Comme ses joueurs, Peter Bosz n’a pas été à la hauteur lors du déplacement à Lens (1-0) / (Photo by FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

OL - Toulouse : Peter Bosz se retrouve au pied du mur

Critiqué de toute part après la déconvenue de l'OL à Lens (1-0), la quatrième de suite, Peter Bosz est attendu au tournant par les fans lyonnais.

Ce n’est certainement pas l’unique responsable, mais il se retrouve de fait dans le viseur des amoureux de l’Olympique lyonnais. Ce vendredi, Peter Bosz est attendu au tournant au Parc OL. Il le sait. "Quand tu perds quatre fois, c’est logique d’être fragilisé. Il n'y a aucun problème là-dessus", assure-t-il. De toute manière, il n’a pas le choix : son équipe doit s’imposer vendredi contre Toulouse (21h). Une obligation au regard de la situation comptable de l’OL après la défaite à Lens (1-0), la quatrième de rang. "Je n’ai pas l’habitude de perdre quatre fois d’affilée. Ici, ça arrive dans un grand club, c’est encore pire", dit-il. Le Néerlandais qui jusqu’ici a été épargné, protégé diront certains, par l’environnement extérieur a perdu du crédit. Il n’a plus de passe-droit.

Son entêtement (Mendes, Karl Toko-Ekambi), son coaching (positionnement de certains joueurs, changements tardifs...) et son incapacité à tirer le meilleur de son effectif ont fini par agacer au plus au haut point les fans lyonnais (lire ici). En interne, les langues commencent à se délier (voir émission TKYDG du 3 octobre) même si Anthony Lopes dit ne pas vouloir rentrer dans ce jeu-là. "Quand il y a des difficultés, la première personne visée est forcément l’entraîneur. Dans notre état d’esprit et mon état d’esprit, on ne va lâcher personne. J’ai des valeurs, du respect et on ira au bout des choses, concède le portier de l’OL. Mais il faudra mettre beaucoup plus que ce qu’on a pu mettre ces quatre derniers matchs." 


Guère chaleureux avec une partie de son staff


Cette semaine, après des sorties médiatiques remarquées de la part d’anciens joueurs de la maison rhodanienne (lire ici et ici), Peter Bosz, qui dit "échanger régulièrement avec ses dirigeants", a le sentiment que le fil n’est pas rompu avec ses joueurs. "Est-ce que le message passe ? Je suis là depuis plus d’un an et je travaille avec la plupart des joueurs depuis cette période. Il y a eu des matchs où on a bien joué ou partiellement, répond-il. On ne peut pas dire que le message est passé à moitié. Eux, ils connaissent exactement ce qu’on doit faire." Force est de constater que cela ne se voit pas sur le terrain.

Peter Bosz décrit comme étant guère chaleureux avec une partie de son staff technique, veut continuer d’y croire. Et compte sur un sursaut d’orgueil de la part de ses ouailles. "Même s’ils sont déçus comme moi par nos derniers résultats, ils ont les moyens de sortir de cette spirale", affirme-t-il. Pour ce faire, cela passe notamment par une communication fluide et régulière. "Une partie de mon job est la communication et j’échange toujours avec le groupe, insiste Peter Bosz. Cette semaine, on a parlé avec le groupe, j’ai demandé s’ils avaient des questions, j’ai dit comment je voyais les choses. Je parle aussi individuellement avec les joueurs." Reste à savoir si cela sera suffisant pour voir l'OL enchaîner avec des succès (voir calendrier).

28 commentaires
  1. ChiesaLacombeDiNallo - jeu 6 Oct 22 à 7 h 46

    Comment passer d'uluberlu sympathique mais inquiétant à sale prétentieux honni. Il devrait écrire un manuel...
    "Cette semaine, on a parlé avec le groupe", voilà un compte rendu d'activité qui laisse pantois...
    Après quatre défaites ?
    N'était-ce pas un peu prématuré ?

    "Je n’ai pas l’habitude de perdre quatre fois d’affilée." Peu d'entraîneurs ont l'occasion de prendre cette habitude. En général, c'est direction la sortie. Surtout quand une telle séquence succède à la pire saison de l'histoire récente d'un club et que le spectacle proposé ressemble à de la bouillie.

    Bref, Toulouse arrive et on continue à pédaler dans le cassoulet. Au moins, nous v'là préparés!

    1. Darn - jeu 6 Oct 22 à 8 h 19

      Vivement Strasbourg et la choucroute !

    2. Juni forever OL - jeu 6 Oct 22 à 8 h 48

      Vivement Marseille et la bouillabaisse
      Qu'est ce qu'on va bien manger bientôt avec Bosz

  2. Olreal - jeu 6 Oct 22 à 9 h 18

    Alors je cite…
    « Eux, ils connaissent exactement ce qu’on doit faire."
    C’est bon contrat à vie à tout les entraîneurs
    Cela fait un an et demi qu’il répète que ce sont les joueurs qui n’arrivent pas reproduire
    Il a dû dire la même chose a Dormund et Leverkusen
    Tout le monde se rappel qu’il a a cité son club en Israël et l’ajax pour prouver que c’est de la faute des joueurs
    Il avait dis il me semble que les joueurs en Israël avait mis un mois à comprendre sa tactique et 3 mois à l’ajax ou l’inverse
    Il dis cela devant nos journalistes et y’en a pas un parmi eux a l’époque qu’il le remet en sa place en lui parlant des deux derniers club pour lui faire admettre que chez eux aussi cela n’avait pas fonctionner vu qu’il s’est fait viré.
    Ce mec répète la même chose depuis plus d’un an et demi
    Il nous dis en clair je change RIEN de RIEN
    En clair malgré les changements de joueurs ben quoi qu’il arrive je leur explique mon concept et puis c’est à eux de faire ce que je leur ai dis
    Sincèrement il se paluche le Aulas
    Arrêtez avec Ponsot et Cheyrou c’est pareil que Bosz
    Les mecs ils sont payés
    Les resulats sont devenus médiocres et le Boss accepte
    Même Riolo et Rothen nos pires ennemies en ont marre du cirque
    Ils ont de la peine de Lyon et pour que leur PSG puissent exister en ligue 1 il se rendent compte finalement que c’est beaucoup moins drôle dans un grand Lyon
    Alors tout ces médias pro parisiens se sont bien amusé en ce moquant de l’OL mais ça les fait plus rire
    Avez vous tous remarqué que pour la première saison Aulas ne rabâche plus le on sera là il faut
    Il parle même plus des objectifs
    Je ne sais pas vous mais ce lundi j’ai eu des potes que je n’avais pas eu depuis longtemps… tout le monde est choqué
    L’attitude des joueurs sur le terrain était proche de celle de leur entraîneur depuis son arrivé
    Aucune révolte, pas de charisme, les rentrants qui viennent réciter leur partition
    Adelaide tu as l’impression qu’il rentre juste pour rentrer
    Quand le problème était juste l’entraîneur et la non compréhension de la tactique car c’est la seule excuse que sort Bosz( ça va arriver selon lui )
    Aujourd’hui je pense sincèrement que les joueurs sont très touchés
    Il faudra pas juste un entraîneur à ce stade
    Un DS avec énormément de charisme leur ferai du bien
    Attendons la vente car apparemment c’est l’unique raison d’être de notre club

  3. zikos35 - jeu 6 Oct 22 à 9 h 34

    De toute façon la question de son remplacement ne se pose même pas. Aulas a clairement dit qu'un changement d'entraîneur n'était pas dans nos moyens il y a quelques jours.

    1. Juninho Pernambucano - jeu 6 Oct 22 à 9 h 39

      il attend d'avoir refilé le bébé à Textor , et que ce dernier se démerde pour le limoger .
      Donc après la vente le 21 octobre .
      Et en attendant il fait des sourires d'apaisement mais ne parle plus d'ambition de trophés ,il n'en a plus rien à foutre .

  4. Juninho Pernambucano - jeu 6 Oct 22 à 9 h 36

    "On ne peut pas dire que le message est passé à moitié. Eux, ils connaissent exactement ce qu’on doit faire."

    Mais toi , sais tu vraiment ce que tu veux faire ?
    Réexplique moi ton gegen pressing , moi j'ai pas compris je vois rien sur le terrain qui ressemble à ça .

    1. Tigone - jeu 6 Oct 22 à 9 h 49

      Entraîneur c'est l'assurance de gagner du fric soit en bossant si tu gagnes soit en se faisant limoger.

      1. Juninho Pernambucano - jeu 6 Oct 22 à 9 h 55

        Mais ça ne dure pas éternellement , des laurent Blanc , Rémi Garde , Paul Le Guen , Claude Puel , n'ont plus de taf depuis longtemps ( le premier n'a plus besoin de travailler avec ce qu'il a engrangé , ceci dit ) .

      2. mmc1789 - jeu 6 Oct 22 à 10 h 04

        Ah Puel est dispo ? une maniere de motiver le vestiaire à travailler tout de suite pour garder Bosz ?

      3. OLVictory - jeu 6 Oct 22 à 10 h 17

        Laurent Blanc palpe un max avec ses investissements et ses contrats pub, on parle de 50 millions de revenus par an

  5. mmc1789 - jeu 6 Oct 22 à 10 h 03

    C'est curieux comment il peu y avoir autant de réactions négatives ...

    L'OL vient certes d'enchainer 4 défaites mais contre 4 équipes qui sont en haut de tableau : Lorient, ASM à l'extérieur, le QSG et LENS toujours solide chez eux depuis 3-4 saisons ...

    Cela correspond parfaitement au niveau de maitrise moyen affiché contre Auxerre, Ajaccio, Reims .. on pourrait même voir le truc positif si l'équipe avait accroché 1 pt à Monaco à l'issue d'un match plutôt équilibré... Bref l'OL est .. à son niveau réel

    2e point positif : l'entraineur se fait virer .. et alors ? vu le nombre de ses détracteurs, est-ce grave docteur ?
    Oui si l'on pense que le malade est sérieusement atteint et que cela n'a pas de rapport avec le médecin .. NON si le Bosz est le professionnel catalyseur noir des problèmes et que son depart créera à lui seul les conditions de la réussite

    Mais dans les deux cas, le staff et l'effectif doivent travailler, préparer, s'investir et cesser de lever les bras en disant "passe moi la balle" ..

    et le supporter patienter (de toute façon, à part faire du bruit au stade, le supporter n'a aucune influence sur le jeu, l'entrainement, la performance sportive unitaire ou collective)

    1. Olreal - jeu 6 Oct 22 à 10 h 32

      Tu trouves cela curieux qu’on est le deuxième ou troisième budget de France et de se plaindre de ne rien proposer ???
      Si la crise était uniquement dans les résultats et que le reste allait je comprendrai ta remarque
      Et tu oublie aussi de dire qu’on est dans la prolongation d’une saison où nous avions le deuxième budget et que nous avons finit 8 eme du championnat sans ligue dzs champions et sans aucune qualification en coupe d’Europe même celle des pauvres
      Alors faut comprendre quand on est dis 2 eme budget que si les résultats ne sont pas là ben tu risques de passer devant la dncg car forcément financièrement ton budget n’est pas comblé
      On va être en perte cette saison du à la non qualification en ligue des champions la saison passe
      Et si en plus tu ne te qualifie pas cette année soit tu vends tout tes joueurs qui touchent plus de 100 000 euros car en ventre mou de ligue 1 tu peux pas toucher plus par rapport à tes revenus soit tu te fais relègue administrativement
      Certains s’imagine que c’est pas possible ici mais je vous promet que cela peux vite tourner au vinaigre avec les ricains
      La propriétaire de l’OM a laisser son ancien club de Los Angeles a moins 2 milliards

      1. Juninho Pernambucano - jeu 6 Oct 22 à 10 h 44

        Tout a fait , et il parait qu'il ne faut pas s'inquieter , mais on voit ou est Bordeaux aujourd'hui , la roue tourne vite en football ...

  6. Olreal - jeu 6 Oct 22 à 10 h 11

    Prenons de l’hauteur
    Comment un entraîneur d’une équipe qui a le deuxième budget de France a pu finir 8 eme sans se faire limoger
    Ce même entraîneur fait 13 points en 9 matchs avec 4 défaite d’affilé et il est toujours pas limogé
    Le pire… c’est qu’il dis pas qu’il va changé des choses
    Il vient expliquer devant la presse que c’est pas de sa faute si les joueurs n’applique pas ce qu’il dis
    Donc finit les excuses de j’ai pas le bon attaquant
    Finit j’ai pas le bon défenseur qui sait relancer ( IL a demander à la direction de prolonger Mendes l’indésirable)
    Finit l’excuse du gardien car il a finit meilleur joueur la saison passe
    Finit l’excuse du 6 car Lepenant est monstrueux il son poste
    Allez voir la merde qu’il a fait a Dormund avec les joueurs qu’il avait sous la main vous comprendrez que cela ne dépend pas du tout du niveau des joueurs
    Le pire c’est quand il a justifié qu’il fallait du temps pour que son équipe apprennent les concepts en comparant le city de guardiola et le Liverpool de Kloop
    😂😂😂
    Je rie jaune mais beaucoup ici on sorti cette comparaison
    Non mais sérieusement les mecs ont des effectifs à plus de 1 milliards
    Le remplaçant du remplaçant est titulaire dans le top 5 des 5 grands championnats sans compter le top 10 des clubs

    1. Juninho Pernambucano - jeu 6 Oct 22 à 10 h 17

      En même temps il a raconté qu'en Israel , ils avaient compris ses concepts en un mois ( sous entendu ici j'ai affaire à des *bip*)
      .
      Et en début de saison , il a ajouté que les nouveaux étaient moins *bip* que ceux qu'il avait l'an dernier , qui n'avaient jamais rien compris à ce qu'il demandait ( Shaqiri visé parmi d'autres ) .

      A Dortmund il s'est fait lourder après la même série que l'on vit en ce moment , les joueurs ne comprenaient sans doute pas ses "concepts" ...

      1. Moimoi - jeu 6 Oct 22 à 12 h 10

        "il a raconté qu'en Israel , ils avaient compris ses concepts en un mois ( sous entendu ici j'ai affaire à des *bip*)" : ça veut peut-être dire aussi que les israéliens sont moins bip que nos joueurs.

        J'ai d'ailleurs tendance à penser de manière générale que les israéliens sont des têtes vu qu'on les retrouve souvent à des postes élevés un peu partout.
        Pour moi, ça vaut aussi pour leurs footballeurs.

        Bref, on a ptêtre un effectif de bip en plus de notre problème d'entraîneur buté.

      2. Juninho Pernambucano - jeu 6 Oct 22 à 12 h 28

        tu es sur la même longueur d'onde que Peter .
        C'est donc la faute des joueurs .
        Il est donc un grand incompris , avec des bip qui ne comprennent rien , il ne peut pas y arriver .

      3. Moimoi - jeu 6 Oct 22 à 17 h 15

        Mais non mon Juninho Pernambucano, pour moi, c'est la faute de l'entraîneur, ET aussi, un peu quand même, des joueurs...

        Les équipes constituées de bons joueurs, quand l'entraîneur fait de la m... prennent les devants et font ce qu'il faut pour se sauver, quitte à faire de l'autogestion. Mais pour ça, il faut des meneurs et quelques joueurs au niveau.

        Et pour remonter à l'origine du problème, depuis une bonne 10zaine d'années, ce sont les choix des dirigeants qui sont là cause de tout.

  7. Juninho Pernambucano - jeu 6 Oct 22 à 10 h 14

    Oui on peut voir les choses ainsi et rester positif , à savoir on se résigne à perdre contre les équipes du haut du tableau , puisqu'ils nous sont supérieurs , et on grapille tant bien que mal des points , sans maitriser les matchs de bout en bout , contre les petits , afin de finir à une place honorable , genre 8 ème ...
    Mais là ou ça pose pb , c'est que l'OL était un club de standing européen , et censer être à la lutte pour le podium cette saison , une quatrième place serait considéré comme un gros échec .
    Est ce donc anormal de lire des réactions négatives après cette quatrième défaite à Lens , surtout en voyant le contenu du match ou l'équipe s'est créé 0 occasions , contrairement au match à monaco ?

  8. zikos35 - jeu 6 Oct 22 à 11 h 17

    "2eme budget de France" ça n'a aucun lien avec la capacité d'investissement durant le mercato. Si t'es ressources sont mobilisées ailleurs, tu te retrouves comme nous avec 6/7 millions à dépenser depuis 3 ans.

    1. OLVictory - jeu 6 Oct 22 à 11 h 32

      La masse salariale est un bon indicateur de l'ambition sportive des clubs.
      L'OL doit avoir la 4e masse salariale
      Pour les contrats de transfert, nous sommes évidemment bons derniers en et, à cause du stade et de l'Arena, ou pas loin.

      1. SapeCommeJallet - jeu 6 Oct 22 à 12 h 31

        Pas forcement d'accord, car tu peux être un club qui surpaie des joueurs moyens ce qui peut donner une fausse impression d'ambition.
        Pour moi le critère numéro un c'est la valeur de l'effectif (via transfrermarkt entres autres) car c'est un jugement extérieur plus ou moins objectif.
        Et à ce niveau là, l'OL est 4ème de peu car Nice et Marseille sont tout juste derrière, ajouté à ça un ou deux clubs qui travaillent de manière efficace par rapport à leur valeur d'effectif (Lorient, Lens) et tu te retrouve pas si loin de la 7ème place au final, ce qui correspond au classement actuel.
        Pour moi on voit quand même notre effectif un peu trop beau.

      2. OLVictory - jeu 6 Oct 22 à 15 h 36

        Si transfertmarkt était fiable, je pourrais être d'accord. Mais comment se baser sur un indicateur pifométrique et avoir une idée juste de la situation ?

  9. Philippeb - jeu 6 Oct 22 à 15 h 34

    Sapecommejallet . Non non il y a un gros biais dans la valeur de Transfermarkt ! Et même un énorme ! La valeur de Transfermarkt c'est la valeur d'un joueur sur le marché ( évidemment estimée, parce que la vraie valeur c'est celle à laquelle il sera vendu) compte tenu du temps de contrat qu'il lui reste et de son potentiel de revente.
    Si tu as un joueur de 22 ans très bon avec un contrat de 5 ans et un salaire encore assez faible il vaudra très cher, mettons 50 M€
    Un joueur aussi bon mais de 32 ans avec un contrat d'un an et un très bon salaire.ne vaudra pas 10 M€. Et pourtant il aura la même valeur sur le terrain.

  10. OL-91 - jeu 6 Oct 22 à 15 h 48

    En route pour un 5 à la suite ? Un problème encore jamais résolu : comment paraître le plus fort, le plus dominant, le plus technique et perdre toujours ?

    1. OLVictory - ven 7 Oct 22 à 9 h 34

      Domination, pas de réussite, but à la con
      Le fameux tryptique, la baffe à trois temps

    2. Moimoi - ven 7 Oct 22 à 9 h 39

      L'OL ne paraît le plus fort et le plus technique qu'à celles et ceux qui ne regarde pas l'équipe jouer.
      Quant à dominer, l'équipe prouve que cela ne sert absolument à rien.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut