Tony Parker, président de l'ASVEL
Tony Parker, président de l’ASVEL (Photo by Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP)

Parker n’a "aucune envie d’être président" de l’OL

En annonçant son futur retour dans le conseil d’administration de l’OL, Tony Parker a créé défiance et spéculation autour de son futur rôle. L’ancien basketteur assure ne pas briguer la présidence du club lyonnais.

Jeudi dernier, il avait des étoiles dans les yeux. Dix ans après sa prise de contrôle dans l’ASVEL, Tony Parker a vu l’un de ses rêves villeurbannais se réaliser. Accueillir un match de basket dans une salle flambante neuve pour un match d’Euroligue. Après des mois de construction, l’Arena a été le théâtre d’un premier événement avec la défaite de l’ASVEL contre le Bayern Munich (100-101). L’actionnaire et président du club villeurbannais a pu constater aux premières loges le rendu de cette nouvelle salle et a certainement dû être encore un peu plus convaincu de se lancer dans le projet de rachat de l’Arena suite aux volontés de John Textor de la vendre. "Par rapport au rachat de l’Arena, oui, c'est vrai qu’on s’est positionné, a avoué Tony Parker à Ouest-France. On est des actionnaires, je trouve que c’est important de garder cet outil."

Pour parvenir à ses fins, le récent "Hall of Famer" de la NBA compte s’entourer d’investisseurs comme Alexei Fedorychev, président de Monaco et patron de Fedcom mais aussi de sa relation avec John Textor. Dans le cadre de cette opération rachat, le propriétaire américain de l’OL Groupe aurait annoncé à Parker sa volonté de le voir réintégrer le conseil d’administration. Une sortie qui n’a pas forcément été confirmée par Textor lui-même, mais qui a déclenché une vague de critiques dans l’environnement lyonnais. Ce dernier craint que Tony Parker ne vienne occuper un rôle dans l’organigramme de l’OL. Une hypothèse balayée d’un revers de la main par l’ancien basketteur. "L’OL, c’est juste un retour au niveau du conseil d’administration. Je n’ai aucune envie d’être président."

8 commentaires
  1. Toitoi
    Toitoi - mer 29 Nov 23 à 13 h 10

    Ça tombe bien.

  2. JFOL
    JFOL - mer 29 Nov 23 à 13 h 15

    Son objectif est clair, s'infiltrer, pour récupérer l'aréna, ça sera quand même plus facile

  3. Docteur Traboule
    Docteur Traboule - mer 29 Nov 23 à 15 h 10

    Moi non plus, je n'ai pas envie d'être président

  4. Avatar
    Fab2506 - mer 29 Nov 23 à 15 h 30

    En même temps personne ne lui a demandé.

    1. Toutchanger
      Toutchanger - mer 29 Nov 23 à 19 h 06

      Même pas JMA ?

  5. OL-91
    OL-91 - mer 29 Nov 23 à 16 h 24

    Le commandant en second du Titanic n'a pas voulu remplacer le premier non plus.

    1. Avatar
      XUO - mer 29 Nov 23 à 16 h 53

      Est-il vrai que le commandant en second du Titanic a réclamé un parachute ? Bizarre comme demande....

      1. Juninho38
        Juninho 38 - mer 29 Nov 23 à 17 h 35

        peut etre parker , tel henry wilde , eut ces mots :

        Lors de l'escale du Titanic à Queenstown le 11 avril 1912, il avait écrit à sa sœur : « Je n'aime vraiment pas ce bateau... J'ai un drôle de sentiment à son propos »

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut