La joie de Selma Bacha et des Lyonnaises après la qualification pour la finale de la Ligue des champions 2022 @UEFA

Avant Barcelone - OL, Selma Bacha se dit "surprise" par sa saison

Avant la finale de la Ligue des champions, Selma Bacha est la co-meilleure passeuse de la compétition. A 21 ans, la latérale de l’OL a changé de dimension cette saison.

Elle est arrivée toute intimidée au moment de se retrouver au milieu d’une dizaine de journalistes mercredi et puis le naturel a rapidement repris le dessus. A 21 ans, Selma Bacha a toujours cette fraîcheur de la jeunesse mais n’a plus rien de la petite du centre qui fait ses premiers pas dans le groupe professionnel. Avec désormais un statut d’internationale française, la latérale gauche s’est affirmée cette saison et est devenue l’une des cadres de ce groupe malgré son jeune âge. Ayant fait ses débuts en pros à 2017-2018, Bacha affiche déjà plus de cent matchs avec l’OL, de quoi la surprendre elle-même.

"Surprise oui parce que je ne pensais pas que ça irait aussi vite que ce soit pour mon pays ou pour mon club. J’ai eu des responsabilités cette année, je les ai prises et j’en suis très fière, nous a-t-elle confié lors du Media Day pour la finale de la Ligue des champions. On peut compter sur moi et c’est ce à quoi j’aspirais la saison dernière, d’être importante sûr et en dehors du terrain. Mon objectif s’est réalisé maintenant il ne faut pas lâcher et garder la tête sur les épaules."


Bacha : "Suivre le parcours de Renard"


La tête sur les épaules, la Lyonnaise semble bien l’avoir, elle qui n’est jamais la dernière pour apporter de la bonne humeur dans le groupe lyonnais. Bien qu’elle ait pris de l’importance cette saison aussi bien statistiquement que vocalement, Selma Bacha peut compter sur Sonia Bompastor pour la guider. Ancienne latérale de l’OL comme elle, l’entraîneure lyonnaise a connu sa joueuse durant ses jeunes années au centre. Il s’est donc installé un climat de confiance entre les deux gauchères.

"On se connait depuis très longtemps avec la coach, elle me fait vraiment confiance même si elle me met plus haut ou plus bas sur le terrain. Elle a toujours eu les mots pour, elle savait ce qu’elle faisait avec moi et je l’ai suivie. J’ai pris beaucoup de maturité cette année et je grandis."

Actuellement co-meilleure passeuse de la Ligue des champions avec 6 offrandes, Selma Bacha compte bien ravir ce titre honorifique lors du duel contre le FC Barcelone en même temps que l’OL soulève la coupe. Si elle pourrait gagner sa 4e Ligue des champions dans une semaine, la latérale concède avoir "une marge de progression mais aimerait suivre le chemin de Wendie Renard et faire ma carrière à Lyon car je suis chez moi et c’est ma deuxième famille."

4 commentaires
  1. Le Bon - ven 13 Mai 22 à 13 h 40

    Si elle "pourrait" gagner sa 4e Ligue des champions, la latérale concède avoir "une marge de progression...
    Si elle "pouvait", ce serait mieux...

    Oui, Selma était titulaire en finale LDC 2018, à 17 ans.
    Mais ça, M.Vasseur ne l'avait pas remarqué...

    1. Hannibal LectOL - ven 13 Mai 22 à 15 h 14

      "M. Vasseur" est le seul entraîneur de l'histoire de l'OL à avoir remporté les quatre trophées possibles de la la saison: trophée des championnes, LDC, championnat, cdF... Avec en plus le souvenir de grands matchs (notamment un aux USA) et notamment d'une très grande finale de LDC face au Barça. Merci de ne pas l'oublier. Il a ainsi contribué activement au palmarès et à l'histoire de l'OL féminin et n'a jamais fait de bruit; ni en partant ni en arrivant.
      Ça n'était pas pour autant le meilleur entraîneur du monde ? Il n'a jamais prétendu le contraire.

      Quant à Selma Bacha, malgré un départ en trombe à 17 ans, il lui a simplement ensuite fallu du temps pour arriver au niveau qu'elle a aujourd'hui. Et c'est très bien pour l'équipe.

      1. Le Bon - ven 13 Mai 22 à 16 h 02

        La finale contre le Barça, c'était Reynald Pedros.

        Selma était très souvent titulaire avant l'arrivée de M.Vasseur.
        De plus elle a gagné le championnat d'Europe avec l'équipe de France u19 de Gilles Eyquem, mais s'est malheureusement blessée pendant cette compétition et manquera la reprise.
        Pendant les deux ans qui suivirent on ne la revit pratiquement pas sous le maillot de l'Ol...jusqu'à l'arrivée de Sonia Bompastor.

        Cela dit, je ne cherche pas à enfoncer M.Vasseur, j'ai d'autres préoccupations, mais dénigrer une jeune championne comme ça, ce n'est pas vraiment faire preuve de compétence.

  2. OL-91 - ven 13 Mai 22 à 16 h 24

    Les LDC féminines se suivent sans se ressembler. Celle que l'on a pu gagner il y a quelques années n'est pas celle qui va venir. En tous cas, Selma est une joueuse qui n'aime ni la médiocrité ni la défaite.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut