OL – OM en 2009 (crédit AFP)

OM - OL : Claude Puel (ex-OL) revient sur le 5-5 de 2009

Treize ans après, le nul complètement fou (5-5) entre l’OL et l’OM est encore dans toutes les mémoires. Claude Puel, coach lyonnais à l’époque, est revenu sur ce scénario à Gerland.

Pour beaucoup, c’est très certainement le match des années 2000. Pour d’autres, c’est le souvenir d’une soirée de folie au stade de Gerland. Qu’on soit supporter de l’OL et de l’OM ou non, la rencontre du 8 novembre 2009 reste dans toutes les mémoires. Ce soir-là, Lyonnais et Marseillais se sont rendus coup pour coup pendant 90 minutes avant de se quitter sur un nul complètement fou (5-5). Treize ans après ce match historique, Claude Puel et Benoit Cheyrou se rappellent de chaque détail comme si c’était hier.

Ayant pris les rênes de l’OL un an auparavant, Claude Puel se souvient de ce jeu de ping-pong avec la formation de Didier Deschamps. Dominateurs, les Lyonnais avaient accusé le coup en l’espace de quelques minutes avant et juste après la pause . Des erreurs de mains d’Hugo Lloris avaient notamment permis à l’OM de passer devant au score.

"A cette époque, Hugo était encore un jeune joueur. Il était arrivé de Nice un an plus tôt. Il a fallu travailler, notamment son jeu au pied. J’espère qu’il ne m’en voudra pas en entendant ça mais il était un peu fâché avec, a glissé l'ancien coach lyonnais sur le site de la LFP. On prend un but juste avant la mi-temps, on en reprend un juste au retour des vestiaires, psychologiquement c’était dur. On prend deux coups de bambou."


Puel : "A 5-4, c'est vraiment le pied"


Auteur de deux grosses parades en seconde période, Lloris a ensuite permis à l’OL de rester en vie et la grinta de Lisandro Lopez auteur d’un doublé en quelques minutes ont permis au club lyonnais de recoller à 4-4. Avant la fameuse 90e minute et ce décalage de Pjanic vers Michel Bastos. En crucifiant Steve Mandanda, l’ailier brésilien avait pensé offrir une victoire renversante aux siens. 

"C’est vraiment le pied à ce moment-là, poursuit Puel. Tu es mené 4-2 et tu te retrouves à mener 5-4 et on arrive dans les arrêts de jeu. Normalement, on a match gagné."

Mais dans ce match pas comme les autres, Jérémy Toulalan, sous la pression de Stéphane Mbia, avait finalement marqué contre son camp au bout du temps additionnel. Un match de folie mais de vrais regrets des deux côtés à écouter l’ancien coach de l’OL et Benoit Cheyrou.

7 commentaires
  1. Darn - jeu 28 Avr 22 à 14 h 51

    Comme je m'en souviens ! J'ai mis des heures à trouver le sommeil, si j'y étais arrivé... Totalement surexcité.

    1. Kim Kallschtroumpf - jeu 28 Avr 22 à 15 h 21

      Y avait faute sur Toulalan.

  2. Juni forever OL - jeu 28 Avr 22 à 15 h 51

    C'est sûr, a 5 4 c'était le pied !
    Dans le stade j'imagine devant la télé aussi on a vécu 15 matchs en un seul
    On a tous vieillis un peu plus vite ce soir-là

  3. OLVictory - jeu 28 Avr 22 à 16 h 33

    Il est au chômage Puel, il ne voudrait pas venir faire une pige à l'OL pour la préparation estivale ?
    On lui donnerait le grade de sous-lieutenant et il aurait Duverne en sergent-chef.
    Je vois bien un stage commando d'une semaine avec en point d'orgue la traversée à la nage du lac de Tignes, sans combinaison et avec Duverne qui fouette les derniers !

    Je n'aime pas dire du mal des gens mais Bosz est gentil ! C'est pas avec lui que les starlettes vont devenir des guerriers, il lui faudrait un assistant qui fait bien peur.

  4. Jean-Jacques 2 bouts - jeu 28 Avr 22 à 20 h 29

    Y'a Troussier aussi. Sinon Kim Jung Il. L'option Brigitte Bardot est intéressante, elle menace les ânes de manière très efficace.

  5. exile97 - jeu 28 Avr 22 à 20 h 38

    Vous êtes top les gars 🤣🤣

  6. JUNi DU 36 - jeu 28 Avr 22 à 21 h 15

    Qu'est ce que ce type vient faire ici ?? Il s'est employé à détruire tout ce qui avait été construit avant 😡👎

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut