Jean-Michel Aulas et Vincent Ponsot (Photo by PHILIPPE DESMAZES / AFP)

OL : Govou voit Aulas "entouré de personnes incompétentes"

Face à la situation actuelle de l’OL, nombreuses sont les voix à s’élever pour pointer du doigt les manquements lyonnais. Sidney Govou a lui aussi fait un état des lieux assez amer de l’environnement autour du club.

Entre la direction et les observateurs, il semble y avoir un monde d’écart. Du moins en façade. Ce mardi, Jean-Michel Aulas a une nouvelle fois rappelé la confiance qu’il garde en Peter Bosz. Malgré les quatre défaites de suite en Ligue, l’entraîneur néerlandais peut compter sur le soutien médiatique sans faille de son président qui croit en des jours meilleurs. Néanmoins, la situation de l’OL semble bien loin de celle dépeinte par l’homme fort du club depuis 35 ans. Avec seulement treize points en 9 matchs, il y a urgence sportivement après notamment une prestation insipide à Lens.

Comme Nicolas Puydebois dans "Tant qu’il y a aura des Gones", Sidney Govou estime que le mal lyonnais ne remonte pas qu’à ce début de saison. Les problèmes sont les mêmes depuis des années et ce n’est pas pour rien que l’OL a fêté un triste dixième anniversaire sans titre durant l’été. "Lyon, c'est une équipe de sénateurs, la plus fair-play du Championnat. Ça peut arriver d'être dépassé à Lens (0-1), mais depuis trois ans, l'OL connaît les mêmes problèmes, perd tellement de matches par manque d’intensité, regrette l’ancien ailier dans L’Equipe. C'est un système à revoir, de la façon de parler aux joueurs, de leur faire signer les contrats... Je sais que c'est dur à entendre pour des mecs qui sont là depuis trop longtemps."


"Trois ou quatre ans que les joueurs sont surcotés"


Comme à son habitude, Govou ne prend pas de gants au moment de parler de l’OL et du confort que peuvent avoir les joueurs depuis quelques saisons. Les anciens, amoureux de ce blason, sont parfois nostalgiques d’un passé glorieux qui semble aujourd’hui à des années lumières. S’il n’épargne pas Peter Bosz "qu’il a défendu pendant longtemps" dans la situation sportive lyonnaise, Sidney Govou estime également que le problème reste institutionnel avec notamment le duo Ponsot - Cheyrou qui cristallise encore et toujours les débats.

"Le club mélange le marketing, la communication et le foot mais dans le désordre. (...) Aulas est entouré de personnes incompétentes. Il est prisonnier de ce qu'il a fait, pointe le septuple champion de France. Un Ponsot, tu ne peux pas dans ce rôle, Bruno Cheyrou (en charge du recrutement), c'est un bon mec mais il ne connaît pas les réseaux pour vendre, ce qui est le plus difficile dans le recrutement. Gérard Houllier savait vendre, par exemple."

Entre une vente qui tarde, un recrutement estival qui a été mal ciblé et une crise sportive après seulement neuf journées, l’OL n’a pas retrouvé la sérénité qu’il avait tant recherchée durant l’été.

132 commentaires
  1. Gerard de Villieu - mar 4 Oct 22 à 9 h 44

    Salut à tous,
    Entièrement d'accord avec Sidney et Nicolas et je le disais (modestement) hier. Il y a du ménage (du vrai) à faire, quitte à faire un tour en L2!

    1. PAT11grib - mar 4 Oct 22 à 13 h 17

      Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire comme connerie...
      La ligue 2 vous savez ce que c'est et les répercussions que cela engendre ? Tu descends, il te faut 10 ans pour s'en remettre.
      Je rappelle à tous que nous étions en demi de LDC en 2020 et champion d'automne il y a très peu. Alors oui c'est horrible à voir joué, les résultats ne sont pas là mais tu fais signer un vrai coach et tu te mêlera aux places Européennes.

      1. Gerard de Villieu - mar 4 Oct 22 à 15 h 07

        Alors pour les conneries t'es pas mas mal non plus!
        Évidemment que je sais ce qu'est la seconde division, j'le crois pas!
        J'ai l'âge d'avoir vécu deux passages de l'OL en D2!
        La première de 1947 à 1954 (Effectivement 4 ans. L'OL est né en 1950. Avant le foot à Lyon c'était le...LOU)
        On pourrait dire trois si on compte une apparition en D1 en 1952;
        Alors s'il te plaît!
        Leur deuxième "stage" en D2 s'est déroulé de 1984 à 1989. Le club, n'était alors plus structuré du tout, un peu comme aujourd'hui.
        En 1987, M Aulas, conseillé par un certain Bernard Tapie, succède à Charles Mighirian, le Président d'alors, qui avait, malgré tout, contre vents et marées maintenu le club à flots.
        Deux ans seulement, après l'arrivée de M Aulas au club, ce dernier remonte en D1. Tout le monde sait ce qu'il a fait de l'Olympique Lyonnais. Un club structuré, 7 fois champion de France et à deux doigts de se faire une coupe aux Grandes Oreilles.
        Évidemment que j'aimerai, comme tout le monde, éviter la L2 mais à un moment, il faut se regarder dans une glace et se dire qu'il faut absolument faire quelque chose pour redonner une structure digne de ce nom à notre club. Faire passer ses ambitions personnelles après les intérêts de son club. Sinon, on fait autre chose. Et ça, M Aulas le savai et, le sait toujours très bien, et pendant de longues années il a assuré à merveille son rôle. Or depuis sa vision du Grand Stade et de son parc Disney-OL-Land de Décines, ses motivations ont changé de direction.
        On dirait que le foot est devenu secondaire.
        Basket, Surf, Jeux vidéos, etc...un truc pour...les américains, quoi.
        Alors, l'arbitrage, les pelouses, le calendrier, le Covid, ça va, hein! Regardons d'abord ce qu'il se passe à la maison et après, occupons nous des éléments extérieurs.
        Se souvient-on des déclarations de M Cheyrou à propos du mercato? Je cite:
        « Il y a peut-être des coaches, dans d’autres clubs de Ligue 1, qui sont en train de vouloir partir parce qu’ils sont jaloux du recrutement qu’on est en train de faire » L'OL est à 10 points de Marseille aujourd'hui, on est sérieux là? Est-il vraiment l'homme de la situation?
        Honnêtement, et je ne déconne pas, je ne sais pas ce que fait réellement M Ponsot.
        ...
        Et le coup de la demi-finale de LDC en 2020, c'était inespéré et, surtout, sans suite! Ne nous voilons pas la face, depuis 10 ans les (bons?) résultats l'ont été à l'arraché. À un moment, ça craque.
        ...
        Ah oui, j'oubliai!. Je conçois aisément que l'on ne soit pas d'accord avec mes pensées, mes arguments mais cela ne doit en aucun cas cautionner la grossièreté

      2. Tongariro - mar 4 Oct 22 à 15 h 29

        @Gérard :
        merci beaucoup pour ce comm rempli de passion et d'histoire et dont je partage entièrement le constat, sur Aulas qui s'est écarté du foot (après avoir été un grand dirigeant), le fait que ca fait 10 ans que nos quelques résultats tiennent plutôt à des coups de chance qu'à un vrai travail structuré et sur Cheyrou & Ponsot qui n'ont rien à faire là.
        Quant à PAT11grib, oui il divague souvent mais je me demande si ce n'est pas Vincent Ponsot lui même qui se cache derrière son pseudo.

      3. Gerard de Villieu - mar 4 Oct 22 à 16 h 25

        @Tongariro:
        Ha, ha,
        Alors si c'est VP qui se cache sous ce pseudo, qu'il nous dise ce qu'il fait au sein du club. En vrai!😊

      4. Tongariro - mar 4 Oct 22 à 17 h 13

        Oui ce serait intéressant de le savoir 😀

      5. PAT11grib - mar 4 Oct 22 à 18 h 06

        Je ne voulais pas t'offenser Gérard, si c'est le cas je m'en excuse. Mais je persiste à dire que vu les structures du club aujourd'hui et les coûts que cela représente si on descend c'est l'enfer assuré.
        Fait attention à toi concernant Tongamachin car si tu veux de la méprise et de la méchanceté gratuite tu seras servie. Et malheureusement je ne suis pas Ponsot auquel cas Bosz ne serait plus là.

      6. Gerard de Villieu - mar 4 Oct 22 à 19 h 38

        @PAT11grib
        OK!
        Évidemment, je ne souhaite pas la L2 à notre équipe, loin de là, mais parfois, faire le ménage de fond en comble à un coût. Et en sport en général et en foot en particulier cela nécessite une refonte complète de l'institution et ça ne peut pas se faire en L1 avec les contrats mirobolants des joueurs (et des agents), les primes, les salaires astronomiques, sans parler du staff ni de la direction donc...
        Mais bon, j'espère qu'on en est pas là!
        Allez Pat, bonne soirée et sans rancune.

      7. LELAVALLOIS - mar 4 Oct 22 à 22 h 05

        Tu rêves mon gars, le mal est beaucoup plus profond que tu ne le penses ...

      8. Tongariro - mar 4 Oct 22 à 22 h 19

        @PAT :

        "Fait attention à toi concernant Tongamachin car si tu veux de la méprise et de la méchanceté gratuite tu seras servie"
        Tous ceux qui me disent emplis de méchanceté sont ceux qui sont emplis de colère et rancune à mon égard, c'est triste.
        Plutôt que pointer du doigt le Mal en moi, apaisez donc le Démon en vous, non ?
        Le yogi tu veux pas dispenser des cours sur l'ouverture des chakras ??

        "Et malheureusement je ne suis pas Ponsot auquel cas Bosz ne serait plus là."
        Ca c'était drôle, j'ai bien aimé cette conclusion Pat, t'as de l'ironie, ca doit être un signe de bonne santé 😉

        Bonne soirée à toi Pat, moi j'ai aucune animosité envers toi malgré nos quelques pics mutuelles (ça fait partie du jeu) 🙂

    2. r2d2 - mar 4 Oct 22 à 22 h 27

      It would be the hard way but ATEOTD, From the bottom now we here !!! Maybe we need some bottom to rise again !!! Toulouse, bordeaux lens... shinning !!!! Rather been first in L2 than 10 in L1 that's my point !!! Some of the folk here think like if was there money lost, his just AULAS money he invested couple billions now his living with hundreds billions faire enough !!!

  2. Rembouge - mar 4 Oct 22 à 9 h 53

    C'est clair !
    A un moment donné il va falloir arrêter de critiquer les joueurs et entraîneurs et se regarder en face!
    Et comme tu dis, Gérard, quitte à faire un tour en L2!

    1. Gerard de Villieu - mar 4 Oct 22 à 17 h 52

      Salut Rembouge, et merci de me comprendre!
      Je me permets de te joindre la réponse que j'ai faite à "PAT11grib"
      ...
      J'ai l'âge d'avoir vécu deux passages de l'OL en D2!
      La première de 1947 à 1954 (Effectivement 4 ans. L'OL est né en 1950. Avant le foot à Lyon c'était le...LOU)
      On pourrait dire trois si on compte une apparition en D1 en 1952;
      ...
      Leur deuxième "stage" en D2 s'est déroulé de 1984 à 1989. Le club, n'était alors plus structuré du tout, un peu comme aujourd'hui.
      En 1987, M Aulas, conseillé par un certain Bernard Tapie, succède à Charles Mighirian, le Président d'alors, qui avait, malgré tout, contre vents et marées maintenu le club à flots.
      Deux ans seulement, après l'arrivée de M Aulas au club, ce dernier remonte en D1. Tout le monde sait ce qu'il a fait de l'Olympique Lyonnais. Un club structuré, 7 fois champion de France et à deux doigts de se faire une coupe aux Grandes Oreilles.
      Évidemment que j'aimerai, comme tout le monde, éviter la L2 mais à un moment, il faut se regarder dans une glace et se dire qu'il faut absolument faire quelque chose pour redonner une structure digne de ce nom à notre club. Faire passer ses ambitions personnelles après les intérêts de son club. Sinon, on fait autre chose. Et ça, M Aulas le savait et, le sait toujours très bien, et pendant de longues années il a assuré à merveille son rôle.
      Or depuis sa vision du Grand Stade et de son parc Disney-OL-Land de Décines, ses motivations ont changé de direction.
      On dirait que le foot est devenu secondaire.
      Basket, Surf, Jeux vidéos, etc...un truc pour...les américains, quoi.
      Alors, l'arbitrage, les pelouses, le calendrier, le Covid, ça va, hein! Regardons d'abord ce qu'il se passe à la maison et après, occupons nous des éléments extérieurs.
      Se souvient-on des déclarations de M Cheyrou à propos du mercato? Je cite:
      « Il y a peut-être des coaches, dans d’autres clubs de Ligue 1, qui sont en train de vouloir partir parce qu’ils sont jaloux du recrutement qu’on est en train de faire »
      L'OL est à 10 points de Marseille aujourd'hui, on est sérieux là? Est-il vraiment l'homme de la situation?
      Honnêtement, et je ne déconne pas, je ne sais pas ce que fait réellement M Ponsot.
      ...
      Et le coup de la demi-finale de LDC en 2020, c'était inespéré et, surtout, sans suite! Ne nous voilons pas la face, depuis 10 ans les (bons?) résultats l'ont été à l'arraché. À un moment, ça craque.

  3. s.k - mar 4 Oct 22 à 9 h 54

    Lol tu y vas à fond Gerard
    Si on peut éviter la ligue 2 ça serait bien
    Mais d’accord avec toi et Sidney et j’inclurai même Aulas lui aussi semble dépasser

    1. Gerard de Villieu - mar 4 Oct 22 à 17 h 15

      Salut,
      Oui, c'est vrai j'appuie un peu mais tu n'en as pas marre tous les ans de te dire, "bon allez, cette fois avec ce recrutement et ce nouvel entraîneur, c'est bon on va y arriver" et de transpirer à chaque prestation de notre équipe pour ne rien gagner à la fin, et ce depuis...10 ans?
      Forcément, les joueurs et les entraîneurs ne sont pas les seuls en cause, on les change relativement souvent et on obtient les mêmes résultats!
      Alors le mal doit être ailleurs.
      Il serait temps de se poser les bonnes questions.
      Extrapolons un peu;. Une armée, aussi bonne soit-elle, si elle est commandée par des incapables, gagnera certes, de petites batailles, mais aucune illusion quand à l'issue de la guerre.

  4. Cicinho - mar 4 Oct 22 à 9 h 59

    Mouais, il y a 2 ans on est dans le coup pour être champions, on rate notre sprint final et Lopes fait la plus mauvaise saison de sa carrière.
    Crier après Ponsot c'est facile, mais je suis pas sûr que ce soit lui qui fasse le scouting.
    Quant à vendre des joueurs, il faut qu'ils soient déjà mis en valeur, et qu'ils n'aient pas un salaire beaucoup plus élevé que le marché (le syndrome PSG), et enfin, il faut que le joueur soit d'accord pour partir!
    C'est le sportif qui est défaillant, et là dedans j'englobe la direction sportive avec le staff et les joueurs, défaillance dans le recrutement depuis que Bernard Lacombe ne s'en occupe plus, défaillance dans la prépa physique, défaillance dans la constitution de l'effectif, défaillance tactique.
    Pour le reste, on a un effectif avec des joueurs d'un certain niveau quand même : Lopes est un bon gardien de l1, champion d'Europe en 2016, en défense on a un champion du monde, un vainqueur de Copa America, deux internationaux espoirs, un international ivoirien, au milieu on a deux internationaux espoirs, un champion du monde, un ancien espoir qui a performé il y a qq mois (Aouar), un jeune prometteur, un autre un peu moins jeune prometteur (Faivre, qui devait signer au milan ac), un joueur brésilien que Peter ne pensait pas possible d'avoir à l'OL tellement il est fort, un attaquant qui est dans le top des meilleurs buteurs de l'histoire du club, un buteur qui ne fait pas grand chose dans le jeu mais était le meilleur buteur européen sur les 6 premiers mois de 2022.
    Il y a du matos pour faire mieux, un nouvel entraîneur qui vivent avec un milieu costaud qui court et sait défendre et on peut à mon avis se remettre la tête à l'endroit

    1. OLVictory - mar 4 Oct 22 à 10 h 11

      C'est qui la direction sportive dont tu parles ?
      Et les gens qui compose cette direction sportive, ils font quoi au quotidien ?

      1. Nenae - mar 4 Oct 22 à 11 h 47

        @OLV - je pense que c´est le fond de la réflexion.

        Directeur Sportif semble etre un emploi fictif,
        coincé entre les choix sportifs de l´entraineur et la direction du club. D´ou l´evolution vers des DG au role plus large ou numéro 2 qui chapeautent l´entraineur-manager directement. Donc pourquoi en remettre un à tout prix.

        Il semble que si il y a une harmonie entre :
        - Directeur general
        - Responsable Recrutement
        - Responsable Académie
        - Responsable Equipe (Entraineur/Staff)

        Cela remplisse mieux le role d´une Direction Sportive qu un mec dans sa tour d´ivoire qui aurait la verité.

        A l´OL ils sont en train de donner une double-casquette à B.Cheyrou qui est reponsable cellule recrutement Pro (hors Academie) et Directeur Sportif désormais.

      2. OLVictory - mar 4 Oct 22 à 11 h 55

        J'ai déjà répondu à ceci, message de 11 h 45

        Tout dépend de qui est Directeur général, si c'est un profil de comptable reconveti ça ne peut pas fonctionner durablement dans un grand club, si c'est un profil de DS ça peut fonctionner si le type a une double compétence foot et gestion d'une entreprise, donc une exception rarissime, tu dois en avoir 20 en Europe de l'ouest des gars de ce calibre. .

    2. GoNL - mar 4 Oct 22 à 10 h 22

      Hello Cicinho,
      Ce que tu proposes peut sauver la saison, il y a du matos dans le vestiaire et un mercato hivernal bien négocié sous la houlette d’un coach compétent peut nous remettre dans le droit chemin. Mais jusqu’à quand?
      La question est comment enrayer cette pente descendante année après année.
      Il y a d’abord évidemment un problème de moyens qui repose dans le montage financier de Textor, qui choisit de repousser les échéances de remboursement de 8 ans pour dégeler les décisions à court terme
      Il y a ensuite l’organisation sportive. Moi je pense que Ponsot, Vuillez et Cheyrou sont compétents contrairement à la plupart des intervenants, mais ils font tous un dépassement de fonction pour combler le manque flagrant d’un DS architecte du jeu et des effectifs. Il était peut-être intelligent de ne pas remplacer Juni pour éviter de frustrer un prochain DS pendant une période de vaches maigres, mais on voit qu’il est temps d’inverser la tendance, que ça devient trop visible quand on a pas de super joueur qui prend tout en main (Memphis sous Garcia, Paqueta il y a un an, Fekir sous Genesio etc…).
      Les planètes s’alignent avec la venue de Textor pour du changement, Govou et Garde ont tout compris 😉

  5. OLVictory - mar 4 Oct 22 à 10 h 10

    Il est tout à fait juste de dire qu'Aulas a fait le vide des compétences sportives autour de lui et qu'il ne lui reste que des gens incompétents en foot autour de lui. Ce n'est ni excessif ni virulent, c'est le constat réel de l'équipe pro masculine de l'OL.

    1. Nenae - mar 4 Oct 22 à 11 h 05

      @olv - C´est excessif dans le sens ou il n´a pas voulu la mort de Gérard Houllier......

      Et B.Lacombe a voulu prendre du recul quand Juni est arrivé,
      il semble revenir un peu dans la galaxie Aulas. On commence à voir bcp Cheyrou aussi qui d´ailleurs est allé devant les caméras faire le boulleau après la défaite à Lens.

      C est surtout dommage de ne pas avoit trouvé le juste place pour Juninho à ses cotés.
      Ça aurait évité aussi le départ d´un Florian Maurice qu´aimait bcp le président.

      C est un Grand-Père qui a perdu des amis proches et dont les fils se disputent. ça doit pas etre agréable et certainement pas voulu.

      1. OLVictory - mar 4 Oct 22 à 11 h 18

        Dire que lorsque Gérard Houllier décède il n'est volontairement pas remplacé par Aulas, en quoi c'est excessif ?
        Idem pour Nanard qui a souhaité prendre du recul, pas remplacé non plus.
        Il faut attendre qu'il veuille bien revenir, s'il revient vraiment, pour avoir un peu de compétence en foot dans la sphère présidentielle, c'est fou quand même pour un club comme l'OL.

        Franchement, je ne comprend pas ta remarque, je ne vois même pas de sujet à débattre tellement c'est clair que le foot passe après tous les autres sujets.
        Ou alors qu'on me cite un exemple de décision sportive qui est passée avant tout le reste…

      2. Nenae - mar 4 Oct 22 à 11 h 33

        @OLV - je parle de ´´Aulas a fait le vide´´ - il me semble quand cela induit le caractère actif de Aulas dans cette action alors que je souligne le caractère subi de cela (la mort, la retraite, la vie).

        Et le remplaçant était déja là quand ces 2 piliers qui encadraient Aulas sont partis ou l´as-tu déja oublié ? c´etait Juninho l´enfant prodige !
        Tu voulais quand meme pas remttre un autre coq dans le poulailler avec Juni ? Il avait deja centrifugé Maurice et Cheyrou.

      3. OLVictory - mar 4 Oct 22 à 11 h 40

        Dans une entreprise, si on ne remplace pas les personnes qui partent, c'est une décision en soi, une décision forte avec des conséquences impactantes sur l'avenir de l'entreprise. Ce n'est pas un aléa de la vie.

        Juni est arrivé et a été écarté en quelques mois, poussé au placard sans chercher à la remplacer non plus, toujours la tactique du vide.
        Aulas n'a plus envie de parler de foot ou de s'intéresser au foot, ça se voit, alors il délègue à des nuls et s'y intéresse le moins possible

      4. Nenae - mar 4 Oct 22 à 11 h 55

        Mais il y avait un Remplaçant !
        On peut meme mettre au crédit de Aulas d´avoir anticipé ces aléas en faisant venir Juninho.

        Je ne crois pas que Juni etait au placard sinon tu ne lui donnes pas raison sur la tryptique Garcia out --> Galtier out --> Bosz ok en Mai2021

        et tu ne le laisses pas écarter Marcelo en Sept2021 au détriment du sportif (il y avait eu aussi Aouar et Cherki si tu te rappelles)

      5. OLVictory - mar 4 Oct 22 à 12 h 04

        Il a été poussé progressivement, en essayant de ne pas faire de vagues, en lui enlevant progressivement tout pouvoir de décision, en refusant toutes ses propositions.
        Une mise au placard dans les règles de l'art.
        Quelque chose me dit que ce n'est pas un coup d'essai pour Aulas et Ponsot, c'est trop bien fait.

        Et une fois de plus, il n'a pas été remplacé, décision volontaire encore.
        Est-ce que ça va mieux depuis son départ ? Chacun sera juge…

      6. Nenae - mar 4 Oct 22 à 12 h 31

        Je ne sais pas mais le remplaçant etait là et bien là.

  6. Cavegoal - mar 4 Oct 22 à 10 h 10

    MERCI Sidney, il doit y avoir forcing pour changer l'équipe dirigeante, c'est le seul moyen de retrouver du caractère et des ambitions.
    Pas d'accord avec toi Cicinho, tu fais ce qu'on fait depuis trop longtemps : minimiser le problème, mettre la faute sur l'entraîneur, surestimer notre effectif, penser qu'une équipe est un empilement d'individualité, penser qu'un club qui est mal organisé sportivement peut gagner quoi que ce soit.

    1. PAT11grib - mar 4 Oct 22 à 13 h 27

      Tu dis "surestimer notre effectif" et après "penser qu'un empilement d'individualité"....
      Il faut savoir : nos joueurs sont bons ou pas ?

  7. cavegone - mar 4 Oct 22 à 10 h 13

    Entièrement d’accord avec toi Cicinho.
    👍👍👍
    Les histoires de joueurs qui pensent trop a leur contrat qui mouillent pas le maillot c’est démagogique et surtout issu d’une forme de jalousie.
    Le mec ne court pas ? C’est sur le banc.
    Surtout avec une académie qui te permet de le faire.

    1. le_yogi - mar 4 Oct 22 à 13 h 53

      Oui ou le nouveau concept fourre-tout "d'intensité" qui est censé tout expliquer dans le football... Est-ce qu'on a abandonné l'analyse à ce point ?
      Mais bon, finalement le foot c'est aussi un prétexte pour que chacun puisse se défouler et balancer des saucisses parce que ça lui fait du bien. C'est peut-être ça la fameuse utilité sociale de ce sport 🙂

  8. olgoneforever - mar 4 Oct 22 à 10 h 16

    Encore une fois Govou ne fait que dire ce que beaucoup d'entre nous disons ici ...nous les ignares de supp et surtout nous les abonnés qui sommes chaque saison de plus en plus pris pour un budget
    Il faut bien rappeler le contexte surtout à ceux qui se tapent sur le ventre chaque fois en critiquant les anti Genesio ou anti Garcia! On nous avait vendu le Bayern!!!
    Qui va aussi décrire objectivement la situation à Textor? ... surtout sur les compétences de la direction.
    J ai travaillé des années dans une boîte US Texane et croyez moi dès que ça tanguait un peu ...direction out!

  9. OctoGone - mar 4 Oct 22 à 10 h 23

    Tu raisonnes comme les dirigeants : par addition, en sous-entendant que l'absence de résultats est une anomalie passagère.
    Sauf qu'un effectif ce n'est pas un empilement de noms. C'est un état d'esprit à insuffler, une complémentarité entre les profils à trouver, des anticipations sur les remplacements à penser.

    Quand on a dans un effectif :
    - quatre centraux dont un seulement, âgé de 19 ans, est vu comme un titulaire, et un remplaçant milieu défensif àses cotés,
    - un poste d'arrière droit où le titulaire de 19 ans est doublé par un jeune de 17 ans,
    - un poste d'arrière gauche où le remplaçant remplace le remplaçant de l'arrière droit,
    - six milieux relayeurs mais aucun récupérateur ni créatif, le seul de ce profil ayant été vendu,
    - un avant-centre performant (au moins statistiquement) qu'on envoie sur le banc à un an de la fin de son contrat pour faire revenir une ancienne gloire,
    - un seul ailier de métier qu'on arrive à avoir dans l'effectif en profitant d'une guerre (!!!),
    - un des jeunes les plus talentueux que le club a jamais eus mais aucun plan pour l'intégrer dans l'équipe première,

    C'est tout simplement le signe d'un club géré avec amateurisme, pour ne pas dire autre chose.

    1. Nenae - mar 4 Oct 22 à 10 h 56

      Pourtant je suis de près d´autres clubs et je peux te dire qu´ils ont tous leurs problèmes d´effectif. Rien n´est parfait.

      Mais certains s´en sortent mieux que d´autres et font avec le matos.

      1. OctoGone - mar 4 Oct 22 à 11 h 13

        Tous les clubs ont effectivement des problèmes, c'est la base du foot.
        Certains les gèrent bien, qu'ils aient beaucoup (Man City, Liverpool, Bayern) ou pas (Villarreal, Lens, Marseille) de budget. D'autres font n'importe quoi bien que les moyens soient considérables (Lyon, Juve, PSG).

        Et globalement, on remarque une tendance forte : dans les clubs qui fonctionnent bien on a des dirigeants discrets, qui laissent une direction sportive bien structurée travailler tranquillement.

      2. OLVictory - mar 4 Oct 22 à 11 h 21

        Des dirigeants qui sont des professionnels aguerris, pas des débutants et pas des comptables reconvertis.

      3. Nenae - mar 4 Oct 22 à 11 h 24

        Je suis pas sur que mettre l´OL et le PSG dans le meme panier en terme de moyens soit bien réaliste...

        Tu peux meme rajouter que dans les clubs qui fonctionnent bien tu te fous d´avoir un Directeur Sportif, tu as un entraineur qui prend bcp de place. et des gars qui s´occupent de l´intendance.

        Ça ne marche jamais ce binome Entraineur - Dir Sportif :

        -regarde Fournier et Galtier qui etaient amis avant Nice.....
        -regarde Leonardo et la gestion des entraineurs à Paris...

      4. OLVictory - mar 4 Oct 22 à 11 h 45

        Je constate qu'un Longoria a su répondre immédiatement au séisme du coach qui a quitté son poste sans prévis et qu'ils sont 2e de L1 avec 2,5 pts/match !
        Pas un mauvais coach en plus, pas simple de faire aussi bien, alors mieux en quelques jours, c'était de la corde raide.

        Même Cheyrou ne l'a pas vu venir, lui qui est pourtant nommé DS de l'OL dans la foulée, avec sans doute une grosse augmentation. Il se moquait avant, mais maintenant Longoria lui a fait fermer sa grande gueule, sans rien dire, par les actes ! Ca vaut toutes les branlées du monde.

        Si Longoria n'avait pas été là pour gérer la transition, qui l'aurait fait, McCourt ?

        On va avoir le même souci dans quelques semaines, remplacer Bosz, et qui sera notre Longoria ? Cheyrou cornaqué par Ponsot ? Aulas téléguidé par BL ? Textor depuis la Floride ?
        On peut toujours faire les malins devant les difficultés des autres, mais lorsque ça nous arrive il faut assurer. Et ce n'est pas gagné encore cette fois !

      5. Nenae - mar 4 Oct 22 à 12 h 04

        pardon je vois pas trop le lien avec Longoria (il est pas Directeur Sportif justement).

        Par contre si tu me dis que Marseille à un effectif equilibré et bien construit je proteste.
        Clauss se retrouve à joueur à gauche, tu laisses partir Milik sans remplaçant etc etc...

        Ce qui est sur c´est que Tudor a pas mis 18 mois pour ´connaitre ses joueurs´ ou ´connaitre la Ligue 1´ ou mettre en place sa ´philoposhie´ ou mettre sur la banc ceux qui tiraient la patte malgré les statuts et les contrats.

      6. OLVictory - mar 4 Oct 22 à 12 h 11

        Président du directoire compétent en sportif ou directeur sportif compétent en gestion d'une entreprise, c'est perdre son temps à jouer sur les mots.

        Pour moi ce qui compte, c'est qu'avant de présider l'OM il a eu des succès en recruteur, puis en DS. Ce n'est pas un ancien gratte-papier le type, il sait de quoi il parle.

        Et c'est qui l'équivalent de Longoria chez nous ? Qui prend les décisions sportives ?
        Où est la compétence sportive dans notre club, j'aimerais bien le savoir…
        Qui a les compétences à l'OL pour décider du remplaçant de Bosz, j'aimerais le savoir aussi