Hubert Fournier avec Alexandre Lacazette (AFP PHOTO / FRANCK FIFE)

Ligue 1 : L’OL face au spectre de la saison 2015-2016

Vendredi, l’OL est à la recherche d’une première victoire depuis un mois. Après quatre défaites de suite, Anthony Lopes ne souhaiterait pas revivre l'hiver 2015 qui avait coûté sa place à Hubert Fournier.

Avec désormais 425 matchs sous le maillot de l’OL, Anthony Lopes en a connu des péripéties dans son club formateur. Pourtant, collectivement, il se pourrait bien que le gardien lyonnais vive l’un de ses moments les plus compliqués. Interrogé en conférence de presse si tel était le cas, le portier lyonnais a concédé que ce n’était pas la première fois qu’une telle crise couvait à l’OL.

"2015-2016 a été un moment à peu près aussi compliqué. On était à 28 points je crois bien si mes souvenirs sont bons, a-t-il tenté de se remémorer mercredi. Je pense que les choses peuvent rapidement basculer du bon côté si on enchaîne les bons résultats parce que niveau comptable, ce n'est pas ça vu les ambitions qu’on a au début de saison."

La mémoire de Lopes ne lui avait pas forcément fait défaut. A l’hiver 2015, l’OL pointait à la 9e place au soir de la 19e journée avec 26 points. Au moment d’aller se reposer durant la trêve hivernale, les Lyonnais venaient de prendre un point sur les six derniers matchs avec cinq défaites. Une spirale qui avait eu raison de la place d’Hubert Fournier sur le banc lyonnais, remplacé par Bruno Genesio. Gagner vendredi contre Toulouse éviterait très certainement à Peter Bosz de vivre pareil destin.

17 commentaires
  1. OLVictory - jeu 6 Oct 22 à 16 h 49

    Le sceptre d'Ottakar ?
    O&L site comique ? 😆

    1. RBV - jeu 6 Oct 22 à 16 h 57

      Tu voulais dire le sceptre d'Özkaçar ?

      1. OLVictory - jeu 6 Oct 22 à 16 h 59

        Oui aussi 😆 😆 😆

        Il ne se casse pas le but l'ami David, au lieu de perdre du temps à relire, il attends les premiers commentaires et il a les corrections ! Vite fait et gratos ! 😆

      2. Olyonn@is - jeu 6 Oct 22 à 21 h 42

        Un album de Cheyrou.

  2. Poupette38 - jeu 6 Oct 22 à 18 h 11

    L'OL avait fini en "boulet de canon" , 2e au classement , ce match contre monaco

    Mais ça, c'était avant

  3. Cicinho - jeu 6 Oct 22 à 18 h 31

    Juste pour rappel, la saison passée après 19 journées, on avait encore moins de points qu'en 2015-2016! C'est donc le sceptre de la saison passée qui revient...

  4. Olyonn@is - jeu 6 Oct 22 à 21 h 44

    J'aimais bien Hubert Fournier comme entraîneur.

  5. Philippeb - ven 7 Oct 22 à 9 h 05

    Le spectre de la saison 2015-2016 ?!!!
    Oui 26 points à la mi saison et dernier de son groupe en Champions'League, Hubert Fournier était en fin de cycle.
    Changement d'entraîneur, et puis 39 points sur la dernière partie de saison, sans changer d''effectif et on se retrouve 2eme au classement en fin de saison.
    Ça prouve :
    - qu'il n'y a rien de perdu
    - que le changement de coach peut être un moyen efficace se se relever quand le partant a perdu les pédales et que le nouveau est bon.
    - que les "supporters " ont été visionnaires en huant dès son arrivée cet adjoint, français et de surcroit posé, modeste et amoureux de l'OL, celui qui n'avait pas encore mérité le surnom de Pep en donnant la leçon à son maître.

    1. GoNL - ven 7 Oct 22 à 9 h 13

      J’en suis aussi persuadé. Cet effectif, avec 1-2 ajustements au mercato, peut faire des miracles, avec deux conditions:
      - un entraîneur avec un plan de jeu qui s’adapte à son groupe et ses adversaires, et avec une panoplie de ressorts psychologiques (y’en a)
      - un discours simplifié en interne: on a une équipe en L1 qui doit se qualifier en CL, point et puis c’est tout.
      Ce n’est quand même pas compliqué le foot, il suffit de se concentrer sur le terrain.

    2. Moimoi - ven 7 Oct 22 à 9 h 26

      Tu me saoules avec Génésio.

      1. GoNL - ven 7 Oct 22 à 9 h 43

        C’est justement la démonstration que tu n’as pas besoin d’un génie pour remettre un groupe à l’endroit et enchaîner les résultats. Bon d’accord, Genesio était déjà là et connaissait le groupe, ça m’étonnerait qu’on puisse refaire le même coup

      2. OLVictory - ven 7 Oct 22 à 9 h 47

        Non pas besoin d'un génie, besoin d'une personne lucide qui exprime les doutes et les insuffisances de cette équipe et qui n'a pas peur de parler des vrais problèmes.
        Personne ne peut remplir ce rôle à l'OL actuellement, alors on ne sortira jamais de cette crise.

      3. OLVictory - ven 7 Oct 22 à 10 h 17

        On dirait que je ne suis pas le seul à faire cette réflexion :
        «C’est une situation de déni: tout part en brioche, mais les responsables ne le voient pas, ou ne le disent pas», confie Gilles Rousset, ex-gardien et éducateur au club"

        Tout le monde voit mais regarde ailleurs !

      4. Moimoi - ven 7 Oct 22 à 10 h 47

        Non mais lui a particulièrement la nostalgie de Génésio et reste bloqué sur cet entraîneur. Il ne réalise pas qu'il est parti et qu'il ne reviendra jamais. JAMAIS.
        Comme Fournier, il était temps de changer. Et comme pour Bosz depuis déjà plusieurs mois.

    3. Juni forever OL - ven 7 Oct 22 à 9 h 48

      Tu me saoules avec Génésio

  6. Juni forever OL - ven 7 Oct 22 à 9 h 49

    Hubert Fournier avait réalisé une 1ere saison fantastique !
    Pourquoi en panne ensuite 6 mois plus tard ?
    Etrange, non ? savonnage de planche en interne ?

    1. OLVictory - ven 7 Oct 22 à 10 h 09

      Une personne difficile à supporter sur la durée ?

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut