@Damien LG – OL

Pierre Chavrondier : « L’opportunité d’entraîner à l’OL ne se refuse pas » 1/2

Aux côtés d’Eric Hély, Pierre Chavrondier dirige les U19 de l’OL depuis 2019. Pour Olympique-et-lyonnais.com, l’entraîneur adjoint revient sur son parcours de technicien, son admiration pour Guardiola et évoque la formation lyonnaise.

Olympique-et-lyonnais.com : Pouvez-vous présenter votre parcours en tant qu’entraîneur ?

Pierre Chavrondier :  J’ai arrêté ma carrière à Alès en National. Ensuite, j’ai commencé à passer mes diplômes. J’ai entraîné une équipe féminine pendant un an. J’ai dirigé Uzès Pont du Gard pendant deux ans. Après, je suis revenu dans la région. J’ai passé sept années à Belleville Saint-Jean où j’ai essayé de construire le club en mettant en place des projets au niveau de la formation et des seniors. Par la suite, j’ai été contacté par Stéphane Roche qui m’a fait venir à l’Olympique lyonnais.

Quels sont vos objectifs pour la suite ?

L’ambition est toujours de pouvoir évoluer. J’ai aujourd’hui la chance d’être à l’OL, et je pense que beaucoup de personnes aimeraient être à notre place. J’étais à la tête des U17 pendant deux ans (entre 2017 et 2019, il a également été adjoint entre 2016 et 2017) et j’ai apprécié ce rôle. J’aimerais retrouver un poste de numéro 1, voir au-dessus, pour goûter à la National 2 en tant qu’adjoint dans un premier temps et peut-être plus par la suite.

"Retrouver l’élite, c’est ce qu’il y a de mieux"

Vous avez connu le banc d’équipes seniors, pourquoi être revenu diriger des équipes de jeunes ?

J’arrivais en fin de cycle je pense dans le club auquel j’étais au niveau des seniors. Et ensuite, l’opportunité d’entraîner à l’OL ne se refuse pas, avoir les meilleurs de certaines générations. Retrouver l’élite, c’est ce qu’il y a de mieux. C’est la chance de pouvoir diriger des joueurs de haut niveau et c’est très appréciable.

Quel entraîneur vous inspire le plus ?

J’aime bien Pep Guardiola, ce qu’il annonce et son projet de jeu. Sa philosophe et sa manière de voir les choses me plaisent également. Je m’oriente plutôt vers lui. C’est une personne qui a l’air très bien de l’extérieur et qui prône un jeu avec une possession qui est hyper intéressante. C’est très agréable à voir.

Que vous apporte votre expérience de joueur pour entraîner les jeunes ?

Mon expérience fait que j’ai côtoyé beaucoup d’entraîneurs qui m’ont permis de prendre un peu de chacun et de faire ma philosophie au niveau des entraînements et de garder cette ADN OL que j’avais pour essayer de le retranscrire aux jeunes aujourd’hui. J’ai également pas mal voyagé, j’ai connu pas mal de clubs. Au départ à la formation de l’OL, j’ai connu José Broissart (ancien directeur du centre de formation) qui pour moi est un formateur hors-norme.

"Nous avions juste un entraîneur qui s’occupait de tout"

Vous avez été formé à l’OL, on peut imaginer que la formation n’a plus rien à voir avec ce que vous avez connu ? 

La différence, c’est qu’aujourd’hui, ils ont tout. A l’époque, nous n’avions pas de kiné, pas de salle de musculation, pas de docteur, pas de préparateur physique ni de cellule de performance, ect…Nous avions juste un entraîneur qui s’occupait de tout. Lorsqu’on voit comment ça a évolué depuis ce temps-là, je me dis que les jeunes ne savent pas la chance qu’ils ont d’être à l’Olympique lyonnais. Ils ont tout à portée de main. Aujourd’hui, si un jeune veut réussir, bien-sûr, il faut un peu de talent mais ils ont un outil à l’académie qui est extraordinaire. Le football a bien évolué depuis ce temps. On cherche à chaque fois des choses pour innover car ce sport avance.

Estimez-vous que les catégories U17 et U19 ont progressé ces dernières années ?

Il y a une progression en effet. Je m’aperçois qu’entre les U17 et les U19, il y a vraiment un très grand écart, au niveau de l’intensité des matches, du jeu, ect…A l’OL, on voit que nos meilleurs U17 sont déjà en U19. Ils doivent rapidement connecter et être au niveau pour pouvoir postuler avec nous. C’est pareil avec la National 2. On parle de paliers et c’est vrai qu’entre ces catégories, ils sont importants. On a une obligation de former les joueurs pour qu’ils soient prêts pour la N2 et la Youth League. Depuis le début de la saison, dans le groupe U19, on a déjà 5-6 éléments qui sont montés avec la N2 car ils ont franchi le cap.

"C’est que du bonheur"

Quel sentiment ressentez-vous lorsqu’un jeune joueur que vous avez connu dispute ses premières minutes chez les professionnels ?

Un sentiment de fierté car on a participé à son éclosion. Mais pour moi, comme je leur dis quand je les croise, ce n’est pas fini, ce n’est que le début. C’est agréable de les voir s’entraîner avec le groupe professionnel et de constater que le travail fourni en amont a payé. C’est que du bonheur.

3 commentaires
  1. JUNi DU 36 - lun 22 Fév 21 à 10 h 50

    Ptit message pour Pierre . Merci pour ces belles années à Châteauroux et ce titre de champion de ligue 2 👍🌞 Quel ambiance à Gaston Petit pourtant si dur à motivé. Bonne continuation

  2. JUNi DU 36 - lun 22 Fév 21 à 10 h 56

    Je viens de poster et ça n'a pas été pris ???
    Je recommence.
    Petit message pour Pierre. Merci aux bons souvenirs pour les belles années à Châteauroux et ce titre de ligue 2 👍 Et ces 12 buts dont certains magnifique.
    Il y avait de l'ambiance à cette époque à Gaston Petit.
    Bonne continuation

  3. JUNi DU 36 - lun 22 Fév 21 à 11 h 03

    Yes

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut