Tolisso (Photo by MICHAELA REHLE / AFP)

Bayern Munich : Corentin Tolisso (ex-OL) a encore rechuté

Touché à la cuisse fin février, Corentin Tolisso souffrirait d’une nouvelle déchirure après être sorti sur blessure lors du match contre Fribourg, samedi.

Les années se suivent et se ressemblent pour Corentin Tolisso depuis son arrivée au Bayern Munich. Victime d’une blessure à la cuisse à la fin février, le milieu de terrain français aurait rechuté samedi, d’après Bild. Entré à l’heure de jeu contre Fribourg, il n’a pas fini le match, devant céder sa place à cinq minutes du terme, touché musculairement. Si le diagnostic final n’est pas tombé, il s’agirait bien d’une quatrième blessure cette saison, la seconde de suite à la cuisse. De quoi le laisser sur le flanc entre trois et quatre semaines.


15e blessure depuis 2017


Plutôt bien revenu au début de l’année avec trois titularisations de suite et deux buts, Tolisso est donc encore une fois obligé de passer par la case infirmerie. C’est la 15e blessure de l’ancien Lyonnais depuis son arrivée en 2017 et elle arrive au pire des moments. En fin de contrat en juin, Corentin Tolisso avait à coeur de convaincre les dirigeants de le prolonger. En loupant un mois de compétition, ses chances seraient en train de fondre comme neige au soleil d’après les médias allemands.

8 commentaires
  1. Roro Blouch - mar 5 Avr 22 à 10 h 26

    Il y a un facteur aléatoire qui peut être plus ou moins contrôlé par l'hygiène de vie et la prudence mais qui persiste néanmoins, et il y a aussi des constitutions physiques plus ou moins favorables à l'endurance sur plusieurs années. Quel dommage pour Tolisso. Il ne se blessait pas beaucoup à Lyon, peut-être que le contexte a changé quelque chose en sa défaveur. Courage

    1. OLVictory - mar 5 Avr 22 à 10 h 36

      Nous sommes ce que nous mangeons, comme disait déjà Hippocrate, à la molécule près !

      1. XUO - mar 5 Avr 22 à 14 h 03

        Nous sommes ce que nous mangeons et aussi .....ce que nous buvons chantait Sidney ! Après tout ce qu'il a pu picoler, il est revenu de blessure en gagnant trois ou quatre semaines sur la période prévue. Le whisky serait donc bien un médicament !

    2. jolann69 - mar 5 Avr 22 à 11 h 03

      On est pas tous égaux face à la nature, certains sont plus résistants que d'autres, certains peuvent manger n'importe quoi sans jamais se blesser ni jamais prendre de poids, il faut donc que chacun l'accepte et s'adapte en fonction de ses gènes, et c'est encore plus vrai dans un milieu professionnel.
      Je pense sincèrement qu'il faut être capable d'écouter son corps, et que certains ont peut être plus besoin de repos, de s'étirer, de faire de la musculation que d'autres.....
      Alors c'est sur que si il prend exemple sur l'exception dans le vestiaire qui peut se permettre de faire n'importe quoi sans jamais se blesser.....

  2. JUNi DU 36 - mar 5 Avr 22 à 10 h 43

    Et surtout au Bayern ça rigole pas en ce qui concerne le physique, tu dois être apte à te battre du début de la saison jusqu'à la fin et dans toute les compétitions. Ils ont une réputation à défendre et des titres sans cesse à gagner. Pour l'instant ils ont l'air d'avoir été bienveillant avec Corentin mais c'est sur qu'avec le temps qui passe et toute ses blessures son contrat ne sera certainement pas renouvelé.
    Il y a une question que je me pose et que je pose ici. Est ce que certains de nos joueurs qui sortent du centre de formation et qui jouent finalement très peu d'années avec l'ol sont prêts physiquement pour aller jouer dans des aussi grands clubs ?

    1. OLVictory - mar 5 Avr 22 à 10 h 51

      Genre Benzema ?

      1. JUNi DU 36 - mar 5 Avr 22 à 14 h 07

        Benzema c'est une exeption. C'est une force de la nature, et meme si il a beaucoup travaillé il avait déjà avant ça cette robustesse et cette résistance à tout ce que le corp subit dès l'enfance quand on fait un sport.

  3. Juni forever OL - mar 5 Avr 22 à 13 h 28

    On l'a "vendu" au bon moment 🙂
    15 blessures, ca commence à faire lourd !

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut