a gagné un match sans forcément le mériter totalement. Et encore une fois, ce sont les individualités qui ont permis cela. Mais elles changent selon les rencontres. C'est peut-être ça le collectif façon OL.

Comme après la victoire à Amiens, Bruno Genesio a joué de lucidité dimanche soir à l'issue du succès lors du choc Olympique (2-0). "On n’a pas forcément gagné avec la manière, notamment en première mi-temps. On a trop reculé et pas réussi à ressortir les ballons de manière propre. On a fait une très bonne entame en seconde ce qui a permis de gérer ensuite." Est-ce seulement de la gestion ?

L'OM séduisant

Une fois n'est pas coutume, il convient d'évoquer la performance de l'adversaire lors d'un match contre Lyon. Honneur à Marseille par conséquent. Pour rappel, l'OM n'avait plus connu la défaite en Ligue 1 Conforama depuis le 10 septembre dernier et une défaite contre le Stade Rennais. Plus longue série d'invincibilité en cours donc. Sur le terrain, les hommes de Rudi Garcia étaient en confiance. Dès le début de la rencontre, les visiteurs choisissent de presser les Gones, et ce qui va durer au moins jusqu'à la mi-temps. Face à cela, les Lyonnais ont du mal et se positionnent très bas sur le terrain, (de façon voulue ou subie ?) et c'est pourquoi ils oeuvrent par contre. De longues courses, notamment de Nabil Fekir ou Maxwel Cornet, mais qui restent souvent sans fin. De son côté, les Sudistes déroulent leur jeu. Les chiffres sont là pour le prouver. Une possession conséquente (56% contre 44%) conjuguée à une meilleure qualité technique (85% de passes réussies contre 77%), plus de tirs (19 contre 8), de centres (38 contre 11), et même plus d'agressivité (plus de fautes pour l'OM), Marseille a dominé les débats.

Les Marseillaisn pressent les Lyonnais très haut, et cela gêne beaucoup les locaux

A la manoeuvre, Luiz Gustavo a donné une leçon à tout le milieu de terrain lyonnais à lui seul (autant de ballons joué que la paire Tousart-Ndombele). Placement impeccable pour récupérer le ballon (17 ballons récupérés, plus haut total du match), le Brésilien n'a pas besoin de courir partout pour cela. Aussi, il a distribué le jeu vers l'avant avec des passes lasers, qui éliminaient plusieurs joueurs lyonnais d'un coup, tout en étant propre dans la gestion du cuir (92% de passes réussies, pas toutes faciles). L'ancien du Bayern a été aidé par ses couloirs, qui ont dominé ceux de l'OL. Cornet, Tete et Marçal dépassent à peine les 65% de passes complétées, et ont environ une vingtaine de perte chacun. Ce sont eux les premières victimes du pressing marseillais, effectué par Ocampos et Thauvin en tête. Les Phocéens se créent donc le plus d'occasions franches, mais Anthony Lopes veille face à Rami (15e) et Ocampos (38e), quand ce n'est pas Rolando qui loupe sa tête seul aux six mètres. Malgré tout cela, il y a bien 1-0 pour Lyon à la pause...

Démarrer fort, ensuite gérer ?

Les deux scénarios sont identiques à chaque début de période. Les hommes du président Aulas commencent bien, pour ne pas dire avec intensité, en se créant toujours la première occasion suite à un temps fort (souvent venu d'un côté). Puis, le but vient d'un coup de pied arrêté ou des conséquences de celui-ci. Par la suite, l'Olympique lyonnais est plus en difficulté. Un résumé du match s'il est permis, mais qui doit être nuancé quant au début du second acte. Effectivement, les coéquipiers de Marcelo rentrent sur le terrain en mettant beaucoup plus d'intensité et d'agressivité, en allant chercher leurs adversaires plus haut sur le terrain quand ils n'ont pas le ballon. Hasard ou pas, le gardien portugais de l'OL est moins sollicité en seconde période, du moins jusqu'aux ultimes secondes des arrêts de jeu où il sauve son équipe à trois reprises. Ce n'est pas la seule individualité qui a bénéficié au collectif d'ailleurs.

Prenons Mariano et Fekir. Le buteur attitré du 69 s'est comme à son habitude battu sur chaque ballon qui se trouvait près de lui, et il n'a jamais désespéré parce que Mandanda repoussait toutes ses tentatives. Bien sûr dans ce cas, sa persévérance a encore payé avec ce but de la tête à la 51e, plein de rage. Quant au capitaine lyonnais, il a rehaussé le niveau rapport aux quelques derniers matchs décevant de sa part. Dans cette stratégie d'attente, Fekir avait pour rôle de remonter le ballon et profiter de l'espace existant devant lui. C'est la force des Gones cette saison : en plus d'avoir un collectif maintenant assez solide, qui repose sur quelques certitudes, les Rhodaniens peuvent compter sur quelques individualités au dessus du lot, qui permettent à l'équipe de franchir un pallier chacun à leur manière. Il se trouve que ces individualités ne sont jamais les mêmes suivant la partie, ce qui prouve la qualité de l'effectif cette saison. Tous oeuvrent pour le collectif, en y apportant leur touche personnelle.

25 commentaires
  1. OL48 - mar 19 Déc 17 à 8 h 28

    La caractéristique du match, c'est qu'on a marqué en premier.
    Personne ne peut juger ce qui se serait passé si l'inverse s'était produit.
    L'idéal serait qu'on soit capable de s’adapter aux différents cas de figure, mais on sent l'équipe en manque de leaders et de repères tactiques.

  2. OL-38 - mar 19 Déc 17 à 9 h 37

    Bonjour à tous,
    Une fois encore L'OL doit une fière chandelle à Antho Lopes, Mais Les gones doivent bien s'appliquer. Car Antho Lopes ne peut pas tous faire

  3. Juninho Pernambucano - mar 19 Déc 17 à 9 h 44

    Leur milieu de terrain a dominé le notre et c'est la clé de voute d'une équipe .
    Si celui ci est supérieur , on est sauvé par la qualité de nos attaquants qui peuvent marquer à tout moment .
    Gustavo a fait un récital , et avec des Ocampos et Thauvin qui bougent et pressent beaucoup , Tousart a pas mal bu le bouillon , mais aussi Aouar qui a fait un petit match vu ses qualités.
    Il n'a que 19 ans , de tels matchs vont lui permettre d'apprendre et progresser .
    L'équipe est très jeune et manque de leaders d'expérience , mais devrait terminer sur le podium , ils ont mine de rien battu monaco et marseille ....

  4. OL-38 - mar 19 Déc 17 à 9 h 54

    Un pour tous...Tous pour L'OL. Mais c'est vrai u moins les gones n'auront rien lâchés jusqu'au bout. Maintenant, L'OL devra être comme ça demain. ALLEZ L'OL

  5. Juni entraineur OL - mar 19 Déc 17 à 10 h 27

    Il est temps que le trêve arrive !
    On a un excellent nombre de points, 38, peut être 41, c'est dans les 2 ou 3 meilleurs parcours a mi-saison du club je pense !
    Je me souviens d'un 50 points à la trêve, quel pied, presque imbattable, la 2eme partie de saison avait été très poussive par contre !

    1. Altheos - mar 19 Déc 17 à 11 h 28

      Suite à l'élimination en 8eme de C1 par la Roma. 1 défaite sur les matchs aller de mémoire (Rennes avec un rouge pour Juni).
      2eme saison de Houllier avec le trident Toulalan-Tiago-Juni au milieu.

      1. Juni entraineur OL - mar 19 Déc 17 à 11 h 34

        avec Reveillere qui a failli se casser la cheville par le drible de mancini, 🙂

  6. Gones2wano - mar 19 Déc 17 à 10 h 57

    On a été mauvais en 1er période mais la deuxième on la réellement géré, pour le milieu l'apport de toussart est vraiment limité il court beaucoup ( meme beaucoup trop) mais c'est une perte d'énergie et il devrait apprendre à ce canalisé et à jouer plus avec sa tête
    Si on regard bien lorsque aouar joue 8 il récupéré plus de ballon que toussart grâce à un placement intelligent et des déplacement utile
    Gustavo en 6 et l'anti thèse de toussart, pour être un excellent 6 il ne faut pas être spécialement un chien fou mais être plutôt un renard
    Regardons les meilleur 6 au monde et le style "je cour partout" n'est pas la qualité de ces joueur, même Toulalan que je trouvais bon mais limité lorsqu'il faisait le chien fou, a changer de style en allant en espagne et avec l'âge, le meilleur Toulalan est celui de malaga sous les ordres de pellegrini lorsqu'il vont en quart de final de ldc et celui de Monaco 1er année lorsqu'il revient, à cette époque là, il joue beaucoup au placement avec sa très bonne lecture du jeu
    Toussart doit garder sa grinta mais arrêter de ce jeter comme un dingue

    1. Juni entraineur OL - mar 19 Déc 17 à 11 h 36

      +1000 au sujet de Tousart
      Il n'est pas ultra efficace je trouve également

      1. Lyolicha - mar 19 Déc 17 à 22 h 33

        Entièrement d'accord avec toi Gones2wano

  7. Fekiiresistible69 - mar 19 Déc 17 à 11 h 06

    Tout ce que je vois perso cest quon a accelerer 2 3 fois dans le match on a claquer 2 but apres oui en 1ere on a reculer on leur a laisser la.balle mais au final ils on ete dangeureux que sur cpa et en tt fin de match dans les 2 derniere minute sinn on a vu un lyon jouer a 50% battre un marseille a 150%. Jenten tt ce qui ce di quon merite pas blablabla au final on a les 3 pts et meme en etant emousser physiqument et mentalement on arrive a gagner nos match (grosse dif avec lannee derniere) et mine de rien on a taper nos 2 convurrent direct a la.2e place. La treve arrive a point nommer pour nos.gones cva faire du bien avec quelque ajustement cette hiver on aura une belle 2e partie de saison a jouer avec on lespere un petit sacre en fin de saison.

  8. 69dz - mar 19 Déc 17 à 11 h 09

    Nous avons perdu la bataille du milieu de terrain c'est ce qu'il faut retenir de ce match et Bruno a l'air de l'avoir fait car il demande un mdc supplémentaire et il a bien raison Tousart n'a que 20 ans et on a bien vu qu'il était fatigué. Palhinha du sporting Lisbonne serait parfait en doublure.
    Si tu arrives avec un milieu a deux, qu'un de tes deux joueurs est carbo et qu'en face tu a Luiz Gustavo qui marche sur l'eau c'est tout de suite plus compliqué car la transition attaque défense a beaucoup plus de mal a se faire d'ou le fait qu'on est peu vu Nabil alors que d'habitude il est rayonnant d'ailleurs en 2nd mi temps on l'a plus vue car c'est lui qui allait cherché le ballon très bas.
    Du coup les gones ont essayé de passé sur les cotés sauf que Cornet (essentiellement de son coté) face a Amavi ça ne passe pas et je ne parle même pas de Tete face a Ocampos. Cela aurait été je pense un match totalement différent avec Bertrand car il est tellement a l'aise techniquement qu'il peut se permettre de conserver le ballon et le donner une fois que tout le bloc est remonté et sortit du marquage. Et puis il aurait été beaucoup plus difficile de le prendre au marquage pour Amavi.

  9. Altheos - mar 19 Déc 17 à 11 h 31

    Dans ce genre de match et n'en déplaise à Fékir, il faudrait pouvoir évoluer en 4-3-3.
    l'OL n'aura pas à chaque match une bourde du gardien adverse et 6 arrêts décisifs de Lopes pour faire un hold-up pareil.
    Il serait temps de réflechir sérieusement au fait que Nabil doit pouvoir jouer sur le côté d'un 4-3-3, dans un registre de meneur-finisseur excentré comme le fait Messi (toute proportion gardée, on est d'accord) au Barça.

    1. Juni entraineur OL - mar 19 Déc 17 à 11 h 43

      +1000

    2. HoussemAouar - mar 19 Déc 17 à 21 h 54

      Absolument pas. Fekir en ailier gauche meneur ? Il te faut un top latéral pour ça, un ex ailier avec un jus de malade. Rafa d'il y a quelques années aurait pu mais trop frêle défenseur. Tete est bien trop faible offensivement pour prendre le couloir tout seul. Regarde les difficultés de Kurzawa avec Neymar. Non, Fekir c'est un 10 ou un 9,5 et c'est tout. En debut de saison je pensais qu'il pourrait faire l'affaire en 8, mais je suis pas sûr. Un role assez libre comme Kevin De Bruyne a City. Et puis tu fais quoi de Traore qui est notre meilleur ailier ?

      433 sans Fekir. Ou en 8, mais je suis pas sûr qu'il ait la caisse pour ou meme le mental pour accepter de défendre autant. Mais je suis persuadé que si il veut devenir une syperstar ce sera au poste de 8. Les gros clubs n'aiment pas jouer avec un 10.

      1. Lyolicha - mar 19 Déc 17 à 22 h 36

        +100000000 Houssem Aouar

  10. -bRoglin- - mar 19 Déc 17 à 11 h 31

    Le caractère....On manque de caractère et d'engagement depuis toujours à l'OL..à trop parler de projet de jeu lyonnais et technicité, on a toujours dénigré l'engagement, surement aussi pour se démarquer plus encore des stéphanois..
    Heureusement, cette année, le mercato a crée des conditions plus propices à l'engagement physique de nos joueurs..mais combien de fois par saison on se fait secouer sans être capable de réagir.?

    On savais tous comment le match aller se dérouler...on serait secoué, on subirait un gros pressing et la question était de savoir qui arriverait à être décisif dans la zone finale..?
    On savait que sur ce point on a plus de qualité..mais que c'est réducteur ou minimaliste que de s'appuyer sur les qualités individuelles...
    Génésio a réussit un gros travail en solidifiant la défense..C'était nécessaire..mais ça relève plus de l'apport d'un Mariano et d'un Tête que de son travail à lui...
    Je trouve qu'on a encore trop souvent 11 joueurs dispersés sur le terrain qui savent pas défendre ensemble..alors que l'OM d'un Garçia que je déteste, arrive à jouer en bloc..

    Offensivement, quand Traoré était sur le terrain, on avait une attaque ultra technique et complète..on s'est régalé un paquet de fois...pas mal de jeu en 1 touche de balle..d'élimination en 1v1., de décalage des latéraux,.du bonheur..mais jusqu'à présent, j'ai encore jamais vu l'OL (sous l'ère Génésio) avoir un milieu de terrain dominateur et faisant corps avec Défense ET Attaque...Hormis peut être les premiers matchs de Ndombélé..

    Je considère que Génésio a gagné un peu de répit en ce début de saison..mais il est fatiguant de constater qu'en 2 ans, il n'a jamais réussit à apporter régularité dans l'envie à son groupe et surtout un projet de jeu impliquant les 11 joueurs ensemble..

    Bravo à l'OL pour cette victoire mais la France du foot a bien vu nos lacunes sur ce match..et on a pas marqué les esprits...

  11. Juni entraineur OL - mar 19 Déc 17 à 11 h 59

    Ce qui me gonfle, ce sont encore les commentaires des journaleux qui critiquent ce joueur comme s'il y avait un problème par rapport à son manque de collectif !
    Le mec, il plante, c un pitbull, une attraction pour notre championnat et ils commencent à détruire son image, c'est à vomir leurs commentaires, meme Dugarry m'a décu !
    Bien sur, il peut mieux faire, il va mieux faire, marquer 30 buts ! 🙂

    1. frenzybcn - mar 19 Déc 17 à 12 h 59

      En même temps c'est les même qui disent que l'OM est meilleur que nous en se basant juste sur ce match. Ils oublient de dire qu'on a une meilleure attaque , une meilleure défense, 2 joueurs à plus de 10 buts et accessoirement on a gagné ce match. Ils disent n'importe quoi en permanence et retour leur veste après chaque journée.

    2. Ismael9bakekolo - mer 20 Déc 17 à 9 h 58

      même le coach continue à se plaindre de mariano, les médias ne vont pas s’arrêter..

  12. dada - mar 19 Déc 17 à 12 h 08

    Mariano n'est pas assez collectif il plante certes mais il nous fait aussi rater des occasions. D aileursbruno s'en plaint et il est pas journaliste

  13. ObjectifEurope - mar 19 Déc 17 à 12 h 22

    Je partage ton avis. L absence de Bertrand empêche le bloc de remonter comme tu le disais et en plus notre jeu est plus lisible car finalement seul le côté gauche devient tres dangereux pour l adversaire alors qu il lui suffit de gérer le côté droit.

  14. -bRoglin- - mar 19 Déc 17 à 15 h 23

    C'est ça...un simple pressing de déménageur et notre jeu est bloqué à droite avec Cornet..qui reste un attaquant axial..
    Je pense vraiment que l'absence longue durée de Traoré nous coute plus cher que la fatigue accumulée.

    Pour ce qui est des critiques sur Mariano, la passe qu'il refuse de faire à Cornet sur la contre attaque en 2nd mi temps, est une insulte au football..
    On peut adorer tout le reste du bonhomme, ce qu'il fait est dangereux pour l'équipe..car le coéquipier se mets à réfléchir au moment de lui faire la passe..

    L'OM a pas mal de certitudes finalement..Garcia ne fait pas que s'écouter parler devant la presse..Il a réussit à créer un collectif depuis qu'il a viré Evra...entre autre...
    Nous on manque de collectif, malgré la volonté louable de Génésio d'avoir intégré Ndombelé...
    L'OM joue en 4231 comme nous, mais Gustavo rend possible ce schéma..
    Aouar ou Ndombélé sont géniaux mais n'ont pas encore son influence sur le jeu de leur équipe..
    Soit on trouve la solution dans ce schéma soit on glissera vers un autre..

  15. Juillet - mer 20 Déc 17 à 9 h 46

    Oui, nous avons encore vu contre Marseille que nous étions en sous-nombre au milieu de terrain. Il est tout de suite compliqué de produire du jeu dans cette situation. Tousart participe trop peu aux remontées de balles, il est trop absorbé à "boucher les trous", d'où le fait qu'il court partout comme un "chien fou". Mais si nous avions un milieu à 3 qui se replace rapidement défensivement, il n'aurait pas tous ses déplacements à faire. Fékir joue trop haut dans ce schéma. On ne l'a pas trouvé en première mi-temps contre Marseille, donc impossible pour lui d'orienter le jeu. Il faut vraiment qu'il recule dans un poste de pur numéro 10, au coeur du jeu, il en est tout à fait capable, comme le faisait Zidane, de manière à ce qu'on puisse le trouver rapidement à la récupération de balle.
    L'autre option c'est d'aligner Ndombele et Aouar et d'excentrer Fékir en meneur excentré sur un côté, à la Valbunea. Même si ce n'est pas son poste de prédilection, il en est tout à fait capable aussi.
    Le problème c'est qu'à Lyon dés qu'un joueur devient important il est placé par le staff dans un certain confort. Là Génésio construit ses compos pour mettre à l'aise Fékir, c'est marcher à l'envers. Ce sont les joueurs qui doivent être mis au service de l'équipe, pas l'inverse, sinon on va au devant de graves problèmes... Dans la gestion de l'équipe on est pas encore un grand club.

  16. -bRoglin- - mer 20 Déc 17 à 10 h 43

    Je disais en début de saison ne pas comprendre le choix de Génésio de construire autour de Nabil....
    Justement pour les raisons que tu évoques mais j'ai avalé ma cravate en voyant les prestations de Nabil et l'importance de son impact pour l'équipe..
    Là, il est moins en forme et on recommence à parler de schéma tactique..J'essaye d'être objectif..

    Pour ma part, tout est une question d'équilibre...si on maintient ce schéma à 4 offensifs qui défendent peu, il faut 4 offensifs ultra dangereux....et pas un Fékir fatigué et un Cornet handicapé par son manque de confiance et technique sur le coté..
    Si on est pas capable de stresser l'adversaire avec un 4 offensif, alors on ne fait que fragiliser notre milieu pour rien...et oui basculer vers un 433 est indispensable..mais faut pas oublier ce qu'a apporté le 4231...notre goal average découle de ça aussi..

    En tout cas, Aouart sur le coté semble pas une solution viable contre une grosse adversité..idem pour Cornet au final..donc oui, glisser sur un 442 ou 433 face aux gros peu se justifier...

    mais bon..je crache pas sur ce que j'ai adoré...donc j'attend de voir à moyen terme..

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut