Sara Björk Gunnarsdóttir
Sara Björk Gunnarsdóttir (Photo by Alvaro BARRIENTOS / various sources / AFP)

L’OL répond aux critiques de Sara Björk Gunnarsdóttir

Suite aux déclarations de Sara Björk Gunnarsdóttir concernant sa grossesse, l’OL a répondu. Le club lyonnais assure avoir mis tout en oeuvre pour que l’Islande puisse retrouver son niveau à son retour à Décines.

Il n’y a décidément pas que chez les garçons qu'il y a des turbulences à l’OL. Les Fenottes sont également touchées depuis quelques heures suite à la prise de parole de Sara Björk Gunnarsdóttir. Ayant quitté le club lyonnais depuis la fin de la saison dernière, l’Islandaise a pris la parole pour raconter le déroulement de sa grossesse. Mais surtout pour régler ses comptes avec son ancien club qui ne lui a pas payé ses salaires après deux mois de grossesse, se basant sur la réglementation française.

La joueuse ayant finalement eu gain de cause grâce au règlement de la FIFA, l’OL a rapidement réagi aux accusations de son ancienne joueuse. Il a notamment été question du changement de comportement du club qui aurait changé après que l'Islandaise ait décidé de saisir l’instance internationale ainsi qu'au moment de son retour à Lyon pour reprendre la compétition. Deux versions mais une cause qui mérite une vraie évolution des moeurs dans le football féminin.

Le communiqué de l’OL :

"L’Olympique lyonnais a toujours été précurseur en matière de football féminin et d’accompagnement des athlètes dans tous les moments de leur vie.

Nous avons toujours respecté la loi française que nous avons parfois trouvé trop contraignante sur ces sujets. Ainsi, nous avons toujours milité pour une protection renforcée des joueuses sur ces points.

Nous avons tout mis en œuvre pour accompagner Sara Björk Gunnarsdóttir dans sa maternité, ainsi que son retour au plus niveau.

A sa demande, nous avons accepté qu’elle réalise son congé maternité en Islande, son pays d’origine. Lorsqu’elle est revenue en France, après la naissance de son fils, nous avons tout fait pour favoriser son retour au haut niveau dans des conditions lui permettant de vivre au mieux sa nouvelle vie de mère, ainsi que son retour à la compétition, grâce notamment à un accompagnement poussé, comme nous l’avons fait ensuite avec Amel Majri. Ce sujet nous tient particulièrement à cœur et nous sommes fiers de l’avoir accompagnée ces derniers mois tout au long de sa grossesse jusqu’à son retour sur les terrains contre Soyaux, lui permettant également de faire les déplacements avec sa fille et sa nounou.

Ces derniers mois, la FIFA a choisi de poser pour la première fois un cadre juridique pour les joueuses étant amenées à vivre une maternité durant leur carrière. Ce dont nous nous réjouissons.

La FIFA nous reproche aujourd’hui de ne pas avoir proposé un autre travail à Sara Björk Gunnarsdóttir durant son arrêt maladie puis son congé maternité, alors qu’en parallèle la loi nous l’interdit en France et que la joueuse nous avait demandé expressément de pouvoir retourner vivre en Islande, ce que nous avions accepté. Nous sommes fiers d’avoir compté Sara Björk Gunnarsdóttir dans l’effectif de l’Olympique lyonnais. Nos chemins se sont séparés pour des raisons purement sportives.

Si elle souhaite nous aider aujourd’hui à faire évoluer davantage le droit français, nous serions heureux de pouvoir l’impliquer dans nos démarches aux côtés d’Amel Majri pour permettre à toutes les athlètes de vivre pleinement leur grossesse, ainsi que leur retour à la compétition."

49 commentaires
  1. isabielle - mar 17 Jan 23 à 19 h 52

    Classe ce communiqué.
    Les choses sont clairement exprimées.... et nos fenottes sont toutes très bien considérées et bien traitées quelque soit leur particularité.
    A l'évidence, il y a encore une exception française que les anglo-saxon n'ont pas compris.
    Vivement samedi que l'on parle de sport sur le terrain.

    Signaler
    1. Dede Passion 69 - mar 17 Jan 23 à 20 h 50

      👍👍

      Signaler
    2. undeuxtrois - mar 17 Jan 23 à 21 h 46

      Est-il impensable de se dire que Gunnarsdottir a... raison ? Ou doit-on défendre son club envers et contre tous ?

      Signaler
      1. toinio - mar 17 Jan 23 à 21 h 55

        undeuxtrois, elle a peut être raison mais l’OL respecte les lois.

        Je sais, c’est choquant pour certains mais c’est comme ça que le monde avance.

      2. undeuxtrois - mer 18 Jan 23 à 0 h 46

        Le monde n'avance pas trop, il recule même beaucoup. Un club comme l'OL se doit d'être avant-gardiste. Il ne l'est plus. Il a respecté la loi, oui, bravo. Pour une petite économie, il a préféré menacer une joueuse étrangère de surcroît, pas particulièrement bien au fait des fameuses lois françaises. N'aurait-ce pas été un peu plus intelligent de convenir d'un accord avec la joueuse en privé, plutôt que de s'écharper devant la FIFA, et de passer pour des blaireaux ?... Ce pour 80 000€. Cela doit être le salaire mensuel de Barcola.

        Le club a peut-être (surement ?) fait des erreurs, la joueuse aussi, et ce n'est pas ce qui est dérangeant ici, c'était une situation nouvelle pour tout le monde. Ce qui est dérangeant, c'est l'incapacité de reconnaître ces erreurs, dire dans la presse que l'on offre tout le soutien du monde à cette joueuse, pour s'en tenir à de petites lois rétrogrades derrière et de la petite mesquinerie. C'est bas et ce n'est pas digne de ce que prétend être le club, comme dit plus bas.

      3. le_yogi - mer 18 Jan 23 à 6 h 21

        Excellent comm undeuxtrois !

  2. Moimoi - mar 17 Jan 23 à 19 h 56

    Oh non, nous n'avions pas besoin d'être dans la tourmente pour les filles aussi...

    Sinon, "Le club lyonnais assure avoir mis tout en oeuvre pour que l’Islande puisse retrouver son niveau" : remettre à niveau tout un pays est chose compliquée.

    Signaler
    1. isabielle - mar 17 Jan 23 à 20 h 02

      .... et si on commençait par le notre ?

      Signaler
  3. JUNi DU 36 - mar 17 Jan 23 à 20 h 03

    Il pouvait guère dire autrement, tu vois JMA dire: "Oui c'est vrai ce que Sarah Bjork a déclaré"
    Je n'ai définitivement plus confiance en lui, il est manipulateur.
    Si une ligue féminine voit le jour il faut absolument que ce soit une femme qui dirige, des gens comme JMA, le Graet et toute cette bande de rapace qui traîne derrière eux ce n'est plus possible.

    Signaler
    1. cavegone - mar 17 Jan 23 à 20 h 11

      Mais si tout est pourri et les dirigeants de gros pervers manipulateurs, va donc supporter un autre club, tu ne manqueras qu'à 4 personnes. Dont moi 😉

      Signaler
    2. GoNL - mar 17 Jan 23 à 20 h 30

      Au passage JD36, la justice a été saisie au sujet de Le Graet pour des soupçons de harcèlement sexuel.
      Ce n’est pas le cas d’Aulas, donc quel que soit le rôle positif ou néfaste qu’il a pu jouer dans cette histoire (la seule chose que je sais c’est que tu n’en sais pas plus que moi), ton amalgame sent le vomi.

      Maintenant que j’ai dit ça, que le club ne donne pas un signal fort en payant l’intégralité du salaire des joueuses pendant leur grossesse, ce n’est pas digne ce que prétend être l’OL.

      Signaler
    3. Dragon2332 - mar 17 Jan 23 à 21 h 34

      @JUNi DU 36 : (je copie-colle mon commentaire sur le post précédent)

      ta haine envers JMA déborde de partout... Et tu devrais mieux beaucoup mieux te renseigner sur tes accusations type "quelle honte".
      L'OL a suivi la reglementation française et c'est tout à fait normal
      En cas de congé maternité, c'est la CPAM qui doit intervenir en France.

      La joueuse n'a même pas cherché à comprendre ou connaître la situation et elle a directement attaqué le club en justice, ce qui est profondément stupide de sa part.

      D'autre part, ce n'est pas lui qui a décidé si la joueuse pouvait emmener son bébé avec elle en déplacement, c'est Sonia. Et si elle l'a fait, elle a ses raisons sportives.

      Ton comportement est, je trouve, malinformé, décevant et irréfléchi, très clairement ...

      Et pour la femme qui va diriger la ligue féminine, tu voudrais Diacre aussi ? 😂😂😂

      Sinon, pour info, la grossesse et la maternité d'Amel se sont bien passées et la joueuse a bien retrouvé l'effectif, et tout et tout ... C'est bizarre, non ?
      D'ailleurs, elle avait même emmené son enfant avec elle lors du dernier déplacement de l'équipe, c'est très très bizarre, non ?

      Signaler
    4. exile97 - mar 17 Jan 23 à 22 h 02

      JUNI DU 36 Franchement toi, tu devrais aller consulter, si si c'est soignable, la seule condition est d'être conscient de l'état dans lequel tu es....
      Jusqu'à il y a peu, j'appréciais tes interventions, oui, je comprends bien que tu t'en moques, simplement depuis quelques temps tu y mêles de la politique, sans parler de ta haine envers JMA. Il faudrait raison garder jeune homme. Tout n'est pas toujours la faute des autres. Enfin, ce que j'en dit.😉

      Signaler
  4. XUO - mar 17 Jan 23 à 20 h 23

    Ce qui complique singulièrement la situation, c'est que son fils soit devenu sa fille.. En très peu de temps. De quoi tergiverser entre l'inné et l'acquis.
    A quoi ça sert que Ponsot y se décarcasse !

    Signaler
    1. Bioman - mar 17 Jan 23 à 21 h 18

      Au début , je me suis dit qu'il fallait laisser passer ça et puis je t'aie lu!
      Cela ne fait pas sérieux ! Même la com. ne se relit pas ...à quel niveau se trouve ce club !

      Signaler
  5. Dede Passion 69 - mar 17 Jan 23 à 20 h 36

    J'avais décidé de ne plus communiquer...

    Je jette un oeil furtif et distrait sur le forum , et......
    C'est parti , on tente de fout&e la mer.de aussi sur la division féminine !🤬🤬🤬👎👎👎

    Alors , je me tire !
    Bon courage à tous !

    Signaler
    1. GoNL - mar 17 Jan 23 à 20 h 46

      Hello DD,
      On a justement besoin de tes lumières et de ta connaissance del’OL féminin, de la situation des grossesses dans le groupe (Sara n’est pas la première), de la situation de Sara dans le groupe de Bompastor, pour se faire une opinion.
      Le sujet interpelle puisque le club a été condamné par la FIFA.
      Merci 🙏 !

      Signaler
  6. exile97 - mar 17 Jan 23 à 22 h 03

    JUNI DU 36 Franchement toi, tu devrais aller consulter, si si c'est soignable, la seule condition est d'être conscient de l'état dans lequel tu es....
    Jusqu'à il y a peu, j'appréciais tes interventions, oui, je comprends bien que tu t'en moques, simplement depuis quelques temps tu y mêles de la politique, sans parler de ta haine envers JMA. Il faudrait raison garder jeune homme. Tout n'est pas toujours la faute des autres. Enfin, ce que j'en dit.😉

    Signaler
  7. Vasco - mar 17 Jan 23 à 22 h 38

    Autant j'ai apprécié le jeu simple, direct et engagé de SBG autant j'ai été surpris et déçu de son comportement privé et de sa participation à la vie de l'OL. Un peu d'histoire : elle est arrivé à l'été 2020 pour gagner la ligue des championnes contre Wolfsburg son ancien club. Dès le début de l'année 2021 (soit 6 mois après son arrivée) et alors que l'OL est décimé par les blessures puis par le Covid (voire les atermoiements du PSG lors du match retour du championnat, finalement reporté, et les matchs de ligue des championnes contre le PSG avec un OL composé de malades et convalescentes) elle annonce qu'elle est enceinte et arrête sa saison laissant l'équipe en plan avec les résultats que, hélas, on connaît. Et surprise, immédiatement elle part en Islande dans sa famille pour préparer sa maternité. Je pense que SBG aurait très bien pu décaler son désir de grossesse de 2 mois sans que cela ne remette en cause sa vie privée. Cela aurait été élégant pour ses coéquipières et pour son club. D'ailleurs à ma connaissance il y a peu d'employeur qui accorde de tel congé de prématernité. Ensuite, elle ne revient à Lyon que début 2022 (de mémoire) pour finir la saison cahin-caha avec seulement quelques matchs et terminer son séjour à Lyon avec une seconde ligue des championnes. Bref son bilan en 2 ans et peu de matches est de 2 championnats de France, 2 coupes de France et 2 ligues des championnes !! Pas mal non ? Peut-être qu'à la lecture de ce bref raccourci certains comprendront que, quoique l'OL ait pu faire ou ne pas faire pour SBG en respectant la loi Française, SBG pourrait avoir au moins la reconnaissance du palmarès au lieu de se répandre dans les réseaux asociaux .... Quant à l'idée saugrenue de faire les déplacements avec son fils de quelques mois, on croit rêver, bonjour la concentration. Je crois, pour terminer, qu'elle a été ulcérée que l'OL ne souhaite pas la prolonger mais j'avoue qu'avec son attitude on peut comprendre les dirigeants car sur un contrat de 2 ans en ne jouant que quelques matches et en n'étant présente au club que quelques mois ils avaient certainement l'impression de s'être faits floués.

    Signaler
    1. undeuxtrois - mer 18 Jan 23 à 1 h 07

      Quel message désastreux.

      Elle n'avait pas de désir de grossesse. Elle ne souhaitait pas cette grossesse, du moins pas tout de suite, c'est arrivé par surprise : oui, cela peut arriver par surprise, la contraception n'est pas infaillible. C'est une situation qu'elle a du gérer malgré elle. Et surprise, elle part chez elle ! Mais ou sommes nous ? Oui, une joueuse de football ne peut plus faire son métier dès lors qu'elle sait qu'elle est enceinte. Ce n'est plus possible physiquement. Quel intérêt à rester à Lyon ? De quel congé pré-maternité parle-t-on ? Elle ne peut littéralement plus exercer son métier, elle n'a plus qu'à s'entretenir jusqu'à la naissance pour espérer réduire au maximum ses temps de retour.

      Bien sûr, son apport fut bien maigre par rapport à ce que l'on pouvait attendre d'elle, mais un peu de décence par pitié.

      Signaler
      1. OLVictory - mer 18 Jan 23 à 7 h 05

        Merci undeuxtrois, ton message est clair et bien étayé.
        Pas comme le com' précédent qui ressemble à de la propagande avec ses arguments bidons et ses suppositions foireuses.
        Reviens quand tu veux, je te lirai avec plaisir

  8. JUNi DU 36 - mar 17 Jan 23 à 23 h 17

    Oui ce que tu en dis...

    Signaler
    1. exile97 - mer 18 Jan 23 à 7 h 56

      😁😁😁

      Signaler
  9. ChiesaLacombeDiNallo - mar 17 Jan 23 à 23 h 39

    Ah, c'est une joueuse de foot? Avec son nom à la noix, j'ai cru qu'il y avait encore un volcan en éruption!

    Signaler
  10. knoumkoufou - mer 18 Jan 23 à 0 h 53

    Amel est accompagnée de sa fille et de la nounou de la petite (y compris à Londres), en fin de match on aperçoit régulièrement les mômes de Camille et Sonia. C' est peut-être ça qui a fait réagir SBG. Pour rappel, l' équipe d' Islande est celle qui compte le plus de mères. Curieux de savoir si elle trimballent leurs marmots aux matchs.

    Signaler
    1. undeuxtrois - mer 18 Jan 23 à 1 h 09

      Ce qui est décevant, c'est que les coaches elles-même sont mères. Que des hommes ne soient pas particulièrement sensibles à la situation, après tout, c'est un classique global. Que des femmes, mères de surcroît, ne le soient pas... C'est autre chose. Tant mieux si ça a pu servir à Majri. Cela aurait du être fait autrement pour Gunnarsdottir.

      Signaler
  11. knoumkoufou - mer 18 Jan 23 à 3 h 04

    Dans son dernier entretien Amel dit qu' elle a conclu avec le club un "partenariat" d' un an car elle allaite Maryam.

    Signaler
  12. OLVictory - mer 18 Jan 23 à 6 h 57

    C'est très grave ce qui s'est passé, ne pas payer une femme en congé mat, c'est une honte supplémentaire pour un club que les "affaires" viennent ternir l'image plusieurs fois par saison. Aulas a fait de ce club le plus glauque de France, sûrement le seul titre que l'on décrochera avant longtemps.
    J'ai honte de l'OL, ce n'est plus mon OL, c'est une aberration permanente.

    Signaler
    1. exile97 - mer 18 Jan 23 à 7 h 50

      "J'ai honte de l'OL, ce n'est plus mon OL, c'est une aberration permanente"
      Le moins que l'on puisse dire est que tu n'y vas pas avec le dos de la cuillère😊.
      Tous autant que nous sommes ici, sauf erreur de ma part, nous n'avons que les éléments venant de la joueuse et en dehors de ce qu'elle dit, rien ne permet de savoir si, d'une façon ou d'une autre, le club s'est mal comporté.
      Peut-être qu'un jour, nous saurons, en attendant il serait bon de ne pas "trop" cracher dessus.
      La "justice "des réseaux sociaux n'est pas, très loin s'en faut, forcément la vérité. Beaucoup trop d'exemples en la matière. Le verdict est sans appel et on passe à autre chose, sans aucune mesure ni responsabilité de la part des " juges biens pensants" quant au préjudice causé, qui trop souvent s'avère irréparable pour ceux qui l'ont subit.
      Le sujet dont on parle est beaucoup trop délicat et important pour aller trop vite en besogne.
      Enfin ce que j'en dis...🤔

      Signaler
      1. OLVictory - mer 18 Jan 23 à 7 h 58

        Tu n'as pas besoin de chercher à détourner le sujet, l'OL a été CONDAMNE à payer son salaire à la joueuse, ils ont fait une faute. Une faute bien plus grave encore que le recrutement de Boateng.

    2. Darn - mer 18 Jan 23 à 10 h 11

      Ce qui s'est passé au PSG est pire, bien pire...

      Signaler
  13. bennibeu - mer 18 Jan 23 à 7 h 57

    Si on regarde juste les faits, l ol a été condamné à payer les salaires indus.
    Donc visiblement la joueuse avait des raisons d être contrariée.
    Mais selon certains elles auraient dû mieux choisir sa date de grossesse... Sérieux mais là tout comme le club dans sa globalité ce forum touche le fond, des vrais réac bien objectifs!

    Signaler
    1. undeuxtrois - mer 18 Jan 23 à 11 h 51

      Non mais, tu comprends, elle est venue à Lyon uniquement pour faire un enfant... C'est vrai qu'en plus, sa propre carrière n'en a pas souffert : une galère sans nom pour recouvrer quelques salaires, un départ à la Juventus ou elle a du diviser son salaire par 3 ou 4, une retraite internationale prématurée car elle ne peut pas faire les deux. Je ne doute pas qu'elle est très heureuse avec son petit garçon, il ne reste qu'elle aura sacrifié sa carrière pour quelque chose qu'elle n'avait malheureusement pas planifié.

      Signaler
  14. zikos35 - mer 18 Jan 23 à 8 h 06

    Franchement se cacher derrière "c'est la loi" pour ne pas.payer sa Joueuse en congé maternité c'est minable. Rien n'interdit heureusement une entreprise de faire mieux que la loi...c'est comme si une boîte disait "je paye tout le monde au SMIC c'est la loi". Jma continue de se déshonnorer jusqu'au bout, vivement la fin il est temps.

    Signaler
  15. Jeanmasse 39 le mytho - mer 18 Jan 23 à 8 h 10

    Bonjour
    Je n’ai pas trop suivi cette histoire mais si je comprends bien on reproche à une salarié de ne pas avoir choisi le timing de sa grossesse ???
    Si c’est vraiment seulement cela je ne comprend même pas qu’il y ai débat.
    Si une de mes salariés tombe enceinte , oui ça m’ embête car ça me fout en l’air les plannings mais c’est une donnée que je connais en embauchant des filles.
    Fin de l’histoire l’employeur n’a absolument rien à dire.

    Signaler
    1. OLVictory - mer 18 Jan 23 à 8 h 28

      L'histoire, c'est que le club refusait de verser une somme totale pour toute sa période de grossesse, qui est sans doute inférieure au revenu mensuel du moins bien doté de nos jeunes pros. Je parle des jeunes pros hommes évidemment.

      Signaler
  16. exile97 - mer 18 Jan 23 à 8 h 21

    Le club a payé pour être en conformité avec les règles de la FIFA qui sont en contradiction avec la loi Française.
    Qui est garant de la loi en France ? l'assemblée nationale ou la FIFA? C'est tout et juste le problème.
    Le club n'a pas été condamné par une juridiction de notre pays, prud'hommes ou autre, ou européenne,
    C'est exactement le contraire de ce qui s'est produit avec la loi sur la libre circulation des joueurs en Europe, arrêt Bosman, qui s'est imposée contre la "loi" de l' EUEFA et FIFA à propos des non nationaux. Cette loi n'est appliquée qu'en Europe, sur aucun autre continent.
    https://partiels-droit.com/arret-bosman/
    Tout ça pour dire qu'il serait bon de ne pas aller trop vite en jugeant et en donnant des éléments partiels pour corroborer ses dires.
    Sur ce, excellente journée à toutes et à tous😁

    Signaler
    1. isabielle - mer 18 Jan 23 à 9 h 21

      Ok c'est un fait assez troublant, c'est bien de le souligner 👍
      .... mais il eut été bien plus sage de laisser toutes cette information dans le domaine du privé.
      Mais pourquoi donc toujours vouloir en faire des tonnes avec les affaires perso de chacun et chacune ? 😡
      Les médias et réseaux sociaux sont des influenceurs parfois néfastes, et les internautes sont des anonymes souvent perfides et indélicats dans leurs certitudes..... alors qu'ils sont tous extérieurs à l'évènement.😒
      Même ma "bignole",pourtant une vrai langue de vipère, n'est pas aussi caustique 😉😉
      .... marre à la fin des polémiques stériles et des yeux en "trou de serrure" !👀
      Bon ceci dit, place au sport ✌

      Signaler
      1. OLVictory - mer 18 Jan 23 à 9 h 41

        Le club en fait des caisses pour se vanter de son action auprès des féminines, c'est bien mais il faut le faire tout le temps, pas sélectivement.

        Marre des polémiques aussi, honte de plus en plus, vivement que le club devienne professionnel et évite de se présenter comme exemplaire quand ce n'est pas le cas.

      2. isabielle - mer 18 Jan 23 à 11 h 16

        Comme je disais hier soir :
        Paul et Mickey.... fallait pas les inviter ! .... épicétou ! 😄

      3. JUNi DU 36 - mer 18 Jan 23 à 14 h 06

        Salut Isabielle. On commente c'est normal, on est sur un site c'est fait aussi pour ça 😉 On est bien obligé d'en débattre, de donner des avis, de dire ce qu'on en pense. L'article pousse forcément à la discution. Qu'est ce que tu veux qu'on dise sinon ? OK merci pour l'info, au revoir, et à plus tard pour un autre article ? Ben non ça rimerait à rien, ou alors faut que O&L arrête de publier des articles comme ceux là ?! Bon la je ne suis pas sur que beaucoup viendront après si ça parle toute la semaine que du match du week-end 🤔

    2. undeuxtrois - mer 18 Jan 23 à 11 h 47

      Le mal est fait. Il est indéniable que l'on a ici la version de SBG, et que les faits réels sont peut-être différents. Mais c'est trop tard, l'histoire est sortie, et le bad buzz est terrible. Pour le club, mais aussi pour ses joueuses, qui vont se faire attaquer de ne pas avoir défendu leur collègue - et amie pour certaines -. Cela les met dans une position très inconfortable et le club a décidé de les enfoncer avec ce communiqué.

      Signaler
  17. OLVictory - mer 18 Jan 23 à 8 h 40

    Ouais, la date de la grossesse mal choisie, sa faute d'être rentrée chez elle dans sa famille, la mauvaise foi n'a pas de limites ici. Et maintenant l'arrêt Bosman !
    Mais vous êtes dingues ou quoi, on ne prive pas une personne de salaire parce qu'elle est enceinte, mais il se passe quoi dans votre tête pour sortir des trucs aussi moches ?

    Signaler
    1. GoNL - mer 18 Jan 23 à 9 h 06

      C’est dommage qu’on ait cette discussion en 2023 sur le droit à la grossesse et sur les aménagements qui s’en suivent. Oui la discussion est moisie.

      L’OL a toujours été un exemple dans sa gestion des carrières féminines, ça a été dit et répété par Ada après sa blessure et Armel par la suite.
      Du coup j’aimerais bien comprendre le noeud du problème ici, entre une joueuse qui était relativement peu intégrée, qui veut emmener son bébé voir les matchs (un peu lunaire quand même), mais qui aussi a pu revendiquer ses droits avec succès devant une juridiction compétente.

      Désolé, mais plus on avance dans cette discussion, plus on ajoute des fantasmes sans apporter aucun élément de compréhension. On touche à l’éthique de l’OL comme employeur, qui a toujours eu une image exemplaire (regardez les feuilletons autour des contrats et du droit au travail chez le PSG féminin). Des faits s’il vous plaît !

      Signaler
      1. zikos35 - mer 18 Jan 23 à 10 h 24

        Les faits : ils ne l'ont pas payée parce qu'elle était enceinte.
        Est-ce qu'ils en avaient le droit ? Oui (super la loi française...)
        Est-ce que c'est parce que tu peux faire un truc dégueulasse légalement qu'il faut le faire, surtout pour des montants dérisoires pour un club comme l'Ol ? Non
        Est-ce que tu peux te cacher derrière la loi pour justifier ton comportement dégueulasse comme Aulas ? Chacun en jugera selon son niveau d'exigence...

      2. undeuxtrois - mer 18 Jan 23 à 11 h 45

        Surtout, il est essentiel de comprendre que selon la loi française, une femme a droit à 4 mois de congé maternité. Donc sur une période de 12 mois (9 mois de grossesse + 3 mois post-grossesse), une femme "normale" a 6 semaines d'arrêt pré-naissance, et 10 post-naissance. Elle travaille normalement sur les 8 autres mois, avec son salaire normal, car elle est en capacité de travailler. Une sportive peut elle travailler 8 mois ? Non. Le système est adapté ? Non. Une sportive enceinte va alors perdre 8 mois de salaire "mais c'est la loi". Ou bien, on décide d'être un peu plus grand que ça, et d'avoir des statuts spéciaux pour les athlètes, afin que les femmes enceintes (que ce soit voulu ou non) puisse bénéficier d'une certaine protection. L'OL a fait le choix de ne pas s'embêter avec Bjork, en a découlé une prise en charge mieux adaptée de Majri. Se cacher derrière la loi est bas, surtout pour un club qui se targue d'être à la pointe. Tout en considérant que le cas SBG était une première pour la joueuse et le club.

      3. JUNi DU 36 - mer 18 Jan 23 à 14 h 13

        Non je crois pas Undeuxtrois, l'assurance complémentaire doit prendre en charge les huit mois d'arrêt, ça du être prévu dans le contrat. Et puis Sara s'est peut être mis en arrêt après ses 10 semaines postnatal, on a pas toutes les infos.

  18. Koko - mer 18 Jan 23 à 9 h 45

    Honte de la FIFA

    Signaler
  19. JUNi DU 36 - mer 18 Jan 23 à 14 h 17

    Salut Koko. Je comprend pas ton raisonnement de t'en prendre à la FIFA, ils ont appliqué le DIT tout simplement.
    Faut pas oublié qu'on à faire à une travailleuse étrangère qui était en contrat CDD. Normal que le droit international s'en mêle si une faute à été commise par le club.

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut