Maxence Caqueret célèbre son but lors de Brest - OL
Maxence Caqueret célèbre son but lors de Brest – OL (Photo by DAMIEN MEYER / AFP)

Contre Brest, le vrai Maxence Caqueret était de sortie

Conscient de devoir mieux faire dans cette seconde partie de saison, Maxence Caqueret a joint les actes aux paroles. Inspiré offensivement, il a été de tous les bons coups de l’OL. Retrouvez le top et le flop de la rédaction d’Olympique-et-Lyonnais.


Le top : Caqueret au four et au moulin


Avec cette 2e victoire de la saison en Ligue 1, on serait presque à féliciter toute l’équipe mais le milieu de terrain a été tellement décrié pour son inefficacité offensive que cette prestation à Brest méritait bien les honneurs de ce top - flop. Présent en conférence de presse lundi, Caqueret avait avoué vouloir retrouver un niveau digne de ce nom et de se montrer décisif pour aider l’OL. Si le collectif va, Caqueret ira aussi et le match de ce mercredi l’a prouvé. Associé à Corentin Tolisso, il a été celui qui s’est le plus projeté vers l’avant pour amener le surnombre. Bien en a pris à Laurent Blanc et au natif de Vénissieux. N’ayant pas trouvé le chemin des filets en Ligue 1 depuis ses débuts en pros, il a vaincu le signe indien en lisant bien le centre de Lacazette. Comme si cela ne suffisait pas, il s’est mué en passeur décisif sur le deuxième but lyonnais avant de provoquer le penalty. Un match rempli comme on en attend plus de Maxence Caqueret.


Le flop : une perte de maitrise en seconde période


Avec ce succès, difficile de sortir une individualité dans cette rencontre. Les deux buts encaissés sont forcément problématiques mais heureusement le festival offensif était au rendez-vous ce mercredi soir. Néanmoins, si l’on peut reprocher quelque chose aux joueurs de l’OL dans cette rencontre concerne avant tout l’absence de maitrise après le 4-1 de Tetê. Oui, le score large a certainement dû laisser place à un relâchement mais la sortie de Tolisso puis de Cherki ont empêché l’OL de mettre le pied sur le ballon et d’enchaîner les temps de possession. C’est de cette façon que les Lyonnais avaient éteints les velléités brestoises en première et ce n’est pas une surprise d’avoir vu les Bretons beaucoup plus dangereux avec ce manque de maîtrise côté lyonnais. Mais tout ne peut pas être parfait en un claquement de doigts.

12 commentaires
  1. Olyonn@is - mer 28 Déc 22 à 23 h 23

    Il faut continuer comme ça.👍

  2. JUNi DU 36 - mer 28 Déc 22 à 23 h 28

    C'est surtout la rentrée de Dembele et Faivre qui m'a fait peiner.

    1. Moimoi - mer 28 Déc 22 à 23 h 29

      Moussa part dans six mois, mais pas Romain (juin 2026), il va falloir lui trouver une place. L'essayer à nouveau à droite quand Tetê sera parti, ou en 10, voire en pointe devant Alex, qui sait ? Ou le vendre.

      1. gg - mer 28 Déc 22 à 23 h 41

        Hello,

        Sur ce match je dirai qu'il a été gagné par notre milieu bien assisté par nos attaquants.
        Mention spéciale à Rayan qui a sorti un très très gros match et à Corentin qui a équilibré l'équipe.
        Maxence a de belles statistiques mais est en dessous au niveau de l'impact et perd encore beaucoup trop de ballons.
        Notre défense expérimentale a bien tenu le coup avec un gamin de 17 ans en latéral et un très expérimenté défenseur central droit en latéral gauche.
        Ils ont tous les deux eu leur période difficile, la fin de première mi-temps pour Damien et la seconde période pour Sael. Perso, Damien me rassure plus que Henrique.

        Le gros hic encore présent est le manque de calme et de lucidité dans les temps faibles, mais cette fois il y a eu de l'impact dans le pressing et dans le remplacement collectif.
        À noter que Brest marque sur deux phases arrêtées, le très gros point faible de notre équipe avec la confiance défensive.

        Bravo à eux ils peuvent savourer cette victoire et la fructifier dimanche à domicile face à une équipe de Clermont qui a manqué de réalisme contre Lille ce soir.

  3. lyonnais69500 - mer 28 Déc 22 à 23 h 32

    le bon match de Tolisso là aidé , caqueret a été bon mais de là à dire qu'il est revenu au top il y a un gap je prends en référence le final8 en progressions à confirmer

    j'ai aimé le match de tolisso on se fait transpercer au milieu de terrain après sa sortie et caqueret avait souvent un temps de retard sur chaque intervention . Lepenant Caqueret c'était qd mm limite et après avec Mendes et Faivre ....... de la nonchalance manque de justesse technique et d'inspiration

    1. Moimoi - mer 28 Déc 22 à 23 h 36

      Faudrait voir ce que donnent Corentin et Johann en même temps.

  4. JUNi DU 36 - mer 28 Déc 22 à 23 h 47

    On va perdre gros si les dirigeants ne font rien pour garder Tetê...
    Vous me direz on a l'habitude maintenant de perdre nos meilleurs joueurs, ça fait des années que ça dure.

    1. exile97 - jeu 29 Déc 22 à 2 h 03

      😁🤞

    2. exile97 - jeu 29 Déc 22 à 2 h 05

      Arsenal a mis combien de temps pour se retrouver où ils sont cette saison ? Leur stade a coûté beaucoup, Tien ! Et nous ?

  5. interol - jeu 29 Déc 22 à 0 h 49

    Juni, tu crois vraiment que c'est possible que nos dirigeants ne fassent rien pour garder tetê ? Il est gratuit, valuable, mais ils n'y pensent pas tellement ils sont axés sur la sobriété énergétique ? Allons... Bien sûr qu'ils font le nécessaire... Mais ça ne suffira certainement pas.

    Par contre on peut peut-être féliciter nos dirigeants d'avoir réussi à récupérer ce joueur gratuit.

    1. Moimoi - jeu 29 Déc 22 à 7 h 49

      Un certain Peter a dit "Tetê est un joueur spécial. Je le connais depuis longtemps et j'ai été surpris qu'un joueur comme lui soit disponible pour l'OL. Normalement, il aurait été inaccessible. La triste situation en Ukraine nous a aidés mais nous savons que le temps est compté".

      Tetê, quant à lui "rêve de jouer pour Liverpool, Manchester United".

      1. ChiesaLacombeDiNallo - jeu 29 Déc 22 à 8 h 13

        Oui, une déclaration d'une habileté folle vis à vis de joueurs comme Paqueta, sachant qu'on a compté dans nos rangs Guimaraes, lequel flambe à Newcastle, deuxième de Premier League. Bosz était vraiment un crétin de première !

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut